12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 23:30

Retour aux sources

 

Après avoir contacté Bernard Allenbach, ingénieur au SERTIT, je vous livre des extraits de sa réponse :

 

"Nous n’avons pas étudié très en détail les impacts sur la centrale de Fukushima, nos études, intégrant toute la zone côtière, ont été faites dans l’urgence avec des images SPOT-5 (N-B) d’une résolution de 2,5 m ,ce qui est suffisant pour évaluer en grand les zones impactées ; mais s’il s’agît d’établir un constat détaillé à l’échelle de chacune des centrales il vaudrait mieux le tenter en exploitant des images mieux résolues, idéalement 0,5 m et moins . "

 

L'info d'une vague de 3 à 4 m semble être due en fait à l'interprétation de Cécile Dumas, journaliste à Sciences et Avenir,  qui avait interrogé l'ingénieur, car il poursuit :

"Ce que nous avons remarqué, en exploitant la base de donnée altimétrique (pas extrêmement précise, dont nous disposons : résolution planimétrique 90 m), et ceci est vrai surtout pour la zone allant de Sendai jusque vers les centrales de Fukushima, c’est que les zones affectées par la vague du tsunami, telles qu’on peut les observer sur ces images satellites, sont pour l’essentiel « soulignées » par l’isoligne d’altitude 3, 5 m. Cette isoligne est à une distance moyenne de 3 km du rivage dans la région (plutôt plate) de Sendai."

 

Mais la centrale de Fukushima Dai-ichi est adossée à un relief et la vague n'a pas pu pénétrer dans les terres à cet endroit. D'où sa plus forte puissance en arrivant sur la centrale et sa pénétration haute sur le site.

En agrandissant les photos du METI, on distingue bien la marque de l'eau, à une hauteur d'environ 14 m, mais la marque est faible et peu visible sur une photo de taille réduite. 

 

Pour ceux qui douteraient encore de la hauteur de la vague, voici un article analysant des images satellite de la centrale de Fukushima Dai-ichi :

http://energie.lexpansion.com/energie-nucleaire/des-photos-satellites-pour-analyser-l-accident-de-fukushima_a-32-5855.html

 

Maintenant, reste à comprendre pourquoi on a laissé construire une centrale nucléaire à 10 m au dessus du niveau de la mer sur une côte réputée pour ses tsunamis !

Certainement cela aurait coûté beaucoup plus cher en investissement et en fonctionnement de la construire sur la colline.

L'entreprise Tepco et le gouvernement japonais savaient tout ça.

A qui a profité le crime ? 

 

Lien vers les précédents articles :

(1)

http://fukushima.over-blog.fr/article-quelle-etait-la-hauteur-de-la-vague-a-fukushima-dai-ichi-71171900.html

(2)

http://fukushima.over-blog.fr/article-quelle-etait-la-hauteur-de-la-vague-a-fukushima-dai-ichi-2-71407318.html

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

2-3-4 novembre 2017, Paris

3ème Forum Social Mondial Antinucléaire

Lien vers le site dédié : http://fsm-antinucleaire2017.nuclearfreeworld.net/


 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -