31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 22:47

C’est l’avant-dernier numéro de la série « Voir Fukushima ».

Le dernier en fait car le numéro 60 sera consacré uniquement à la présentation d’index chronologique et thématique de cette série documentaire basée sur l’image.

 

Enfants inconscients des dangers de la radioactivité

Des enfants jouent à côté de déchets radioactifs à Fukushima.

source : Evacuate Fukushima

Voir Fukushima (59)
Cette photo a été prise à 20 km de la centrale de Fukushima Daiichi une semaine après que TEPCO ait avoué que la centrale continue de déverser l’eau hautement radioactive dans l'Océan Pacifique depuis mars 2011 (source : Le papillon et l'empereur)

Cette photo a été prise à 20 km de la centrale de Fukushima Daiichi une semaine après que TEPCO ait avoué que la centrale continue de déverser l’eau hautement radioactive dans l'Océan Pacifique depuis mars 2011 (source : Le papillon et l'empereur)

Le risque de cancer des enfants de Fukushima est très sous-estimé

Dans cette vidéo, Arnie Gundersen examine la décision du gouvernement japonais de permettre aux populations de vivre dans des zones contaminées jusqu’à 20 milliSieverts par an, en reprenant une vidéo d’un autre commentateur américain, Ian Goddard.

La vidéo est en anglais, sous-titrée en français par Kna

Pour ceux qui préfère un texte illustré, cliquer sur ce lien pour lire la traduction française de Marie-Elise Hanne

 

Traitement de la crise de Fukushima selon l’Asahi

Voir Fukushima (59)

Voir l’image en meilleure définition

http://ajw.asahi.com/appendix/pdf_data/Fukushima_water_crisis.pdf

 

Carte des environs de la centrale

La JAEA (L'Agence japonaise de l'énergie atomique) a mesuré les niveaux de radioactivité à 3 km de l'usine sinistrée entre août et octobre 2012, et détecté des lectures de plus de 19 microsieverts par heure au sud et à l'ouest de la centrale nucléaire.

(source)

Voir Fukushima (59)

Une visite pédagogique avec Arnie Gundersen

L’ingénieur en chef de Fairewinds, nous propose une visite du site nucléaire de Fukushima Daiichi en vidéo, combinant images satellite, animations 3D et photographies.

Drainage

Lors des typhons, Tepco draine l’eau qui tombe sur le site. Mais bon, difficile de retenir de l’eau avec du sable et des bâches en plastique.

(source)

Voir Fukushima (59)

Encore des fuites

Une dalle de fondation de citernes qui penche… et la fuite est assurée.

(source The Asahi Shimbun)

(source The Asahi Shimbun)

Autre problème : quand c’est plein, ça déborde.

(source Tepco)

(source Tepco)

Système D

Tepco a imaginé un système pour récupérer l’eau de pluie qui tombe sur les citernes afin qu’elle ne se mélange pas à l’eau radioactive issue de fuites piégée dans des bassins à leur base.

(source Tepco)

(source Tepco)

Glissement de terrain

Il pleut tellement durant la saison des typhons que cela provoque des glissements de terrain. En voilà un beau qui a barré un moment la rampe d’accès au site. Rien à voir avec un « effondrement de la centrale » comme certains ont pu le croire.

 

(source Tepco)
(source Tepco)

(source Tepco)

Le mur du Pacifique

Ce mur en acier-béton, qui devait arrêter les fuites dans le Pacifique, était sensé être fini cette année. Mais Tepco a pris du retard. Trop cher, et peut-être inutile au fond ?

Voir Fukushima (59)

Le système ALPS

Un système qui est sensé « traiter » l’eau radioactive, mais malheureusement pas totalement.

(source The Asahi Shimbun)

(source The Asahi Shimbun)

Vue générale de la centrale fin août 2013

source

Voir Fukushima (59)

Photos de l’unité 3

Voir Fukushima (59)
Voir Fukushima (59)

Nouveau pont roulant pour l’unité 4

Ce matériel va bientôt servir pour réaliser le transfert tant attendu et tant craint du combustible de la piscine 4.

Voir Fukushima (59)

Vidéo de démonstration pour le transfert du combustible de la piscine 4

(en anglais, source Tepco)

Cliquer sur ce lien pour voir la vidéo.

Voir Fukushima (59)

Etude sur le plutonium

Pour changer du césium, voici une étude sur le plutonium de Fukushima faite à partir d’échantillons dans un rayon de 16 km autour de la centrale.

Lien vers l’étude (en anglais) : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3798882/

Localisation des échantillons

Localisation des échantillons

Tableau 1 : infos sur les prélèvements

Tableau 1 : infos sur les prélèvements

Tableau 2 : mesures et ratios

Tableau 2 : mesures et ratios

Rejets

Selon Mathias Braun (Areva), il existe un tuyau reliant l’enceinte de confinement à l’étage de service dans les réacteurs GE Mark 1. C’est ce qui aurait permis de provoquer les explosions des bâtiments 1 et 3. Qu’en est-il de ces tuyaux aujourd’hui ? Communication directe de l’enceinte avec l’extérieur ? Ca expliquerait peut-être les 10 millions de Bq de césiums 134/137 relâchés chaque heure dans l’atmosphère à Fukushima Daiichi ?

(source AREVA: « L’incident de Fukushima Daiichi », 7 avril 2011)

(source AREVA: « L’incident de Fukushima Daiichi », 7 avril 2011)

Hot spot à Koryama

22.97 microSv/h à Koriyama city, Sakabuta Park en septembre 2013

48 documentaires de Ian sur Fukushima

Documentaires tournés au Japon avec sous-titrages français pour certains.

Lien vers ces documentaires.

Voir Fukushima (59)

Informations sur Fukushima

Compilation d’informations sur Fukushima diffusées sur la NHK (source MissingSky101)

Le ventre de Tokyo

Un reportage de Reinhild Dettmerr-Finke (Arte)

Un état des lieux de cette mégapole de 36 millions d'habitants, dix-sept mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Des poissons au césium à la pollution tous azimuts, le bilan dressé par les habitants de Tokyo (poissonniers, éboueurs, employés du service des eaux) est accablant.

Les explications de la NAIIC en dessins

Flash

La webcam TBS a produit un flash le 31 août 2013 (vidéo à 1:28). Apparemment une sursaute de tension au niveau de la caméra. Ce phénomène avait déjà eu lieu en décembre 2011. Le flash provenait également de la droite de l’image avec la même orientation.

Flash d’août 2013

Flash d’août 2013

Flash de décembre 2011

Flash de décembre 2011

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 08:36

Brume sur la centrale dans la matinée du 5 août 2013

La première photo aérienne montre bien la concentration de brume sur la centrale, au niveau des turbines et du port. La seconde photo est de date inconnue mais probablement du 5 août également car la brume est aussi visible, sous un autre angle, et en arrière plan.

Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)

Heureusement que Moxnews a sauvegardé cette vidéo de NHK qui ne semble plus disponible par ailleurs. Aucun grand média étranger n’a repris cette info réelle qui a été transformée en un hoax disant que l’eau du port de Fukushima bouillait ! Technique de désinformation qui marche bien évidemment et qui permet ensuite de dénigrer les lanceurs d’alerte.

En fait, ce 5 août 2013, Tepco a annoncé que de la vapeur est sortie du réacteur n°3 de 7h30 à 12h05. Au mois de juillet 2013, Tepco avait pris soin de diffuser plusieurs vidéos de ce phénomène récurent. Mais pour le 5 août, Tepco a choisi de ne pas diffuser d’image.

Selon un blogueur japonais, la radioactivité a augmenté ce jour-là.

Et aujourd’hui 13 septembre 2013, surprise surprise : Tokyo ayant les JO en poche, Tepco peut à nouveau annoncer que de la vapeur radioactive sort du réacteur n°3.

Nettoyage du 1er niveau du réacteur 3

Un robot a nettoyé des gravas dans la zone sud-ouest du premier étage du réacteur 3. Ce chantier a été terminé le 23 août 2013.

En savoir plus

Voir Fukushima (58)

Images de la piscine 4

Le 26 août 2013, Tepco a publié la carte des décombres de la piscine 4 mais il semble extrêmement difficile de retirer les assemblages. Reposant sur eux, on a entre autres une plaque de pont de 10 m de long (200 kg), un morceau d’échelle de 2 m × 1 m (200 kg), un bout de plancher de l’étage de 1,5 m (10 kg) et d’innombrables gravas en béton.

(source Fukushima Diary, traduction Mimi Mato)

Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)

Piscine 4

Tepco commencera le transfert du combustible en novembre 2013.

SimplyInfo a fait un article détaillé sur les risques liés à ce chantier.

A lire ici (en anglais)

Vue récente de l’unité 4 et schéma explicatif
Vue récente de l’unité 4 et schéma explicatif

Vue récente de l’unité 4 et schéma explicatif

Projection de gunite sur le 4

Le 28 août 2013, Tepco a projeté du béton sur les murs du n°4 afin de ralentir la corrosion des structures.

 (source Fukushima Diary)

Avant (à gauche) et après (à droite)Avant (à gauche) et après (à droite)

Avant (à gauche) et après (à droite)

Fumée noire

Le 28 août 2013, de la fumée noire a été remarquée au même emplacement que d’habitude. Tepco ne communique jamais sur ces émanations.

(source nuckelchen)

Voir Fukushima (58)

Grue en panne

Une grue servant au réacteur 3 s’est affaissée jeudi 5 septembre 2013.

La vidéo de l’évènement qui était disponible en ligne ici a déjà été supprimée (effet JO ?)

Il reste quelques photos de Tepco pour le souvenir.

[Mise à jour du 15/09/13 : la vidéo a finalement été sauvegardée sur youtube]

 « La situation est sous contrôle à Fukushima. ». Shinzo Abe, premier ministre du Japon, 7 septembre 2013, Buenos Aires.

(source Tepco)(source Tepco)
(source Tepco)(source Tepco)

(source Tepco)

Voir Fukushima (58)

Inspection des cuves

Beaucoup de flaques. Les cuves étaient prévues pour une durée de 5 ans... On fait quoi ?

« La situation est sous contrôle à Fukushima. » Shinzo Abe, premier ministre du Japon, 7 septembre 2013, Buenos Aires.

Contradiction de Tepco sur le débit de l’eau souterraine

Selon le Fukushima Diary, Tepco n’est pas en accord avec ses propres données. Les eaux souterraines auraient une vitesse de 10 cm/jour ou de 259 cm/jour selon deux sources du même opérateur. Vu la vidéo qui suit, on aurait tendance à penser que 259 cm/jour est la bonne vitesse.

(source Fukushima Diary)

Remontée de l’eau de la nappe phréatique par un trou de forage à l’unité 2 (source Tepco) et le schéma de la situation vu par Reuters
Remontée de l’eau de la nappe phréatique par un trou de forage à l’unité 2 (source Tepco) et le schéma de la situation vu par Reuters

Remontée de l’eau de la nappe phréatique par un trou de forage à l’unité 2 (source Tepco) et le schéma de la situation vu par Reuters

Une arrivée de la nappe phréatique en vidéo

Tepco a diffusé une vidéo et un rapport sur un écoulement d’eau se situant dans le réacteur 2.

« La situation est sous contrôle à Fukushima.». Shinzo Abe, premier ministre du Japon, 7 septembre 2013, Buenos Aires.

N'oubliez pas de mettre le son !

Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)

Comprendre la situation à Fukushima en 2 minutes

On ne peut pas résumer la catastrophe de Fukushima en 2 minutes mais ça aide bien à comprendre la situation actuelle.

Diaporama du New York Times

« Inside Fukushima’s Evacuation Zone »

Accéder au diaporama

Plan topographique de la centrale

(source Tepco)

Voir Fukushima (58)

La contamination à la ville de Fukushima

près d’un incinérateur

« La situation est sous contrôle à Fukushima. Aucun problème de santé n’a été enregistré jusqu’à présent et il n’y en aura pas à l’avenir ». Shinzo Abe, premier ministre du Japon, 7 septembre 2013, Buenos Aires

Cancers de la thyroïde

18 enfants de Fukushima ont eu un cancer de la thyroïde avéré depuis mars 2011.

 

« Aucun problème de santé n’a été enregistré jusqu’à présent et il n’y en aura pas à l’avenir. Aujourd’hui, sous le ciel bleu de Fukushima, des enfants jouent au ballon et regardent vers l’avenir. Pas vers le passé. » Shinzo Abe, premier ministre du Japon, 7 septembre 2013, Buenos Aires.

©Reuters

©Reuters

Tokyo contaminé

21 mai 2013

Je ne sais pas qui a réalisé cette carte qui indique des hot spots en Bq/m2. Donc je ne peux pas assurer qu’elle soit exacte. Peut-être quelqu’un comprenant le japonais pourra en dire plus en lisant ceci ?

Voir Fukushima (58)

En revanche, je me souviens bien d’Arnie Gundersen, expert nucléaire, qui avait démontré en 2012 que les échantillons du sol de Tokyo qu’il avait fait analyser étaient considérés comme des déchets nucléaires aux Etats-Unis. A ce propos, il refait une mise au point actualisée ici.

« La situation est sous contrôle à Fukushima. Il n’y a aucun problème, cela n’a jamais causé, ni ne causera de dégâts à Tokyo ! ». Shinzo Abe, premier ministre du Japon, 7 septembre 2013, Buenos Aires.

Futur stade olympique

Le 12 septembre 2013, en face de "Tokyo Big Sight" près d'Odaiba, futur stade olympique de Tokyo 2020, un radiamètre Horiba PA-1000 Radi indique une mesure de 1,4 microsieverts par heure.

« La situation est sous contrôle à Fukushima. Il n’y a aucun problème, cela n’a jamais causé, ni ne causera de dégâts à Tokyo ! » Shinzo Abe, premier ministre du Japon, 7 septembre 2013, Buenos Aires

Tokyo choisi pour les JO de 2020

L’annonce du choix de Tokyo comme ville olympique en 2020 a suscité une avalanche de réactions imagées sur la toile et dans la presse. Mais le gouvernement japonais n’aime pas les images satiriques et le fait savoir, surtout quand elles dénoncent l’état de non-contrôle permanent de la centrale de Fukushima qui laisse s’échapper chaque jour 300 m3 d’eau fortement contaminée. Avec la collection d’images qui suivent, il va être servi et pourra à nouveau revoir sa communication. Merci à tous les dessinateurs, contributeurs, artistes de continuer à dénoncer à leur manière le crime Fukushima.

Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)
Voir Fukushima (58)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 10:36

C’est très difficile de suivre tout ce qui se passe à la centrale de Fukushima Daiichi. A ma connaissance, un seul veilleur réalise ce travail de manière continue et quasi exhaustive, c’est Iori Mochizuki, qui présente quotidiennement le résultat de ses recherches sur son blog Fukushima Diary. C’est une source fondamentale pour l’ensemble des veilleurs de Fukushima car il va chercher les documents à la source japonaise Tepco et les analyse et diffuse en anglais. Merci à Iori pour ce travail immense de restitution qui nous permet de mieux suivre les évènements et à Mimi Mato pour les traductions en français !

 

Incendie à la centrale

Un feu involontaire de déchets a eu lieu près d’un incinérateur à la centrale de Fukushima Daiichi début juillet 2013.

 

Voir Fukushima (57)

Débit de l’eau de la nappe phréatique

Selon une image originale en japonais (Tepco), traduite en anglais (Tepco), voici une traduction française de ce schéma montrant que la nappe phréatique passant sous la centrale est de 1000 m3/jour. Le gouvernement prétend que seuls 300 m3 d’eau contaminée rejoint l’océan chaque jour.

 

Le jeu des différences : cherchez l’erreur !
Le jeu des différences : cherchez l’erreur !

Le jeu des différences : cherchez l’erreur !

Les fondations des citernes ne sont pas en béton armé

D’après les photos que Tepco a publiées, la base de béton semble fissurée par le tassement du terrain. Pas étonnant qu’il y ait des fuites… Chaque citerne contient 1 000 tonnes d’eaux extrêmement radioactives. Tepco a déjà constaté officiellement 300 m3 de fuite, mais cela pourrait être beaucoup plus, par un jeu subtil de vases communiquant.

En savoir plus sur les fuites

 

Des fissures…

Des fissures…

… du coup, ça fuit sous les cuves (source Tepco). Il y a 350 cuves de ce type sur le site.

… du coup, ça fuit sous les cuves (source Tepco). Il y a 350 cuves de ce type sur le site.

Inspection du réacteur 4

Tepco a à nouveau visité la piscine de désactivation n°4 contenant des centaines de tonnes de combustible usé à 30 m de hauteur.

 

Voir Fukushima (57)
…ainsi que la cuve du réacteur. On voit par exemple sur cette image le haut des barres de contrôle qui apparaissent en fond de cuve.

…ainsi que la cuve du réacteur. On voit par exemple sur cette image le haut des barres de contrôle qui apparaissent en fond de cuve.

Tepco propose une vidéo de cette inspection (cuve, enceinte, piscine).

Inspection au réacteur 2

Tepco a réalisé une nouvelle inspection de la base de confinement du réacteur 2 en diffusant une nouvelle vidéo

Simply Info en propose une galerie de photos ici , mais on n’a toujours pas compris ce qui s’est produit dans ce réacteur et pourquoi il pollue autant.

 

Voir Fukushima (57)

Corium et tore

Voici une photo de l’intérieur de la piscine torique (en forme d’anneau) d’un réacteur de type GE Mark I, à vide. C’est dans cette piscine torique qu’aurait eu lieu une explosion dans le réacteur n°2 le 15 mars 2011.

 

Voir Fukushima (57)

Le site http://www.houseoffoust.com/fukushima/corium/corium.html présente une hypothèse très vraisemblable de sortie du corium, par un tuyau reliant la base de l’enceinte de confinement à la piscine torique. Dans ce cas, le corium n’aurait plus que 2,70 m de béton à traverser au lieu de 10,30 m pour quitter définitivement tout contrôle humain et rejoindre le sous-sol géologique et la nappe phréatique.

 

Voir Fukushima (57)

Explosion du BR3

Après le nettoyage de la surface technique du bâtiment réacteur 3, le pont roulant qui s’est effondré en mars 2011 à l’emplacement même de la bouche du réacteur est visible. On remarque qu’une explosion a endommagé ce pont roulant près de l’endroit où l’on observe depuis juillet des dégagements de vapeur. Un trou dans la tôle montre qu’une explosion ou qu’un objet propulsé à cet endroit a replié la tôle vers l’extérieur. Ce qui signifie que la pression venait de dessous. La longueur du trou est estimée à 3,50 m. Qu’est-ce qui a pu traverser ainsi le pont roulant avec une telle violence ?

 

Par quoi a été provoqué ce trou ?

Par quoi a été provoqué ce trou ?

Voir Fukushima (57)

Un morceau du BR3 ?

Le 20 juin puis le 2 juillet 2013, des débris fortement radioactifs ont été découverts dans le lit asséché d’une rivière de Nahara. Bizarrement, c’est Tepco qui a récupéré ces débris pour analyse, alors qu’ils se trouvaient à 20 km de la centrale de Fukushima Daiichi. Leur débit de dose est de 3,4 millisieverts par heure. Ils pourraient provenir de l’explosion d’un bâtiment réacteur en mars 2011.

source

 

Voir Fukushima (57)
Voir Fukushima (57)

Photos aériennes

La centrale de Fukushima Daiichi au mois d’août 2013 (source : presse japonaise)

 

Vue de la mer : côté port. Sur cette image, on voit le mur d'acier en construction qui devait empêcher la contamination du Pacifique

Vue de la mer : côté port. Sur cette image, on voit le mur d'acier en construction qui devait empêcher la contamination du Pacifique

Vue de l'ouest

Vue de l'ouest

Congélateur géant

Tepco veut créer un mur de glace autour des quatre réacteurs pour stopper la contamination de la nappe phréatique et de l’océan. La réalisation d’une enceinte autour de la centrale a toujours été refusée par Tepco car trop chère. Aujourd’hui, au lieu de choisir une solution solide permanente, le gouvernement s’engage à financer ce congélateur géant de 1,6 km de long sur 20 à 40 m de profondeur. Ce genre d’ouvrage gigantesque n’a jamais été réalisé, sauf virtuellement dans une série de science fiction, Game Of Thrones. Il faudra une production faramineuse d’électricité pour geler le sol, et bien sûr, comme ce sera un superbe objet technologique, il tombera en panne. En attendant le clash, à qui profitera cette nouvelle mauvaise solution ?

 

Le mur prévu

Le mur prévu

Le mur de glace de la série Game Of Thrones

Le mur de glace de la série Game Of Thrones

Images d’artistes sur la contamination

par Carlos Ayesta et Guillaume Bression/Trois8

Voir toutes les œuvres à la source

Voir Fukushima (57)

David contre Goliath

Superbe et touchante photo de Naoto Matsumura, prise par le photoreporter Koji Harada.

En arrière-plan, la centrale maudite.

Voir Fukushima (57)

Carte de l’iode 131

Des chercheurs, dirigés par Yasuyuki Muramatsu, un professeur de chimie analytique à l'Université Gakushuin, et Hiroyuki Matsuzaki, un professeur en génie appliqué à l'Université de Tokyo, ont estimé la quantité d'iode-131 déposé dans le sol en fonction de la concentration dans le sol de l'iode-129, à 400 endroits à moins de 80 kilomètres de l'usine. Le groupe de recherche en a réalisé une carte dont les données datent du 14 juin 2011. Cette carte montre que les niveaux d’iode-131 étaient relativement élevés dans les zones au nord-ouest de la centrale, ainsi que sur des sites au sud de l'établissement.
source

 

Voir Fukushima (57)

Autres cartes

Des scientifiques chinois ont modélisé la diffusion du césium dans le Pacifique. Une reconcentration est possible à l’approche de l’Amérique en 4 ans.

 

Voir Fukushima (57)

Le même genre d’étude a été menée par une équipe de l’université de Hawai et tombe à peu près sur les mêmes conclusions : les côtes de l’Amérique du Nord finissent par se trouver plus polluée que celles du Japon.

(source)

 

Voir Fukushima (57)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 21:53

La zone interdite en juin 2013

Alex Thomson a realisé un très bon reportage sur Channel4News, « Signs of radioactivity return to Japan »

Voici quelques clichés extraits de cette vidéo :

Poupée abandonnée

Poupée abandonnée

Déchets et eau radioactive s’accumulent à la centrale de Fukushima

Déchets et eau radioactive s’accumulent à la centrale de Fukushima

Il y a encore des réfugiés 2 ans après l’évacuation !

Il y a encore des réfugiés 2 ans après l’évacuation !

Des haut-parleurs annoncent la fin de la visite autorisée.

Des haut-parleurs annoncent la fin de la visite autorisée.

Conférence de Janick Magne

Janick Magne a parcouru la France en mars-avril 2013 pour témoigner de ce qui se passe au Japon depuis deux ans, en présentant sa conférence dans 5 lieux dont le dernier, Bonnet, se situe à quelques kilomètres de Bure, commune qui accueille le projet de centre d'enfouissement de déchets nucléaires (CIGEO).

Femmes de Fukushima

Six femmes Japonaises nous offrent ici, loin des dissimulations et des mensonges d’état à propos du progrès réel de la décontamination en cours, une vision brute et sans états d'âme de la façon dont l’accident de Fukushima a affecté leur vie, leur foyer, et leur famille.

Le tourment d’une mère de Fukushima

Photos : Tchernobyl au Japon

The Telegraph publie les photos d’une ville abandonnée (Namie) dans la zone d'exclusion nucléaire de Fukushima. Le photographe Franck Robichon suit Yuzo Mihara et son épouse Yuko qui, comme des dizaines de milliers de personnes, ont tout perdu.

Voir les 19 photos

Quatre photos extraites de la galerie proposée par The Telegraph :

Yuzo Mihara et son épouse Yuko © Franck Robichon

Yuzo Mihara et son épouse Yuko © Franck Robichon

L’école élémentaire abandonnée de Namie © Franck Robichon

L’école élémentaire abandonnée de Namie © Franck Robichon

Sacs d’élèves abandonnés sur place © Franck Robichon

Sacs d’élèves abandonnés sur place © Franck Robichon

Stockage "temporaire" de terre contaminée à Naraha © Franck Robichon

Stockage "temporaire" de terre contaminée à Naraha © Franck Robichon

Musique : Fukushima Style

Une parodie de Gangnam Style, proposée et sous-titrée en français par Kna

Ecouter Fukushima

Dans le cadre de l’émission « La demi-heure radio-active » diffusée le 11 juin 2013 sur Radio Galère, Thierry Ribault, économiste au CNRS, s’exprime sur le sort des réfugiés nucléaires, la fin de la zone interdite, les rapports contradictoires au sein de l’ONU et la politique nucléaire du gouvernement japonais.

Au-delà du nuage

Site consacré au web documentaire "Au-delà du nuage", et contenant de multiples témoignages. Cette création transdisciplinaire est une co-production franco-japonaise de KI / Keiko Courdy
Accès au site

Voir Fukushima (56)

Tous Fukushima

Le projet de "Tous Fukushima" : des jeunes en photo, tous informés de la situation des habitants du Japon, de Minami-Soma, Fukushima, et qui ont accepté de participer en tant que "citoyens du monde". Pour participer, il suffit de se prendre en photo devant un fond blanc ou rouge ( drapeau japonais ) avec un masque en papier ( pas cher, en pharmacie). L’idée, c'est de faire une "chaine humaine de photos" pour dire à nos amis japonais que l'on pense toujours à eux.

Voir Fukushima (56)

Artiste engagé

Face au déni généralisé de la part de ceux qui vivent dans le Tohoku, un artiste dénommé 281_Anti Nuke tente de faire prendre conscience des dangers du nucléaire à Tokyo par des œuvres murales. Etant devenu la cible de l’extrême droite, il a choisi de rester anonyme.

En savoir plus avec cet article du Japan Times (en anglais)

Accéder à sa galerie en ligne ici

Voir Fukushima (56)

A la centrale…

Tepco a engagé la construction d’un gigantesque bâtiment destiné au traitement des déchets radioactifs solides afin de réduire leur volume (source)

Voir Fukushima (56)
Voir Fukushima (56)

MOX

Manifestation le 27 juin 2013 au port de Takahama : 200 citoyens japonais manifestent contre l’arrivée du carburant MOX au plutonium d’Areva.

En savoir plus (vidéo, explication de ce qu’est le MOX) avec l’article de Georges Magnier

Voir Fukushima (56)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 20:44

Terre contaminée

On ne sait plus quoi faire de la terre contaminée.

Terre contaminée dans une école de Date

Terre contaminée dans une école de Date

Piles de sacs de terre contaminée sur le terrain de base-ball de Fukushima

Piles de sacs de terre contaminée sur le terrain de base-ball de Fukushima

Une école presque vide à Fukushima

Takashi Sato est le seul élève à l'école primaire du quartier d’Onami à Fukushima. Avant la catastrophe, l’école accueillait une quarantaine d’enfants. Les quartiers les plus contaminés ont été désertés par leurs habitants.

(source)

Voir Fukushima (55)

Ils plantent du riz à 15 km de la centrale de Fukushima

Ca semble incroyable mais pourtant c’est la réalité. Comment ensuite écouler du riz radioactif ? En le mélangeant avec du riz non contaminé pour ne pas dépasser les normes japonaises ou en l’envoyant en Afrique ou au Népal.

(source)

Voir Fukushima (55)

Reportage aérien sur Fukushima Daiichi et ses alentours

La TV Our planet propose la vidéo commentée (en japonais) du survol de la côte est en mars 2013. Très intéressante, car elle donne entre autres des images de la centrale de Fukushima Daini.

Centrale nucléaire de Fukushima Daini

Centrale nucléaire de Fukushima Daini

Centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

Centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

Unité 1

Tepco va démonter la couverture de l’unité 1 afin de commencer le nettoyage du niveau technique recouvert de décombres.

Les aérosols radioactifs ne seront donc plus captés par le système de filtrage.

(source)

Voir Fukushima (55)

Début juin 2013, une équipe d’inspecteurs de la NRA a visité le 4ème étage de l’unité 1. Ils cherchent à savoir si le réacteur a été endommagé par le séisme du 11 mars 2011. Durant un quart d’heure, ils ont pris des centaines de clichés, 40 minutes de vidéos et… 4,8 millisieverts.

(source)

Voir Fukushima (55)

Unité 3

Tepco a poursuivi l’installation de protections sur la surface technique de l’unité 3, comme cela est expliqué dans les documents fournis par l’opérateur.

(source)

Voir Fukushima (55)
Voir Fukushima (55)

Unité 4

Résultats de la cinquième inspection de solidité de l'unité 4 de Fukushima Daiichi

Tepco comme à son habitude continue de nous ne montrer qu’une infime partie du bâtiment en cachant la réalité avec des trucages : aplats de noir ou machine bien placée afin de cacher un trou béant à la base.

Mais il n’arrive pas à tout cacher : un cône de sécurité percé servant d’entonnoir bardé de ruban adhésif pour y raccorder un tuyau afin de récupérer une fuite, ça ne s’invente pas ! Sinon, on voit la rouille omniprésente dans toutes les canalisations. Combien de temps ça va tenir ?

(source)

Unité 4 : Tepco cache quelque chose à la base

Unité 4 : Tepco cache quelque chose à la base

Paroi extérieure unité 4 côté ouest : un engin bien placé empêche de voir une ouverture à la base

Paroi extérieure unité 4 côté ouest : un engin bien placé empêche de voir une ouverture à la base

Paroi piscine 4 côté est

Paroi piscine 4 côté est

Paroi piscine 4 côté ouest (1)

Paroi piscine 4 côté ouest (1)

Paroi piscine 4 côté ouest (2)

Paroi piscine 4 côté ouest (2)

Paroi piscine 4 côté sud

Paroi piscine 4 côté sud

Unité 4 : système D pour récupérer de l'eau envahissante...

Unité 4 : système D pour récupérer de l'eau envahissante...

Tepco pompe

Tepco s’imaginait qu’en pompant l’eau en amont, il y aurait moins d’eau à traiter. Sur les 400 tonnes qui arrivent quotidiennement dans les sous-sols, seule une centaine échapperait à la contamination, ce qui est insuffisant puisque les capacités de stockage arrivent à leurs limites. En fait, l’eau de la nappe phréatique arrive de toute part. Pour la protéger, la solution serait de construire une enceinte souterraine étanche, reposant sur une couche imperméable, entourant toute la centrale. Cela nécessiterait des travaux gigantesques que Tepco s’est toujours refusé à réaliser. La seule solution pour le Japon sera de demander l’aide internationale.

(source Asahi)

(source Asahi)

Installation de dérivation des eaux souterraines

Tepco a mis en ligne un plan et une vidéo montrant les kilomètres de tuyaux reliant les installations de pompage à des citernes puis à la mer.

Télécharger la vidéo (15 Mo)

Une des 12 stations de pompage et tuyaux amenant l’eau aux citernes

Une des 12 stations de pompage et tuyaux amenant l’eau aux citernes

Citernes de stockage temporaire d'eau

Citernes de stockage temporaire d'eau

Tuyaux de vidange des citernes

Tuyaux de vidange des citernes

Le tuyau de vidange aboutit à un caniveau sur la côte.

Le tuyau de vidange aboutit à un caniveau sur la côte.

Plan détaillé de la centrale de Fukushima

Version française

Cette carte ayant plusieurs mois, certaines zones peuvent avoir évolué.

image en haute résolution en français

source originale en anglais

Voir Fukushima (55)

Animation

Simulation 3D de la dispersion du césium 137 en mars 2011

(source Japan Atomic Energy Agency)

Cliquer sur ce lien pour accéder à l'animation :

http://nsed.jaea.go.jp/ers/environment/en/envs/fukushima/animation2-3.htm

Voir Fukushima (55)

Ecouter Fukushima

Interview d’Alain de Halleux le 19 mai 2013 par Martine Cornil à La première (RTBF):

http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1824993&e=

Prévisions

Le site suisse meteo centrale continue de prévoir la dispersion du panache radioactif de la centrale de Fukushima Daiichi. Combiné avec les prévisions des précipitations, on peut prévoir où la pluie risque d’être radioactive au Japon.

source

Cliquer sur ce lien : http://www.meteocentrale.ch/en/weather/weather-extra/weather-in-japan.html

Cliquer sur ce lien : http://www.meteocentrale.ch/en/weather/weather-extra/weather-in-japan.html

Manifestations

Les Japonais continuent de manifester inlassablement contre le redémarrage des centrales nucléaires de leur pays.

Voir Fukushima (55)

Haïkus de Taro

Lors de la 8ème conférence WHA Japan Conference le 29 avril 2013 à Itabashi, le poète Taro Aizu a déclamé ses haïkus en plusieurs langues dont le français, accompagné à la guitare par Haruka Shimizu.

Mon Fukushima de Taro Aizu ✿ Que les enfants de / Fukushima n'aient pas / de cancers à l'avenir ✿ Que le grand-père / partage ses légumes / avec son petit-enfant ✿ Que mon code génétique / ne soit pas contaminé / par le césium radioactif ✿ ▪ Taro Aizu

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 13:57

Les chevaux meurent à Fukushima (suite)

Photos du blog « We love Soma »

Originaire de Fukushima, Hayato Minamoto s’exprime en tant que biologiste, passionné par les chevaux. Dans son blog, il montre l’horreur de la ferme équestre de Tokuei Hosokawa. Comme lui, je tiens à diffuser ces tristes images car il faut bien montrer ce qu’on nous cache par ailleurs. Tokuei Hosokawa a perdu une centaine de chevaux depuis deux ans, malgré les soins qu’il leur prodigue.

Voir Fukushima (54)
Voir Fukushima (54)Voir Fukushima (54)

Pour voir toutes les photos, cliquez pour accéder à ses deux pages :

http://welovesoma.blogspot.jp/2013/04/we-love-soma-3-miserable-farmer-staying.html

http://welovesoma.blogspot.jp/2013/04/we-love-soma-4-miserable-farmer-staying.html

 

En savoir plus avec cet article traduit en français sur le site de Georges Magnier "Vivre après Fukushima" :

http://www.vivre-apres-fukushima.fr/beaucoup-de-chevaux-malades-a-iitate/

 

 

 

Edition d’une carte de contamination au césium de l’ayu, poisson de rivière du Japon (Plecoglossus altivelis) connu pour sa chair savoureuse. Les poissons étudiés ont été capturés entre mai et septembre 2011.

Voir Fukushima (54)

La raison de cette contamination plus étendue que celle des retombées ? Le réseau hydrographique : les cours d’eau emportent les radionucléides au loin. En savoir plus avec l’article Contamination des eaux.

Le réseau hydrographique de la préfecture de Fukushima

Le réseau hydrographique de la préfecture de Fukushima

(source)

 

 

Pose d’une toiture de protection sur la piscine n° 3

Suite au nettoyage de la piscine n°3, Tepco a installé une toiture de protection le 22 avril 2013.

Voici une image de cette couverture en vue verticale, ainsi que deux pages de la notice de Tepco.

Voir Fukushima (54)
Voir Fukushima (54)
Voir Fukushima (54)

(source)

 

 

Et pour mémoire, voici deux vues verticales de l’unité 3 permettant de comparer les états de 2011 et 2013, accompagné du plan du niveau technique. En 2 ans, Tepco a réussi à nettoyer un tiers de la surface. On est impatient de voir l’état du couvercle de la cuve du réacteur, mais cette partie est encore sous les décombres. Sans doute faudra-t-il encore attendre quelques décennies.

Voir Fukushima (54)

Photos de la zone interdite

Yusei Yamaga, de l’agence Cyclone Photographers fait des reportages photos de la zone interdite. Il est actuellement le seul journaliste autorisé à pénétrer le territoire d'Okuma-machi. Pour chaque photo, est précisé le lieu, la date et la mesure de radioactivité en micro sievert. Voici quelques clichés de ce photographe disponibles sur sa page Facebook.

Autoportrait de Yusei Yamaga

Autoportrait de Yusei Yamaga

Les cheminées de Fukushima Daiichi. Le photographe prend des risques en s’approchant très près de la centrale : 473 µSv/h.

Les cheminées de Fukushima Daiichi. Le photographe prend des risques en s’approchant très près de la centrale : 473 µSv/h.

Site détruit par le tsunami à 1 km de la centrale de Fukushima Daiichi.
Site détruit par le tsunami à 1 km de la centrale de Fukushima Daiichi.

Site détruit par le tsunami à 1 km de la centrale de Fukushima Daiichi.

Borne mesurant la radioactivité à l’école élémentaire d’Okuma-machi, à 2 km de la centrale de Fukushima Daiichi : 14,36 µSv/h (soit 125 millisieverts/an, les écoliers ne sont pas près de revenir !)

Borne mesurant la radioactivité à l’école élémentaire d’Okuma-machi, à 2 km de la centrale de Fukushima Daiichi : 14,36 µSv/h (soit 125 millisieverts/an, les écoliers ne sont pas près de revenir !)

Cimetière radioactif d'Okuma-machi

Cimetière radioactif d'Okuma-machi

Interview d’Antonio Pagnotta

auteur du livre remarquable “Le dernier homme de Fukushima”.

Ce photo reporter n'a pas demandé la permission pour aller rencontrer Matsumura, il ne l'aurait pas obtenue.

Tepco et les rongeurs

Le sigle de Tepco a souvent été comparé à la silhouette de Mickey Mouse. Les rats responsables des pannes d’électricité à répétition sur la centrale de Fukushima Daiichi ne semblent pas d’accord.

Voir Fukushima (54)
Voir Fukushima (54)Voir Fukushima (54)
Voir Fukushima (54)

Pas d’évacuation pour les enfants

Des enfants de Fukushima ont porté plainte à la cour de justice de Sendai afin de réclamer leur droit à être évacué et à échapper aux taux élevés de radiation. Ils sont 14 enfants à avoir commencé ce combat. Le 24 Avril 2013, la Haute Cour de Sendai a rejeté la demande d'évacuation.

Ma vision de l’énergie nucléaire

« SuicideNuke Pistol », d’après une idée de Paolo Scampa

« SuicideNuke Pistol », d’après une idée de Paolo Scampa

Pour terminer, un très beau chant

Jolie de Pauw vient de réaliser une vidéo accompagnée d’un de ses chants « Stand or Fall » sur des images ayant trait à Fukushima. A écouter cette très belle voix de Lotus Dog dans cette vidéo qui appelle à aider les familles de Fukushima.

Stand or Fall - Lotus Dog

One Love One Love One Love One Love

Mother seek Me out
Father speak To me
Don't leave Me wandering Around
Put out A candle Make some Sound

I tried to Follow Your lonely Bird
But I let Her fly Without A word

Soul light Gone
Don't worry
Stand or Fall
I'm with You

Frozen Left behind
Stolen thread That I Can't find
Frantic I open Every door
Voices I'm desperate To ignore
Please release Me from This tangled Web
Let it Rain on Me instead


Soul light Gone
Don't worry
Stand Or Fall
I'm with You
I'm with You

Empty I give in
Let the Change Begin
Fly right By me I'll let You go
Nothing more I want To know

One Love One Love One Love One Love

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 17:42
Le rat de Fukushima
Voici un spécimen du nouvel ennemi de l’industrie nucléaire : le rat. Celui-ci s’est fait griller à Fukushima Daiichi et a provoqué un black-out électrique sur le site atomique. En plus de servir de fusibles, les rats, gravement contaminés, sont devenus malgré eux des « déchets nucléaires » mobiles : 15 µSv/h rapportés pour un spécimen qui avait été piégé l’an dernier.
FUKUSHIMA-RAT.jpg
 
 
 
 
 
Les chevaux meurent à Fukushima
Selon M. Hosokawa, propriétaire d'un ranch à Iitate dans la région de Fukushima, « les chevaux sont tous en train de mourir. Tout ça, c'est à cause de la radioactivité ! ». Les uns après les autres, ses animaux développent des maladies et finissent par agoniser. Ce propriétaire malheureux se bat contre TEPCO, accumulant les preuves afin d’obtenir réparation dans cette situation pourtant irréparable. (info Aizen, groupe les Veilleurs de Fukushima francophones)
Cliquer sur l’image pour accéder à l’article (en japonais) et aux autres photos.
 
66827 445288735552733 2051134978 n
 
 
L’occasion manquée
Un reportage de la NHK (29 mars 2013)
Lors de l’essai de refroidissement du réacteur n°3 de Fukushima Daiichi en mars 2011, Tepco a perdu beaucoup de l’eau injectée depuis les camions citernes car elle est allée en partie dans les réservoirs des condenseurs. C’est cet échec de refroidissement efficace du cœur qui, selon ce reportage, aurait conduit au meltdown.
 

nhk

 
 
 
Les rejets de la centrale de Fukushima
 
émissionsfuku
 
 
Construction du nouveau complexe de traitement des eaux radioactives de F-1
Tepco envisage sérieusement de rejeter l’eau traitée à la mer, alors que seuls 62 radionucléides sur une centaine seront traités. Le tritium n’en sera pas, comme en France qui s’autorise des rejets colossaux.
Cliquer sur l’image pour accéder au dossier Tepco »
 
130329 02
 
 
On construit aussi un système de dérivation des eaux souterraines. Cette image légendée « Transfer pipe installation (each system - temporary storage tank - sea)  » ne laisse aucun doute sur les intentions de Tepco : l’eau pompée en amont sera aussi rejetée à la mer. Cliquer sur l’image ci-dessous pour accéder au dossier Tepco.
 
circuits
« Installation du tuyau de transfert (chaque système - réservoir de stockage temporaire - mer) »
 
En attendant d’autres travaux toujours plus importants que les précédents, que devient l’eau radioactive des sous-sols de l’ex-centrale ? Elle s’écoule tranquillement vers la mer sans que personne ne s’en inquiète, à l’abri des caméras et de la communication « on-maîtrise-tout » de l’opérateur. Avec la centaine de conduits souterrains existants, l’eau n’a que l’embarras du choix.
 
tuyaux
(source)
 
 
Vidéo : inspection de l’unité 1
Le 28 mars 2013, Tepco a fait visiter le quatrième niveau de l’unité 1 de Fukushima Daiichi à un ancien membre de la Diète, Hiroshi Kawauchi. Toujours la même grande désolation, et des kilomètres de tuyaux…

 
  
 
Dernière vidéo aérienne du site nucléaire de Fukushima Daiichi
(source Jijicom)

 
 
 
Sculpture « Suhana » d’Antoine Desjardins
 « Le tsunami du 11 mars 2011 à Sendaï a bouleversé le paysage et induit la catastrophe de la centrale atomique de Daïchi Fukushima. Ce travail qui convie des images de presses globales et des emblêmes de la tradition culturelle et artistique japonaise engage une réflexion sur la permanence, le désordre, la difformité et l’hybridation incontrôlée ».
.
suh
Voir les autres œuvres sur la page consacrée à Sendaï / Fukushima ici.
 
 
Visite virtuelle dans la zone interdite de Fukushima
Namie est une ville fantôme située à quelques kilomètres de la centrale de Fuksuhima, évacuée après la catastrophe de 2011. Google y a envoyé ses voitures surmontées de caméras à 360 degrés. Voici un aperçu des images qu'elles ont rapportées.
 
 
Flashs rouges à la centrale de Fukushima Daiichi
Le 27 mars 2013 vers 21:34 (JST), trois « éclairs » rouges ont été observés à quelques secondes d’intervalle sur la webcam de Tepco. Le premier est très discret, les deux autres s’amplifient en intensité.
 
flashrouge
Troisième « flash »
 
Vidéo où l’on peut les voir à 17:12, 17:14 et 17:20.

 
 
Les avis divergent quant à l’interprétation à donner à ces images fugaces. L’objectif de la caméra étant couvert de gouttes de pluie, il est très probable qu’il s’agisse simplement du reflet irisé d’une lumière provenant d’une source proche de la caméra.
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 14:41
Nouveau découpage des zones d'évacuation à Fukushima
Valable à partir du mois d’avril 2013
Il y a des gens qui sont supposés vivre à 20 mSv/an et d'autres qui pourront être là dans la journée uniquement, de 20 et 49 mSv/an...
 
carte
(source)
 
 
Comparaison des normes Tchernobyl / Fukushima
 
normes
(source Junko T.)
 
 
Dans quel état se trouve la centrale ?
Une infographie proposée par Courrier International
« Le gouvernement japonais a annoncé que le site de Fukushima était stabilisé en décembre 2011, en affirmant que les réacteurs étaient en état d’arrêt à froid. Or, le site est toujours sous la menace de nouveaux séismes et de tsunami. (…) Il s’agit là du plus grand chantier de déconstruction de l’histoire du nucléaire, et, le démantèlement total du site ne sera achevé qu’aux alentours de 2050. »
 
infographie1
 
infographie2
 
 
   

Levée de restriction de plantation du riz pour certaines zones contaminées

Le gouvernement annonce la levée de restriction pour Naraha machi, Kawauchi mura, Kawamata machi, Iitate mura, et Minamisoma city où des expérimentations vont être effectuées.

 

----------2013-03-20-15.30.45--450x38.png

(source)

 

 

"KAKUSEI: The Fukushima End"
Un film de Dion Tan

 
 
 
Fukushima,1/3 Chronique d'un Désastre
Reportage diffusé sur ARTE (Japon, 2012, 47mn)
Pourtant très bien documenté sur les problèmes techniques, le documentaire ne fournit aucune image des explosions ! Ce point est loin d’être anodin, mais fait partie d’une stratégie de non communication d’images sensibles. En effet la comparaison des explosions des unités 1 et 3 démontre très clairement que les explosions ne sont pas de même nature. Cacher ces vidéos revient à faire de la désinformation, c’est très grave.
A voir en trois parties sur youtube :
 
 
georgesbaumgartnerFukushima : au cœur du réacteur
JT 19h30, lundi 11 mars 2013 (RTBF)
Georges Baumgartner alias Frédéric Charles visite la centrale de Fukushima Daiichi. Ce journaliste nous avait fait un excellent reportage sur la situation en 2012.
 
 rtbf
   
 
Takeshi Takahashi, directeur du site de l’ex-centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, déclare sans sourciller : « Cette opération commencera en décembre et durera au moins 4 ans ».
Après une opération de communication mensongère de Tepco ‒ reprise par l’ensemble des médias ‒ qui annonçait une accélération des travaux qui devaient s’achever fin 2014 pour le réacteur 4, l’opérateur avoue maintenant que le vidage de la piscine 4 durera au moins jusqu’en 2017 ! Il n’y a donc eu aucune accélération, le début étant toujours prévu en décembre 2013 (et non en novembre !) et la fin pas avant 2017 (et non 2014 !).
 
Hiroshige KobayashiHiroshige Kobayashi, manager de la compagnie de construction Kajima, a la charge de nettoyer le bâtiment réacteur n°3.
 
 
.
.
.
Bridget Kyoto de retour de Fukushima
« Bridget revient de Fukushima et, franchement, elle n’a rien noté de particulier, à part un peu de radioactivité de rien du tout – bref, pas de quoi en faire tout un plat. C’est même presque comme s’il ne s’était rien passé. Ah, qu’ils sont résilients, ces Japonais ! »
 

 
Si vous souhaitez aider Bridget Kyoto à continuer à nous informer, cliquez ici (cf. fin de page).
 
 
.
Webdocumentaire
« Quand on habite ici, on oublie la radioactivité »
Documentaire d’une lycéenne, Risa Yamada
 
 
afficheWelcome to Fukushima
Film remarquable réalisé par Alain de Halleux
diffusé sur youtube en 4 parties :
 
 
.
.
.
.
Mon expérience de Premier Ministre durant la catastrophe nucléaire de Fukushima - Naoto Kan, 10 mars 2013
(Source : Kna Blog)
Dans ce message vidéo, Naoto Kan, ancien Premier Ministre lors de la catastrophe nucléaire de Fukushima, résume le déroulement de ces évènements, et nous fait part de son analyse.
Vidéo réalisée à l'occasion du 
symposium "The Medical and Ecological Consequences of the Fukushima Nuclear Accident" organisé par la fondation Helen Caldicott les 11 & 12 Mars 2013 à New York.
knablog
 
 
Alone in the zone
 
 
Une selection de videos sur Fukushima
 
 
Ecouter Fukushima !
La tectonique des images
avec Yoann Moreau, chercheur à l'EHESS, anthropologue, spécialiste du Japon
 
 
Médée / Fukushima
581730 10151563621051754 754383225 n
« Une rencontre explosive et inattendue entre science et sacré envahit l’Arsenic (Lausanne) avec la tentaculaire création de la Cie Jours Tranquilles : « Médée/Fukushima ». Une exploration constellaire à laquelle nous invitent les interprètes de cette aventure intérieure, entre universel et cellulaire »
Médée Fukushima sera joué aussi les 19 et 20 avril au théâtre des Halles à Sierre (Suisse) 
 
 
Fukushima, compte-rendu chronologique de la catastrophe
(sous-titrage en français : Kna)
« Hiroaki Koide, titulaire d'une maîtrise ès sciences en génie nucléaire, professeur assistant et chercheur à l'Institut de Recherche du Réacteur de l'Université de Kyoto dresse un compte-rendu rapide sur le déroulement de la catastrophe nucléaire de Fukushima, l'étendue de la contamination radioactive, sa gestion par le gouvernement Japonais et les conséquences pour la population, les risques qui perdurent et vont persister pendant des décennies, et l'aveuglement de certains décideurs économiques et politiques quant à la nécessité de l'énergie nucléaire ».
 
 
Flash info
du 19 mars 2013 par Fukushima Information

 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 02:04
Fukushima : l’enfance menacée ?
de David Zavaglia, Fabrice Papillon et Dove Belhassen – ARTE GEIE / Scientifilms – France 2013
Deux ans après l'accident de Fukushima, les premières conséquences sanitaires de la catastrophe apparaissent. Elles sont inquiétantes : une étude japonaise officielle récente révèle la présence de kystes ou de nodules à la thyroïde, sur plus de 40% d’enfants de la région.
arte
(le reportage commence à 37:00)
 
 
Visite de la centrale de Fukushima Daiichi par deux journalistes français
Correspondants au Japon, les journalistes Marie Linton et Guillaume Bression suivent, pour Sciences et Avenir, l'évolution de la situation à Fukushima depuis la catastrophe du 11 mars 2011. Ce jeudi 6 mars, ils ont passé plusieurs heures dans la centrale dévastée. Reportage et infographie en cliquant ici.
 
marielinton
 
infographie
.
entrailles3
À l'intérieur du bâtiment de la piscine commune, situé juste en face du bâtiment réacteur 4. (photo: Guillaume Bression)
 
entrailles1
Sur la route qui passe entre l’océan Pacifique et l’arrière des quatre bâtiments réacteur endommagés (photo: Guillaume Bression)
 
entrailles2
Le responsable de la centrale de Fukushima-Daiichi, Takeshi Takahashi donne une courte conférence de presse (photo: Guillaume Bression)
 
 
La bombe invisible

 
 
 
Visite de la centrale par une équipe de la NHK
(diffusion NHK, 5 mars 2013)
nhk
 
 
Vue aérienne du site radioactif de Fukushima Daiichi
Le site est devenu un vaste entrepôt d’eau radioactive dont Tepco ne sait plus que faire.
602225 10200688510278463 485409279 n
(source)
 
 
Voyage photographique dans la « zone interdite » de Fukushima
Avec la série « clair obscur à Fukushima », deux photographes nous invitent à une virée nocturne et clandestine dans la zone de contamination qui entoure la centrale accidentée.
fuk1-40264 
 
Photos de la centrale de Fukushima Daiichi
 
nn20130309f1a
 
nn20130309f1b
 
 
Le monde après Fukushima
(France, 2013, 77mn) Documentaire de Kenichi Watanabe pour ARTE 

 
     
 
 
Flash d’information du 8 mars 2013 par Etienne Servant

 
     
 
 
« Les jours de pluie, les enfants de Fukushima ne vont pas jouer dehors »
Mickaël Ferrier, auteur du livre « Fukushima, récit d’un désastre », s’exprime au sujet de la catastrophe nucléaire
mickaelferrier
 
 
Fukushima : deux ans après le drame, les habitants s'impatientent
Vidéo de France TV Info (Emilie Traneguyen)
fracetvinfo
     
 
 
Des habitants de Fukushima sont de retour chez eux
Reportage TF1 (20h, 9 mars 2013)
 
 
Les corbeaux de Fukushima
Témoignages sur Making-of, le blog des coulisses de l'AFP
Par Karyn Nishimura-Poupee
afp
  (Cliquer sur l'image) 
 
 
Chronologie de la catastrophe en vidéos
(Le Télégramme)
Documents intéressants mais il manque 1 document essentiel, la vidéo de l’explosion du réacteur 3, et 2 informations capitales : l’article ne mentionne pas du tout les explosions des réacteurs 2 et 4 ! Oubli, désinformation ou censure ?
chronologie
  (Cliquer sur l'image)   
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 23:02
Nuclear Nation
Un nouveau film documentaire sur les réfugiés nucléaires originaires de Futaba réalisé par Atsushi Funahashi
 
affichefilm
 
Bande annonce du film (sous-titrée par Kna)
 
    
Lire aussi à ce sujet l’excellent article de Kna sur Le combat de Mr. Idogawa, maire de Futaba
 
 
Affiche du film “Welcome to Fukushima”
de Alain de Halleux
 
affiche
 
 
Exploration de la salle du tore de l’unité 1
Tepco a exploré cet endroit avec une caméra. En voici la vidéo et le rapport.
 
 
    
 
130221 12
Couche de mystérieux sédiments en cours d’analyse : corium ?
 
Trifouillax sur Gen4 en livre deux analyses :
 
 
Résultats de recherches gamma sur l’unité 2
 
doc2     
Photo prise par une gamma caméra qui relève la radioactivité
 
doc1
Condition de la prise de vue
 
 
Du corium à l’unité 2 ?
Tepco a essayé d'insérer un nouveau thermomètre dans la cuve du réacteur unité 2 par l'intermédiaire des lignes TIPS (Ce sont des conduits utilisés pour insérer des capteurs dans la cuve du réacteur en fonctionnement). Mais c’est bouché. Il est possible que ce soit du corium provenant du réacteur 2.
 
130301 07
 
130301 04
 
 
Flash infos du 23 février et du 3 mars 2013 sur Fukushima avec Etienne Servant
 
     
     
 
 
Dernières vues aériennes verticales des réacteurs
(Photos agrandies et recadrées à partir des photos Asahi)
 
réacteur3 - Copie - Copie
Réacteur 3
 
réacteur4 - Copie - Copie
Réacteur 4
 
 
Où doit-on porter un masque et lequel à Fukushima Daiichi ?
(source)
 
planmasques
 
 
Plan détaillé de la centrale de Fukushima
Cliquer sur le lien ci-dessous pour télécharger l’image de meilleure qualité (4,16 Mo)
 
plan centrale réduit
 
 
Pourquoi je ne peux pas évacuer Fukushima ?
Interview de Yoshihiro Kanno, membre du groupe de bénévoles "Save Watari Kids" (Sauver les Enfants de Watari"), par OurPlanet-TV.

 
     
 
 
Carte de la contamination de Fukushima
Selon le gouvernement, la radioactivité baisserait dans la préfecture de Fukushima.
 
asahi
(source)
 
 
Où peut bien aller la radioactivité ? Elle se disperse avec les typhons, la pluie et le vent. Elle ne disparaît pas, elle change de place. Exemple : on trouve des hot-spots à Kashiwa, à 200 km de Fukushima.

     

 

 

Enseignements de Fukushima

Un dossier de Greenpeace à lire en français. Il date de mars 2012, mais la traduction est récente.

 

gp.jpg

 

Cliquer ici pour télécharger le dossier

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -