17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 02:40

exskf.jpgSelon les informations rapportées par le blog EX-SKF, on a trouvé à Minamisoma une mystérieuse poussière noire radioactive déposée sur le sol dans de nombreux endroits de la ville. Sa radioactivité en césium a été évaluée à plus d'un million de becquerels/kg.

Un membre de l'assemblée de Minamisoma, Koichi Ooyama  (autre orthographe : Koichi Ohyama, il avait lancé un appel en juillet 2011), révèle le résultat du test fait sur cette mystérieuse poussière noire.

 

Que rapporte exactement EX-SKF ?

 

(traduction Hélios)

 

« Un bloggeur dont j'ai déjà parlé auparavant, ''Nuit sans fin'', a mesuré les radiations de l'étrange poussière noire retrouvée à de nombreux endroits de Minamisoma, la plupart du temps à la surface des routes. Son compteur Geiger mesure toutes les radiations alpha, bêta, et gamma et aussi les rayons X et sa mesure à la surface de cette poussière noire a été de 295 microsieverts par heure.

Ooyama, membre de l'assemblée, a envoyé apparemment un échantillon au professeur Tomoya Yamauchi de l'université de Kobe. Le professeur a fait le test et voici le résultat, d'après le blog
Assemblyman Ooyama :

 

Cs-134 : 485 252 Bq/kg
Cs-137 : 604 360 Bq/kg

TOTAL: 1 089 612 Bq/Kg

 

En convertissant les chiffres totaux en Bq/m²

 

1 089 612 × 65 = 70 824 780 Bq/m2


''Nuit sans fin'' dit dans son blog que cette substance est très légère et s'envole facilement. Il la trouve partout dans Minamisoma. Il a demandé aux ouvriers de construction si cela provient de l'asphalte utilisé pour les routes. Les ouvriers disent que non. Pour voir d'autres photos de cette poussière noire, aller ici.

''Nuit sans fin'' dit qu'il a alerté la mairie et M. Ooyama indique qu'il y aura une réunion avec les officiels de la ville sur cette découverte. »

 

Cette poussière serait donc extrêmement contaminée et présenterait des dangers certains pour la population à cause des risques d’inhalation. Si la pollution constatée est confirmée, il faudra vraisemblablement évacuer les quartiers concernés, car le taux relevé est énorme.

 

Reste à savoir :

- Depuis quand cette poussière a-t-elle été constatée à Minamisoma ?

- D’où provient cette poussière ? Dépôt de fumée d’incinérateur ? Produit déposé sur les routes contre le verglas ? Pollution provenant de la centrale de Fukushima Daiichi ?

- La poussière contient-elle d'autres radionucléides ? Lesquels ?

- Quels sont les quartiers concernés par ce dépôt ? La population a-t-elle été avertie du danger potentiel ?

 

Affaire à suivre.

 

poussiere-noire4.jpg

Poussière noire sur le sol (source)

 

poussiere-noire.jpg

Mesure de radioactivité sur un échantillon

(source et autres photos)

 

------------------------

Mise à jour du 18 février 2012

 

Lire le nouvel article sur EX-SKF (anglais) :

http://ex-skf.blogspot.com/2012/02/more-on-minami-somas-mysterious-black.html

 

et l'avis de Iori Mochizuki, blog Fukushima Diary (anglais) :

http://fukushima-diary.com/2012/02/i-cant-help-disappointing-you/

 

minamisoma-blackdust.JPG

Résultat de l'analyse de la poussière noire (source EX-SKF

 

 

------------------------

Mise à jour du 21 février 2012

Nouvel article :

http://fukushima-diary.com/2012/02/black-substance-emits-45-699%CE%BCsvh-of-alpha-ray/#.T0N9R8lLlwA.facebook

 

45.699μSv/h de rayons alpha dans ces poussières dont on ne connaît toujours pas la provenance.

 

------------------------

Mise à jour du 25 février 2012

Un reportage TV japonais sur la poussière noire de Minamisoma.

 Le compteur Geiger indique 2,4~2,6 microsievert/h.

Cette poussière pourrait provenir de l'écoulement des eaux de surface. Ces "cendres" sont insolubles. Les karchers ne font que déplacer les radionucléides, et la concentrer.

 


 

L'AIPRI estime que ça peut être des résidus de combustibles. Il est vrai que l'unité 3 a explosé en mars 2011 produisant un panache de plus de 500 mètres de hauteur qui a semble-t-il emporté le contenu de la piscine de désactivation.


Article de l'AIPRI :

Les dépositions de carburant nucléaire sur le sol japonais

 

 

.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

Manu 24/02/2012 11:43

Non ca fait 1000 Bq/kg, decidemment toi et les maths!! Ce qui reste toujours une activité faible.

Comme je le disais je ne m attendais pas forcement a plus vu la mesure du compteur. J etais de passage rapide en bus et j ai pris un echantillon surtout pour identifier les isotopes presents. Je n
avais pas encore connaissance de cette poussiere, j en ai pas vu, mais je pense que je l aurai detecté sans probleme vu l activité annoncee, notamment sur la route (mon compteur etait allume
pendant tout le voyage, et passer de 2uSv/h a 200uSv/h a la surface du sol ca se voit sans probleme dans un bus a 1m de hauteur ). D apres les photos, elle a l air d etre sur la plage non ? Ce
serait alors des depots en surface de la mer qui sont deposés et concentrés sur la plage avec les marees. Est ce qu il y a des nouvelles infos sur cela ?

coronado 24/02/2012 10:48

Ca ferait 10bq par kilo c’est étonnamment peu. Avez-vous pu mesurer cette fameuse poussière noir également?

Manu 21/02/2012 19:24

Bonjour,

Desolé je n ai eu acces au detecteur germanium que ce matin. Bilan de la mesure : "que du" Cs-134 et Cs-137 avec une activité a peu pres egale pour les deux et de l ordre de 100 Bq. L echantillon
de terre fait ~ 100 g, pris le lundi 13 fevrier a Fukushima sous un arbre devant la station de train (j avais mesure 2 uSv/h a cet endroit avec un compteur ce jour la). Je ne m attendais pas a
mesurer quelque chose d exorbitant, mais je voulais juste verifier qu il n y avait pas autre chose que du cesium.

Cordialement

Delphin 18/02/2012 18:22

Bonjour,

Je ne résiste pas à recopier cet extrait de "La Gazette Nucléaire" relatant la conférence internationale MELODI sur les faibles doses car on y constate deux choses :

- Au vu des dernières données,les spécialistes officiels (J. Repussard) sont pour le moins perplexes, or un spécialiste officiel est habituellement catégoriquement rassurant.

- Ils admettent la non innocuité probable, même des très faibles doses (Sylvie Chevillard).

Remarquons que ce qui est reconnu en interne, devant des pairs, est tout différent des affirmations péremptoires faites aux médias (en dessous de 100 millisieverts par an, pas d'effet notable)

Conférence internationale MELODI dédiée aux recherches sur les effets des faibles doses de rayonnement ionisant
Radioactivité à petite dose: Quel impact? A quels seuils?
Octobre 2010 :

"On ne comprend pas bien la réponse de l'organisme à des faibles doses de rayonnements ionisants", a souligné mercredi le directeur général de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire
(IRSN) Jacques Repussard.

"Aussi faible soit la dose, le risque existe", résume Sylvie Chevillard, chef du service de radiobiologie expérimentale du CEA".

Source : Groupement des Scientifiques pour l' Information sur l'Energie Nucléaire, Gazette Nucléaire n°258

Amicalement,

Delphin

Pierre Fetet 18/02/2012 17:25

Merci pour vos commentaires, apportant des questionnements et des précisions intéressants. J'ai mis le lien donné par Trifou et celui du nouvel article d'EX-SKF en mise à jour dans l'article. Les
questions de la provenance de cette poussière noire et de la date du ou des prélèvements sont évidemment importantes. La manière dont sont conduites les analyses aussi. La conférence de presse
annoncée pour lundi prochain devrait apporter quelques réponses. On sera aussi intéressés à connaître les mesures faites par Manu.

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -