31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 22:47

C’est l’avant-dernier numéro de la série « Voir Fukushima ».

Le dernier en fait car le numéro 60 sera consacré uniquement à la présentation d’index chronologique et thématique de cette série documentaire basée sur l’image.

 

Enfants inconscients des dangers de la radioactivité

Des enfants jouent à côté de déchets radioactifs à Fukushima.

source : Evacuate Fukushima

Voir Fukushima (59)
Cette photo a été prise à 20 km de la centrale de Fukushima Daiichi une semaine après que TEPCO ait avoué que la centrale continue de déverser l’eau hautement radioactive dans l'Océan Pacifique depuis mars 2011 (source : Le papillon et l'empereur)

Cette photo a été prise à 20 km de la centrale de Fukushima Daiichi une semaine après que TEPCO ait avoué que la centrale continue de déverser l’eau hautement radioactive dans l'Océan Pacifique depuis mars 2011 (source : Le papillon et l'empereur)

Le risque de cancer des enfants de Fukushima est très sous-estimé

Dans cette vidéo, Arnie Gundersen examine la décision du gouvernement japonais de permettre aux populations de vivre dans des zones contaminées jusqu’à 20 milliSieverts par an, en reprenant une vidéo d’un autre commentateur américain, Ian Goddard.

La vidéo est en anglais, sous-titrée en français par Kna

Pour ceux qui préfère un texte illustré, cliquer sur ce lien pour lire la traduction française de Marie-Elise Hanne

 

Traitement de la crise de Fukushima selon l’Asahi

Voir Fukushima (59)

Voir l’image en meilleure définition

http://ajw.asahi.com/appendix/pdf_data/Fukushima_water_crisis.pdf

 

Carte des environs de la centrale

La JAEA (L'Agence japonaise de l'énergie atomique) a mesuré les niveaux de radioactivité à 3 km de l'usine sinistrée entre août et octobre 2012, et détecté des lectures de plus de 19 microsieverts par heure au sud et à l'ouest de la centrale nucléaire.

(source)

Voir Fukushima (59)

Une visite pédagogique avec Arnie Gundersen

L’ingénieur en chef de Fairewinds, nous propose une visite du site nucléaire de Fukushima Daiichi en vidéo, combinant images satellite, animations 3D et photographies.

Drainage

Lors des typhons, Tepco draine l’eau qui tombe sur le site. Mais bon, difficile de retenir de l’eau avec du sable et des bâches en plastique.

(source)

Voir Fukushima (59)

Encore des fuites

Une dalle de fondation de citernes qui penche… et la fuite est assurée.

(source The Asahi Shimbun)

(source The Asahi Shimbun)

Autre problème : quand c’est plein, ça déborde.

(source Tepco)

(source Tepco)

Système D

Tepco a imaginé un système pour récupérer l’eau de pluie qui tombe sur les citernes afin qu’elle ne se mélange pas à l’eau radioactive issue de fuites piégée dans des bassins à leur base.

(source Tepco)

(source Tepco)

Glissement de terrain

Il pleut tellement durant la saison des typhons que cela provoque des glissements de terrain. En voilà un beau qui a barré un moment la rampe d’accès au site. Rien à voir avec un « effondrement de la centrale » comme certains ont pu le croire.

 

(source Tepco)
(source Tepco)

(source Tepco)

Le mur du Pacifique

Ce mur en acier-béton, qui devait arrêter les fuites dans le Pacifique, était sensé être fini cette année. Mais Tepco a pris du retard. Trop cher, et peut-être inutile au fond ?

Voir Fukushima (59)

Le système ALPS

Un système qui est sensé « traiter » l’eau radioactive, mais malheureusement pas totalement.

(source The Asahi Shimbun)

(source The Asahi Shimbun)

Vue générale de la centrale fin août 2013

source

Voir Fukushima (59)

Photos de l’unité 3

Voir Fukushima (59)
Voir Fukushima (59)

Nouveau pont roulant pour l’unité 4

Ce matériel va bientôt servir pour réaliser le transfert tant attendu et tant craint du combustible de la piscine 4.

Voir Fukushima (59)

Vidéo de démonstration pour le transfert du combustible de la piscine 4

(en anglais, source Tepco)

Cliquer sur ce lien pour voir la vidéo.

Voir Fukushima (59)

Etude sur le plutonium

Pour changer du césium, voici une étude sur le plutonium de Fukushima faite à partir d’échantillons dans un rayon de 16 km autour de la centrale.

Lien vers l’étude (en anglais) : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3798882/

Localisation des échantillons

Localisation des échantillons

Tableau 1 : infos sur les prélèvements

Tableau 1 : infos sur les prélèvements

Tableau 2 : mesures et ratios

Tableau 2 : mesures et ratios

Rejets

Selon Mathias Braun (Areva), il existe un tuyau reliant l’enceinte de confinement à l’étage de service dans les réacteurs GE Mark 1. C’est ce qui aurait permis de provoquer les explosions des bâtiments 1 et 3. Qu’en est-il de ces tuyaux aujourd’hui ? Communication directe de l’enceinte avec l’extérieur ? Ca expliquerait peut-être les 10 millions de Bq de césiums 134/137 relâchés chaque heure dans l’atmosphère à Fukushima Daiichi ?

(source AREVA: « L’incident de Fukushima Daiichi », 7 avril 2011)

(source AREVA: « L’incident de Fukushima Daiichi », 7 avril 2011)

Hot spot à Koryama

22.97 microSv/h à Koriyama city, Sakabuta Park en septembre 2013

48 documentaires de Ian sur Fukushima

Documentaires tournés au Japon avec sous-titrages français pour certains.

Lien vers ces documentaires.

Voir Fukushima (59)

Informations sur Fukushima

Compilation d’informations sur Fukushima diffusées sur la NHK (source MissingSky101)

Le ventre de Tokyo

Un reportage de Reinhild Dettmerr-Finke (Arte)

Un état des lieux de cette mégapole de 36 millions d'habitants, dix-sept mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Des poissons au césium à la pollution tous azimuts, le bilan dressé par les habitants de Tokyo (poissonniers, éboueurs, employés du service des eaux) est accablant.

Les explications de la NAIIC en dessins

Flash

La webcam TBS a produit un flash le 31 août 2013 (vidéo à 1:28). Apparemment une sursaute de tension au niveau de la caméra. Ce phénomène avait déjà eu lieu en décembre 2011. Le flash provenait également de la droite de l’image avec la même orientation.

Flash d’août 2013

Flash d’août 2013

Flash de décembre 2011

Flash de décembre 2011

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article

commentaires

Lilly Matters 02/06/2014 13:53

Existerait il deux cartes comparables des taux de radioactivités actuelles du japon et de l'Ukraine (ou de l'époque de l'accident pour l'Ukraine).
Énormément de personnes dans mon entourage prévoient divers voyages au japon actuellement, et me prennent pour une paranoïaque si je parle de radioactivité... Sans visuels fort comparatifs de quelque chose qu'ils admettent dangereux, le message ne rentre absolument pas :/

Pierre Fetet 02/06/2014 20:37

Effectivement Tokyo n'a pas été épargné et possède des hot-spots. La baie de Tokyo est en train de se remplir de sédiments au césium. Voir cet article dont une partie est consacrée à la baie de Tokyo : http://www.fukushima-blog.com/contamination-des-eaux-apr%C3%A8s-l%E2%80%99accident-de-fukushima

Lilly matters 02/06/2014 20:03

Arf, ces comparatifs donnent l'impression que Tokyo est totalement épargné...

merci beaucoup pour cette réponse rapide!

Pierre Fetet 02/06/2014 19:19

Voici deux cartes de comparaison :
http://www.kanpai-japan.com/wp-content/uploads/2012/01/fukushima-chernobyl-comparison.jpg
et
http://blogs.nature.com/news/files/2012/02/Fukushima-Chernobyl-large.jpg

coronado 06/11/2013 10:40

Merci pour ces infos, y'a de quoi faire.

Il à été dit ici que la zone des 20kms(sauf erreur) été plus contaminé que la zone d'exclusion de Tchernobil. Y'aurait-il un rapport avec l'explosion et les incendie de la piscine 4?
C'est quand même le plus gros mystere ce qui s'est passé la-bas.(pour ceux qui se rappelent des nombreux incendie il y-a deux ans)

babelouest 02/11/2013 15:56

En résumé, qui annoncerait que la situation est simplement maîtrisée se tromperait lourdement, on a bien plus l'impression d'un combat d'arrière-garde où, au lieu de se diriger vers un mieux, les élément se dégraderaient insensiblement, mais de façon permanente.

Pendant ce temps, le chargement de 20 tonnes de MOX provenant de La Hague est arrivé le 27 juin à la centrale de Takahama. 35 tonnes de plutonium pur sont donc présents sur le sol japonais, et il s'agit du poison le plus diabolique qui existe, même si toutes les précautions sont prises pour qu'il n'explose pas. D'où le souci que continue à présenter le réacteur 3 de Fukushima Daiichi, où le combustible au MOX s'est fondu en corium.

Lionel 01/11/2013 15:33

Autre question dont personne ne parle mais pour laquelle l'AIPRI consacre un article fouillé, c'est pour quelle raison il n'existe ( ... ) aucune vidéo de l'explosion du bâtiment 4 ?
Et de poursuivre avec une hypothèse terrifiante qui serait qu'en fait la plupart des matières de fission s'est déjà volatilisée et se ballade au gré des courants-jets et se dépose au gré des pluies ou s'est déjà déposée sur la totalité de l'hémisphère Nord...
S'agit-il de paranoïa liée à la sénilité précoce ou est-ce à prendre au sérieux ???
http://aipri.blogspot.fr/2013/10/apocalypse-hier.html
Merci pour une réponse à la hauteur de la question.

Pierre Fetet 01/11/2013 23:13

Je dénonce depuis 2011 l'absence de cette vidéo de l'explosion de l'unité 4. Ce black-out mondial cache quelque chose de très important mais pour l'instant je ne peux pas me prononcer, manquant de preuves. Cela porte soit sur la nature de l'intervention américaine le 15 mars 2011 pour éteindre l'incendie de la piscine 4, soit sur la nature même de cet incendie qui pourrait être un feu de zirconium. Je publierai prochainement des documents qui ne sont pas très diffusés et qui seront en eux-mêmes des nouveaux éléments pour cette enquête. Je prends très au sérieux cette possibilité de feux de zirconium. Ce n'est pas pour rien que les Américains ont demandé à leurs ressortissants de partir à 80 km de la centrale...

Lionel 01/11/2013 15:09

Il n'a pas été question d'un "effondrement de terrain" mais bien d'un affaissement de bâtiment(s) lié à la liquéfaction des sols provoqué par la conjugaison des séismes et du tsunami et des pluies diluviennes, ce qui serait à toute petite échelle ce que nous utilisons chaque jour pour vibrer le béton.
Ce problème est récurrent depuis Novembre ou Décembre 2011, nous nous étions posé la question à partir de photos très difficiles à interpréter, où il semblait que le corps de certains bâtiments paraissaient inclinés.
En dehors de personnages éternellement dans le déni et qui balayaient l'histoire d'un simple revers de main, de nombreux veilleurs sont restés dans l'expectative !
Aujourd'hui A. Gundersen y fait également allusion, la question est loin d'être résolue et ne se résume pas à une croyance mais à des faits inexpliqués et il semble que le bâtiment du réacteur 4 paraît bien s'être affaissé.

Pierre Fetet 01/11/2013 23:04

Lionel, les murs de l'unité 4 penchent, ça c'est sûr ; comment en serait-il autrement après la formidable explosion du bâtiment-réacteur ? Cela ne signifie pas forcément que les fondations vacillent. Là, je faisais juste allusion à certains articles récents qui ont repris une erreur de traduction d'un article de Iori sur ce glissement de terrain pour en faire des articles catastrophistes : "La centrale de Fukushima s'effondre..."

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

2-3-4 novembre 2017, Paris

3ème Forum Social Mondial Antinucléaire

Lien vers le site dédié : http://fsm-antinucleaire2017.nuclearfreeworld.net/

 

7 novembre 2017, Epinal, 20h00

Conférence "Fukushima 6 ans après" par Toshiya Morita

organisée par Vosges Alternatives au Nucléaire

 

8 novembre 2017, Colmar, 20h00

Conférence "Fukushima 6 ans après" par Toshiya Morita

organisée par Stop Fessenheim

 

13 novembre 2017, Liège, 20h00

Projection du film "La terre abandonnée" de Gilles Laurent (73 minutes, 2016)

Cinema "Le Sauvenière", Place Xavier Neujean à Liège

En savoir plus en cliquant ici

 

23 novembre 2017, Nismes, 20h00

Projection du film "La terre abandonnée" de Gilles Laurent (73 minutes, 2016)

En savoir plus en cliquant ici

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -