26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 23:37

Après le premier essai infructueux du 19 janvier 2012 pour essayer de mesurer le niveau de l’eau dans l’enceinte de confinement du réacteur n°2, Tepco a réalisé hier une deuxième tentative qui cette fois a porté ses fruits.

fukushimareactor2CV-March12Mais les nouvelles sont très mauvaises. Alors que l’opérateur évaluait la hauteur de l’eau de refroidissement à 3 m, elle a constaté une hauteur de seulement 60 cm en fond de cuve de confinement. Cette nouvelle mesure, implacable, nous rapproche à nouveau du « scénario du pire », et cela le jour même, ironie du sort, où le candidat Nicolas Sarkozy affirme que l’accident de Fukushima n’est pas un accident nucléaire (1).

 

 

source image

 

Cette image du Mainichi Daily News représentant grossièrement la coupe du réacteur n°2 est totalement surréaliste, montrant le corium comme une matière inerte qui se serait sagement confinée en fond de cuve de réacteur (RPV) et en fond de cuve de confinement (PCV). Elle essaie de faire croire aux Japonais que la situation est toujours sous contrôle alors qu’il n’en est rien.

 

Pourquoi ?

1) Parce qu’elle ne montre pas le percement du fond de la cuve du réacteur

2) Parce qu’elle ne montre pas le creusement du fond de la cuve de confinement.

3) Parce qu’elle ne montre pas les dégâts occasionnés par l’explosion qui s’est produite dans la piscine torique le 15 mars 2011 à 6h10 et qui lui a fait perdre son étanchéité.

4) Parce qu’une hauteur d’eau de 60 cm est ridicule pour refroidir une masse de 94 tonnes de combustible fondu.

5) Parce que la température de 48,5~50°C des 60 cm d’eau en fond de cuve semble incompatible avec la présence de corium qui a une décroissante thermique extrêmement lente.

 

n2bVoici une infographie plus réaliste mais tout aussi improbable, celle de NHK, qui place le niveau de l’eau de la cuve de confinement à hauteur de l’ouverture des tuyaux descendant vers la piscine torique, mais qui garde de l’eau en fond de cuve de réacteur alors que celui-ci est percé… Le corium quant à lui n’est pas représenté.

 

 

 

 

 

Schéma NHK du réacteur 2

 

 

 

 

Tepco injecte actuellement 9 tonnes d’eau par heure dans le réacteur, soit 2,5 litres par seconde. Où va cette eau ? Elle se déverse probablement dans la piscine torique, puis va se perdre dans les sous-sols fracturés de la centrale, avant d’être à nouveau partiellement pompée pour être retraitée. On ne peut pas vraiment parler de circuit fermé comme on essaie de nous faire croire.

 

barrageévacuationdeseaux

L’eau contaminée du sous-sol pourrait-elle rejoindre l’océan par les innombrables canalisations souterraines reliant la centrale à la côte ? (source du plan : Tepco)

 

Où se trouve le corium ? Les températures relevées dans l’enceinte de confinement laissent supposer qu’il ne doit plus être là. Selon Gen4, « la vérité est que les coriums ont depuis longtemps perforé la cuve réacteur (RPV), le confinement primaire (cuve PCV) et secondaire (le radier en béton ou une variante par l'anneau de surpression) et qu'ils se sont finalement réfugiés quelque part sous les bâtiments ». (lien)

 

tepco.jpg

Schéma Tepco

 

Il est même possible que le corium, dans l’hypothèse où il a pris le chemin de la piscine torique par les tuyaux de bas de cuve (2), ait plongé dans l’eau du réservoir circulaire, provoquant une explosion de vapeur, et non une explosion d’hydrogène. Cette hypothèse a d’ailleurs sans doute été retenue par l’IRSN qui, pudiquement, indique une explosion dans la piscine torique du réacteur 2 en précisant qu’il ne s’agit pas d’une explosion d’hydrogène.

 

Tepco, qui n’aime pas dire les choses comme elles sont, préfère carrément nier cette explosion, se déresponsabilisant ainsi de la perte d’un corium dans la nature, évènement qui n’est jamais arrivé dans l’histoire mondiale du nucléaire et qui fait partie du « scénario du pire ».

 

 

------------------------------

 

 (1) Discours du 26 mars 2012 à la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux : « C’est un accord électoral entre des gens sectaires qui profitent de l’accident de Fukushima, qui n’est pas un accident nucléaire, pour jouer sur les peurs et pour casser le nucléaire français ».

On peut l’écouter ici à 9:39 : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=321997

 

(2) Les ouvriers de Tepco le pensent : http://fukushima-diary.com/2012/03/fukushima-worker-assumes-melted-fuel-has-gone-into-suppression-chamber/#.T3B7Ejw0_Lg.facebook

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

Delphin 29/03/2012 20:22

Je conseille donc à coronado un forum sérieux, documenté, avec une expertise reconnue - celle de Sébastien Balibar, Yves Bréchet et Edouard Brézin, physiciens et membres de l’Académie des Sciences,
par exemple et sponsorisé par les conseils généraux de Bourgogne et de Vendée et Grenoble-Alpes métropole.

Eux au moins ne cherchent pas à nous endormir, non, ils cherchent simplement à nous endoctriner.

Les 3 compères ont, par exemple, publié récemment une tribune (une ode) en faveur du nucléaire dans "Libération".

Extrait : "Il faut garder à l’esprit un certain nombre de données internationales, en premier lieu l’augmentation de la demande énergétique mondiale qui croit de plus de 2% par an (elle a peut-être
même augmenté de près de 5% l’an passé) conduisant au minimum à un doublement de la demande à l’horizon 2050. Cet accroissement se produira quand bien même nous réussirions à réduire sensiblement
notre consommation, puisqu’il résulte principalement de l’évolution démographique (9 milliards d’humains prévus en 2050) conjuguée à la croissance de pays émergents auxquels nous serions mal venus
de reprocher leur espoir de mieux-être."

Rappel, le nucléaire représente, au niveau mondial, en énergie finale (celle qui parvient réellement à l'utilisateur), quelques % de toute l'énergie finale consommée sur la planète. Il faut une
dizaine d'année de la décision à la divergence d'un réacteur.

LE SITE SERIEUX :


http://www.sauvonsleclimat.org/actualiteshtml/accidents-nucleaires-a-la-centrale-de-fukushima-dai-ichi-historique-evenements-et-consequences/35-fparticles/824-accidents-nucleaires-a-la-centrale-de-fukushima-dai-ichi-historique-evenements-et-consequences.html

Delphin

coronado 29/03/2012 11:59

@ Claire: fukushima.over-blog est un blog, ce qui est par nature, un ersatze de site internet.
C'est un peu le tchat face à un forum, du vite lu, vite consommé; de la facilité, emblème de notre société de consommation, toujours plus paresseuse.
Il n'est pas conçu comme un site internet ou un forum pour développer et entretenir une discussion sérieuse sur le long terme.
Ainsi, il ne faut pas s'étonner de ce que vous lisez ici. Hélas, au fil des années, le travail de sappe pour nous endormir sans nous en rendre compte, fonctionne à plein.
Mais pour votre information sachez que même ici certains lecteurs possèdent encore un cerveau en éveil.

babelouest 29/03/2012 05:50

Après tout, peut-être que Claire fonce pour le nucléaire, à l'instar de Nicolas Sarkozy. Ne nous leurrons pas, la situation est grave.

TEPCO semble en être conscient, selon NHK :
A dosimeter lowered into the containment vessel of the No.2 reactor registered 72.9 sieverts, or 72,900 millisieverts per hour at maximum -- a level where a human is certain to die within about 7
minutes of exposure.

(dépêche postée hier)

keru 29/03/2012 01:49

Ha bein elle est bien bonne celle la. C'est bien la première fois que j'entend que je bosse dans/pour un "promontoire TF1" :)

Et même si on faisait parti du groupe TF1 (ce qui n'est pas le cas puisque l'on fait partie du groupe ebuzzing (on a fait assez de buzz comme ca a ce sujet)), personne n'a d'influence sur le
contenu redactionnel des blogs hebergés. Autrement nous passerions du status d'hebergeur au status d'editeur, et nous aurions la responsabilité legale d'editeur de la 30aine de millions d'articles
(un truc du genre) herbergés sur over-blog ... ce qui serait absolument intenable :)

Bon je suis ni juriste ni de la direction ni un truc approchant, juste technicien, mais il me semble que c'est un truc du genre.

Continuez votre blog, il est top. Je suis assez surpris de la faible couverture mediatique de l'evolution de la centrale. A part ce blog et gen4 je trouve que dalle, même en anglais.

Roland 28/03/2012 19:42

@Claire : votre propos est incompréhensible. Je vous rappelle que nous discutons d'un sujet mal connu : l'activité, le parcours des coriums, nés de la fusion des coeurs, à l'aube de la catastrophe
nucléaire de Fukushima.
Une triple tragédie a frappé Fukushima, le Japon, notre planète. Nous devons faire face, apporter notre concours, notre solidarité aux victimes de la tragédie, au peuple japonais, pour maîtriser le
suivi des suites du drame.
Nous avons débattu, à plusieurs reprises, des responsabilités. Nous avons souhaité la mise sur pied d'un nouveau tribunal Russel, dont les sessions étudieraient Fukushima, Tchernobyl...Cette
volonté semble vous échapper.
L'auteur du blog a apporté, régulièrement, des témoignages, des enquêtes, des appels, propres à nourrir la bataille que nous poursuivons pour l'exfiltration de la jeune génération, l'abandon du
plan du retour, le suivi sanitaire, l'accompagnement des victimes. Je tiens à saluer le travail de Pierre, la richesse de ses contributions, à souligner l'intérêt de son travail, la noblesse de sa
veille citoyenne.
Je vous invite à vous associer à la réflexion poursuivie sur ce blog, à préciser, à clarifier votre point de vue, afin que nous puissions débattre utilement.

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -