11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 21:31

Texte de de HORI Yasuo du 26 août 2016 traduit de l'espéranto par Ginette MARTIN et Paul SIGNORET

Texte original en espéranto


Dans le département de Fukui se trouvent 15 réacteurs nucléaires. Après avoir visité le musée de Maizuru, nous sommes allés voir deux centrales nucléaires, Takahama et Ōi. Voici une carte de celles-ci :

Deux centrales nucléaires de Fukui

La centrale nucléaire de Takahama


    Tout d'abord, nous avons visité la centrale nucléaire de Takahama. Dans celle-ci se trouvent les 4 réacteurs dont je vais parler. Dans la page internet de Takahama, l'entreprise explique ceci :

Deux centrales nucléaires de Fukui

Takahama produit 20% de l'électricité totale de la compagnie d'électricité Kansai. En utilisant l'eau qui est chauffée dans le réacteur, nous faisons des essais d'élevage d'ormeaux et autres coquillages.

    Cet élevage de coquillages m'a surpris. J'avais déjà entendu dire que, dans la mer, près des centrales nucléaires, la pêche était fructueuse à cause de l'eau chauffée. Ici dans la mer, se trouvaient des plateformes flottantes pour les pêcheurs. Les centrales nucléaires participent au réchauffement de l'environnement, en rejetant une énorme quantité d'eau chaude dans la mer, mais la compagnie ne se culpabilise pas pour autant. Au contraire, elle est en fière parce que, grâce à l'eau chauffée, elle contribue à une bonne pêche dans la mer.

 

   Sur la photo suivante on voit 4 réacteurs : au milieu, on voit deux réacteurs à toits ronds. Ce sont les réacteurs numéros 3 et 4. Et les réacteurs cylindriques à droite sont les numéros 1et 2. Les coûts de construction ont été :

 

  Réacteur 1: 65,6 milliards de yens (~ 573 millions d’euros),

Réacteur 2: 60,4 milliards de yens  (~528 millions d’euros),

Réacteur 3: 280,3 milliards de yens (~245 millions d’euros),

Réacteur 4: 209,6 milliards de yens (~183 millions d’euros).

 

Les capacités de production de ces 4 réacteurs ne diffèrent pas beaucoup. Pourquoi les coûts de construction ont-ils été si différents ? En 1973 et 1974, il y a eu une forte inflation. Ce bond dans les coûts a-t-il été causé par l'inflation  de l'époque ?

 

Deux centrales nucléaires de Fukui

Les réacteurs des numéros 1 et 2 ont déjà plus de 40 ans, donc en fonction de la règle, ils doivent être démantelés, mais l'Autorité de Régulation Nucléaire en a approuvé le fonctionnement pour les 20 prochaines années à titre exceptionnel, et la société prévoit de les faire fonctionner après octobre 2019. Pour la première fois  l'Autorité a approuvé la remise en route de réacteurs "obsolètes".

   A propos des réacteurs 3 et 4, le tribunal d'Ōtsu, dans le département de Shiga, a interdit leur remise en fonction, si bien que la société a commencé à retirer 157 barres de combustible du réacteur n°4 le 17 août, et en retirera également du réacteur n°3 à partir du 5 septembre.

  

La centrale nucléaire d' Ōi


    Ensuite, nous nous sommes dirigés vers la centrale nucléaire d' Ōi. Dans la ville d' Ōi se trouvent de grands et luxueux immeubles donnés ou subventionnés par la compagnie d'électricité Kansai.

Deux centrales nucléaires de Fukui

   Dans le parc des sports (photo ci-contre) se trouvent deux salles de sport, un gymnase polyvalent, une piscine, un théâtre, un musée, une salle d'entraînement, des courts de tennis et un terrain de baseball. Sur le mur de chaque installation on trouve une plaque, sur laquelle est écrit "subventionné par l'argent destiné à développer les villes qui abritent une centrale nucléaire."

  A un autre endroit il y a un grand musée, où l'on peut profiter de spectacles sur la vie future. Evidemment il comporte un salon où est expliqué l'avantage de l'électricité nucléaire. Ces terrains de sport et le musée ont été construits pour acheter l'adhésion des habitants. Avec l'argent la compagnie a fait taire le mécontentement. Nous avons parlé avec un garde là-bas, et il a dit avec un air de satisfaction pour ces immeubles de luxe: "La compagnie d'électricité Kansai a de l'argent à volonté".

   Quittant la ville d' Ōi, nous avons traversé le pont et sommes entrés dans la petite presqu'île et avons atteint la porte de la centrale nucléaire d'Ōi.

 

Deux centrales nucléaires de Fukui

Les gardiens se sont précipités vers nous et ont agité les mains, en demandant que nous ne prenions pas de photos. Ici c'est une voie publique, nous avons donc le droit de photographier. Cependant il n'y avait rien qui vaille la peine d'être pris en photo. Un des gardes nous a dit qu'on avait construit les réacteurs dans un endroit caché.

 

La photo de gauche, que j'ai faite, montre le tunnel de la centrale électrique qui conduit aux réacteurs. La photo de droite, que j'ai prise sur Internet, montre les réacteurs cachés.

 

Deux centrales nucléaires de Fukui

Au sujet de ces réacteurs, la compagnie annonce ceci sur son site internet :

Deux centrales nucléaires de Fukui

La centrale nucléaire d' Ōi peut produire 471 000 kW et elle est la plus grande centrale de la société. Elle est située dans le magnifique parc national de Wakasa, au milieu d'une nature magnifique. Nous agissons sans relâche pour protéger l'environnement afin de ne pas endommager la mer et les superbes espaces verts, et en même temps nous essayons de refaire pousser les forêts perdues.

 

Les coûts de construction :

Réacteur 1: 1843 milliards de yens (~16,10 milliards d'euros)

Réacteur 2: 1225 milliards de yens (~10,70 milliards d’euros)

Réacteur 3: 4582 milliards de yens (~40,04 milliards d'euros)

Réacteur 4: 2535 milliards de yens (~22,15 milliards d'euros)

 

   Pour économiser de l'argent, ils ont mis deux réacteurs dans un même bâtiment. N'est-ce pas un risque, si l'un d'eux est sérieusement endommagé, qu'il vienne à endommager l'autre? Il y a deux dangers évidents:

1. Une faille existe à 3 km dans le golfe de Wakasa.
  2. La centrale est située sur la presqu'île, et par suite, lorsque arrivera un grand tsunami, elle sera isolée et sans secours possible.

 

  Maintenant tous les 4 réacteurs sont au repos pour  examen.

  

    Toutes les centrales nucléaires japonaises sont situées le long de la mer et dans un endroit isolé, il est donc difficile pour les simples citoyens de les visiter. Cette fois, l'un de mes amis nous a conduits avec une voiture prêtée, donc nous avons pu voir deux centrales. Elles sont installées dans le parc national, là où les gens pourraient profiter de la beauté naturelle et se détendre. Dans ce lieu, le gouvernement a autorisé la construction de centrales nucléaires dangereuses. C'est une chose incroyable. En effet, il y a de belles plages touristiques et des endroits reposants autour de ces centrales, mais les gens peuvent-ils se divertir dans ces lieux? Les habitants d'Ōi sont-ils heureux avec les nombreux cadeaux de la compagnie d'électricité? Les centrales nucléaires donnent le maximum d'inquiétude aux Japonais, eux qui souffrent de fréquentes catastrophes.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ginette Martin - dans Textes de HORI Yasuo
commenter cet article

commentaires

stephane 15/10/2016 23:29

Salut Pierre,
...
On attend surement que tu nous ponde un super article
comme celui concernant l'unité un (ou 3 ?)...
...
Salut entre autre, merci, stephane
...

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

2-3-4 novembre 2017, Paris

3ème Forum Social Mondial Antinucléaire

Lien vers le site dédié : http://fsm-antinucleaire2017.nuclearfreeworld.net/


 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -