14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 02:58


    unité 3 moyenne face cachée 110316 1f sora 1 - CopieLe désormais célèbre blog Ex-SKF, qui donne des informations journalières en provenance du Japon, vient de rapporter l’interview d’un ingénieur japonais, Setsuo Fujiwara, ancien inspecteur au JNES (Japan Nuclear Energy Safety Organization). Celui-ci a déclaré au magazine SPA qu'il y a eu deux explosions au réacteur 3 le 14 mars à Fukushima Daiichi : une explosion d'hydrogène, puis une explosion nucléaire à la piscine de combustible usé.



Ce qui suit est une copie du texte japonais, puis une traduction en anglais et enfin une traduction en français. Précisons qu’EX-SKF n’a pas de connaissance particulière en physique nucléaire, et que de ce fait, sa traduction peut être sujette à révision, le cas échéant.



 

「福島第一原発3号機で3月14日に起きた爆発はピカドン(核爆発)だ!!」

"The explosion in Reactor 3 at Fukushima I Nuke Plant on March 14 was nuclear!"

"L'explosion dans le réacteur 3 à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi le 14 mars était nucléaire ! "



そう語るのは、10年の春まで日本原子力安全基盤機構(JNES)で原発検査員を務めていた藤原節男氏。原発の施設と運用について隅々まで知る専門家の一人だ。

So says Mr. Setsuo Fujiwara, who worked at Japan Nuclear Energy Safety Organization (JNES) until the spring of 2010 as nuclear plant inspector. He is one of those experts who know the nuclear power plant facilities and operations in great details.

C'est ce que dit M. Setsuo Fujiwara, qui a travaillé à l’Organisation de sûreté de l’Energie nucléaire du Japon (JNES) jusqu'au printemps de 2010 comme inspecteur des installations nucléaires. Il est l'un de ces experts qui connaissent très précisément les installations et les activités de la centrale nucléaire.

 


 「3号機の爆発では、一度ピカっと炎が出た後、ドーンと黒煙がまっすぐ建屋上方へと立ち上っています。水素爆発であんな黒い煙は出ません。キノコ雲の形状といい、核爆発の現象に酷似している」

"In the Reactor 3 explosion, there was a flicker of fire, then a vertical, black smoke up the reactor building. A hydrogen explosion does not produce such a black smoke. And the mushroom cloud. It resembles a nuclear explosion."

« Dans l’explosion du réacteur 3, il y a eu une lueur d'incendie, puis une fumée noire verticale au dessus du bâtiment réacteur. Une explosion d'hydrogène ne produit pas une fumée noire. Et le nuage en forme de champignon. Cela ressemble à une explosion nucléaire. »

 

 



しかし、政府、東電の発表では、原子炉内部は安定を取り戻してきているはずだが?

But according to the government and TEPCO, the nuclear reactors are getting more stable, aren't they?

Mais selon le gouvernement et TEPCO, les réacteurs nucléaires deviennent plus stables, n’est-ce pas?

 


 「重要な放射能飛散原因は、使用済み燃料プールです」

"A more important source of radioactive materials dispersed is the Spent Fuel Pools."

 

"Une source plus importante de matières radioactives dispersées est la piscine de combustible usé."



 彼は一原発を陸側から写した航空写真を取り出した。

Fujiwara takes out an aerial photograph of the plant shot from the land side.

 

Fujiwara sort une photographie aérienne de la centrale prise du côté terre.


 

「建屋上部フレームは、使用済み燃料プールの場所が吹っ飛んでいます。プール内で爆発が起こり、そこにあった燃料棒は飛び散ってしまったと思われます」

"The upper frames of the reactor building are blown off at the location of the Spent Fuel Pool. I believe there was an explosion inside the SFP, and the fuel rods inside were blown out."

 

«Les cadres supérieurs du bâtiment réacteur sont arrachés à l'emplacement de la piscine du combustible usé. Je crois qu'il ya eu une explosion à l'intérieur du SFP et les barres de combustible qui étaient à l'intérieur ont été soufflées."

   

piscinetrou---Copie.jpg



 
だが、たとえ使用済み燃料が溶融して下に溜まっても、果たしてそれで核爆発は起きるのだろうか。

If the spent fuel had melted and sank to the bottom of the pool, would that cause a nuclear explosion?

Si le combustible usé avait fondu et coulé au fond de la piscine, est-ce que ça aurait causé une explosion nucléaire?


 
「3号機の燃料プール内では、爆発が生じるまでに冷却水が少なくなり、ジルカロイ・水反応で水素が発生。上方の燃料被覆管が溶けて、中のペレットはブロック崩し状態。プール内が原子炉さながら、小出力で臨界状態となって水が沸騰したと思われます。そして、プール水面上方で水素爆発。その圧力で沸騰水中のボイド(水蒸気)が圧縮。ボイド反応度係数はマイナスなので、一気に核分裂の反応度が高まり、即発臨界の核爆発が起きた。3号機爆発のスローモーションビデオを観ると、爆発音が3回聞こえる。これが、水素爆発の後に核爆発が生じた証拠です」

"The amount of cooling water decreased in the Reactor 3 SFP prior to the explosion, and hydrogen was generated from the zircaloy-water reaction. The upper part of the cladding melted, and the pellets fell out and piled [at the bottom of the pool?]. Inside the SFP, it was like a nuclear reactor becoming critical, and the water boiled. Then there was a hydrogen explosion above the surface of the water in the SFP, and due to the pressure from the explosion, voids (steam bubbles) in the boiling water were compressed. The void coefficient was negative, so the reactivity of nuclear fission was suddenly heightened, resulting in a nuclear explosion from the prompt criticality. When you see the slow-motion video of Reactor 3's explosion, you hear three explosive sounds. It is the evidence that the nuclear explosion occurred after the hydrogen explosion."

"La quantité d'eau de refroidissement a diminué dans la SFP du réacteur 3 avant l'explosion, et l'hydrogène a été générée par la réaction du zircaloy avec l’eau. La partie supérieure de la gaine a fondu, et les pastilles sont tombées et se sont empilées [au fond de la piscine ?]. A l'intérieur de la SFP, c’était comme un réacteur nucléaire qui devient critique, et l'eau s’est mise à bouillir. Puis il y a eu une explosion d'hydrogène au-dessus de la surface de l'eau dans la SFP, et en raison de la pression de l'explosion, les vides (bulles de vapeur) dans l'eau bouillante ont été compressés. Le coefficient de vide a été négatif, donc la réactivité de la fission nucléaire a été soudainement accrue, produisant une explosion nucléaire de criticité instantanée. Quand vous voyez la vidéo au ralenti de l'explosion du réacteur 3, vous entendez trois bruits d'explosions. C'est la preuve que l'explosion nucléaire a eu lieu après l'explosion d'hydrogène. "


 
続いて彼が指差したのは、排気筒と3号機を結ぶ配管部分だ。太いパイプはそこで断裂し、短い管が口を空けて転がっている。

Next, he points to the pipe that connected the exhaust stack and Reactor 3. The big pipe is broken, and the short segment of the pipe is lying on the ground.

 

Ensuite, il pointe le tuyau qui reliait le tuyau d'échappement et le réacteur 3. Le gros tuyau est cassé, et le segment court du tuyau est couché sur le sol.


tuyaucoupe.jpg

 

.
 
「東電は、定期点検中の4号機で水素爆発が起きたのは、3号機で発生した水素がこの配管を通って、4号機建屋に入ったためだと説明しました。しかし写真を見ると、このとおり配管は繋がっていない。4号機でも使用済み燃料プール内で水素が発生して、爆発したと言える。3、4号機爆発とも、使用済み燃料プールの水素なら、1号機も使用済み燃料プールの水素による爆発ではないか。これら重要な事故シナリオについて、誰もダメ出しをしていない」

"TEPCO explained that the hydrogen gas generated in Reactor 3 passed through this pipe and entered the reactor building of Reactor 4, causing the hydrogen explosion in Reactor 4 which was in regular maintenance at that time. However, if you look at the photo, the pipe is broken. I think it was a hydrogen explosion in Reactor 4 also, caused by hydrogen generated inside the Spent Fuel Pool. If Reactors 3 and 4's hydrogen came from the Spent Fuel Pools, is it possible that the explosion of Reactor 1 was also caused by hydrogen from the Spent Fuel Pool? But no one is questioning [TEPCO] hard on these important points in reconstructing the accident."

    «TEPCO a expliqué que le gaz hydrogène produit dans le réacteur 3 a traversé ce tuyau et est entré dans le bâtiment du réacteur 4, provoquant l'explosion d'hydrogène dans le réacteur 4, qui était dans un entretien régulier à cette époque. Cependant, si vous regardez la photo, le tuyau est cassé. Je pense que c'était aussi une explosion d'hydrogène dans le réacteur 4, causée par de l'hydrogène généré à l'intérieur de la piscine de combustible usé. Si l’hydrogène des réacteurs 3 et 4 provient de la piscine de combustible usé, est-il possible que l'explosion du réacteur 1 ait également été causée par l'hydrogène à partir de la piscine du combustible usé ? Mais personne ne questionne fermement [TEPCO] sur ces points importants concernant la reconstitution de l’accident. »

 
彼は、脱原発の技術者たちにもこれら事故シナリオ内容を投げかけたが、コメントを控えたという。「日本の技術者は、自分の専門領域以外のことにはなかなか発言しようとしない」と藤原氏は苛立つ。

Fujiwara says he tried to run his scenario of the accident with the engineers who are anti-nuclear, but that they withheld comments. "Japanese engineers are too reluctant to comment on things outside their specialties", says Fujiwara, irritated.

 

Fujiwara dit qu'il a essayé d'exécuter son scénario de l'accident avec les ingénieurs qui sont anti-nucléaires, mais qu'ils ont retenu leurs commentaires. "Les ingénieurs japonais sont trop réticents à commenter des choses en dehors de leurs spécialités», dit Fujiwara, irrité.


------------------------------------------------------

 

Setsuo-Fujiwara.jpgQui est Setsuo Fujiwara ?

 

Cet ancien inspecteur âgé de 62 ans, ayant dénoncé des irrégularités dans les rapports d’inspection concernant la sécurité d’installations nucléaires au Japon, a été forcé par le JNES à prendre une retraite anticipée en mars 2010. Pour tenter de retrouver son travail, il a porté plainte à la cour de justice du district de Tokyo.

« J'ai décidé de devenir un Don Quichotte et d'élever ma voix, maintenant que je suis presque à la retraite et que je n’ai plus rien à perdre », avait déclaré M. Fujiwara dans une interview.

C’est donc un expert nucléaire japonais qui parle sans aucune contrainte.

 

------------------------------------------------------

 

 

 

sources :

http://ex-skf.blogspot.com/2011/12/japanese-engineer-there-was-nuclear.html

http://www.zakzak.co.jp/zakspa/news/20111213/zsp1112130929001-n1.htm

http://online.wsj.com/article/SB10001424052702303654804576346821727192828.html

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

Delphin 17/12/2011 23:04

En relisant l'extrait copié du journal "Le Monde.fr" de l'époque, je crois qu'on peut parler de désinformation (mot à la mode) :

Copie du "Monde" rappelée :
"En cas d'accident, comme à Fukushima, lorsque de grandes quantités de gaz sont relachées dans l'enceinte de confinement, la pression se met à grimper, ce qui peut provoquer des explosions.
Mais celles-ci sont d'ordre chimique-liées à l'hydrogène- pas nucléaires.
Elles libèrent donc une énergie bien moindre et surtout aucune radiation en soi"
(fin de citation)

Phrase extraite :
"Mais celles-ci sont d'ordre chimique - liées à l'hydrogène - pas nucléaires."

"Le Monde" est bien un journal partisan.

Delphin

Delphin 17/12/2011 22:53

Rectification :

Echange avec D. Heuer en mars 2011 et non mars 2010.

Delphin

Delphin 17/12/2011 22:50

Citation Etienne servant:
"Si la définition d'une " explosion nucléaire" de centrale signifie que le "combustible" est en la cause (emballement de la réaction, devenue incontrôlée, jusqu'à devenir de caractère explosif),
par opposition à une explosion "chimique" (hydrogène par exemple) comme le précise Roland je partage cette définition, qu'il ne faudrait pas assimiler à l' explosion d'une bombe atomique."
----------
Depuis toujours, les partisans du nucléaire associent malicieusement "explosion nucléaire" et bombe A, pour deux raisons à mon sens :

- Crainte, compréhensible, que le public associe un réacteur nucléaire à une bombe A. Il suffit pourtant d'expliquer la nuance.

- Confusion volontairement entretenue, pour que l'aspect "instabilité congénitale potentielle" de tout réacteur nucléaire ne sois pas évoqué : Puisque "explosion nucléaire de réacteur" = effet
bombe A, toute personne soulevant l'instabilité potentielle ne pouvait que se discréditer d'oser affirmer qu'un réacteur nucléaire peut devenir bombe A!

C'est ainsi qu'une recherche sur internet montre que la question simple, "Un réacteur nucléaire peut-il être le siège d'une explosion d'origine nucléaire" (= causée par le combustible lui-même,
sans référence à une quelconque puissance), ne peut-être évoquée car elle devient "un réacteur peut-il exploser comme une bombe atomique", dont la réponse est évidemment "non !"

Ci après la copie d'une escarmouche que j'avais eu en mars 2010 avec Daniel Heuer, Directeur de recherche au laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (CNRS/IN2P3)et responsable du
groupe Physique des réacteurs nucléaires, sur le site de Sciences et Avenir, toujours visible :
(les intertitres, phrases commençant par quelques mots en lettres capitales sont ajoutés à postériori)

--------------------------------------------------------------------
1
Delphin
L'explosion de Tchernobyl

Bonjour

Citation D. Heuer : "... en revanche, ce que l'on peut craindre, c'est une explosion due à la vapeur, comme à Tchernobyl...".

Cette formulation, toujours utilisée par les instances officielles, prête à confusion :

A Tchernobyl, les barres de contrôle tardivement déclenchées ne chutent pas, car les tubes guides sont déjà déformés par la chaleur.
-> Explosion nucléaire (30% environ du combustible, approximativement 1000 megajoules ), dont l'énergie est instantanément transmise à l'eau,conduisant à une explosion vapeur (équivalent 250 kg
de TNT), suivie par une explosion d'hydrogène par action du zirconium des gaines sur l'eau.
(D'après Pharabod/Schapira, "Les jeux de l'atome et du hasard").

Contrairement à ce qu'avait toujours affirmé le CEA ( impossibilité par dispersion du combustible consécutivement à l'échauffement), un réacteur nucléaire peut donc être le siège d'une explosion
nucléaire ("inefficace").

2
Tchernobyl est une explosion de forme vapeur, de fond nucléaire
17.03 à 16h06 - Alerter - Ré

-------------------------------------------------------------------


REPONSE DE DANIEL HEUER : « …alors joue-t-on sur les mots ? »


Daniel Heuer
Est-ce jouer sur les mots ?
Ce que vous appelez une explosion nucléaire est appelé par les physiciens une excursion de réactivité qui n'a duré que quelques millisecondes et dégagé brutalement une grande quantité d'énergie qui
a été transmise à l'eau.

Cette excursion de réactivité n'a pas fragmenté le combustible et n'a donc pas provoqué de souffle alors que la vaporisation brutale de l'eau a provoqué une augmentation de pression suffisante pour
éjecter le couvercle du réacteur et propulser de la matière au loin.

C'est ce déplacement brutal de matière qui est identifié comme une explosion.
Évidemment, l'énergie initiale est nucléaire alors joue-t-on sur les mots ?
17.03 à 17h07 - Alerter - R


--------------------------------------------------------------------


3
MA REPONSE : « …il ne fallait surtout pas prononcer les mots explosion nucléaire »


Delphin
explosion vapeur/nucléaire/excursion
Bonjour monsieur Heuer,

Je ne doute pas qu'il n'y ait aucune intention maligne de votre part à l'emploi des termes " explosion due à la vapeur", mais plutôt une volonté de raccourci.

Cependant, ce raccourci certainement justifié ici, fait écho chez moi à 40 ans de raccourcis et de non dits des "instances nucléaires", où il ne fallait surtout pas prononcer les mots "explosion
nucléaire de centrale", même en l'expliquant.

Pour exemple, extrait du livre "Pourquoi l'énergie nucléaire, coll. CEA Dunod 1980, sous la plume de P. Bonnet, Inspecteur Général pour l'Information au CEA, p. 239 :

"il faut rappeler [en ce qui concerne un réacteur nucléaire] que le danger est lié à l'irradiation ou à la contamination par les substances radioactives émises lors de l'accident; ce n'est donc pas
un danger instantané, comme celui d'une explosion...)

Suite, par manque de place : courriel suivant
17.03 à 19h03 - Alerter -


1
Delphin
Rebonjour, suite courriel précedent,

Jean Pierre Pharabod, alors ingénieur au laboratoire de Physique Nucléaire des Hautes Energies de l'Ecole Polytechnique et Jean Paul Shapira, polytechnicien, dans le livre "les jeux de l'atome et
du hasard", initialement cité, n'ont pas l'air de considérer que le sujet n'est qu'un "jeu sur les mots" :

(p.67) "Etait-ce une explosion nucléaire ? oui et non. Non, car cela n'avait aucune commune mesure avec l'épouvantable cataclysme provoqué par une bombe atomique.
Non, parce que l'énergie explosive avait été essentiellement le fait de l'eau brutalement vaporisée par l'énorme accroissement de puissance du réacteur.

Mais oui, parce que toute cette énergie était en fait d'origine nucléaire; l'eau n'avait servi que d'intermédiaire."

On peut d'ailleurs se demander si le terme "excursion" n'est pas,à l'origine, destiné d'abord à neutraliser l'image négative du terme "explosion" ( Pharabod utilise le terme "explosion)
Cordialement,
Delphin
17.03 à 19h27 - Alerter - R

--------------------------------------------------------------------

2
REPONSE ADOUCIE D. HEUER : « excursion n’est pas tout-à-fait explosion »

Daniel Heuer
Explosion/excursion
Bonsoir Delphin

Cette nuance entre explosion et excursion a tout de même un sens puisqu'une explosion est associée à des projection, ce qui n'est pas forcément le cas d'une excursion.

Dans le cas d'une bombe A, l'excursion provoque une explosion alors que dans certaines expérience contrôlées on peut provoquer une excursion sans explosion, le système expérimental pouvant
resservir immédiatement.

Je parlais de jouer sur les mots pour mettre en évidence que ce qui importe ce sont les conséquences et non le chemin pour y arriver.
Sauf, bien sure pour les scientifiques qui cherche à comprendre justement ce chemin.
Bien cordialement
Daniel Heuer
17.03 à 21h21 - Alerter


-------------------------------------------------------------------


3
MA RELANCE : LE MONDE. FR : « il ne peut se produire une explosion nucléaire dans un réacteur »

delphin
explosion de réacteur

Bonjour M. Heuer,
Je vous remercie de votre réponse, mais ça recommence chez vos confrères :

Le Monde.fr. : "Crise nucléaire au japon" (citation intégrale) : "Une centrale nucléaire peut-elle exploser comme une bombe atomique"?

"Centrales nucléaires et bombe atomique ont en commun d'utiliser l'énergie très importante contenue dans le noyau des atomes à travers des réactions de fission.

Mais une centrale ne peut pas exploser comme une bombe, l'uranium utilisé n'étant enrichi qu'à quelques %.

En cas d'accident, comme à Fukushima, lorsque de grandes quantités de gaz sont relachées dans l'enceinte de confinement, la pression se met à grimper, ce qui peut provoquer des explosions.
Mais celles-ci sont d'ordre chimique-liées à l'hydrogène- pas nucléaires.
Elles libèrent donc une énergie bien moindre et surtout aucune radiation en soi"
(fin de citation)

4
Si, elles peuvent être d'ordre nucléaire, sans commune mesure avec une bombe A.

Mais reconnaître cela, c'est reconnaître l'instabilité structurelle de ces machines, dont le physicien Jean Bussac écrivait en 1961 que ce sont des machines "en équilibre précaire"
("Principes de contrôles", Génie Atomique PUF 1961, cité par Pharabod et Sharipa).

Cette instabilité, ce "vice de fond" suffit,à mon sens, à les condamner.




Ultime citation (tjrs d'après Pharabod...) :

(A. Pascquet, bulletin d'informations scientifiques et techniques du CEA n°112, février 67) :

"Les essais effectués [...] ont amplement démontré que les réacteurs piscines, tout comme les réacteurs à eau pressurisée ou à eau bouillante, pouvaien

KANES 16/12/2011 19:09

Confirmation qu'il y a eu explosion NUCLEAIRE
http://attentiondanger.over-blog.com/article-suffisamment-de-plutonium-pour-tuer-la-population-mondiale-89860731.html

ETIENNE SERVANT 16/12/2011 17:54

Si la définition d'une " explosion nucléaire" de centrale signifie que le "combustible" est en la cause (emballement de la réaction, devenue incontrôlée, jusqu'à devenir de caractère explosif), par
opposition à une explosion "chimique" (hydrogène par exemple) comme le précise Roland je partage cette définition, qu'il ne faudrait pas assimiler à l' explosion d'une bombe atomique.

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

Jeudi 16 mars à 15h35
France 5
Diffusion du documentaire « Revenir a Fukushima »
Réalisation : Marie Linton
 
Jeudi 23 mars, LYON, à 19:00 - 23:30
Projection-Débat : Fukushima, les voix silencieuses
126 Montée de la Grande Côte, 69001 Lyon
Début du film à 20h30, suivi du débat.
Soirée animée en partenariat avec S!LENCE

 

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -