16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 02:12
Les savants japonais sont-ils devenus fous ? Quelques-uns d’entre eux au moins semble-t-il ! Alors que le plutonium est un produit très dangereux, ils ont un discours minimisant sa haute radio-toxicité.
 
La dernière vidéo de Tokyo Brown Tabby rassemble les interventions de trois chercheurs japonais affirmant, sur la télévision nationale, que le plutonium n’est pas plus dangereux que ça. Les deux premiers sont intervenus à la télévision après l’accident du 11 mars 2011 pour assurer au public qu'il n'y avait rien à craindre du plutonium. Le troisième intervenait en 2005 lors d’un débat sur le MOX. Et, parlant d’un éventuel accident nucléaire : « Vous parlez de la probabilité d'un événement improbable »… Sans commentaire.
 

 

 
 
version française de kna60 : http://www.youtube.com/watch?v=DHfVJ_4kHss
 
   


Les trois « Plutonium Brothers » sont :
 
1) Tadashi Narabayashi
Professeur en génie
Université de Hokkaido

2) Keiichi Nakagawa
Professeur agrégé en radiologie
Université de Tokyo Hôpital

3) Hirotada Ohashi
Professeur en innovation de système
Université de Tokyo

 
 
Transcription de la vidéo
(original en anglais ici)

Tadashi Narabayashi
Professeur en génie
Université de Hokkaido
(Dans l’émission de TV Asahi "Sunday Scramble", le 3 avril 2011)

TN : Eh bien, la moitié des hommes adultes meurent s'ils ingèrent 200 grammes de sel. Avec seulement 200 grammes. Toutefois, la dose létale par voie orale de plutonium-239 est 32g. Donc, si vous comparez la toxicité, le plutonium, lorsqu'il est ingéré, n'est pas très différent de celle du sel. Si vous inhalez ça dans vos poumons, la dose létale sera d'environ 10 milligrammes. C'est à peu près le même que le cyanure de potassium. Cela semble effrayant, mais le fait est que le plutonium n'est pas différent du cyanure de potassium. Certaines toxines, comme le bacille du botulisme, cause un empoisonnement alimentaire beaucoup plus dangereux. La dioxine est encore plus dangereuse. Donc, sauf si vous mettez le plutonium en poudre et le respirez ....

MC : Personne ne ferait cela.

TN : En outre, le plutonium peut être arrêté par une simple feuille de papier. Le plutonium est transformé en combustibles nucléaires dans les installations avec de bonnes mesures de protection, vous n'avez donc pas besoin de vous inquiéter. 


----------

Keiichi Nakagawa
Professeur agrégé en radiologie
Université de Tokyo Hôpital
(Dans l’émission de Nippon TV, "News every", le 29 mars 2011)

KN : Par exemple, le plutonium ne sera pas absorbé par la peau. Parfois, vous l'ingérez par voie alimentaire, mais dans ce cas, la plupart du temps il ira dans l'urine ou les selles. Le problème survient lorsque vous inspirez. L'inhalation de plutonium augmente le risque de cancer du poumon.

MC : En quoi cela affectera notre vie quotidienne ?

KN : En rien.

MC : En rien?

KN : En rien. Pour commencer, ce matériau est très lourd. Ainsi, contrairement à l'iode, il ne sera pas dispersé dans l'air. Les travailleurs de l'usine pourraient être touchés. Alors, je devrais être prudent. Mais je ne pense pas que le public devrait s'inquiéter. Par exemple, il y a 50 ans, quand je suis né, la quantité de plutonium était 1000 fois plus élevée que maintenant.

MC : Oh, pourquoi ?

KN : A cause des essais nucléaires. Donc, même si le montant a maintenant augmenté quelque peu, en fait, c'est encore beaucoup moins qu'avant. Toutefois, si elle est libérée dans l'océan par les rejets d’eau, c'est un problème. Une fois dehors, le plutonium ne diminue guère.

MC : Il faut 24 000 années avant qu'il décroisse de la moitié, c’est ça ?

KN : C'est exact. Donc, en ce sens, le plutonium est problématique. Mais là encore, il n'y aura aucun effet sur le public. Je pense que vous pouvez dormir tranquille.

MC : « Laissez-moi résumer :le plutonium ne sera pas absorbé par la peau S’il est ingéré par voie alimentaire, il sortira du corps dans l'urine S’il est inhalé, il peut augmenter le risque de cancer du poumon. Mais comme il est très lourd, nous n'avons pas besoin de nous inquiéter. "

 
----------

   

"La quantité de plutonium était 1000 fois plus élevée il y a 50 ans." Si la demi-vie du plutonium est de 24 000 ans, comment peut-il n'en rester qu'un millième après 50 ans ? 

 

Vous voulez dire la quantité dans l'air ? Mais n'avez-vous pas dit que le plutonium est trop lourd pour se disperser dans l'air ? ...

 

----------

 

 
Hirotada Ohashi
Professeur à l'innovation du système
Université de Tokyo
(Lors d'un débat à la préfecture de Saga le 25 décembre 2005, concernant l'utilisation du MOX à la centrale nucléaire de Genkai)

MC : Dr Ohashi, s'il vous plaît.

HO : Je tiens à souligner deux choses. Ce qui se passe dans un accident [nucléaire] dépend entièrement de vos hypothèses. Si vous considérez que tout se briserait et tous les matériaux à l'intérieur du réacteur seraient complètement libérés dans l'environnement, alors nous aurions toutes sortes de résultats. Mais c'est comme discuter de ce qui se passerait si une météorite géante tombait.  Vous parlez de la probabilité d'un événement improbable.

Vous pouvez penser que c'est un gros problème, si un accident survient dans le réacteur, mais les experts nucléaires ne pensent pas que les dispositifs de confinement vont se rompre. Mais les gens anti-nucléaires se disent : « Comment savez-vous cela ? ». Des explosions d'hydrogène ne se produiront pas et je suis d'accord, mais leur argument est "Comment savez-vous cela?"

Alors, dès maintenant à l'examen de la sécurité, nous supposons que chaque situation est techniquement possible. Par exemple, telle ou telle partie se briserait, le plutonium serait libéré comme ça, alors il serait arrêté là ... quelque chose comme ça. Nous avons mis la barre haute et supposons toujours que même le rayonnement de niveau supérieur serait libéré et nous faisons des calculs.

Cela peut être très difficile pour vous de comprendre ce processus, mais nous le faisons. Pour comprendre à quel point la contamination pourrait se répandre, nous analysons la base de notre hypothèse de ce qui pourrait se produire. Toutefois, le public interprète ça comme quelque chose qui va se produire. Ou les anti-nucléaires vont le prendre dans un mauvais sens et pense que nous faisons une telle hypothèse comme si elle allait devoir se passer. Nous ne pouvons pas avoir de discussions avec de telles personnes.

Une autre chose est la toxicité du plutonium. La toxicité du plutonium est très exagérée. Les experts de la santé traitant des dommages par le plutonium appellent cette situation « toxicité sociale ». En réalité, il n'y a rien d'effrayant dans le plutonium. Si, dans un cas extrême, les terroristes pourraient prendre du plutonium et le jeter dans un réservoir qui fournit l'eau du robinet. Ensuite, ce seraient des dizaines de milliers de gens qui meurent ? Non, ils ne mourraient pas. Pas une seule personne probablement ne mourrait. Le plutonium est insoluble dans l'eau et serait expulsé rapidement du corps, même s’il était ingéré avec de l'eau.

Donc, ce que M. Koide dit est que si on prend des particules de plutonium, une par une, que l’on ouvre vos poumons et que l’on y mette les particules de plutonium profondément, alors beaucoup de gens vont mourir. Un pur fantasme qui n'arriverait jamais.

Il dit essentiellement que nous ne pouvons pas conduire une voiture, nous ne pouvons pas monter dans un train, parce que nous ne savons pas ce qui va arriver.

MC: "Je vous remercie beaucoup."


----------
 
Pluton-kun (Little Plutonium Boy)
Personnage mascotte de la Corporation pour le développement de l’énergie nucléaire (maintenant Agence japonaise de l'énergie atomique)

Imaginons que quelques méchants viennent me jeter dans un réservoir. Je ne suis pas seulement difficile à dissoudre dans l'eau, mais aussi difficile à être absorbé par l'estomac ou les intestins, et finalement je vais être rejeté par le corps. Donc je ne peux pas réellement tuer des gens.

Mais il arrive si souvent que les méchants prennent une petite chose et le transforment en un gros mensonge pour menacer les gens.

(Légende)
Regarde, nous avons été dupés. Le plutonium n'est pas dangereux ! Nous ferions mieux de demander à ces trois de boire ça pour prouver que ce n’est pas dangereux. Puis nous nous sentirons en sécurité, n'est-ce pas? S'il vous plaît les médecins, le feriez-vous pour nous?

 
--------------------------------
 
Pour connaître réellement les dangers du plutonium :
Autre article de ce blog sur des thèmes associés :
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

Delphin 23/12/2012 21:21

Ces arguments me rappellent, au mot près, les arguments employés par nos scientifiques "experts", conformistes ou inféodés, des années 80, lorsque notre grande industrialisation nucléaire ne
pouvait qu'avancer à la façon d'un rouleau compresseur.

Ils sont plus généralement le fait de scientifiques spécialisés dans les sciences "à gros sabots" - physique nucléaire, génie civil... - 2 des 3 protagonistes en cause.

Pour qui veut avoir un échantillon caricatural de ce type de spécialiste hermétiquement sûr de ses certitudes, réécouter, sur France Inter, le débat du vendredi 21 décembre à 10h animé par
Guillaume Erner "Faut-il avoir peur de la science ?", en particulier
Jean de Kervasdoué, titulaire de la chaire d'économie et de la gestion des services de santé du CNAM (conservatoire national des arts et métiers)
:www.franceinter.fr/emission-service-public-d-einstein-a-frankenstein-faut-il-avoir-peur-de-la-science.
Frisson d'horreur garanti.

Delphin

Azash 17/08/2011 01:36


Le Titanic était en son temps le plus moderne de tous les navires, le premier à être doté de caissons étanches qui garantissaient son insubmersibilité. Pourtant, dans leur grande sagesse, les
ingénieurs de l'époque l'ont doté de chaloupes... Au cas où.
Ces soit-disant scientifiques sont des assassins. Il n'y a pas de mot pour décrire de tels propos. Leur conduite est inqualifiable, scandaleuse, honteuse, criminelle. Les mots me manquent pour
exprimer le dégoût profond que ces valets à la solde des nucléopathes m'inspirent.


T 16/08/2011 10:42


"il y a 50 ans, quand je suis né, la quantité de plutonium était 1000 fois plus élevée que maintenant. (...) Il faut 24 000 années avant qu'il décroisse de la moitié, c’est ça ? KN : C'est
exact."

De toute façon j'ai jamais été bon en maths.


0 en orthographe..... 16/08/2011 04:11


Pierre ,

Il n'est pas fou , je crois que l'AIEA apres Tchernebyl achetais certains scientifiques, medecins pour 10.000 dollars US de l'epoque....lui qu'a-t-il reçu??


  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -