19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 21:30

 

12 mars 2011 : à la suite de l'explosion du bâtiment du réacteur n°1 de la centrale de Fukushima Dai-ichi, un employé, griévement blessé, est resté piégé dans la grue-console de la cavité de ravitaillement. Il a été confirmé qu'il était décédé de ses blessures.

 

source :

 

http://www.world-nuclear-news.org/RS_Battle_to_stabilise_earthquake_reactors_1203111.html

 

15 mars 2011 : selon l'Agence japonaise de sûreté nucléaire, à la suite de l'explosion du bâtiment du réacteur n°4 de la centrale de Fukushima Daiichi, deux techniciens ont été portés disparus. L'agence ne précise pas l'identité des deux techniciens dont on est sans nouvelles et qui se trouvaient dans le secteur de la turbine du réacteur n°4.

http://fr.reuters.com/article/newsOne/idFRPAE72E10320110315

 

24 mars 2011 : un agriculteur de 64 ans s'est pendu après avoir pris connaissance de l'interdiction de consommer du chou et autres légumes provenant de la préfecture de Fukushima en raison de la contamination radioactive. Il s'était lancé dans l'agriculture biologique il y a une trentaine d'années, et la production du chou était une des spécialités de son exploitation.

 

source :

 

http://www.asahi.com/english/TKY201104270132.html

 

 

 

14 avril 2011 : le doyen du village d’Iitate, âgé de 102 ans, s’est donné la mort après avoir appris que son village, situé à 40 km de la centrale de Fukushima, devait être évacué. Iitate se trouve en effet faire partie des 5 localités que le gouvernement nippon a décidé le 11 avril de faire évacuer d’ici un mois, avec Katsurao, Namie, Kawamata et Minamisoma, en plus de la zone de 20 km autour de la centrale.

Histoire détaillée (courrier International).

 

source :

 

http://www.france24.com/fr/20110414-fukushima-centenaire-suicide-plutot-devoir-quitter-maison

 

 

 

 

mars-avril 2011 : 45 personnes parmi 440 patients de l'hôpital (340) et de l'hospice (100) adjacent de Futaba à Okuma sont décédées après l'évacuation forcée. Les autorités sont en train d'enquêter pour comprendre pourquoi 90 patients ont été abandonnés sur place. Après le tremblement de terre et la coupure d'électricité suivis de l'ordre d'évacuer, le 12 mars, 209 personnes en mesure de marcher sont parties avec le personnel. Les grabataires et les personnes handicapées n'ont pas pu suivre. Le directeur de l'hôpital aurait alerté les autorités qui ne sont intervenues que le 14 mars. Entre temps, les patients abandonnés étaient dans un état déplorable. Ils souffraient de déshydratation car ils n'avaient rien eu à manger pendant 3 jours. L'abri supposé les accueillir n'avait aucune structure médicale. 10 sont décédés pendant ou après l'évacuation. 21 autres sont partis le 15 mars en bus pour l'hôpital d'Aizu. 6 autres sont décédés dans les jours qui ont suivi. Le 6 avril la police a découvert 4 corps à l'hôpital de Futaba. Ils n'ont jamais été évacués. Pour l'un d'entre eux, le certificat de décès mentionne : "décédé le 14 mars d'un cancer du poumon". D'autres patients, évacués vers d'autres lieux sont aussi décédés. (D'après une enquête publiée dans le quotidien Mainichi du 26 avril)

 

source :

 

http://sciencepourvousetmoi.blogs.sciencesetavenir.fr/

 

 

 

14 mai 2011 : un sexagénaire, M. Osumi, employé sur le site de Daiichi par la sous-traitance dans la tranche horaire 6h-9h à des travaux de déblaiement et de portage (il transportait une scie électrique), s’est senti mal le jeudi 12 mai et, après avoir été transporté à l’hôpital, il y est décédé le samedi 14 mai vers 9h30 ; selon Tepco, il n’avait pas reçu une forte dose d’irradiation (0,17 mS), mais la fatigue, le stress…

 

sources :

 

http://english.kyodonews.jp/news/2011/05/91037.html

 

http://headlines.yahoo.co.jp/hl?a=20110514-00000293-yom-soci

 

http://www.pauljorion.com/blog/?p=24276

 

https://www.facebook.com/video/video.php?v=10150207405583429&oid=130476773694394&comments

http://japon.aujourdhuilemonde.com/le-japon-reconnait-la-mort-par-surmenage-dun-%C2%AB%C2%A0liquidateur%C2%A0%C2%BB-de-fukushima

 

 

 

 

15 juin 2011 : un éleveur de bovins de Soma (préfecture de Fukushima), s'est suicidé en laissant ce message : "Je souhaite qu'il n'y ait pas de centrale nucléaire". L'homme avait été contraint d'abattre une partie de son troupeau et de fermer son entreprise laitière à cause de l'accident de Fukushima Daiichi. Il a été retrouvé samedi pendu dans une étable où il avait écrit sur les murs : "J'ai perdu toute ma motivation au travail", "Pour les autres éleveurs, ne succombez pas à la centrale nucléaire".

 

source :

 

http://www.yomiuri.co.jp/dy/national/T110614004193.htm

 

 

 

3 juillet 2011 : selon une enquête du Yomiuri, 77 personnes âgées qui ont dû évacuer leur maison de retraite sont décédées dans les 3 mois qui ont suivi la catastrophe. C'est 3 fois plus que les 25 décès enregistrés pendant la même période l'année précédente. Elles avaient entre 68 et 104 ans.

 

source :

 

http://www.acro.eu.org/chronoFukushima.html

 

 

 

16 août 2011 : Un employé de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi est mort d’une leucémie foudroyante. Il avait travaillé pour Tepco durant une semaine, affecté à la surveillance de points chauds, pour éviter l’irradiation inutile des ouvriers. Tepco a fait savoir que sa mort n’a pas de lien avec son activité au sein de la centrale. Il n’aurait reçu que 0,5 mSv en externe, et aucune irradiation interne. TEPCO a souligné que sa mort était une affaire privée et que l’entreprise n’avait aucune intention d’enquêter plus loin maintenant que le médecin avait démenti toute relation entre le décès et le travail à Fukushima Daiichi.

 

sources :

 

http://ex-skf.blogspot.com/2011/08/worker-died-of-acute-leukemia-tepco.html

 

http://blogs.wsj.com/japanrealtime/2011/08/31/fukushima-daiichi-death-not-related-to-plant-work-tepco/

 

 

 

     

 

16 septembre 2011 : Un pêcheur / journaliste, Abe Hiroto, qui tenait une chronique régulière dans le journal "Rod & Reel", est mort d’une leucémie lymphoïde aiguë le 16 septembre à l'âge de 24 ans après avoir été hospitalisé le 26 août. Il mangeait du poisson de Fukushima. Ses amis et ses collègues ne pensent pas que c'était à cause de l'accident nucléaire, mais ils n'excluent pas cela. 

source :

http://ex-skf.blogspot.com/2011/11/angler-who-died-of-acute-lymphocytic.html

http://media.yucasee.jp/posts/index/9658

 

Entre juillet et octobre 2011 : un travailleur de 21 ans est mort d’un infarctus. Il avait travaillé à la centrale de Fukushima Daiichi de mars à juillet 2011. Il est  mort chez lui, et aucune autopsie n’a été réalisée. Cette mort n’est donc pas comptabilisée. Cette information a été donnée par M. Sakuma, commerçant à Kawamata-machi ‒ à 22 km à l’est du site nucléaire ‒ lors d’une interview accordée au journaliste Iwakami Yasumi. Accablé par les banques à qui il devait 30 millions de yens, cet homme est allé travailler à la centrale tout en étant bien conscient des risques qu’il encourait.

 

source :

http://fukushima-diary.com/2011/10/news-a-raged-fukushima-citizen-talks-about-everything/

 

6 octobre 2011 : Un travailleur employé à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima est décédé subitement jeudi, mais les radiations ne seraient pas en cause, a indiqué la compagnie exploitante du site. L'homme, d'une cinquantaine d'années, est mort jeudi matin après avoir été transporté la veille à l'hopital à la suite d'un malaise en début de journée. Selon la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), il a oeuvré 46 jours à Fukushima Daichi, à l'extérieur des bâtiments, travaillant à l'installation de réservoirs pour le traitement des eaux contaminées. L'homme n'aurait reçu qu'une dose cumulée de radiations de 2,02 millisieverts, selon Tepco, nettement inférieure à la limite annuelle autorisée. "Il est difficile dès lors d'imaginer que la radioactivité puisse être à l'origine de son décès", a expliqué la compagnie à l'AFP. La cause de la mort de cet ouvrier n'a pas été révélée, étant en cours d'investigation. Depuis l'accident du 11 mars, déclenché par le séisme et le tsunami qui ont endommagé les systèmes de refroidissement des réacteurs de cette centrale du nord-est, de nombreux travailleurs oeuvrent à Fukushima dans le but d'y stabiliser la situation d'ici à la fin de l'année. Ce décès est le troisième enregistré parmi les personnes employées dans la centrale depuis l'accident, sans compter deux salariés morts le jour du tsunami.Dans tous les cas, la responsabilité des radiations a été écartée.

(Source AFP) : http://www.liberation.fr/sciences/01012364123-fukushima-un-employe-est-mort-subitement-pas-a-cause-des-radiations

Autre source du 11 octobre 2011 (sans doute le même évènement) :  Un employé d'une cinquantaine d'années est mort brusquement alors qu'il se rendait à la centrale de Fukushima Daiichi. Tepco (l'opérateur du site) affirme que ce décès est sans rapport avec les radiations ou la surcharge de travail, et soutient qu'il en va de même pour les récents décès de deux autres liquidateurs. "Le premier technicien est mort d'un infarctus, le deuxième d'une leucémie aiguë", rappelle l'Asahi Shimbun.

source : http://www.courrierinternational.com/breve/2011/10/11/un-troisieme-liquidateur-mort-a-fukushima

 

 

 

12 décembre 2011 : Lors de la conférence de presse du jour TEPCo a annoncé qu’un homme de 60 ans est décédé lors de la décontamination de la centrale de Fukushima. Ils ont assuré, comme pour les morts précédentes, que cela n’avait rien à voir avec la radioactivité.

 

13h00: un membre de l'équipe a remarqué qu'il n'était pas rentré du travail. Ils l'ont trouvé inconscient dans sa voiture.

 

13h08: arrivée des ambulanciers. La réanimation a commencé.

 

13h26: Il a été envoyé à l'hôpital.

 

14h00: Ils ont confirmé sa mort.

 

sources :

 

http://www.minpo.jp/view.php?pageId=21096&blockId=9914979&newsMode=article

 

http://fukushima-diary.com/2011/12/a-man-died-at-decontamination-in-fukushima/#.TuXILdIo55w.facebook

 

 

 

 

 

 

9 janvier 2012 :

Aux environs de 14h22 le 9 Janvier, à l'installation de stockage des boues usées (*) de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi (1F), un travailleur d'une entreprise sous-traitante qui avait été engagé dans le travail de coulage de béton, a eu des troubles physiques. Il a été emmené à la salle des urgences médicales de l'Unité de 1F de 5 / 6 et a reçu un traitement médical. Parce qu'il était en arrêt cardiorespiratoire, il a été transféré à l’hôpital Kyouritsu d’Iwaki  Hôpital à 15h25. Aucune matière radioactive n’a été trouvée attachée au corps du travailleur.
Aux alentours de 13 heures le 11 Janvier, sa mort a été confirmée par un médecin à 5:02 pm le 9 Janvier.
* Usine de stockage des boues : les installations de stockage des boues radioactives qui sont produites pendant le processus de traitement des eaux accumulées, sur une base temporaire ".

 

source :

 

http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/12011107-e.html

 

     

 

5 février 2012 : Selon une enquête menée par le Yomiuri Shimbun dans 13 municipalités dont les territoires sont contaminés, 573 personnes sont décédées suite à la catastrophe survenue dans la centrale de Fukushima.

 

source :

 

http://www.yomiuri.co.jp/dy/national/T120204003191.htm

 

 

 

 

20 mars 2012 : une femme de 50 ans qui est entrée dans la zone interdite est décédée à Namie-machi dans la préfecture de Fukushima, à 11 heures le 20 mars 2012.

 

Cette femme était entrée dans cette zone avec un permis délivré aux entreprises pour retirer un équipement lourd hors de la zone. Elle a été transportée dans une ambulance dans un hôpital de Minami Soma City, mais sa mort a été confirmée au quartier général local d'urgence nucléaire. Elle était soudainement tombé malade, s’était rendue à la salle de bain, où elle avait perdu conscience et s'était effondrée.

 

 

 

sources :

 

http://ex-skf.blogspot.it/2012/03/woman-in-her-50s-dies-inside-no-entry.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

 

http://www.47news.jp/CN/201203/CN2012032001001682.html

 

     

 

22 août 2012 : Un employé de la centrale nucléaire, âgé d'une cinquantaine d'années, est mort d'un arrêt cardiaque, a annoncé le gérant du site jeudi 23 août. L'opérateur Tokyo Electric Power (Tepco) a estimé que ce décès ne semblait pas lié aux niveaux de radiation élevés. Selon Tepco, ce travailleur a été victime d'un arrêt cardiaque mercredi alors qu'il travaillait à l'installation d'un système de stockage pour de l'eau radioactive. Le personnel médical n'a pu que constater son décès. "Il ne semble pas y avoir de lien de causalité entre sa mort et la radioactivité car il est mort d'une attaque cardiaque", a souligné un porte-parole. Une dose cumulée de 25,24 millisieverts a été mesurée sur l'employé décédé, d'après Tepco. 

 

sources :

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/fukushima-un-employe-decede-les-scientifiques-craignent-le-pire_326984.html

 

 

27 février 2013 : NHK a annoncé qu’un homme de 50 ans ayant travaillé à la centrale de Fukushima Daiichi était mort le 27 février 2013 (hôpital d'Iwaki). Il avait travaillé en particulier sur la préparation de la couverture de l’unité 3. Il avait cumulé 25 mSv depuis juin 2011. On ne connaît pas la cause de sa mort.

 

source :

http://ex-skf.blogspot.fr/2013/02/another-fukushima-i-nuke-plant-worker.html

 

 

19 juin 2013 : A la suite de la maladresse d'une députée Japonaise, le bilan de la catastrophe nucléaire Japonaise a été réactualisé par la préfecture de Fukushima : ce sont 1415 décès qui sont aujourd'hui officiellement liés aux conséquences de l'accident nucléaire. (Mais probable confusion avec les victimes de la catastrophe naturelle séisme + tsunami)

http://www.midilibre.fr/2013/06/19/pas-de-deces-dus-a-fukushima-une-elue-declenche-la-colere,719294.php

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/06/19/97002-20130619FILWWW00266-fukushima-une-elue-declenche-la-colere.php

 

 

11 mars 2014 : De nombreux journaux en France reprennent cette info de l'AFP, par exemple Le Monde : "Officiellement, aucun décès n'a été enregistré comme conséquence directe des émissions radioactives de la centrale. Pourtant, selon des statistiques officielles relayées par l'AFP, 1 656 personnes sont mortes dans la préfecture de Fukushima de stress, de suicides ou de complications de santé."  Mais attention, le journaliste de l'AFP qui rapporte ce nombre a confondu la catastrophe naturelle et la catastrophe nucléaire. Sur les 1656 victimes, la source japonaise indique que 1607 décès ont été causés par le séisme et le tsunami dans la préfecture de Fukushima.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/11/la-catastrophe-nucleaire-de-fukushima-trois-ans-apres_4380367_3244.html

Autres journaux, voir cet article : http://blogs.mediapart.fr/edition/nucleaire-lenjeu-en-vaut-il-la-chandelle-pour-lhumanite/article/180314/zero-sur-20-mon-quotidien-playbac-qui-ecrit ]

Source d'origine (Nikkei) : http://www.nikkei.com/article/DGXNZO67095920Q4A220C1CR8000/

 

 

28 mars 2014 : Un travailleur a « été enseveli sous des sédiments » lors de travaux d’excavation près d’une zone destinée à l’entreposage de détritus, a expliqué un porte-parole de Tepco, Masayuki Ono, lors d’une conférence de presse.

« Il a été transporté à l’hôpital où son décès a été confirmé », a-t-il ajouté, précisant que c’était « la première fois depuis l’accident atomique du 11 mars 2011 qu’un ouvrier meurt en cours de travaux sur le site ».

Cet ouvrier effectuait des préparatifs pour l’entreposage de détritus. Il était à l’intérieur d’un trou quand il a été enseveli par de la terre, selon les premières explications.

« Il a été conduit inconscient dans une salle de soins d’urgence puis dans un hôpital d’Iwaki, une des villes les plus proches hors de la zone évacuée », à plusieurs dizaines de kilomètres.

« Les services de police sont en train d’enquêter sur place et d’interroger les témoins », a aussi précisé M. Ono.

« Nous n’avons pas pour le moment d’autres informations à donner », s’est-il excusé. Il ne s’agit pas d’un employé de Tepco mais d’un ouvrier quinquagénaire travaillant pour une autre société.

http://www.nipponconnection.fr/un-ouvrier-decede-a-la-centrale-fukushima-daiichi/

 

Lors de l’accident, le blessé, un quinquagénaire, a été transporté par ambulance dans un hôpital à plus de 40 kilomètres de la centrale isolée dans une zone désertée. Il a fallu plus d’une heure de route pour atteindre l’établissement où son décès a été confirmé. Il s’était alors écoulé plus de trois heures depuis l’accident.

http://www.liberation.fr/monde/2014/03/29/fukushima-des-travailleurs-en-colere-apres-la-mort-d-un-des-leurs_991328

 

 

30 août 2014 :

56 personnes se sont suicidées depuis 2011 La compagnie d'électricité de Tokyo (Tepco) a été condamnée le 26 août à verser 49 millions de yens (357 000 euros) de dédommagements à la famille d'une femme s'étant suicidée à cause de la catastrophe nucléaire de Fukushima de mars 2011. Hamako Watanabe a mis fin à ses jours en s'immolant par le feu en juillet 2011, devant sa maison de Kawamata, village situé à une soixantaine de kilomètres de la centrale. Elle souffrait d'une grave dépression après avoir dû, comme 150 000 autres personnes, évacuer son domicile à cause de la contamination radioactive.

C'est la première fois que Tepco est jugé devant un tribunal et, selon les avocats de la famille Watanabe, le verdict « aura un impact fort dans les affaires liées aux accidents nucléaires ». Les différends entre la compagnie et les victimes de l'accident nucléaire se réglaient jusque-là au travers d'un organe d'arbitrage spécial. Selon la police, 56 personnes se sont suicidées dans le département de Fukushima depuis le séisme, le tsunami et l'accident nucléaire de 2011.

 source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/08/30/la-catastrophe-de-fukushima-plus-couteuse-que-prevu_4479262_3244.html

 

11 septembre 2014 : Une tribune de Cécile Asanuma-Brice du 23 septembre 2014 rapporte : "Selon le journal Tokyo Shimbun, plus de 1100 décès sont comptabilisés au 11 septembre"

http://www.liberation.fr/terre/2014/09/23/la-legende-fukushima_1106968

source Tokyo Shimbun : http://www.tokyo-np.co.jp/article/national/news/CK2014091102000147.html

 

1er août 2015 :

Tepco rapporte qu’un travailleur de Fukushima est mort le 1er août. Il s’agit d’un homme d’une trentaine d’années. Ce jour-là, il a travaillé de 6h00 à 9h00 au projet de mur souterrain congelé. En rentrant chez lui il s’est arrêté au “J-village” parce qu’il se sentait malade. Il a immédiatement été hospitalisé mais sa mort a été confirmée autour de 13h00.

http://fukushima-diary.com/2015/08/another-fukushima-worker-died-after-leaving-the-frozen-wall-area-tepco-the-cause-of-death-is-not-identified/

http://www.tepco.co.jp/nu/fukushima-np/handouts/2015/images/handouts_150803_04-j.pdf
http://www.tepco.co.jp/tepconews/library/archive-j.html?video_uuid=j6ozz5yx&catid=69619

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/6333-fukushima-japon-deces-inexplique-employe-centrale.html?xtref=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com#https://www.facebook.com

 

8 août 2015

Selon Tepco, un travailleur sous-traitant est mort dans la centrale nucléaire de Fukushima en début de matinée du 8 août 2015.

Il s'agit d'un homme de 52 ans. Sa tête a été prise par le couvercle d'un camion-pompe. Le chauffeur qui l'a trouvé l'a envoyé aux urgences environ 30 min plus tard. Néanmoins, sa mort a été confirmée 90 mins après sa découverte.
Ce travailleur décédé était en train de nettoyer ce camion qui est utilisé dans la zone du mur d'eau congelée. C'est dans cette même zone qu'un autre travailleur est mort.

Tepco a affirmé au cours de sa conférence de presse que le travailleur décédé avait demandé à l'opérateur de fermer le couvercle. Il est difficile de comprendre pourquoi il a mis sa tête sous le couvercle en train de se refermer. Il est possible qu'il ait perdu conscience juste avant.

http://www.tepco.co.jp/…/20…/images/handouts_150808_01-j.pdf
http://www.tepco.co.jp/cc/press/2015/1257026_6818.html
http://www.tepco.co.jp/cc/press/2015/1257024_6818.html
http://www.tepco.co.jp/tepconews/library/archive-j.html…

http://photo.tepco.co.jp/date/2015/201508-j/150808-01j.html

(source : Fukushima Diary)

 

21 août 2015

On a signalé aux urgences qu’un travailleur sous-traitant avait perdu connaissance le 21 août 2015 à 13h10. Ce travailleur transportait du matériel pour les eaux extrêmement radioactives retenues à côté du bâtiment de la turbine du réacteur 1.
Il a été envoyé en ambulance à l’hôpital d’Iwaki Kyouritsu mais sa mort a été confirmée à 15h47. Son âge et son sexe ne sont pas précisés.

http://www.tepco.co.jp/nu-news/2015/1258173_6869.html
http://www.tepco.co.jp/nu/fukushima-np/handouts/2015/images/handouts_150821_10-j.pdf

(source : Fukushima Diary)

 

 

26 août 2015

Le journal Nikkan Gendai rapporte que depuis 2011, "64 travailleurs ont eu des blessures mortelles à la centrale nucléaire de Fukushima". Pourtant, Tepco n'avait déclaré à cette date que 13 décès aux médias.

http://www.nikkan-gendai.com/articles/view/news/163113

http://blogs.mediapart.fr/blog/cecile-asanuma-brice/191015/fukushima-bilan-d-une-situation-sanitaire-inquietante

Il s'agit probablement d'une erreur du journal Nikkan Gendai car, selon le site Jiji.com, il s'agit de 64 victimes d'accidents du travail (dus à l'hyperthermie, à des chutes, à des blessures, etc.), mais pas forcément mortelles.

http://www.jiji.com/jc/zc?k=201504/2015043000987

 

 

9 septembre 2015

Un travailleur sous-traitant a été trouvé inconscient dans les toilettes de l’entrée du bâtiment de gestion de la centrale de Fukushima le 9 septembre à 12h45.
Environ 10 minutes plus tard, il a été confirmé être en état d’arrêt cardio-ventilatoire.
Sa mort a été confirmée par l’hôpital de Iwaki Kyouritsu à 15h10.
Son identité n’a pas été divulguée.
Son niveau d’irradiation n’est pas donné non plus.

http://www.tepco.co.jp/nu/fukushima-np/handouts/2015/images/handouts_150909_13-j.pdf

http://www.tepco.co.jp/nu-news/2015/1259686_6869.html

(source : Fukushima Diary)

 

16 février 2016

"Quatre ans après la catastrophe, le bilan est éloquent. La catastrophe nucléaire a provoqué 1979 décès indirects (suicides, crises cardiaques) contre 1373 pour le tsunami alors que les victimes directes de la catastrophe naturelle sont plus nombreuses"

source : http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/nucleaire/20160215.OBS4653/accident-nucleaire-les-lecons-japonaises.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------

 

 

 

Pour rappel, en France, il y a 35 ans, le nucléaire faisait sa première victime

 

Le 31 juillet 1977, 60 000 personnes étaient venues manifester pacifiquement contre le projet Superphénix. Mais de violents affrontements avaient eu lieu, d’où des blessés par dizaines dont des graves (main et jambe arrachées), et un mort, Vital Michalon, physicien de 31 ans, atteint à la poitrine par une grenade.

 

source :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Manifestation_%C3%A0_Creys-Malville_en_1977

 

 

 

Par ailleurs, la catastrophe de Tchernobyl, de 1986 à 2004, a provoqué la mort d'environ 985 000 personnes dans le monde.

source :

Chernobyl : Consequences of the Catastrophe for People and the Environment

 

     

 

Enfin, il faut le savoir, dans le monde, la radioactivité a fait au moins 65 millions de morts.

 

source :

http://www.euradcom.org/2003/nouvellesnormes.htm

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

coronado 15/03/2012 09:06

C'est incroyable le nombre de mort non du à la radioactivité dans cette centrale, elle est maudite? Non parce que autant de mort chez les employés moi je trouve ça bizarre, non?

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

2-3-4 novembre 2017, Paris

3ème Forum Social Mondial Antinucléaire

Lien vers le site dédié : http://fsm-antinucleaire2017.nuclearfreeworld.net/


 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -