20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 21:59
Kizuna « le Lien » : une association pour aider Naoto Matsumura

Une nouvelle association vient de naître, Kizuna « le Lien ». Suite à la lecture du livre d’Antonio Pagnotta sur Naoto Matsumura, la journaliste Sophie Mouton-Brisse a souhaité aider Naoto sur ses terres irradiées en créant cette organisation à but non lucratif. Elle espère ainsi rassembler une communauté prête à parrainer les animaux de Naoto via un site web qui sera en ligne dès le mois prochain. On peut d’ores et déjà prendre contact avec son projet par sa page Facebook Kizuna pour Naoto et en lisant sa présentation sur cette page.

Kizuna « le Lien » : une association pour aider Naoto Matsumura

« Depuis avril 2011, une zone interdite a été décrétée autour de la centrale nucléaire de Daii Ichi située dans la préfecture de Fukushima. La zone est interdite aux humains parce qu’elle a été fortement irradiée lors de la fusion des cœurs de trois réacteurs nucléaires de la centrale le 12 mars 2011. Presqu’un million d’animaux sont morts de faim et de soif lorsqu’ils ont été abandonnés lorsque la population a été contrainte à l’évacuation. Malgré l’ordre d’abattage systématique donné par les autorités préfectorales, aujourd’hui quelques centaines d’animaux abandonnés survivent dans les radiations. Certains sont sauvages, d’autres d’élevage ou de compagnie et ils sont vivants grâce à un homme seul.

 

Des bovins, des chats, des chiens, quelques chevaux et une autruche sont les survivants de cette catastrophe qui a produit l’évacuation obligatoire de 200 000 personnes et l’exode volontaire de 500 000 autres. Cette zone irradiée, un territoire sans hommes, reste le seul refuge de ces animaux désorientés sans les humains, leurs maîtres. Ils erraient condamnés à mourir de faim et de soif ou par les mains des vétérinaires de la préfecture chargés de l’abattage. Si l’Homme n’a pas su rester humble devant les technologies qu’il imaginait maîtriser, il est profondément injuste que ces vies animales innocentes – des vies dont il était responsable –, connaissent une fin atroce et douloureuse. C’est pourquoi nous avons décidé d’aider un homme qui depuis trois ans les protège.

 

Agriculteur, Naoto Matsumura a refusé l’évacuation et vit toujours dans sa ferme à Tomioka en partageant le sort des animaux : solitude et radiations au cœur de ce désert humain au silence accablant. Au péril de sa vie –  il est gravement irradié – Naoto Matsumura nourrit et soigne les rescapés de ce drame sans fin. « Toutes les vies sont égales » aime-t-il à dire.

 

Chaque jour, il nourrit avec affection ces animaux abandonnés et promis à une mort certaine.

 

Naoto Matsumura, en choisissant le respect de la vie, de toutes les vies, y compris les plus humbles, accomplit un geste de résistance infime mais pourtant de résonnance planétaire : « Être ici est ma façon de combattre » dit-il. C’est sa manière de lutter face à une technologie qui détruit l’humanité dans ses gènes et au cœur. Pour ce combat en solitaire, il a été surnommé « le dernier homme de Fukushima ».

 

Ne nous méprenons pas, le message du « dernier homme de Fukushima » est un message d’amour pour les animaux mais surtout un message pour notre humanité en danger : seul le respect de toutes les formes de vie qui pourra donner un sens à cette absurde tragédie qui sème la mort et produit le vide autour d’elle. Seule la compassion fera renaître l’espoir, celle d’un renouveau sur notre planète.

 

En perpétuant le lien avec le vivant sur cette terre meurtrie et abandonnée, Naoto Matsumura nous montre la voie de la dignité. Par l’exemple de Naoto Matsumura, si symbolique, nous pouvons nous reconnecter avec la nature et la vie ; redonner aussi un sens à notre vie où le lien fragilisé avec la nature doit être recréé.

 

Sans appartenance politique ou religieuse, nous souhaitons tout simplement, ici, créer une étincelle pour un monde plus humain, cette étincelle d’espérance que Naoto a su faire naître dans les pires conditions qui soient, pour que s’exprime notre compassion pour cette terre vivante dont nous sommes, tous, responsables.

 

Pour continuer son combat de compassion envers les animaux, Naoto Matsumura a besoin de notre aide. Vous pouvez l'aider via notre site Web.

 

*En japonais, « Kizuna » signifie « lien » : il est le lien sacré qui unit l’homme à la terre, la mère à son enfant, l’époux à sa femme. C‘est un lien profond, de respect, de bienveillance et de protection. »

 

Kizuna « le Lien » : une association pour aider Naoto Matsumura

Dernière mise à jour : 11 mars 2015

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article

commentaires

Célia Döring 08/10/2015 15:03

Bonjour :)

Je suis une jeune réalisatrice de documentaire spécialisée dans les thématiques Hommes / Animaux en captivité. Naoto est mon héros et je suis en train d'écrire un film sur lui, mais je n'arrive malheureusement pas à mettre la main sur son contact. Est ce que quelqu'un ici connaît son email et son numéro de téléphone?
Vous pouvez mes contacter à celia.doring@gmail.com pour le contact et pour toute information concernant mon projet.

Merci d'avance, Célia Döring

sylvie karbia 15/02/2015 19:41

comment faire pour aider l association
merci
sk

Yuki 26/12/2014 17:30

Ce n’est pas Matsumura Naoto seul qui habite à cote de centrale nucléaire de Fukushima.
Il vit avec don de japonais.
Il y a une autre ferme kibo(espoir)qui est dans le vidéo de youtube.
Peut –être cruel mais tant que vous aidez des animaux les enfants de Fukushima ne sauvera pas.
https://www.youtube.com/watch?v=6JdXl7Ol5_U#t=369
France3 Pièce à conviction « Fukushima :vers une contamination planétaire? »

yuki 31/12/2014 14:39

Actuellement les gens, les animaux, les insectes et les plantes soufflent à Fukushima et autour jusqu’à 300km.
MR Matsumura Naoto laisse naissance des animaux sur zone très irradié.
Il est contre la stérilisation même l’animaux soufflent avec malformation.
Après Mr Masami Yoshizawa (propriétaire de ferme Kibo) les vaches sont malades.
Vous pensez pour bien aider mais les animaux quelquefois il veut mieux faire l’euthanasie.
Je n’ai pas de chance d’avoir un enfant donc j’ai un chien.

Pierre 29/12/2014 11:43

On sait aujourd’hui qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit et plus d’un amphibien sur trois sont menacés d’extinction mondiale. L’homme est bien en train de détruire son environnement. Il a oublié qu’il faisait partie de l’espèce des mammifères. La vision humanocentriste du monde ne conduira qu’à l’extinction de l’humanité. Yuki, n’ayez pas peur de Naoto Matsumura, il ne vous fera aucun mal. Comment pourrait-on lui reprocher d’aimer la vie ?

cécile 29/12/2014 08:14

Merci pour l'information sur la ferme Kibo.
Pour la seconde partie de votre commentaire, il ne faut pas oublier que les humains abandonnent plus facilement les animaux que leurs propres enfants ...
D'ailleurs, aider les animaux n'empêche pas d'aider les autres victimes de la catastrophe nucléaire !

Cécile (à Montpellier) 25/12/2014 18:02

Naoto Matsumura applique les préceptes du bouddhisme jusque dans les circonstances dramatiques de Fukushima : c'est magnifiquement courageux.
Bien sûr je vais faire passer l'information autour de moi - et j'attends de savoir comment on doit s'y prendre pour effectuer un parrainage !

Siramy, Anne-Marie 21/12/2014 20:27

Bonjour,
Je relaye l'info et parrainera un animal. Un grand salut à Naoto.

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

Jeudi 7 septembre 2017, 17h06
Dominique Balaÿ, demain 7 septembre sur la radio suisse RTS - Espace 2
Le titre de l'émission est MAGNETIQUE, c'est une quotidienne autour de la musique animée par Anne GILLOT.
Elle l'interrogera sur l'histoire et les motivations du projet "Et pendant ce temps là à Fukushima" qu'il mène depuis 2011 en invitant des artistes à produire une œuvre ou à simplement à s'exprimer sur la catastrophe de Fukushima.
 
Mardi 12 septembre à 20h
Projection/débat du film "Fukushima : Les voix silencieuses" à Grenoble.
Les 2 réalisateurs, Chiho Sato et Luca Rue, seront présents au débat.
Lieu: Antigone, 22 rue des violettes 38100 Grenoble
Entrée gratuite sans réservation
 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -