13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 16:47
Témoignage d’un “cerveau irradié”

Suite au billet de Fonzy, diffusé le 5 juin dernier, voici un autre témoignage d’une personne vivant au Japon. Permaria ne souhaite pas se taire et explique la contamination radioactive telle qu’elle est et telle qu’elle la vit au quotidien. Loin des discours officiels, ces témoignages sont une forme de résistance à l'omerta généralisée sur les problèmes générés par la catastrophe nucléaire toujours en cours.

 

_______________________

 

 

Témoignage d’un “cerveau irradié”

 

 

    Depuis le 11 mars 2011, le monde où je vis a presque complètement changé, tout d’abord dans la vie quotidienne. La contamination radioactive n’est pas proportionnelle à la distance mais elle est influencée par des éléments variés : vent, précipitations de pluie ou de neige, relief terrestre… Par exemple, une des plantes sauvages printanières, koshi-abura, s’est révélée polluée, le 21 mai 2014, à Nagano (340 Bq/kg) et à Karuïzawa (300 Bq/kg, 160 Bq/kg), selon les résultats de mesure de radioactivité des aliments, rapportés par le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, bien que ces municipalités soient à 266 km et à 247 km de la centrale détruite. Je ne peux donc plus goûter les pousses de bambou, ni toutes les pousses sauvages comestibles du printemps, ni des champignons sauvages, ni les poissons d’eau douce en automne, si ces produits agricoles, avant-coureurs des quatre saisons, sont en provenance de l’est de l’archipel. Même s’ils ne viennent pas directement des départements voisins de Fukushima, ils peuvent plus ou moins être contaminés.

 

         Dans ma ville, qui est à 245 km de Fukushima Daiïchi, la radioactivité n’est pas très élevée : 0,04 à 0,08 μSV/h. Mais il y a du vent, des arbres avec leurs feuilles et le sol. Il ne faut pas respirer de particules radioactives qui pourraient flotter dans l’air. Je porte un masque pour sortir depuis lors. Et on qualifie ceux qui font minutieusement attention à leur santé comme moi de “cerveau irradié” (hôsha-nô), sorte de psychose, de fou, tout court.

 

      L’origine de nos inconvénients et du malheur, c’est la politique nucléaire de ce pays et les compagnies d’électricité qui en profitent énormément. Pour contester son manque de conscience et son absence de responsabilité, j’ai arrêté le prélèvement automatique Tepco et règle directement au comptoir de supérette, et volontairement en retard. Tantôt, je paie 11 yens de trop pour attirer l’attention de sa part. L’employé qui s’en occupe lira ces phrases protestataires dans la marge d’une facture : « Rémunérez  comme il faut les liquidateurs irradiés ! », « Ne redémarrez pas la centrale à Kashiwazaki-Kariwa ! », « Honte à votre système de sacrifice ! ». Je ne suis pas assez riche pour offrir tous les mois 311 yens à cette entreprise inconcevablement décevante mais je ne suis pas seule non plus à payer de cette façon : nous sommes 200 à 300 partout dans l’archipel et nous avons une liste de diffusion en commun pour communiquer. C’est encourageant.                  

 

 

____________

Photo d'entête : pousse de koshiabura                        

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Témoignages du Japon
commenter cet article

commentaires

cathy 17/07/2014 20:48

pardon, mauvaise manipulation !

Les conséquences de Fukushima se font sentir jusqu'en France : j'ai constaté à plusieurs reprises des mutations génétiques sur pissenlits et marguerites. Il faut être vaillant et observer tout changement inhabituel. Mais cela n'est pas une surprise ; cela a été annoncé et se produira de plus en plus à tous les niveaux : humain, animal et végétal. La Vie sur Terre est en grand danger auquel il faut faire face en se protégeant par de nouvelles habitudes alimentaires de la radioactivité continue.
Question : par quel voie pourrais-je contacter directement Permaria, SVP ?

cathy 17/07/2014 20:43

Les conséquences de FUKUSHIM

robert 16/07/2014 21:22

On voit clairement ici que le nucléaire, alors qu'il cherche à se présenter comme un fleuron de la démarche scientifique, relève en réalité, aussi bien de la part des autorités que du public, d'un mode de pensée superstitieux et obscurantiste, vénal, conformiste, prenant ses désirs pour des réalités, cherchant à imposer ses dogmes, recourant à la censure, refusant de se soumettre à un examen critique, faisant obstacle à la recherche, affirmant de manière purement arbitraire que le mal ne se manifestera pas si l'on n'en parle pas, que le vivant s'adaptera et développera sa résistance à la radioactivité accrue de l'environnement, et qu'il n'y a de problème que psychologique ... Bref, la mentalité nucléaire est une mentalité médiévale.

robert 21/07/2014 13:54

... une mentalité rétrograde, mais jouant de manière totalement irresponsable avec des outils infiniment destructeurs.

Sophie RedCloud 15/07/2014 14:23

Le déni de la gravité de la situation à Fukushima par le gouvernement japonais et une partie de la population du Japon n'est en soi pas si surprenant : le même phénomène existe en France. Nous savons TOUS que nos centrales vieillissantes ont de plus en plus d'incidents, d'accidents, de fuites radioactives. Nous savons que les cas de cancers augmentent dramatiquement, y compris chez les enfants. Nous savons que les ouvriers qui travaillent à la maintenance dans les centrales, déposant par exemple leur dosimètre à l'entrée pour moins cumuler de doses et ainsi prolonger leur durée de travail ("L'industrie nucléaire, sous-traitance et servitude" d'Annie Thébaud-Mony), subissent des conditions indignes et dangereuses. Nous sommes tous parfaitement informés sur ce qu'est réellement le nucléaire. Sommes-nous pour autant plus révoltés, plus actifs, plus revendicatifs que les Japonais ? Ca n'est que mon avis, mais je pense qu'il est très important, dans des affaires aussi graves que celle du nucléaire, d'éviter tout jugement, car pour cela nous sommes particulièrement mal placés, en France, avec nos 58 réacteurs qui tournent à plein régime, avec le coût sanitaire que l'on sait, malgré le silence assourdissant des médias et du corps médical, à quelques exceptions près. Je suis admirative de ces citoyens, tels que Permaria, Fonzy et bien d'autres, qui mènent une lutte quotidienne, modeste mais permanente et intègre, contre le monstre nucléaire. Leur combat est exemplaire, nous devrions nous en inspirer, plutôt que de dénoncer une passivité qui existe, hélas !, ici aussi, en France, bien autant qu'au Japon...

robert 14/07/2014 20:58

A partir du moment où les autorités déclarent "vivables" des territoires manifestement affectés par une forte contamination, tout ce qui est de source officielle devient suspect, car comment croire par exemple que des efforts sérieux soient déployés pour éviter la commercialisation de produits contaminés si les effets de la catastrophe sont niés à priori?

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -