16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 13:14
Fukushima : dysfonctionnement olympique

Cet article est paru le 11 octobre 2013 sous le titre original « Fukushima; Dysfunction Olympics ». Sa traduction est publiée avec l’autorisation du site SimplyInfo.

Traduction : Phil Ansois

Les travailleurs sont stressés, personne n’est tenu de rendre des comptes, les solutions restent hors de portée et les Jeux Olympiques surgissent comme une sorte de distraction. Au Japon rien ne semble fonctionner correctement.

 

Quelques travailleurs ont parlé au journal Le Monde à propos de leur situation sur le site. Ils ont parlé de leur isolement, des bas salaires et des mauvaises conditions de travail. Ils ont dit que beaucoup de travailleurs manquent complètement de formation et ne sont même pas familiarisés aux outils qu’ils doivent utiliser. Les équipements donnés aux travailleurs sont souvent anciens, car les sous-traitants ne veulent pas gaspiller de l’argent pour un équipement qui sera abandonné sur le site à cause de la contamination. Le président de TEPCO a admis cette semaine que les travailleurs travaillent trop, en faisant de longues journées et que le site manque de personnel. Les travailleurs disent qu’ils ne veulent plus travailler à Fukushima. Les bas salaires et la stigmatisation culturelle ambiante à propos de l’industrie nucléaire contribue à la chute du nombre de travailleurs. Ils citent aussi la construction des installations olympiques à Tokyo comme un attracteur potentiel des travailleurs hors du site nucléaire.

 

Des citoyens ont pris à Tokyo des mesures des radiations autour de nombreux endroits destinés aux Jeux Olympiques. Ils  ont trouvé des niveaux significatifs de contamination radioactive sur un certain nombre de sites olympiques. Le gouvernement a immédiatement complètement nié cette contamination comme si elle n’existait pas.  Ceci semble être la politique officielle du gouvernement, qui est soucieux de la sécurité des invités aux Jeux Olympiques.

 

La NRA [Nuclear Regulation Authority] japonaise a brillé par son bon sens cette semaine. Le responsable,  Shunichi Tanaka, a dit que les inspections en vue d’un possible redémarrage des réacteurs à Kashiwazaki Kariwa seront postposés jusqu’à ce que changent et les compétences et les capacités de TEPCO à traiter le foutoir de Fukushima Daïchi.
Maintenant la NRA annonce ouvertement son intention de mettre en veilleuse l’inspection de Kashiwazaki Kariwa. Comme le redémarrage de ces réacteurs était un élément clé du plan de réhabilitation de TEPCO par le gouvernement, ceci pourrait impacter les cours des actions de TEPCO et la volonté des banques de prêter de l’argent à TEPCO. Il y a aussi des discussions au Japon à propos du démantèlement de TEPCO ou de sa scission en deux sociétés.

 

Robert Jacobs, professeur associé à l’Institut de la Paix d’Hiroshima et membre de SimplyInfo.org, a parlé sur  RT et sur ABC Australia des énormes défis qui s’annoncent pour le Japon. Il a explicités les énormes risques que présente le site nucléaire si la situation reste sans solution, et la « nouvelle normalité » imposée aux habitants du Japon.

 

Les plus grand défis restent sans solution ou sont simplement ignorés par le gouvernement. Ceci commence à causer une paralysie majeure de l’Etat. Les personnes évacuées ne peuvent ni revenir chez elles ni obtenir une aide de relogement pour redémarrer leur vie. Les défis sur le site nucléaire demeurent sans solution.

Le Japon a fait un appel à l’aide internationale. Ceci peut amener quelques nouvelles tactiques de résolution de problème qui seront utiles pour tenter de traiter la triple fusion de cœurs et la pagaille créée ensuite par TEPCO.
Aucun pays ne détient une solution éprouvée pour résoudre ces problèmes.
Ni les gouvernements, ni le grand public de par le monde n’ont pris conscience de la réalité.

 

Source : http://www.fukuleaks.org/web/?p=11586

Traduit par Phil Ansois avec l’autorisation du site  SimplyInfo.

 

_______________

 

Sur le même sujet :

J.O. 2020 : les mensonges du Premier ministre ont fait triompher Tokyo

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

GENTIL 21/10/2013 18:22

C'est tellement planétaire que l'ONU devrait être saisie. Les enjeux sont mondiaux.

Bernard

Pierre Fetet 22/10/2013 10:57

L'ONU a déjà été saisie par 72 organisations japonaises en mai 2012. Ban Ki-Moon a répondu avec une lettre "langue de bois" où les mots "réacteur n°4", "piscine", "combustibles usés" n’apparaissent pas. Voir cette lettre avec le lien suivant (bas de l'article) :
http://groupes.sortirdunucleaire.org/Danger-mondial-les-combustibles
Si en 2012, Ban Ki-moon répondait à une lettre-pétition de 2000 signataires, aujourd'hui il ne répond pas à une pétition de 20.000 ou 80.000 signataires. Il semble que le destinataire ne soit pas le bon...

babelouest 17/10/2013 17:49

Parmi les dernières nouvelles, après le typhon qui a balayé le Japon, dans un canal conduisant à la mer près de la centrale Fukushima Daiichi on a mesuré 1400 becquerels par litres. C'est un peu beaucoup. Encore heureux qu'il n'y ait pas eu plus de dégâts. (source NHK)

Sophie RedCloud 17/10/2013 14:51

Gérard Larnac, philosophe, nous l'avait prédit ("Après la Shoah - Raison instrumentale et barbarie" chez Ellipses) : "(...) nous vivons (...) en état de fiction permanente" (p.16).
Le réel n'existe plus, et plus il est tragique, tel qu'à Fukushima, plus il est nié, banni de la scène. Fukushima fait tomber définitivement les masques de nos généreuses et riantes démocraties, qui effectivement ne se soucient guère de la santé des enfants. Les gouvernants, paralysés, sont sous la botte totalitaire des empires financiers, et le grand public est totalement dépassé par une catastrophe si grave que la tentation est grande de tourner la tête de l'autre côté. Pour se rassurer... Les Jeux Olympiques sont l'écran de fumée (radioactive...) qui valide cette idée aberrante que le chaos nucléaire de Fukushima est en voie d'être "maîtrisé".
Et peu importent ces "viandes à rems" qui sont sacrifiées, jour et nuit, sur le site. Ces éléments des plus basses classes sociales ne manqueront pas à grand-monde... Le pari est ignoble mais il fonctionne.
Un seul point, je n'ose pas dire "positif", à cette situation : partout dans le monde fleurissent des initiatives, individuelles et collectives, pour se désengager au maximum du nucléaire, du tout électrique, sortir du système énergivore dans lequel nous baignons jusqu'à la nausée.
Ivan Illitch, Pierre Rabhi et d'autres, nous ont, depuis longtemps déjà, donné les mots-clé : convivialité, simplicité, modération...
C'est peu de dire qu'il y a urgence...

babelouest 17/10/2013 06:50

Sur la NHK, les articles concernant la pollution à Fukushima se succèdent presque chaque jour. Et bien entendu, la NHK ne sait pas tout. Le Japon s'enfonce dans le déni officiel, et dans la pollution réelle. Quid des travailleurs déjà décédés, ou en passe de l'être, en raison de doses vraiment trop fortes ? Quid de l'état réel des enfants, en première ligne en raison de leur vulnérabilité ?

Et Tokyo se préoccupe de jeux olympiques... si ce n'est pas marcher sur la tête.....

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

2-3-4 novembre 2017, Paris

3ème Forum Social Mondial Antinucléaire

Lien vers le site dédié : http://fsm-antinucleaire2017.nuclearfreeworld.net/


 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -