6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 20:44

Terre contaminée

On ne sait plus quoi faire de la terre contaminée.

Terre contaminée dans une école de Date

Terre contaminée dans une école de Date

Piles de sacs de terre contaminée sur le terrain de base-ball de Fukushima

Piles de sacs de terre contaminée sur le terrain de base-ball de Fukushima

Une école presque vide à Fukushima

Takashi Sato est le seul élève à l'école primaire du quartier d’Onami à Fukushima. Avant la catastrophe, l’école accueillait une quarantaine d’enfants. Les quartiers les plus contaminés ont été désertés par leurs habitants.

(source)

Voir Fukushima (55)

Ils plantent du riz à 15 km de la centrale de Fukushima

Ca semble incroyable mais pourtant c’est la réalité. Comment ensuite écouler du riz radioactif ? En le mélangeant avec du riz non contaminé pour ne pas dépasser les normes japonaises ou en l’envoyant en Afrique ou au Népal.

(source)

Voir Fukushima (55)

Reportage aérien sur Fukushima Daiichi et ses alentours

La TV Our planet propose la vidéo commentée (en japonais) du survol de la côte est en mars 2013. Très intéressante, car elle donne entre autres des images de la centrale de Fukushima Daini.

Centrale nucléaire de Fukushima Daini

Centrale nucléaire de Fukushima Daini

Centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

Centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

Unité 1

Tepco va démonter la couverture de l’unité 1 afin de commencer le nettoyage du niveau technique recouvert de décombres.

Les aérosols radioactifs ne seront donc plus captés par le système de filtrage.

(source)

Voir Fukushima (55)

Début juin 2013, une équipe d’inspecteurs de la NRA a visité le 4ème étage de l’unité 1. Ils cherchent à savoir si le réacteur a été endommagé par le séisme du 11 mars 2011. Durant un quart d’heure, ils ont pris des centaines de clichés, 40 minutes de vidéos et… 4,8 millisieverts.

(source)

Voir Fukushima (55)

Unité 3

Tepco a poursuivi l’installation de protections sur la surface technique de l’unité 3, comme cela est expliqué dans les documents fournis par l’opérateur.

(source)

Voir Fukushima (55)
Voir Fukushima (55)

Unité 4

Résultats de la cinquième inspection de solidité de l'unité 4 de Fukushima Daiichi

Tepco comme à son habitude continue de nous ne montrer qu’une infime partie du bâtiment en cachant la réalité avec des trucages : aplats de noir ou machine bien placée afin de cacher un trou béant à la base.

Mais il n’arrive pas à tout cacher : un cône de sécurité percé servant d’entonnoir bardé de ruban adhésif pour y raccorder un tuyau afin de récupérer une fuite, ça ne s’invente pas ! Sinon, on voit la rouille omniprésente dans toutes les canalisations. Combien de temps ça va tenir ?

(source)

Unité 4 : Tepco cache quelque chose à la base

Unité 4 : Tepco cache quelque chose à la base

Paroi extérieure unité 4 côté ouest : un engin bien placé empêche de voir une ouverture à la base

Paroi extérieure unité 4 côté ouest : un engin bien placé empêche de voir une ouverture à la base

Paroi piscine 4 côté est

Paroi piscine 4 côté est

Paroi piscine 4 côté ouest (1)

Paroi piscine 4 côté ouest (1)

Paroi piscine 4 côté ouest (2)

Paroi piscine 4 côté ouest (2)

Paroi piscine 4 côté sud

Paroi piscine 4 côté sud

Unité 4 : système D pour récupérer de l'eau envahissante...

Unité 4 : système D pour récupérer de l'eau envahissante...

Tepco pompe

Tepco s’imaginait qu’en pompant l’eau en amont, il y aurait moins d’eau à traiter. Sur les 400 tonnes qui arrivent quotidiennement dans les sous-sols, seule une centaine échapperait à la contamination, ce qui est insuffisant puisque les capacités de stockage arrivent à leurs limites. En fait, l’eau de la nappe phréatique arrive de toute part. Pour la protéger, la solution serait de construire une enceinte souterraine étanche, reposant sur une couche imperméable, entourant toute la centrale. Cela nécessiterait des travaux gigantesques que Tepco s’est toujours refusé à réaliser. La seule solution pour le Japon sera de demander l’aide internationale.

(source Asahi)

(source Asahi)

Installation de dérivation des eaux souterraines

Tepco a mis en ligne un plan et une vidéo montrant les kilomètres de tuyaux reliant les installations de pompage à des citernes puis à la mer.

Télécharger la vidéo (15 Mo)

Une des 12 stations de pompage et tuyaux amenant l’eau aux citernes

Une des 12 stations de pompage et tuyaux amenant l’eau aux citernes

Citernes de stockage temporaire d'eau

Citernes de stockage temporaire d'eau

Tuyaux de vidange des citernes

Tuyaux de vidange des citernes

Le tuyau de vidange aboutit à un caniveau sur la côte.

Le tuyau de vidange aboutit à un caniveau sur la côte.

Plan détaillé de la centrale de Fukushima

Version française

Cette carte ayant plusieurs mois, certaines zones peuvent avoir évolué.

image en haute résolution en français

source originale en anglais

Voir Fukushima (55)

Animation

Simulation 3D de la dispersion du césium 137 en mars 2011

(source Japan Atomic Energy Agency)

Cliquer sur ce lien pour accéder à l'animation :

http://nsed.jaea.go.jp/ers/environment/en/envs/fukushima/animation2-3.htm

Voir Fukushima (55)

Ecouter Fukushima

Interview d’Alain de Halleux le 19 mai 2013 par Martine Cornil à La première (RTBF):

http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1824993&e=

Prévisions

Le site suisse meteo centrale continue de prévoir la dispersion du panache radioactif de la centrale de Fukushima Daiichi. Combiné avec les prévisions des précipitations, on peut prévoir où la pluie risque d’être radioactive au Japon.

source

Cliquer sur ce lien : http://www.meteocentrale.ch/en/weather/weather-extra/weather-in-japan.html

Cliquer sur ce lien : http://www.meteocentrale.ch/en/weather/weather-extra/weather-in-japan.html

Manifestations

Les Japonais continuent de manifester inlassablement contre le redémarrage des centrales nucléaires de leur pays.

Voir Fukushima (55)

Haïkus de Taro

Lors de la 8ème conférence WHA Japan Conference le 29 avril 2013 à Itabashi, le poète Taro Aizu a déclamé ses haïkus en plusieurs langues dont le français, accompagné à la guitare par Haruka Shimizu.

Mon Fukushima de Taro Aizu ✿ Que les enfants de / Fukushima n'aient pas / de cancers à l'avenir ✿ Que le grand-père / partage ses légumes / avec son petit-enfant ✿ Que mon code génétique / ne soit pas contaminé / par le césium radioactif ✿ ▪ Taro Aizu

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article

commentaires

Charles 11/06/2013 01:44

Les irresponsables, qui comme des futurs criminels on donné l'accord de relancer Tihange et Doel refuse d'imaginer le scénario où un accident grave anéantirai toues les sources thermales de la régions... fini les bouteilles d'eau minérales belges... la quasi totalité de notre production d'eau conditionnée, y compris leur utilisation dans les autres boissons fabriquées en Belgique... Merci Mr Bens Jan, merci Mr Paul Magnette, merci Mr Wathelet Melchior (roitelet ?)... mais si Mr Jan dis c'est sans risque, contre l'avis du corps scientifique, alors on a pas à craindre de perdre tout ça !

babelouest 09/06/2013 04:00

Je pense que certaines luttes doivent se rapprocher. Fukushima, c'est le fric qui a triomphé aux dépens de la vie. Mais Monsanto, par exemple, procède exactement de la même démarche financière : ne pas perdre un dollar de profit en s'interrogeant sur sa propre nuisance. Je repense à ceci parce qu'hier, à Notre Dame des Landes Marie Monique Robin a été décorée de la légion d'honneur à la Vache Rit. Son "Le monde selon Monsanto" est une charge utile contre une entreprise nuisible au même titre que le nucléaire.
http://bab007-babelouest.blogspot.fr/2013/06/marie-monique-robin-sest-fait-remettre.html

Les une comme les autres sont en train de tuer la planète, et ses habitants. En toute impunité.

Roland 08/06/2013 17:06

Le déni perdure. Repiquer du riz dans la zone interdite témoigne de l'aveuglement des autorités locales. Le refus de la réalité règne dans le domaine sanitaire. 12 cancers de la thyroïde sont officiellement reconnus, mais les services publics de santé refusent de modifier le rythme des échographies pour les enfants (une tous les deux ans). Des associations se sont créées pour apporter leur concours, en dehors du circuit officiel, à un vrai suivi sanitaire des enfants et des adolescents (plus de 40% présentent des atteintes thyroïdiennes).
Le cadre, dans lequel nous luttons, solidairement avec nos amis japonais, demeure. Aidons la révolution des hortensias à combattre la politique actuelle, à obtenir la définition d'un nouveau bouquet énergétique, la sortie du nucléaire.

Sylvie 80 07/06/2013 20:55

Et si nous reparlions du voyage au Japon de notre Président ?
Extrait d'une dépêche de ce jour : http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/Des-contrats-nucleaires-signes-par-la-France-au-Japon-2013-06-07-970261
"Areva a signé deux accords
Le groupe nucléaire français Areva a conclu vendredi 7 juin deux accords au Japon à l’occasion de la visite du président François Hollande, qui vont lui permettre de renforcer ses liens avec l’Archipel dans le recyclage de combustibles et le démantèlement des centrales. Selon l’entreprise, le premier de ces accords « stratégiques » a été signé avec la Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL).
Il s’agit d’une déclaration de coopération qui vise à préparer le démarrage de l’activité commerciale de l’usine de retraitement de combustibles nucléaires usés de Rokkasho-Mura, dans le Nord du Japon. La construction de cette usine a démarré en 1993 et, après de très nombreux reports, elle est désormais censée démarrer en octobre 2013. Mais les Japonais rencontrent toujours de grandes difficultés techniques, notamment sur la vitrification.

Areva apport son expertise sur le MOX
En outre, Areva apportera à JNFL son expertise « pour la poursuite de la fabrication de l’usine japonaise de fabrication de combustible MOX, dont la technologie s’inspire de l’usine Areva de Melox en France ».
Le MOX (oxyde mixte d’uranium est de plutonium) est un combustible nucléaire contenant du plutonium provenant de combustibles usagés. Ce combustible est une spécialité française fabriquée par Areva et employée dans le parc nucléaire hexagonal depuis 1987.
Areva, présent sur l’ensemble de la chaîne du nucléaire, de l’extraction du minerai d’uranium au démantèlement des réacteurs, est notamment un des principaux acteurs mondiaux de la fabrication et du retraitement de combustibles nucléaires.
Le deuxième accord signé à l’occasion de la visite présidentielle au Japon concerne toujours la partie « aval » du cycle nucléaire, mais cette fois il s’agit d’activités de démantèlement et d’assainissement des sites radioactifs. Il a été conclu avec le groupe Atox, spécialisé dans la maintenance et les services à la filière nucléaire japonaise.
Juste avant le déplacement de François Hollande au Japon, le groupe avait signé avec le consortium General Electric-Hitachi (dont il est un des principaux concurrents dans la fourniture de réacteurs). Il va aider à améliorer la sûreté de ses centrales nucléaires au Japon via l’installation d’équipements de ventilation des enceintes de confinement."
Amitiés
Sylvie

Lionel 07/06/2013 14:45

Le Japon est en train de démontrer au monde qu'en cas d'accident nucléaire majeur les humains sont dépassés et parfaitement incompétents.
Qu'il est impossible de prévoir et encore moins de maîtriser les conséquences, que jusqu'au bout de la chaîne toutes les réparations et autres rafistolages plus ou moins "high-tech" sont inopérants et que l'on ne fait que courir vers plus de conséquences et de catastrophes sanitaires.
Ce qui nous apparaît parfois comme de grosses bourdes ou maladresses sont des merveilles et des prouesses techniques aux yeux des médias et donc du grand public.
Ne serait-il pas intéressant de faire une tentative de balance entre ce qui n'a pas été fait ou trop tard, ce qui a été tenté et voué à l'échec, les secteurs où la technique est dépassée et où l'on progresse uniquement en fonction des erreurs et imprévus, ce qui a prétendument été fait mais en dessous du nécessaire ou à l'économie, enfin ce qui a été fait et que l'on peut qualifier de "réussite".
D'ailleurs commencer par la fin permettrait de gagner du temps et de frapper les imaginaires.
Le Japon est très unanimement approuvé par les pays industrialisés, selon la formule de Rex Tillerson - PDG de EXXON : « À quoi bon sauver la planète si l'humanité doit en souffrir ? » .
Leur argumentation est sans fin et intégralement cynique, le mythe de la valeur "argent" si chère aux étasuniens est désormais universalisée et admise par les populations et justifie tous les comportements les plus condamnables et amoraux

stéphane 07/06/2013 19:58

10 milles ans se sont passé, l'humanité a disparu de la terre depuis bien longtemps, peut-être en l'an 2450, une paille, les oiseaux mutants sont maitre des cieux, d'autres espèces d'animaux grouille un peu partout, la vie a repris après l'homme...

Quelques volatiles observent rapidement les restes détruit de cet ancien sarcophage
qui devais être plutôt grand lors de sa construction, mais tous ignorent qu'ils
doivent leurs étrange forme a ce curieux édifice, ignorant totalement les étranges
rayons invisibles, mais, nous les humains disparut depuis si longtemps, est-ce notre
faute ?

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

 

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -