23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 21:52

Un peu d’Histoire Contemporaine…

 

7 février 2011 : la NISA (agence de la sûreté nucléaire et industrielle du Japon) autorise Tepco à utiliser le réacteur n°1 de Fukushima Daiichi pendant 10 annnées supplémentaires.

source : http://fukushimaleaks.wordpress.com/

 

11 mars 2011 : accident nucléaire de Fukushima Daiichi. Cette centrale avait 40 ans.

 

fin juin 2011 : l’ASN (autorité de sûreté nucléaire française) s’apprête à approuver la prolongation pour 10 ans du fonctionnement de la centrale de Fessenheim. Celle-ci est la plus vieille centrale nucléaire de France, elle a 34 ans.

source : http://www.lefigaro.fr/societes/2011/06/22/04015-20110622ARTFIG00662-dix-ans-de-plus-pour-la-centrale-de-fessenheim.php

 

26 juin 2011 : le collectif "Arrêt immédiat et définitif de la centrale nucléaire de Fessenheim" vous invite à participer à 14h00 (précises) à une chaîne humaine autour de la centrale de Fessenheim.

  

29 juin 2011 : la CLIS de Fessenheim doit se réunir à Colmar et à l'ordre du jour, il y a "l'autorisation de poursuivre l’exploitation du CNPE de Fessenheim". Plus que jamais les citoyens de la Région, en se mobilisant ce 26 juin, pourront exprimer ouvertement leur volonté de demander l'arrêt immédiat et définitif de la plus vieille centrale nucléaire en service en France.

 

Nos voisins et amis allemands sont très motivés et très déterminés ; pour exemple, regardez la page d'accueil de la commune de Buggingen : http://www.buggingen.de/

 

 Sans-titre.jpg

 

Déroulement:

- de 14h00 à 15h00 constitution de la Chaîne Humaine (finir à 15h00 impérativement)
- de 15h00 à 15h05 : faire du bruit en réclamant la fermeture de Fessenheim
- à 15h05 : "sirène" suivi d'un Die-in et silence jusquà 15h10

- de 15h10 à 15h15 : faire de nouveau du bruit en réclamant la fermeture de Fessenheim
- 15h15 fin de la Chaîne

- à partir de 15h15 se diriger sur le lieu de rassemblement face à la Maison des énergies
- de 15h15 à 15h45 musique sur la scène
- à partir de 15h45  : accueil en français puis en allemand, musiques et prises de parole en alternance

 

(pour plus de précision voir sur http://stopfessen.celeonet.fr/content/view/241/129/ )

 

Trois départs à vélo sont déja prévus :

 

Départ de Rixheim :

Rendez-vous à 10h00 sur le parking Le Trèfle , CSC La Passerelle, Allée du chemin vert à Rixheim

Vous pouvez annoncer votre participation en utilisant le lien ci dessous:
http://doodle.com/mgh2sqpapzgnex58

 

Départ de Mulhouse:

Rendez-vous à 11h00 Allée William Wyler, près le jet d'eau du nouveau bassin, face à la Filature

contact : Patrick Haberthur 03 89 64 46 08  patrick.haberthur (a) wanadoo.fr 

 

Départ de Bâle : "Caravane de vélos vers la Chaîne Humaine"

Rendez-vous à 10h30, Markplatz à Bâle

contact : raphael.mainiero (a) gmx.de

 

 

Suite : 4 juillet 2011 : l'ASN décide de poursuivre pour 10 ans

http://www.lalsace.fr/actualite/2011/07/04/avis-de-l-asn-les-anti-fessenheim-en-alsace-decus-et-ironiques

 

En savoir plus avec :

- l'article de Sylvestre Huet (Libération)

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2011/07/nucl%C3%A9aire-lasn-autorise-fessenheim-1-pour-10-ans.html

- le texte de l'autorisation de l'ASN

http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2011/Reacteur-n-1-de-la-centrale-nucleaire-de-Fessenheim

- le rapport remis au gouvernement (pdf)

http://sciences.blogs.liberation.fr/files/rapport_aux_ministres_fsh1_college_20110704.pdf

 

 

 

Partager cet article

Repost0
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 11:23

Evènement important,  une pétition internationale, à la hauteur des enjeux mondiaux de la catastrophe de Fukushima Daiichi.

 

Signez et faite signez, c'est trop grave pour être reporté à demain.

 

     logo-appeal-for-fukushima.jpg

 

Pétition mondiale « Appel pour Fukushima »

 

Considérant la Déclaration universelle des droits de l’homme, selon laquelle :


Article premier : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 3 : Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.



Considérant la situation actuelle de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi qui met en danger de mort la population japonaise et le reste du monde,

Et considérant l’incapacité de la compagnie Tepco et du gouvernement japonais à gérer la situation,



Nous, peuples de la Terre, nous adressons à l’ONU, à l’OMS, ainsi qu’à toutes les organisations internationales et à nos gouvernements. Nous demandons :

1. La mise en place d’une équipe internationale et interdisciplinaire ayant autorité pour prendre en charge la gestion de la centrale de Fukushima Daiichi et de ses conséquences, placée sous mandat de l’ONU.

2. La création d’une cellule de crise au sein de l’ONU, chargée de mettre en place toutes les mesures nécessaires pour protéger la population japonaise, à quelque prix que ce soit.

 

Nous sommes des êtres humains, nés libres et égaux. Avec raison et conscience, nous agissons dans un esprit de fraternité. Nous nous inquiétons pour la vie, la liberté et la sureté de nos frères japonais et de nos enfants.

 

 

Signer la pétition

http://www.appealforfukushima.com/fr/

 

 

English

 

Global petition “Appeal for Fukushima”

 

Considering the Universal Declaration of Human Rights, which states:


Article 1 : All human beings are born free and equal in dignity and rights. They are endowed with reason and conscience and should act towards one another in a spirit of brotherhood.

Article 3 : Everyone has the right to life, liberty and security of person.


Considering the current situation of the Fukushima Daiichi Nuclear Power Plant, which puts the Japanese population and the rest of the world in danger,

And considering the inability of the utility TEPCO and the Japanese government to manage the situation,



We, the peoples of the Earth, appeal to the UN, WHO and all international organizations and governments. We ask:


1. The establishment of an international, interdisciplinary team with authority to take over management of the plant in Fukushima Daiichi and its consequences, under a UN mandate.


2. The establishment of a crisis within the UN responsible for implementing all measures necessary to protect the Japanese people at any price whatsoever.


We are human beings born free and equal. With reason and conscience, we act in a spirit of brotherhood. We are concerned for the life, liberty and security of our Japanese brothers and our children.

 

 

 Sign the petition 

http://www.appealforfukushima.com/en/

 

 

 

 

Deutsch

 

 

Weltweite Petition "Appell für Fukushima"

 

Wir beziehen uns auf die Allgemeine Erklärung der Menschenrechte, die besagt :

 

 

 

Artikel 1 : Alle Menschen sind frei und gleich an Würde und Rechten geboren. Sie sind mit Vernunft und Gewissen begabt und sollen einander im Geiste der Brüderlichkeit begegnen.
Artikel 3 : Jeder hat das Recht auf Leben, Freiheit und Sicherheit der Person.

 

 

 

In Anbetracht des gegenwärtigen Zustandes der Atomkraftanlage Fukushima Daiichi, der für die japanische Bevölkerung und den Rest der Welt eine Gefahr darstellt,

und unter Inbetrachtnahme des Unvermögens des Betreibers TEPCO und der japanischen Regierung, die Situation zu bewältigen,

 



appelieren wir, die Völker dieser Welt an die UN, die WHO und an sämtliche internationale Organisationen und Regierungen. Wir fordern :

 


1. Die Einrichtung eines internationalen, fachübergreifenden Teams, dem unter einem UN-Mandat die Vollmacht erteilt wird, die Fukushima Daiichi Anlage mit allen einhergehenden Konsequenzen zu betreiben.

 

2. Die Einrichtung eines Krisenstabes, der im Rahmen der UN dafür verantwortlich ist, alle für den Schutz der japanischen Bevölkerung erforderlichen Maβnahmen ungeachtet der Kosten zu ergreifen.

 


Wir sind als Menschen frei und gleich geboren. Wir agieren aus ehrlicher Überzeugung und im Geiste der Brüderlichkeit. Wir sind besorgt um das Leben, die Freiheit und die Sicherheit unserer japanischen Brüder und Schwestern und unserer Kinder.

 

 

 

Petition unterschreiben (am Ende der Englischen Seite)

 

Partager cet article

Repost0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 01:09
lauvergeon.jpgJe relaie volontier cette lettre-pétition destinée à Mme Lauvergeon, présidente du directoire d'AREVA, responsable de la dissémination de plutonium dans l'atmosphère par l'intermédiaire du combustible MOX, fabriqué en France.
 
Si vous êtes d'accord avec cet appel à la raison, signez là :
 
Rectificatif du 19 juin 2011 : Mme Lauvergeon ayant été remplacée par Luc Oursel, la pétition a été modifiée en conséquence
A l'attention de AREVA, M. Luc Oursel président du groupe AREVA
Monsieur le Président d'AREVA,

En tant que citoyen français, ayant financé le programme nucléaire français par mes impôts et ma consommation d'électricité, je vous demande :

- suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima, qui a répandu des tonnes de combustibles MOX sur le territoire japonais, dans l'océan pacifique et certainement au-delà dans des limites inconnues à ce jour

- de procéder sans délai au retrait et la reprise par votre société de ce combustible nucléaire de toutes les centrales nucléaires de la planète que votre société a approvisionnées.

- de procéder à la destruction ou transformation du plutonium qu'il contient pour en réduire à jamais sa nocivité.

Pour la survie du peuple japonais, pour protéger mes amis, mes voisins, ma famille, ici en France, je ne peux plus accepter que votre société AREVA mette en danger, l'ensemble de la chaîne alimentaire mondiale et la vie même de nos générations futures pour simplement produire de l'électricité nucléaire au bénéfice de votre société.

Ma responsabilité de citoyen est de ne plus tolérer que des entreprises françaises mettent en danger les populations et la biosphère de cette planète.

Votre responsabilité de président d'AREVA n'est pas d'accroître ou de provoquer des catastrophes avec des matériaux fissiles dont l'histoire nous montre tristement, jusqu'à aujourd'hui, que l'homme malgré sa science et son ingénierie n'est pas capable de les maîtriser en totale sécurité pour les habitants de cette planète.

Monsieur le président, pour le respect des populations japonaises, pour la sécurité des populations de cette planète et des générations futures PRENEZ VOS RESPONSABILITÉS
Et merci à Christian Saint-Etienne d'avoir lancé cette action citoyenne.

Partager cet article

Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 21:46

"Appel pour une journée d’action internationale le 11 juin, afin de mettre un terme à l’ère nucléaire"

 

Aux ami(e)s de France

Au Japon, il y a deux mois, nous avons eu des accidents nucléaires très graves à Fukushima. Au 11 juin 2011 (trois mois après ces accidents), nous appelons les associations et les mouvements sociaux divers dans le monde entier à organiser une journée d’action internationale contre le nucléaire. Afin de réaliser ce projet, nous souhaitons que les associations et les groupes en France adhérent à cette initiative. Si vous vous associez à ce projet, nous souhaiterions recevoir votre réponse, et nous joindrons le nom de votre association ou groupe a notre communication. Dans la mesure du possible, nous souhaiterions que vous organisiez une manifestation ou réunion le 11 juin pour réfléchir ou discuter sur les accidents nucléaires de Fukushima. Maintenant, avec les citoyens du monde entier, nous devons mettre fin à l’ère nucléaire. Et nous espérons ouvrir le futur post-nucléaire avec vous.

 

Source :

http://nonukes.jp/wordpress/?page_id=171

L’Association pour mettre un terme au nucléaire et réaliser le passage aux énergies alternatives
http://e-shift.org/

Le Congres d’urgence pour faire face aux accidents nucléaires de Fukushima
http: //2011shinsai.info/node/125

 

DSCF2317.jpg

 

En réponse à cet appel, des actions sont d'ores et déjà prévues le 11 juin :

(source actualisée :

http://groupes.sortirdunucleaire.org/spip.php?page=japon-affichage-actions )

Partager cet article

Repost0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 11:16

C'est ce que réclament José Bové, Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly et Nicolas Hulot.

 

Aujourd'hui, il est temps que la société française s'empare de cette question. S'il est une leçon à retenir de Fukushima, c'est qu'on ne peut plus laisser prendre des décisions qui engagent à ce point la santé et la sécurité de tous sans un débat national aussi large et ouvert que possible. C'est pour cette raison que nous pensons qu'il faut formellement poser aux Français la question suivante : "Voulez vous renouveler le parc nucléaire national par la prolongation ou la construction de centrales ?"

 

Lire l'article en entier sur le site du Monde :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/05/12/un-referendum-sur-le-nucleaire-en-france_1520942_3232.html

 

 

Partager cet article

Repost0
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 13:31

enfants de tchernobyl wladimirSi vous n’avez pas encore signé la pétition pour protéger les enfants japonais (voir http://fukushima.over-blog.fr/article-japon-refusons-l-exposition-des-enfants-a-une-radioactivite-elevee-73703976.html), c’est qu’il vous manque encore quelques informations sur le sujet.

 

Prenez juste un quart d’heure de votre précieux temps pour voir le documentaire réalisé par Wladimir Tchertkoff : Enfants de Tchernobyl

 

Vous pouvez le voir directement ici :

http://www.chernobyl-day.org/article/documentaires-de-wladimir

 

ou le télécharger là :

http://www.nwa-schweiz.ch/Filme-ueber-Tschernobyl.8.0.html

 

Puis reposez-vous la question au sujet des enfants qui sont contaminés aujourd’hui par la pollution de Fukushima : je signe ou pas ?

 

Lien vers la pétition :

http://groupes.sortirdunucleaire.org/spip.php?page=petition-japon

 

 

Qui est Vladimir Tchertkoff ?

Wladimir Tchertkoff (né en Serbie en 1935) est un journaliste de nationalité italienne qui a réalisé plus de 70 films documentaires sur des thèmes politiques et sociaux. Il s’intéresse en particulier aux relations de pouvoir. Ses derniers documentaires concernent la catastrophe de Tchernobyl et les dangers liés à la radioactivité.

source Wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wladimir_Tchertkoff 

 

 

Partager cet article

Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 18:35

fillette nippone - CopieJe relaie

cet appel

du réseau Sortir du nucléaire

qui se mobilise

en faveur des enfants japonais.

 

 

Signez aujourd’hui la pétition urgente pour refuser que les enfants japonais puissent être légalement exposés à des doses élevées de radioactivité !

 

Merci de diffuser cet appel le plus largement possible.

 

En France comme en Allemagne, 20 mSv/an est le seuil maximal d’irradiation recommandé pour les travailleurs du nucléaire. Au Japon, la loi sur les normes du travail interdit aux personnes de moins de 18 ans de travailler dans ces conditions. De plus, les nourrissons et les enfants sont plus vulnérables aux radiations que les adultes.

Or, le 19 avril 2011, le gouvernement japonais a décidé de relever de 1 mSv/an à 20 mSv/an la norme de radioprotection pour les écoles de la préfecture de Fukushima, où plusieurs réacteurs nucléaires sont en perdition depuis le 11 mars et relâchent de grandes quantités de radioactivité dans l’environnement.

Permettre que des enfants soient exposés à de telles doses de rayonnements, très dangereuses pour leur santé, est révoltant et inhumain. Nous condamnons fermement cette décision intolérable et en demandons instamment l’annulation immédiate.

Signez la pétition dès maintenant en cliquant sur ce lien ou en le recopiant :

 

http://groupes.sortirdunucleaire.org/spip.php?page=petition-japon

 

 

 

Texte de la pétition qui sera adressée à M. Yasuo Saito, ambassadeur du Japon en France :

 

Votre Excellence,

 

En France comme en Allemagne, 20 mSv/an est le seuil maximal d'irradiation recommandé pour "les personnes affectées à des travaux sous rayonnements ionisants", c'est-à-dire pour les travailleurs du nucléaire. Au Japon, la loi sur les normes du travail interdit aux personnes de moins de 18 ans de travailler dans ces conditions. De plus, les nourrissons et les enfants sont plus vulnérables que les adultes aux effets sanitaires néfastes de la radioactivité.

 

Or, le 19 avril 2011, le gouvernement japonais a décidé de relever de 1 mSv/an à 20 mSv/an la norme de radioprotection pour les écoles de la préfecture de Fukushima. Permettre que des enfants soient exposés à de telles doses de rayonnements est révoltant et inhumain.

 

Nous condamnons fermement cette décision intolérable. C’est pourquoi, M. Saito,nous demandons instamment l'annulation immédiate de cette décision du gouvernement nippon autorisant l’exposition des enfants japonais à des doses de radioactivité pouvant atteindre 20 mSv/an.

 

Actuellement, 75 % des écoles élémentaires et intermédiaires de la préfecture de Fukushima présentent des niveaux de contamination tels qu'elles relèvent de « zones de contrôle des rayonnements » (0,6 microSv/h ou plus). Pire encore, 20 % des écoles relèvent de « zones individuelles contrôlées sur l'exposition » (2,3 microSv/h ou plus) et présentent une situation radiologique extrêmement dangereuse.

Aucune dose de radioactivité n'est inoffensive. La très officielle Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR) admet elle-même que « toute dose de rayonnement comporte un risque cancérigène et génétique ». Les normes d'exposition ne correspondent en aucun cas à des seuils d'innocuité scientifiquement fondés ; elles définissent seulement des niveaux de « risque admissible ». Admissible par qui ? Par ceux qui décrètent les normes, ou par ceux qui les subissent en pratique?

 

M. Saito, à ce jour, les nombreuses associations japonaises * qui se sont élevées contre cette décision n'ont eu aucune réponse tangible à leurs questions : pourquoi, comment et par qui cette décision a-t-elle été prise?

 

Ces questions sont aussi posées par M. Toshisô Kosako, qui a démissionné le 29 avril de son poste de conseiller spécial du Premier Ministre japonais en matière de protection contre la radioactivité. Lors d'une conférence de presse, le professeur Kosako, en larmes, a déclaré qu' "il est tout à fait inacceptable d'appliquer une telle limite de dose à des enfants en bas âge, et à des élèves de classe primaires, et il est urgent de revenir sur cette décision".

 

Votre Excellence, nous demandons instamment que le gouvernement japonais annule immédiatement la décision autorisant l'exposition des enfants à des doses d'irradiation pouvant atteindre 20 mSv/an, et prenne au contraire toutes les dispositions nécessaires pour les préserver de l'exposition à la radioactivité.

 

Nous demandons également que le gouvernement japonais rende public sans délai le nom des experts qui ont avalisé cette décision inhumaine.

 

Votre Excellence, nous espérons que vous mettrez tout en œuvre pour que votre gouvernement fasse droit aux demandes légitimes des associations japonaises * - des demandes qui sont aussi les nôtres. Nous vous prions de croire, M. Saito, à notre haute considération, ainsi qu'à notre vigilance quant aux mesures prises par le gouvernement japonais pour protéger ses citoyens.

Nous adressons nos pensées solidaires et notre soutien au peuple japonais dans les terribles épreuves qu’il affronte aujourd’hui.

* Pétition lancée par les associations Green Action, Greenpeace Japan, Citizens' Nuclear Information Center, Citizens Against Fukushima Aging Nuclear Power Plants (Fukuro-no-Kai), Osaka Citizens Against the Mihama, Oi, and Takahama Nuclear Power Plants (Mihama-no-Kai), Friends of the Earth Japan. Voir : http://fukushima.greenaction-japan.com/ et http://blog.canpan.info/foejapan/daily/201104/24. Voir aussi l'appel au secours lancé par le collectif japonais des Mères réunies pour Sauver les Enfants des Radiations : http://mscr2011.jugem.jp/?eid=4.

Partager cet article

Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 18:23

On l'a bien compris avec la catastrophe de Fukushima, si l'on veut que l'humanité ait une petite chance de sauvegarder un environnement favorable à la préservation de son espèce, il faut commencer dès maintenant à demander la sortie du nucléaire partout dans le monde. Evidemment, cela demandera du temps, quelques années ou quelques dizaines d’années, mais dans tous les cas cela sera d'abord une décision politique.

 

L'Autriche n'a jamais voulu de centrale nucléaire sur son sol, et du coup elle n'en a pas. L'Allemagne a fait le choix de ne plus en avoir, elle n'en aura plus d'ici une dizaine d'années.

Aujourd'hui, la Grande Région s'interroge sur sa sécurité à cause de la présence de la centrale nucléaire de Cattenom. Située en territoire français, elle menace directement les pays voisins. Le Luxembourg demande sa fermeture, ainsi que de nombreux maires de grandes villes allemandes et belges.

La centrale de Fessenheim, la plus ancienne centrale française en activité, est également vivement critiquée et nombreux sont ceux qui demandent son arrêt.

 

Alors aidons les politiques à prendre la décision de sortir du nucléaire en signant aujourd’hui les pétitions qui demandent l’arrêt des centrales nucléaires !

 

 

 

Belgique

Pétition pour la sortie du nucléaire

http://www.greenpeace.org/belgium/fr/sortons-du-nucleaire/

 

 

Canada

Pour l’arrêt de la centrale nucléaire de Gentilly-2 (Québec)

https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-1567/index.html

 

 

Etats-Unis

Pour l’arrêt des 23 réacteurs de type GE Mark I

http://org2.democracyinaction.org/o/5502/p/dia/action/public/?action_KEY=6111

 

 

France

Pour l’arrêt de la centrale nucléaire de Cattenom

pétition allemande

http://www.petitiononline.de/petition/stop-centrale-nucleaire-de-atomzentrale-cattenom/311

pétition luxembourgeoise

http://www.frisange.lu/petitioun%20Atomkraaft.pdf?FileID=publications%2fpetitioun+atomkraaft.pdf

 

Pour l’arrêt de la centrale nucléaire de Civeaux

http://www.mesopinions.com/Fillon-a-petition-petitions-4efffcc78de79eb5411a277b397893e9.html

 

Pour l’arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim

http://www.stopfessenheim.net/

 

Pour l’arrêt de la centrale nucléaire du Tricastin

http://www.petitions24.net/nucleaire__fermeture_definitive_des_4_reacteurs_de_tricastin

 

Pour un référendum pour sortir du nucléaire en France

http://www.referendum-nucleaire.fr/

 

Pour l'arrêt de la fabrication et de l'utilisation du MOX par AREVA

http://www.mesopinions.com/petition-pour-le-retrait-du-combustible-mox-de-toutes-les-centrales-nucleaire-d-la-planete-petition-petitions-b2bc8d0d270a04e27179c3e9b3fa70c4.html

 

Japon

Tell the Japanese Government that their nuclear plants have to go

http://www.change.org/petitions/tell-the-japanese-government-that-their-nuclear-plants-have-to-go 

 

Pays-Bas

Pétition contre la construction d'une 2ème centrale nucléaire

http://schoongenoegvankernenergie.nl/

 

 

Roumanie

Pétition pour l’arrêt de la centrale nucléaire de Cernavoda

http://www.greenpeace.org/romania/campaigns/nucleare/signe-la-petition-contre-les-r

 

 

Suisse

Pétition pour la sortie du nucléaire en Suisse

http://www.petition-stop-nucleaire.ch/

 

 

International

Pétition mondiale "Appel de Fukushima"

http://www.appeldefukushima.com/fr/

 

Campagne « Ni nucléaire, ni effet de serre »

http://www.dont-nuke-the-climate.org/spip.php?page=petition&lang=fr

 

Appel international contre l’EPR

http://www.stop-epr.org/spip.php?article32

 

 

 

(Liste non exhaustive, laissez-moi un message pour actualisation)

 

Partager cet article

Repost0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 10:09

L’État japonais a remonté le seuil de la norme d’arrêt des activités scolaires ordinaires (y compris en plein air) à Fukushima à 20mSv/an. C’est vingt fois plus qu’en temps normal ! Le calcul ne tient pas en compte de la fragilité des enfants, ni de l’irradiation interne.

 (cf. l'article : 20 milliSieverts/an pour les enfants de Fukushima

http://fukushima.over-blog.fr/article-20-millisievert-an-pour-les-enfants-de-fukushima-72380817.html )

 

La pétition demande la rétraction de cette mesure et les noms des spécialistes ayant consenti ce chiffre.

 

Il faut savoir qu'en France, la limite est de 1 mS/an pour le public (recommandation de la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR).

  

La pétition en ligne est en japonais mais un guide en anglais vous aide à la remplir.

 

Lien vers la pétition :

https://spreadsheets.google.com/viewform?hl=en&formkey=dFUyRmU4Wl9tczRVeVdHNE1GZnJrbGc6MQ#gid=0

Lien vers le guide :

http://www.flickr.com/photos/yukochatulapoly/5646244831/in/photostream

 

  

D’autres informations sur le site des Amis de la Terre (japonais) avec un formulaire en anglais.

 

 

source : http://appeldefukushima.wordpress.com/2011/04/27/petition-pour-les-ecoliers-de-fukushima/

 

Partager cet article

Repost0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 01:21

Je fais suivre la suite de l’appel de Fukushima

  Fukushima : mettre la catastrophe sous contrôle citoyen.

(voir article : http://fukushima.over-blog.fr/article-l-appel-de-fukushima-71530827.html )

 

Pour signer cet appel, se rendre désormais directement sur le site de l'appel :

http://appeldefukushima.wordpress.com/

 

 

Appel de Fukushima. -II-

 

Le Théâtre du Soleil, les revues Chimères, Ecorev’, Mouvement, Multitudes, Pratiques et Vacarme :

vous invitent à uneassemblée générale des signataires de l'Appel de Fukushima en Région parisienne qui se tiendra le dimanche 1er mai au Théâtre du Soleil,

Cartoucherie de Vincennes,

à 16 heures,

afin de réfléchir ensemble aux suites à donner à cet appel pour un contrôle citoyen de la catastrophe.

Loin d’être stabilisée, la centrale de Fukushima est encore aujourd’hui polluante et potentiellement explosive. Les instances nationales et internationales semblent non seulement ne pas prendre acte de cette situation, mais accepter de surcroît ce type de catastrophes comme une fatalité (déclaration récente de l’U.N. Secretary-General Ban Ki-moon). Exiger le contrôle démocratique de la situation, c’est dès lors pouvoir :

-      informer sur la réalité des dégâts présents et à venir (sortir du secret) ;

-      choisir les réponses appropriées (sortir des intérêts nationaux et capitalistes) ;

-      en tirer les conséquences sur le futur (sortir du nucléaire).

Autant dire que cette exigence de contrôle démocratique forcé (nous n’avons pas choisi le nucléaire et ses accidents programmés) doit s’opposer fermement à la gestion fataliste de la catastrophe. Il s’agit de conjurer par tous les moyens possibles les destructions actuelles et à venir que contient le nom de Fukushima.

 

Cette AG est ouverte à tous ceux qui  souhaitent fédérer leurs forces pour sortir de l'impuissance collective face à la catastrophe. Michelle Rivasi (CRIIRAD) sera notamment présente.

Un collectif d'organisation parisien devrait se dégager de cette AG.

D'autres assemblées sont souhaitées partout où sont les signataires de l'appel en France et dans le monde.



Merci de venir si vous le pouvez et de faire circuler le message.

 

Toute réponse à :

- Jean-Marc Adolphe : j-m.adolphe (AT) mouvement.net
- Valérie Marange : marange (AT) no-log.org
- Yann Moulier-Boutang : yann.m.boutang (AT) gmail.com

 



 

Partager cet article

Repost0

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Actualités sur Fukushima

L'ACROnique de Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Projet Mieruka Fukushima

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Éditions de Fukushima

Publications

Le dernier livre de Jean-Marc Royer

 

 

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -