1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 11:39

DSCF5509.jpg26 ans après l’explosion, la catastrophe de Tchernobyl se poursuit. L’association humanitaire « Les Enfants de Tchernobyl » a accueilli ce 30 juin 2012 à Horbourg-Wihr le 40ème groupe d’enfants invité en France : 120 enfants ukrainiens qui sont hébergés par 101 familles d’accueil volontaires au mois de juillet. Le blog de Fukushima se fait le relai de cette action humanitaire remarquable en publiant le communiqué de presse de l’association.

 

La veille de leur départ, tous les enfants ont bénéficié d’une spectrographie de masse qui permet de mesurer le taux de césium. Cette année, pour certains enfants, la contamination monte jusqu’à 100 Bq/kg. A la fin de leur séjour, le même examen est réalisé. L’année dernière, les enfants avaient réduit leur charge corporelle en césium de 30 % en moyenne, juste en mangeant de la nourriture non contaminée, d’où l’intérêt de cette œuvre humanitaire.

 

Le combat de l’association « Les Enfants de Tchernobyl » a évidemment un lien avec le combat mené au Japon pour la santé des enfants vivant en zone contaminée. C’est pourquoi l’association était intervenue l’année dernière en juin 2011 auprès de l’ambassadeur du Japon pour défendre les enfants de Fukushima. Thierry Meyer, président fondateur, écrivait à l’époque : « Nous demandons instamment que le gouvernement japonais annule immédiatement la décision autorisant l’exposition des enfants à des doses d’irradiation pouvant atteindre 20 mSv/an, et prenne au contraire toutes les dispositions nécessaires pour les préserver de l’exposition à la radioactivité ».

 

-oOo-

 

 

Communiqué de presse du 30 juin 2012-07-01

 

Vingt-six ans après l’explosion du réacteur de Tchernobyl, l’association humanitaire alsacienne « Les Enfants de Tchernobyl » continue de présenter les preuves de la poursuite de la catastrophe et de l’intérêt des séjours en France des « Enfants de Tchernobyl ».

 

Le 26 avril 1986, à 1h24, le réacteur n°4 de la centrale nucléaire Lénine de Tchernobyl explose. L’explosion est 90 fois supérieure à la bombe d’Hiroshima et libère 7000 fois plus de particules radioactives dans l’atmosphère que la bombe lancée sur le Japon en 1945.

 

Plus d’un quart de siècle plus tard, les habitants du nord de l’Ukraine, du sud de la Russie et du Bélarus sont contraints de vivre dans un environnement radioactif et parce que leur alimentation est contaminée, les radioéléments (et tout particulièrement le césium 137) s’accumulent, jour après jour, dans l’organisme des enfants. Les principaux responsables sont le lait, les produits de la cueillette (baies, champignons…), de la chasse et de la pêche.

 

DSCF5500.jpg

 

L’irradiation permanente de leurs cellules, en particulier celles du cœur, de la thyroïde et du cerveau, provoque d’innombrables lésions qui sont à l’origine de pathologies très graves, liées notamment à l’atteinte des défenses immunitaires et des organes vitaux. Les examens et travaux du professeur Youri Bandajevsky ont démontré une corrélation entre le taux de césium 137 accumulé dans l’organisme des enfants et les anomalies révélées par leurs électrocardiogrammes.

 

Le césium 137 n’existe pas à l’état naturel. Celui que l’on met en évidence ne peut provenir que des activités humaines : installations nucléaires, essais atmosphériques, pollutions et catastrophes nucléaires.

 

Lors des mesures réalisées les années précédentes, tous les enfants ukrainiens et russes invités à séjourner en France par l’association « Les Enfants de Tchernobyl » étaient contaminés par du césium 137 dans leur organisme, mis en évidence par les mesures réalisées (aux frais de l’ONG) par l’Académie des Sciences d’Ukraine à Kiev. Certains des enfants mesurés, qui n’étaient pas nés en 1986 au moment de l’explosion du réacteur de Tchernobyl, avaient dans leur corps  autant de césium 137 radioactif que leurs parents en 1986.

 

Une alimentation « propre » durant quelques semaines permet à ces enfants d’éliminer plus rapidement le césium radioactif contenu dans leurs organismes et donc de réduire les risques sanitaires. Pour cette raison, l’association française « Les Enfants de Tchernobyl », comme d’autres associations occidentales (en Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Irlande, mais aussi au Canada et aux Etats Unis), invite chaque année des enfants qui continuent d’habiter sur des territoires contaminés par les retombées radioactives de Tchernobyl à séjourner en été dans notre pays.

 

Durant leurs précédentes vacances françaises, les enfants invités par l’association alsacienne « Les Enfants de Tchernobyl » ont réduit leur charge corporelle en césium 137 radioactif de 30% en moyenne, jusqu’à 65% pour les plus contaminés, uniquement par une alimentation « propre ». Ces résultats sont remarquables et prouvent l’intérêt de ces projets.

 

Grâce au dévouement et à la générosité des familles d’accueil membres de l’association et grâce aux sympathisants, ce sont 137 Ukrainiens et 80 Russes (208 enfants et 9 adultes) qui vivront un été 2012 à l’heure française, soit en juillet, soit en août, soit les deux mois, essentiellement dans les deux départements alsaciens, mais également dans cinq limitrophes.

 

Fait exceptionnel : le succès de la 20ème édition de l’opération « 10 000 œufs pour les Enfants de Tchernobyl » (26 563 œufs en bois vendus cette année) a permis de financer cette année le transport aérien entre Kiev et l’Allemagne des jeunes invités et de leur encadrement.

 

Le premier des 3 groupes d’enfants de l’été composé de 101 Ukrainiens est arrivé ce samedi 30 juin en Alsace dans la Salle Alfred Kastler gracieusement mise à disposition par la municipalité d’Horbourg-Wihr, fidèle partenaire depuis 19 années de l’association humanitaire.

 

Il s’agit du 40ème groupe d’enfants originaires des régions contaminées par les retombées radioactives du printemps 1986 invités en France par l’association « Les Enfants de Tchernobyl » portant par là même à 3390 le nombre de séjours organisés.

 

Les responsables de l’association humanitaire française réservent à leurs 217 invités ukrainiens et russes un programme de sorties et de visites exceptionnelles pour cet été, en particulier : Grande Fête à Geispolsheim (Bas-Rhin), visite du zoo de Bâle (Suisse), journée de pêche à l’étang de Blodelsheim (Haut-Rhin) et sortie au parc d’attractions de Fraispertuis (Vosges).

 

26 ans après l’explosion, la catastrophe de Tchernobyl se poursuit. L’association humanitaire alsacienne lance un appel aux dons pour financer ses nombreux projets d’aide aux populations d’Ukraine, du Bélarus et de Russie qui continuent de survivre sur les territoires contaminés par la radioactivité de Tchernobyl.

 

 

Renseignements et dons :

Association LES ENFANTS DE TCHERNOBYL

1A rue de Lorraine  68840 PULVERSHEIM (France)

Contact courriel : lesenfantsdetchernobyl (a) gmail.com

Site internet : www.lesenfantsdetchernobyl.fr

 

 

 

DSCF5497.jpg Thierry Meyer, président de l'association "Les enfants de Tchernobyl", lors de l'accueil des enfants ukrainiens le 30 juin 2012.

 

 

Partager cet article

Repost0
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 14:59

e6aa7cfc22cacdb65116a4dc923ed846.jpgMalgré la remise d’une pétition rassemblant plus de 7 millions de signataires demandant le non redémarrage du nucléaire au Japon,

 

 

malgré une manifestation record de 11 000 personnes devant la résidence du premier ministre,

 

 

 

ohi.jpgmalgré la présence probable d’une faille sismique active sous les réacteurs de la centrale d’Ooi,

 

 

malgré un centre de gestion de crise facilement inondable à la centrale d’Ooi en cas de tsunami,

 

 

malgré l’augmentation de l’activité sismique,

 

 

malgré la non résolution de la catastrophe nucléaire de Fukushima,

 

 

malgré l’absence d’une agence de sûreté nucléaire réellement indépendante

 

 

le premier ministre du Japon, Yoshihiko NODA, a décidé de redémarrer les réacteurs 3 et 4 de la centrale nucléaire d’Ooi.

 

 

Merci aux lecteurs du blog de Fukushima de soutenir le peuple japonais qui demande à son gouvernement l’arrêt de la reprise du nucléaire en participant à cette pétition internationale :

 

 

 

Signez et diffusez la pétition de soutien !

> Cliquez sur la photo, ajouter nom, email, pays et CP, laisser la lettre en anglais

(pas de version française pour l’instant)

 

2834 japan%20protests%20nuclear 1 460x230

 

 

 

 

----------------------------

 

 

En savoir plus :

 

   

Article du Monde

Le Japon relance deux réacteurs nucléaires, les premiers depuis Fukushima

Article de Gen4

Sous la pression des banquiers et de certaines grosses firmes Japonaises, Noda décide finalement de relancer la production électronucléaire à Ohi

Article de Karyn POUPEE (AFP)

Japon: élites et population divisées sur la relance de réacteurs nucléaires

 

 

Lettre de protestation au premier ministre Noda

Version française

Version anglaise

 

 

 

 

Photo d’entête : « colère », le 8 mai, à 18 heures en face du bureau du premier ministre (Photo de Ryusaku Tanaka)

 

Partager cet article

Repost0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 16:18

greyzone.jpgAlain de Halleux, connu pour son engagement avec la réalisation des films « RAS : nucléaire, rien à signaler », « Chernobyl 4 ever » et « Récits de Fukushima », s’est engagé dans un nouveau film sur Fukushima.

 

Le réalisateur s’est rendu à Minamisoma en octobre 2011 et en mars 2012 ; il a pu entrer dans la zone contaminée et se rendre compte de la situation : la plupart des gens s'imagine que le problème est réglé, pourtant il ne fait que commencer.

 

Alors que la ville de Minamisoma n’est pas évacuée, les ex-réacteurs de la centrale nucléaire, à 20 km, sont toujours menaçants. Les gens se demandent  s'il faut rester ou partir. Le film suit 3 familles. L'une suit les directives rassurantes du gouvernement. L'autre a décidé de déménager à Okaido. La troisième cherche à comprendre la situation.

 

Alain de Halleux a déjà tourné 50 heures, mais il a encore besoin de tourner sur le festival Nomaoi pour terminer les portraits qu’il a commencés. Sans ce 3èmevoyage, il ne pourra pas finaliser son projet. Les médias considèrent que le sujet de Fukushima n'est plus d'actualité. Aussi, est-il obligé aujourd’hui de compter sur la conscience et l'investissement personnel des citoyens.

 

Les témoignages et le cinéma ont un grand pouvoir pour faire bouger les consciences. Merci à tous ceux qui pourront aider Alain de Halleux à terminer son film !

 

Pour faire un don en ligne, cliquer sur ce lien, puis sur « Contribute now »

(indiquer la somme que l’on veut donner, puis suivre les instructions) :

http://www.indiegogo.com/greyzone?c=home

 

 

 

---------------------------------

 

En savoir plus :

 

Sur l’origine du projet

 

Sur Alain de Halleux

 

 

 

Photo d'entête A. de Halleux : fillette portant un dosimètre


Partager cet article

Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 00:40

independentwho[ Information from IndependentWHO ] 

 

Version française : ici

 

IndependentWHO is organising a « Scientific and Citizen Forum on Radioprotection : from Chernobyl to Fukushima » on May 12th 2012 in Geneva.

 

Why organize a scientific and citizen Forum?

 

The real health consequences of Chernobyl have been covered up. And a repeat cover up of the health consequences of Fukushima is well underway.

Subordinate since 1959 to the International Atomic Energy Agency – part of whose mandate is the promotion of peacefull use of the atom - the World Health Organization has fully participed in the cover up.

 

The " clean bill of health " that the WHO provides to all nuclear activities must be denounced and civil society must take matters into its own hands.

IndependentWHO has decided, therefore, to invite independent scientists, free or all conflict of interest, to participate in a Scientific and Citizen Forum so that serious, reliable information can be provided be to the public on radiocontamination and radioprotection.

 

The Forum will allow citizens, politicians, journalists, health professionals and Hippocratic Vigils to share information and experience and think about what they can do together to protect populations from radioactive pollution.

 

 

P R O G R A M M E

 

Saturday 12 may 2012 – 8.00 to 12.45 -

 

8.30 Welcome

9.00 Présentation – Chair : Marc MOLITOR

Opening adress by Rémy PAGANI (Switzerland)

Administrative Councillor of the City of Geneva

Introduction to the Forum

Paul ROULLAUD(France)Représentative, IndependentWHO

Why organize a scientific and citizen forum ?

Roland DESBORDES (France) Président, CRIIRAD

Citizen information : taking responsability.

Paul LANNOYE (Belgium) Scientist, Honorary Member of

European Parliament : Why have the risks of exposure to radioactivity

always been underestimated ?

9.50 Overview of the radiocontamination in Japan and the

Health consequences of Chernobyl

- Chair : André LARIVIÈRE

Alexei YABLOKOV (Russia) Environmental scientist ,

Adviser, Academy of Sciences :

The diversity of biomedical consequences of Chernobyl.

ShinzoKIMURA (Japan) Professor, University of

Hokkaido. Specialist in radioprotection.

Extent of contamination and first clinical symptoms following

the Fukushima catastrophe.

EisukeMATSUI (Japan) Director, Institute of Environmental

Medicine of Gifu, Specialist in respiratory illness.

Action taken by Japanese scientists and citizens concerned about

low-doses internal radiation exposure in Japan.

11.25 Radioprotection against internal contamination

- Chair : Wladimir TCHERTKOFF

Galina BANDAJEVSKAIA (Belarus) Pediatrician, cardiologist

Health status of children in Belarus since the accident at the

Chernobyl nuclear reactor.

Alexei NESTERENKO(Belarus) Director, Belrad Institute

Implementation of radioprotection for population at local level.

Radioecological atlas : human beings and ionizing radiation.

Vladimir BABENKO (Belarus) Assistant Director, Belrad

Institut : From Chernobyl to Fukushima... A practical guide to

radioprotection.

 

Saturday 12 may 2012 – 14.00 to 18.00 -

 

14.00 Management of the catastrophe by the autorities and its effects on

society. - Chair : Eric PEYTREMANN

Sophie FAUCONNIER (France) Practitioner, author of studies on the

impact of Chernobyl in Corsica

Health impact of the Chernobyl accident in Corsica : an independent

epidemiological study finally established.

Paul JOBIN (France) Professor of Sociology, specialised in Japan,

Research associate at the Center for Research on Contempory Issues in

Public Health (INSERM-EHESS)

Fukushima : radioprotection ou « radio-management » by autorities ?

Kolin KOBAYASHI (Japan) Journalist, correspondent, 'Days Japan'

Nuclear energy in Japan, from Hiroshima to Fukushima, and the

antinuclear movement

15.20 Civil society : Following Chernobyl and Fukushima, NGOs,

individuals citizens, politicians, doctors, scientists, andjournalists

take action.

- Chair : Marc MOLITOR

Youri BANDAJEVSKY (Belarus) Anatomopathologist,

Président, Center for Analysis and Coordination "Ecology and Health"

From the syndrome of chronic incorporation of long half- life radionuclides

to the creation of programs and radioprotection policies for populations

: - an example of an integrated model.

Aya MARUMORI and Wataru IWATA (Japan) Independent Laboratory

CRMS : Independent initiatives and activities following Fukushima

Michèle RIVASI (France) Member, European Parliament , co-founder

CRIIRAD.

What is Europe doing in the area of radioprotection ?

Miwa CHIWAKI (Japan) Representative,Association of Mothers from

Fukushima : Our struggle for survival continues.

Chris BUSBY (United Kingdom) Chimist, chemical physicist,

Secretary ECRR

Small area cancer epidemiology for the Citizen : some approaches.

Michel FERNEX (Switzerland) Professor Emeritus, Faculty of

Medicine, Basel, former consultant, WHO.

Fukushima : precious time has been lost.

Conclusion of the day

 

 

Accommodation

 

“Accommodation in Geneva and the surrounding area”

Do not hesitate to contact IndependentWHO for further information:

contact@independentwho.org

 

Partager cet article

Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 17:53

independentwho.jpgUn forum scientifique et citoyen sur la radioprotection intitulé « De Tchernobyl à Fukushima » se tiendra les 12 et 13 mai 2012 à Genève. Organisé par IndependentWHO, un mouvement citoyen initié par un collectif d’associations et d’individus, il rassemblera de nombreuses personnalités engagées dans le monde entier : Bélarus, Belgique, Russie, France, Italie, Japon, Royaume-Uni, Suisse.

 

Les vraies conséquences sanitaires de Tchernobyl ont été dissimulées. Et cette dissimulation se répète avec Fukushima. L’Organisation Mondiale de la Santé étant subordonnée depuis 1959 à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, dont le but est le développement de l’énergie atomique, participe directement à ces dissimulations.

 

Le « label » santé de l’OMS ne pouvant plus être une garantie, il revient à la société civile de se prendre en charge. Aussi IndependentWHO  a pris la décision d’inviter des scientifiques indépendants de tout conflit d’intérêts pour qu’une véritable information soit donnée en matière de radioprotection des populations exposées à des rayonnements ionisants.

 

Ce forum sera aussi un moment de partage d’expériences entre citoyens, vigies d’Independent WHO, élus, journalistes et professionnels de la santé, pour réfléchir à ce que nous pouvons faire ensemble pour que la santé des populations soit prise en compte en cas d’exposition à une pollution radioactive.

 

 

Appel aux dons

 

Le soutien à la réalisation de ce colloque entièrement indépendant est primordial.

 

Si vous souhaitez aider financièrement cette action, cliquez ici :

 

http://independentwho.org/fr/2012/04/01/forum-radioprotection-dons/

 

 

 

LIEUX ET PROGRAMME

 

Samedi 12 Mai : Centre OEcuménique des Églises 150 Route de Ferney 1211 GENEVE 2 Suisse .

Salle de conférences (avec traduction simultanée anglais, français, japonais et russe)

Dimanche 13 Mai : Salle Gandhi, Maison des associations 15 rue des Savoises, Genève.

 

L'entrée est libre dans la limite des places disponibles.

Pour des raisons d'organisation, il est préférable de s'inscrire à l'avance en envoyant un mail à

contact@independentwho.org

 

 

Hébergement

“Voir les possibilités d’hébergement à Genève et dans les environs”

 

 

 

PROGRAMME DU SAMEDI 12 MAI

 

Samedi 12 mai 2012 – de 8h30 à 12h45 -

 

8h30 Accueil

9h00 Présentation du Forum – Modérateur : Marc MOLITOR

Ouverture du Forum par Rémy PAGANI (Suisse) Conseiller

administratif de la Ville de Genève.

Introduction du Forum

Paul ROULLAUD (France) Représentant IndependentWHO

Pourquoi ce forum scientifique et citoyen.

Roland DESBORDES (France) Président de la CRIIRAD

Prise en charge citoyenne de l'information.

Paul LANNOYE (Belgique) Docteur es Sciences, Député

Européen Honoraire : Pourquoi les risques de la radioactivité

ont-ils toujours été sous-estimés ?

9h50 Panorama des contaminations au Japon et des

conséquences sanitaires à Tchernobyl

- Modérateur : André LARIVIÈRE

Alexei YABLOKOV (Russie) Docteur ès Sciences biologiques

Conseiller de l'Académie des Sciences de Russie : Diversité des

conséquences biomédicales de la catastrophe de Tchernobyl.

Dr ShinzoKIMURA (Japon) Enseignant à l' Université de

Hokkaido. Expert en radioprotection.

Étendue des contaminations. Premiers symptômes cliniques

après Fukushima.

Dr EisukeMATSUI (Japon) Spécialiste pathologie respiratoire

Directeur de l'Institut médical de l'environnement de Gifu

Actions de citoyens et de scientifiques japonais concernés par l'exposition

aux faibles doses de rayonnement ionisant interne au Japon.

11h25 La radioprotection contre la contamination interne élevée

- Modérateur : Wladimir TCHERTKOFF

DrGalina BANDAJEVSKAIA (Bélarus) Pédiatre, cardiologue

Etat de santé des enfants du Bélarus après l'accident de

Tchernobyl.

Alexei NESTERENKO(Bélarus) Directeur de l'Institut Belrad

Le concept de radioprotection des habitants au niveau local.

L' ATLAS radio-écologique. L'homme et les rayonnements ionisants

Vladimir BABENKO (Bélarus) Directeur-Adjoint de Belrad

De Tchernobyl à Fukushima... Guide pratique de radioprotection

 

 

Samedi 12 mai 2012 – de 14h00 à 18h00 -

 

14h00 Gestion de la catastrophe par les autorités et ses effets sur la

société. - Modérateur : Eric PEYTREMANN

Dr Sophie FAUCONNIER (France) Médecin, auteure d'études sur

l'impact sanitaire de Tchernobyl en Corse

Impact sanitaire de l'accident de Tchernobyl en Corse : une étude

épidémiologique indépendante enfin mise en place.

Paul JOBIN (France) Sociologue, spécialiste du Japon, chercheur

associé au Centre de recherche sur les enjeux contemporains en santé

Publique (INSERM-EHESS)

Fukushima : Radioprotection ou « radio-gestion » par les autorités ?

Kolin KOBAYASHI (Japon) Journaliste, correspondant 'Days Japan'

Le nucléaire au Japon, de Hiroshima à Fukushima, et le mouvement

antinucléaire.

15h20 La société civile : Après Tchernobyl et Fukushima, des ONG,

citoyens, élus, médecins, scientifiques et journalistes s' activent.

- Modérateur : Marc MOLITOR

Dr Youri BANDAJEVSKY (Bélarus) Anatomopathologiste,

Président du Centre d'Analyse et de Coordination "Ecologie et Santé"

Du syndrome d'incorporation chronique des radionucléides à période

longue (SLIR) à la construction de programmes et politiques de radio -

protection des populations : - un exemple de modèle intégré.

Aya MARUMORI et Wataru IWATA (Japon) du laboratoire

indépendant japonais CRMS : Initiatives et actions indépendantes

après Fukushima.

Michèle RIVASI (France) Députée européenne , cofondatrice de la

CRIIRAD.

Que fait l'Europe en matière de radioprotection ?

Miwa CHIWAKI (Japon) Représentante de l'association des mères

de Fukushima : Notre lutte pour la survie continue.

Chris BUSBY (Royaume-Uni) Chimiste, Physicien, Secrétaire du CERI

Epidémiologie citoyenne du cancer dans les petites localités : quelques

approches.

Dr Michel FERNEX (Suisse) Professeur émérite de la Faculté de

Médecine de Bâle, ex-consultant de l'OMS.

Le temps perdu à Fukushima.

Conclusion de la journée

   

 

 

PROGRAMME DU DIMANCHE 13 MAI

 

de 8h30 à 15h :

 

RENCONTRE-DÉBAT entre scientifiques, élus, professionnels de la santé, vigies, journalistes, citoyens :

QUE POUVONS-NOUS FAIRE ENSEMBLE ?

Salle Gandhi, Maison des Associations, 15 rue des Savoises, Genève.

 

 

---------------------------------------

 

En savoir plus sur l’évènement

 

Présentation du forum

Document à télécharger (16 Ko)

 

Communiqué de presse

Document à télécharger (41 Ko)

 

Programme et présentation en format PDF

Document à télécharger (163 Ko) VERSION FRANCAISE

Document à télécharger (210 Ko) ENGLISH VERSION

 

Site du Collectif Independent WHO

http://www.independentwho.org/

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 22:26

100femmes 1004okEn ce mois de mars 2012, comme un écho au combat des 100 femmes de Fukushima, un nouvel appel vient d’être lancé, l’Appel des Femmes pour l’Arrêt Immédiat du Recours à l’Énergie Atomique.

 

« Certaines d’entre nous sont connues. D’autres moins. D’autres pas du tout. Certaines sont des militantes de longue date. D’autres ne militeront jamais. Certaines sont des amies proches. D’autres affichent de profonds désaccords entre elles sur quantité de terrains.

Mais, toutes, nous partageons désormais la conviction de la nécessité vitale d’un arrêt immédiat du recours à l’énergie nucléaire. Qu’il s’agisse de production d’électricité ou d’armement (…) »

 

Lire la suite de l’appel, connaître les signataires, signer : une seule adresse !

 

http://www.fairea.fr/

 

 

A cette occasion, je voudrais faire connaître deux témoignages qui m’ont touché, ceux de Cécile et d’Aizen, toutes deux engagées dans la lutte antinucléaire par diverses actions, en particulier l’information. Il n’est pas inutile ni futile de savoir ce que ressentent les gens. Depuis Fukushima, leur vie a changé, et elles ne sont pas les seules à penser et à vivre différemment depuis mars 2011.

 

 

Le témoignage de Cécile

(texte original en anglais ici, traduit par Bibou Gaiga Kaunta)

 

« Je ne suis pas japonaise, et je ne vis même pas au Japon. Mais la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi a changé ma vie ...
Lorsque le tremblement de terre et le tsunami sont survenus, j'ai été choquée et accablée par la tragédie du peuple japonais.
Et puis, c'est arrivé ...
A ce moment là, je ne savais rien du tout sur l'énergie nucléaire. Bien que je sois française,... enfant à l'époque de Tchernobyl, j'étais juste aveugle...
Lorsque Fukushima a commencé, j'étais un adulte. J'ai pu trouver des informations par moi-même. Maintenant, je vois ...
Je vois la souffrance des personnes au Japon ...
Je vois des enfants froidement sacrifiés pour le profit ...
Je vois des parents aux prises avec la peur ...
Je vois le silence étouffant ...
J'entends le cri long et profond de l'homme face à l'injustice ...
Et, juste au-dessus de cette montagne de colère et de douleur, je te vois, mon fils, entouré par l'horreur et le danger ... Le monde était plein de fleurs et de papillons, il est maintenant un endroit pour les radionucléides et les larmes ...
Et c'est de ma faute, parce que je n'ai jamais rien fait pour éviter cela ...
Le 11 mars 2012, comme chaque jour depuis 2011, levons-nous !
... De sorte que tous les gens qui vivent au Japon savent que nous pensons terriblement à eux,
... Afin que tous les différents pouvoirs publics dans le monde sachent que nous ne pourrons jamais pardonner leurs crimes contre le peuple du Japon,
... Nous allons nous battre ensemble pour exiger l'arrêt des centrales nucléaires à travers le monde.
Alors tous nos enfants pourront jouer dans un grand jardin,
plein de fleurs et de papillons ...
C'est peut-être notre dernière chance ... »

 

 

Le témoignage d’Aizen

 

« Cette année a été la plus longue, la plus usante, la plus éreintante que j’ai jamais connue. Je crois que par la force des choses, j’ai enfin appris ce que voulait dire l’expression :

se battre pour une cause qui nous tient à cœur.

(…)

Au delà même de la tristesse que je ressens face à la catastrophe de Fukushima, souvent, ce qui me fait le plus de peine, c’est de constater un déni constant de réalité chez bien des individus. Régulièrement on m’a traitée de fataliste. Mais je ne le suis pas, je suis simplement lucide.

J’aime le Japon plus que quiconque. C’est ma patrie, je suis née là bas, j’ai de la nostalgie, un amour incommensurable pour ce pays. Mais l’amour ne me rend ni aveugle, ni inconsciente.

Les gens ont souvent peur de voir la réalité en face. Ils aimeraient que les choses ne soient pas aussi cruelles, ils espèrent toujours qu’il puisse exister des circonstances atténuantes. Seulement voilà: il ne peut y avoir de circonstances atténuantes face à une catastrophe nucléaire. On peut se battre pour et contre beaucoup de chose, sauf contre la radioactivité.

C’est logique, implacable, mathématique : il faut évacuer les zones contaminées. La limite autorisée pour l’exposition de la population aux rayonnements artificiels, en France est de 1 mSv/an/personne. Je vous laisse faire vous même le calcul des zones potentielles à évacuer au Japon. Relever les limites d’exposition est un crime. Je ne cesserai à jamais de le dénoncer.

Dimanche, je n’ai pas commémoré les 1 an de Fukushima, parce que je n’ai cessé de commémorer toute l’année. 1 an vient de passer mais rien n’est terminé.  J’ai peur qu’après cet anniversaire les gens puissent oublier plus facilement. Tout ne fait que commencer. Le 11 mars 2012, je l’ai passé avec mes proches, dans un recueillement silencieux.

Je ne prie plus depuis longtemps, car je sais que mes prières n’auront jamais aucune influence sur la radioactivité, mais je médite pour évacuer ma rage, mon indignation, ma colère face à ce gouvernement japonais irresponsable et laxiste, face à Tepco qui cache les informations, face à la désinformation dans le monde entier, face aux négationnistes qui constamment se permettent de minimiser les conséquences et la souffrance d’un peuple…

Mais j’évacue mes ressentiments, car pour aider les autres et ce monde, il ne peut y avoir de place pour la haine. Il faut apprendre alors à avoir de la compassion même pour nos ennemis… »

(…)

Lire la suite ici :

Mon combat pour le Japon

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 01:49
Selon Jacques Repussard, directeur de l’IRSN, la France doit se préparer à des accidents nucléaires « complètement inimaginables », qui représentent le plus grand danger pour ses installations, comme le prouve la catastrophe de Fukushima.
Mais les Français ne sont pas d’accord. Ils ne veulent pas se préparer à un accident inéluctable. Ils ne veulent plus qu’on leur impose ce risque permanent. Ils veulent sortir du nucléaire.
Et les 10 et 11 mars 2012, ils vont le dire haut et fort !
 
 
kibo.jpgPour ceux qui doutent encore de la nécessité de sortir du nucléaire le plus rapidement possible, lire la synthèse implacable d'Aizen Kaguya sur le site Kibô Promesse et l'article de Stéphane Lhomme, président de l'Observatoire du nucléaire :
 
.
 
 
 
 
La manifestation principale aura lieu entre Lyon et Avignon le dimanche 11 mars. Pour ceux qui ne peuvent rejoindre la plus grande chaîne humaine jamais réalisée en France, vous pouvez participer aux autres nombreuses manifestations organisées un peu partout en France ces jours-là.
 
11 mars 2012
 
CHAINE HUMAINE
A l’occasion de la commémoration de la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011, le réseau Sortir du Nucléaire a lancé un appel national  en France pour dénoncer le risque de catastrophe nucléaire en France et pour affirmer que « sortir du nucléaire, c’est possible ! ». Pour cela, il appelle à participer à une grande chaîneentre Lyon et Avigon.
 
 
Autres manifestations du week-end
  
 
 
10 mars 2012 - 10 h 30
 
BRISONS L’OMERTA SUR FUKUSHIMA
 
Place du marché de Cahors
 
C.A.N. France
 
Réseau zéro nucléaire : http://sanurezo.org/
 
cahors-bruit-0a238
 
 
 
10 mars 2012 - 11 h à 24 h
 
FUKUSHIMA CA NOUS FAIT QUOI ?
 
Projection de Récits de Fukushima, Courts métrages d’Alain de Halleux (2012)
 
Suivi de vidéoconférences avec le Japon sur la situation quotidienne, de débats sur la filière nucléaire, de la pièce « Avenir radieux, une fission française » de Nicolas Lambert sur l’histoire de la filière en France, d’un bal bistrot.
 
 
10mars-points-verts
 
 
 
 
 
10 mars 2012 - 11 h
 
COMMEMORATION DE FUKUSHIMA
 
Rassemblement devant l’ASN, place du Colonel Bourgoin, Paris 12e
Métro Reuilly-Diderot (sortie rue de Chaligny)
 
 

10 mars 2012 - 11 h
 
FUKUSHIMA 1 an et la France ne sort toujours pas du nucléaire !
 
Place de la Mairie de Chaumont
 
 
 
 
10 mars 2012 - 11 h
 
« ANNIVERSAIRE » DE LA CATASTROPHE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA
 
A Niort, devant les halles
 
Plus exactement au pied de l'arbre nouvellement inauguré et appelé "Arbre de la laïcité". Venez des morceaux de tissu accompagnés d'un petit mot, d'une pensée, d'un souhait (comme cela se fait notamment au Japon).
 
 
 
 
10 mars 2012 - 11 h
 
N’OUBLIONS PAS FUKUSHIMA
 
Rassemblement devant la Mairie de Lannion
 
 
 
 
10 mars 2012 - 11 h 30
 
CHAINE HUMAINE
 
A Arras : RDV à 11H impasse des Chariottes pour les préparatifs, avec un départ au marché à 11H30 sur petite et grande place pour une heure de déambulation en musique.
 
 
arras-2fb5c
 
 
 
  
10 mars 2012 - 12  h
DIE-IN de commémoration des un an de Fukushima
Place de la gare à Vitré (Ille et Vilaine)
Rassemblement et die-in pour commémorer les un an de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Pour montrer notre solidarité avec les japonais et pour rappeler notre volonté de sortir de l’énergie nucléaire.
 
 
 
10 mars 2012 - 12 h
CHERNOBYL 4 EVER
Projections du film Chernobyl 4 ever, dans le cadre du Festival International du Film des Droits de l'Homme de Paris
Cinéma Le nouveau Latina, 20 rue du Temple, Paris 4e
La projection est suivie d'un débat avec Jean-Marc Royer, auteur de l’appel « Pour un tribunal Russell contre les crimes du nucléaire civil » 
 
4ever.jpg
 
 
10 mars 2012 - 14 h
STOP FESSENHEIM
Manifestation antinucléaire le samedi 10 mars 2012 à 14h00
Rassemblement face à la maison des énergies
(au nord de la centrale nucléaire en direction de Hartheim)
 
fessenheim
 
 
 
  
10 mars 2012 - 14 h
FLASH MOB
Nantes, entre les places du Commerce et Royale
Mini chaîne humaine. Apportez banderoles, combinaisons blanches, masques de "victime anonyme", bandeaux japonais.
 
  

10 mars 2012 - 14 h30

FUKUSHIMA UN AN APRES

Saint-Dié des Vosges (88)

Rassemblement commémoration de la catastrophe de Fukushima

sur le pont de la République

http://vosges-a.n.over-blog.org/article-calendrier-98979470.html

 

   
10 mars 2012 - 14 h 30
Manifestation TCHERNOBYL... FUKUSHIMA... CIVAUX ???
14h30 place de l’hôtel de ville à Poitiers (86)
Exigez la sortie du nucléaire partout et tout de suite !
Co-voiturage en départ de Parthenay et Niort.
http://nuke86.new.fr | http://www.csdn79.fr
 
 
10 mars 2012 - 14 h 30
1 HEURE POUR FUKUSHIMA
au Forum de la GARE esplanade ciné-médiathèque à Fougères (35).
Un an après la catastrophe nucléaire de Fukushima, rassemblement silencieux et en solidarité aux populations victimes au Japon du tremblement de terre, du tsunami, de l’accident nucléaire de Fukushima. L’accident majeur nucléaire qui est arrivé au Japon peut se produire en France quoiqu’en disent les défenseurs du nucléaire.
 
 
 
 
10 mars 2012 - 14 h 30
 
CHAINE HUMAINE LOCALE
 
De 14h30 à 16h Place de la Libération, devant la mairie de Dijon (21), en toute légalité.
Chaine humaine et joyeuse !
Habillez vous de jaune, apportez vos affiches, masques, etc. ou venez tout simplement avec votre énergie. Apportez votre cocotte ou votre faitout pour illustrer les 54 centrales japonaises, dont 52 sont arrêtées.
 
Chaine organisée par le Collectif Sortir du nucléaire Côte d’Or (Les Alternatifs 21, Attac 21, Alliance Ecologiste Indépendante, CAP 21, Combactive, Dijon-ecolo.fr, Europe Ecologie Les Verts 21, La Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE 21), Greenpeace 21, Sud Rail Dijon et des adhérents individuels du Réseau Sortir du Nucléaire).
 
 
 
 
 
10 mars 2012 - 15 h
 
FUKUSHIMA AN 1
 
Rendez-vous à l’Hôtel de ville d’Angoulême (16).
 
Chaîne humaine locale : Urgent et possible !
 
 
 
 
10 mars 2012 - 15 h
NUCLEAIRE, L’ERREUR HUMAINE
Rassemblement devant l’ambassade du Japon, 7 av. Hoche PARIS 8e
Pour l’Arrêt Immédiat du nucléaire
 
affiche-erreur-humaine-2
 
 
 
  
10 mars 2012 - 15 h
FUKUSHIMA - UN AN !
Rassemblement : Rendez-vous à 15h colonne de Merten à Metz.
Comme dans tous les pays du monde ainsi que dans de nombreuses villes de France avec "Sortons du nucléaire Moselle" et d’autres organisations, EXIGEONS un arrêt inconditionnel et immédiat du nucléaire !
 
     
10 mars 2012 - 15 h
CHAINE HUMAINE LOCALE
Rendez-vous Place Lamagdelaine à Alençon (61).
En soutien et par solidarité avec la chaine humaine de Lyon à Avignon
 
 
10 mars 2012 - 16 h 30
CHAINE HUMAINE LOCALE
Rendez-vous grand’place à Lille, pendant deux heures nous formerons une chaîne humaine mobile dans le centre-ville. Drapeaux, banderoles, perruques... : soyons colorés !
Organisée par le Collectif Sortir du Nucléaire Nord Pas de Calais.
 
       
10 mars 2012 - 18 h
SOIREE PROJECTION DEBAT
Les Vans (07)
au cinéma Vivans : Soirée d’échange et de débat autour de deux films produits par les "ateliers du passeur". Rencontre avec Alain Saulière, réalisateur.
  18h DISSONANCES (2009, 0h50’). Quelques figures du Japon contemporain dans le contexte de la crise économique.
20h30 TCHERNOBYL, L’ETERNEL PRESENT (2002, 0h56’). 16 ans après la catastrophe de Tchernobyl, une équipe de chercheurs rencontre en Biélorussie les habitants qui sont restés vivre dans les zones contaminées
 
 
 
Lieu : Parthenay (79)
A Parthenay, place des bancs - à partir de 16h
Nous accrocherons nos petits mots, photos, doc d'infos, dans les arbres pas laïques cette fois, mais publics ! Puis au Cinéma le foyer - à 18h - Projection de "INTO ETERNITY"
 
Lieu : Partout en France
 
ONDE-DES-TAMBOURS-8e219.jpg
 
Du 11 mars 2012 au 26 avril 2012 : Cycle De Tchernobyl à Fukushima
Lieu : Rennes (35)
 
11 mars 2012 de 10:00 à 17:00 :
"Ensemble, commémorons Fukushima"; à cette occasion hommage rendu en musique pour cette terrible catastrophe, de 10h à 17h à l'hôpital militaire allemand de Fécamp
Lieu : Fécamp (76)
 
11 mars 2012 de 11:00 à 17:00 : Journée "Non au nucléaire civil et militaire"
Lieu : Le Faou (29)
 
11 mars 2012 de 11:00 à 14:00 : Chaîne humaine locale
Lieu : Conflans Sainte Honorine et Andrésy (78)
 
11 mars 2012 11h00 : Chaîne humaine locale
Lieu : Ile d'Yeu (85)
 
11 mars 2012 11h30 : Chaîne humaine locale
Lieu : Bayonne (64)
 
 
Lieu : Ernée (53)
 
Lieu : Villedieu (50)
 
Lieu : Avignon (84)
 
Lieu : La Rochelle (17)
 
11 mars 2012 14h00 : Chaîne humaine locale
Lieu : St Malo (35)
 
11 mars 2012 14h00 : Manifestation
Lieu : Paris (75)
 
11 mars 2012 14h30 : Chaîne humaine locale
Lieu : Bordeaux (33)
 
Lieu : Dieppe (76)
 
11 mars 2012 15h00 : Rassemblement
Lieu : Paris (75)
 
Lieu : Flamanville (50)
 
Lieu : St Nazaire (44)
 
Lieu : Amiens (80)
 
11 mars 2012 15h30 : Rassemblement
Lieu : Le Havre (76)
 
11 mars 2012 de 19:55 à 20:00 : Action nationale - 5 minutes contre le nucléaire
Lieu : Partout en France
 
 
   
  
 
  
 
 
    
12 mars 2012 - 18 h 15
CHERNOBYL 4 EVER
Projection du film Chernobyl 4 ever, dans le cadre du Festival International du Film des Droits de l'Homme de Paris
Cinéma Le nouveau Latina, 20 rue du Temple, Paris 4e
La projection est suivie d'un débat avec Jean-Marc Royer, auteur de l’appel « Pour un tribunal Russell contre les crimes du nucléaire civil »
 
4ever
 
12 mars 2012 - 19 h
CONCERT - CONFERENCE
Concert de Mme Kaé KITAMAKI et Mme Midori MURAI
et conférence « 1 an après Fukushima: quelle transition énergétique? »
Lyon Mairie 3e
2 projections du film Ashes to Honey de Kamanaka Hitomi sur une mobilisation civile anti-nucléaire sont prévues : à Lyon le 17 mars (15 h, maison des Passages à Lyon) et le 24 mars (17 h, centre Factory à Villeurbanne).
 
negawatt.jpg
 
 
 

Evènements après le 11 mars :

agenda Sortir du Nucléaire

 

Manifestations dans les autres pays :

11 mars : journée mondiale d'action Fukushima 2012

 

Site des Frying Dutchman : parades HumanError

http://fryingdutchman.jp/eng.php

 

 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 00:02

DSCF2325

Calendrier des évènements

 

Le site Articulação Antinuclear Brasileira a mis en ligne toutes les manifestations prévues dans le monde pour rappeler que la catastrophe de Fukushima est encore en cours et qu’il faut sortir du nucléaire.

 

 

Où que vous soyez dans le monde, vous pouvez participer à l’un de ces nombreux évènements qui auront lieu le 11 mars 2012, date anniversaire du début de la catastrophe mondiale.

 

 

 

Pour voir la dernière mise à jour, c’est ici :

http://antinuclearbr.blogspot.com/2012/02/mars-11-journee-mondiale-daction.html

 

Si votre manifestation n’est pas dans la page mise à jour, faites-vous connaître là :

global.fukushima.action.day.2012@gmail.com ;


 

Em Português | In English | En Español | Auf Deutsch

En français: Mise à jour Février 18, 2012, 19:00

CALENDRIER DES ÉVÉNEMENTS ANTINUCLÉAIRES, POUR LA JOURNÉE 11/03/12,
COMMEMORATION DE LA CATASTROPHE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA

Allemagne, Argentine, Australie, Belgique, Brésil, États-Unis, France,
Grande–Bretagne, Japon, Luxembourg, Mongolie, Suisse et d'autres pays



Allemagne:

- Manifestation de Kirchheim jusqu'à la centrale nucléaire de Neckarwestheim,. Accueil à 13:00 à la gare de Neckar. Puis vers la centrale nucléaire de Neckarwestheim; Contact: http://www.endlichabschalten.de/ ; Gergely Kispál, Téléphone: 0711 620306-17, gergely.kispal@bund.net ; Franz Pöter, Téléphone: 0711-620306-16, franz.poeter@bund.net ; endlichabschalten.de@googlemail.com ; Téléphone: 040-2531 8948; info@anti-atom-demo.de ; presse@antiatomberlin.de ; kontakt@antiatomberlin.de ;

- Vigile à Aachen, plus exactement à Elisenbrunnen, Heure: 10:30; Contact: info@anti-akw-ac.de ; http://www.anti-akw-ac.de ; http://www.facebook.com/pages/Aktionsb%C3%BCndnis-gegen-Atomenergie-Aachen/211814662168431 ;
http://www.anti-akw-ac.de/de/termine.html/-/asset_publisher/Cav5/content/11-marz-2012-mahnwache-in-aachen ; presse@antiatomberlin.de ; kontakt@antiatomberlin.de ; info@anti-atom-demo.de ; Téléphone: 040-2531 8948;

- Grande manifestation de Gronau, à partir de la gare de Gronau à 13:00, Arrivée et fin de manif devant le site Urenco à 16h30. Un programme "coloré" est prévu. Contact: http://www.fukushima-jahrestag.de/ ; kontakt@fukushima-jahrestag.de ; http://www.sofa-ms.de ; http://www.kein-castor-nach-ahaus.de/ ; info@ausgestrahlt.de ; http://www.fukushima-jahrestag.de/?q=node/2 ; http://anti-atom-demo.de/start/home/ ; presse@antiatomberlin.de ; kontakt@antiatomberlin.de ; http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Global_Fukushima_Action_Day_2012 ; Téléphone: 040-2531 8948; info@anti-atom-demo.de ; http://www.ausgestrahlt.de/mitmachen/fukushima-jahrestag/demos-am-113.html ; http://anti-atom-demo.de/start/staedte/gronau/ ;

- Chaîne humaine de Lichterkette 2012, aux flambeaux sur un parcours de 79 km entre 2 sites pour stockage de déchets radioactifs. Heure: 19:00; Contact: http://www.lichterkette2012.de/ ; Central, info@lichterkette2012.de , Téléphone: 0151/ 56 59 14 47; Peter Dickel, Téléphone: 0531-89 56 01, dickel@ag-schacht-konrad.de ; Thomas Erbe, Téléphone: 0176/ 59 52 62 28, braunschweig@lichterkette2012.de ; Ulrike Jacob-Prael, Téléphone: 05305/ 17 29, basa-sickte@web.de ; Udo Dettmann, Téléphone: 0177/ 200 00 86, dettmann@asse2.de ; Eleonore Bischoff, Téléphone: 05331/ 74 182, eleonore.bischoff.wf@web.de ; Erica Neumann, Téléphone: 01522/ 9298694, ericaneumann@gmx.de ; Ludwig Wasmus, Téléphone: 05341/ 63 123, ludwig.wasmus@gmx.de ; Bureau de campagne, Téléphone: 0176/5952 62 28; http://www.lichterkette2012.de/index.php/material/85-kampagnenbuero ; Points d'information de la route, http://www.lichterkette2012.de/index.php/info-punkte ; http://www.braunschweig-biss.de/ ; http://www.lichterkette2012.de/index.php/info-punkte ;
http://anti-atom-demo.de/start/staedte/braunschweiger-land/ ; http://antiatomberlin.de/ ; kontakt@antiatomberlin.de ; Téléphone: 040-2531 8948; info@anti-atom-demo.de ; presse@antiatomberlin.de ; kontakt@antiatomberlin.de ; http://maps.google.de/maps/ms?msid=212590373354468382359.0004b659a39ed4d207345&msa=0&ie=UTF8&t=m&source=embed&ll=52.232846,10.547562&spn=0.147189,0.199127&z=11 ;

- Allemagne: chaîne humaine pour encercler la centrale nucléaire de Brokdorf; Heure: 12:00; Contact: http://anti-atom-demo.de/start/staedte/brokdorf/ ; https://www.facebook.com/events/108080019314599/ ; http://www.facebook.com/oekolinx ; http://www.facebook.com/events/265487353523641/ ; info@anti-atom-demo.de ; http://www.facebook.com/pages/Montagsdemo-Kiel/147011942015992?sk=wall ; http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Global_Fukushima_Action_Day_2012 ; Téléphone: 040-2531 8948; presse@antiatomberlin.de ; kontakt@antiatomberlin.de ;

- Manifestation à Gundremmingen avec programme culturel. Rendez-vous devant la mairie. Heure: 13:00 à 17:00; Contact: coordination, Ulrike Brenner, buero@atommuell-lager.de , Téléphone: 08296-745; Raimund Kamm, r.kamm@anti-akw.de , Téléphone: 0821-541 936; Thomas Wolf, demo@anti-akw.de , Téléphone: 08296-745; http://anti-atom-demo.de/start/staedte/gundremmingen/ ; www.atommuell-lager.de ; demo@anti-akw.de ; https://www.facebook.com/events/285195574867229/ ; http://www.facebook.com/pages/FORUM-gemeinsam-gegen-das-Zwischenlager-eV/152276034836072?sk=wall ; buero@atommuell-lager.de ; Téléphone: 040-2531 8948; info@anti-atom-demo.de ; presse@antiatomberlin.de ; kontakt@antiatomberlin.de ;



Argentine:

- Buenos Aires. Chaîne humaine autour du Congresso Nacional (parlement); Contact: machpatagonia@gmail.com ; Téléphone: 54 (11) 1567485340 ; noelia_bernardone@hotmail.com ;



Australie:

- Journée nationale pour mettre fin à l'extraction d'uranium (Evénements prévus à Adelaide, Alice Springs, Cairns, Canberra, Darwin, Hobart, Melbourne, Perth et Sydney); Contact: http://www.11march.com/ ; warehams@ozemail.com.au ; uranium@ecnt.org ; kazpres@optusnet.com.au ; mia.pepper@conservationwa.asn.au ; natwasley@gmail.com ; https://www.facebook.com/events/199315310152447/ ;



Belgique:

- Manifestation à Bruxelles; gare, Bruxelles-Nord; Heure: 14:30; Contact: http://www.anti-akw-ac.de ;
http://www.anti-akw-ac.de/de/termine.html/-/asset_publisher/Cav5/content/11-marz-2012-demonstration-in-brussel ; http://www.facebook.com/pages/Aktionsb%C3%BCndnis-gegen-Atomenergie-Aachen/211814662168431 ; info@anti-akw-ac.de ;



Brésil:

- Chaîne humaine de São Paulo, Avenue Paulista - Vão do MASP; Heure: à partir de 09:30; Contact: http://www.brasilcontrausinanuclear.com.br ; https://twitter.com/brasil_ccun ; http://antinuclearbr.blogspot.com/ ; http://www.brasilcontrausinanuclear.com.br/contato/ ; antinuclearmovimento@gmail.com ;

- Chaîne humaine de Rio de Janeiro, la plage d'Ipanema, Tour 9, Heure: à partir de 09:30; Contact: correnteantinuclear@gmail.com ; http://www.facebook.com/groups/iniciativapopularantinuclear/ ; http://twitter.com/antinuclearbr ; http://antinuclearbr.blogspot.com/ ; antinuclearmovimento@gmail.com ;

- Chaîne humaine avec des bougies à Angra dos Reis. Veillée et vigie aux centrales nucléaires Angra 1 et 2 toute la nuit, samedi 10, à partir de 21:00. A l'aube du dimanche 11 mars, une barge sera placée dans la mer, en hommage aux victimes de Fukushima, au Village historique de Mambucaba à une distance de 5 km des centrales nucléaires; Contact: sape.angra@gmail.com ; sape.angra@terra.com.br ; https://www.facebook.com/sape.angra ; http://antinuclearbr.blogspot.com/ ; antinuclearmovimento@gmail.com ; http://www.sapeangra.blogspot.com/ ;



États-Unis:

- Marche "action de New York 11/03", "Nous sommes enceintes et nous avons peur des radiations"; 13:00, réunion en à Union Square (côté nord); 14:00 Marchez vers le nord (2 heures); 16:00 Central Park, contact: http://311newyork.wordpress.com/ ; http://www.facebook.com/events/176712112434876/?notif_t=event_invite~~V ; http://www.facebook.com/311ActionNewYork ; http://www.facebook.com/events/176712112434876/?ref=ts ;

- Chaîne humaine, Marche et de démonstration à Encinitas, en Californie; Du parc Swamis Mer, 09:00, Marching à l'État Moonlight Beach Beach, où sera formée une chaîne humaine, jusqu'à 13:00. Programmation culturelle avec le Cercle des tambours et des rafraîchissements; Contact: Téléphone, (619) 813-3113 ; https://www.facebook.com/events/130643650390535/ ; https://www.facebook.com/profile.php?id=1147061024 ;



France:

- Chaîne Humaine de Lyon à Avignon (Lyon - Vienne - Roussillon - Saint Vallier - Tain l’Hermitage - Valence - Livron - Montélimar - Bollène - Orange - Avignon); Heure: 13:30; Contact: contact@chainehumaine.org ; Téléphone: 0777 202 771 ; http://chainehumaine.org/ ; Secrétariat national, 9 rue Dumenge, 69317, LYON, cedex 04, FRANCE, Téléphone: 04 78 28 29 22, Fax: 04 72 07 70 04, contact@sortirdunucleaire.fr ; opale.crivello@sortirdunucleaire.fr ; laura.hameaux@sortirdunucleaire.fr ;

- Chaîne humaine sur les quais de Bordeaux; Commence à la Maison écocitoyenne (près du pont de pierre), Porte de la Bourgogne; Heure: 14:30; Apportez pique-nique pour la nourriture du collectif; Contact: http://www.facebook.com/TchernoBlaye?sk=wall ; https://www.facebook.com/events/138595972916992/ ; http://gironde.demosphere.eu/node/1471 ; http://cerclelibertairejb33.free.fr/?p=2375 ; http://tchernoblaye.free.fr/ ; http://www.facebook.com/TchernoBlaye ; gironde.demosphere@mailoo.org ;

- Chaîne humaine de Vallée du Rhône, en Finistère, Bretagne; Heure: 14h; Contact: nukleelermaez2012@gmail.com ; http://bretagne.eelv.fr/agenda-eelv/#chaine-humaine-au-faou-29-contre-le-nucleaire ; http://bretagne.eelv.fr/tag/nukleel-er-maez/ ;



Grande–Bretagne:

- Chaîne humaine in Hinkley; "Stop New Nuclear"; Samedi (10 mars) 13:00, Chaîne humaine pour encercler la centrale nucléaire de Hinkley où EDF veut
construire un nouvel EPR; Dimanche (11 mars) 14:00, Blocages du site; Contact: http://stopnewnuclear.org.uk/ ; http://stopnewnuclear.org.uk/contact-stopnewnuclear ; http://stopnewnuclear.org.uk/contacts ; http://stopnewnuclear.org.uk ; http://stopnewnuclear.org.uk/node/53 ; http://stopnewnuclear.org.uk/contact-legal-support ; http://stopnewnuclear.org.uk/contact-police-liaison-team ; http://stopnewnuclear.org.uk/traininginquiry ; http://stopnewnuclear.org.uk/node/112 ; http://stopnuclearpoweruk.net/contact ; http://stopnuclearpoweruk.net/content/no-more-fukushimas-10-11-march-2012-blockade-hinkley-point ; London, c/o 5 Caledonian Road, London N1, 9DX, Téléphone: 0845-2872381; http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Surround_Hinkley_Point_NPP_action ;



Japon:

- Tokyo. Chaîne humaine autour de la Diète (parlement Japonais); Heure: 17h; Contact: hibikiy1976@yahoo.co.jp ;

- Événement de charité à Nagoya, avec l'Orchestre Philharmonique; Course-relais au programme; Contact: Téléphone, 090-6590-3117; http://0311yell.aichiborasen.org/index.html ; http://aichiborasen.org/contact ; 0311yell@gmail.com ; http://aichiborasen.org/ ; http://uhohjapan2.wordpress.com/2012/01/30/day-324-march-11-2012-charity-event-in-nagoya/ ;



Luxembourg:

- Chaîne humaine à Schengen, en face du Centre européen - rue Robert Goebbels, avec une programmation culturelle et de la musique; Contact: http://www.cattenom-non-merci.de ; http://www.cattenom-non-merci.de/21.html ; cattenom-non-merci@online.de ; http://www.cattenom-non-merci.de/30.html ; https://www.facebook.com/events/350102815001087/ ; http://www.facebook.com/pages/L%C3%BCneburger-Aktionsb%C3%BCndnis-gegen-Atom/139043692805367?sk=wall ;



Mongolie:

- Manifestation-mascarade "stopper le programme nucléaire de la Mongolie" avec des masques dans Ulanbatar; pour s'opposer à l'extraction et à l'exportation de l'uranium; Heure: de 11:00 à 14:00; Contact: https://www.facebook.com/events/125119877611117/ ; https://www.facebook.com/geologsit.lensky ; https://www.facebook.com/profile.php?id=100000468835007 ; https://www.facebook.com/amarlin.erhem?ref=pb ; https://www.facebook.com/Mr.Azbayar?ref=pb ; https://www.facebook.com/khagaan?ref=pb ;



Suisse:

- Marche sur la centrale nucléaire de Mühleberg dans Gümmenen; Le début de l'événement à la gare de Gümmenen 08h30; Marcher 6 km (2 heures) jusqu'à la centrale nucléaire de Mühleberg, où il y aura de 11h00-16h00 manifestation, discours avec programme culturel et musique; Contact: http://www.facebook.com/events/324323574256984/ ; http://www.sortonsdunucleaire.ch/dp/ ; http://www.menschenstrom.ch/dp/node/687 ; http://www.sortirdunucleaire.ch/ ; info@sortonsdunucleaire.ch ; Sortons du nucléaire, Case postale 1019, 8026 Zurich, Téléphone: 41 79 871 24 09 (geral), 41 79 213 41 06 (en français), 41 79 871 24 09, 41 79 533 06 26 (en allemand) ; http://www.facebook.com/MenschenStromGegenAtom ; info@MenschenStrom.ch ; Twitter: @MenschenStrom ; http://www.menschenstrom.ch ; http://www.menschenstrom.ch/dp/node/662 ; Porte-parole: Nina-Maria Kessler, 079 533 06 26; Experts sur le nucléaire (Muhlenberg): Joss Jürg, 079 330 06 60; Experts sur le nucléaire (Beznau): Leo Scherer, 078 720 48 36;



Nous nous réjouissons de la participation d'autres villes
CRÉEZ UNE MANIFESTATION!
Organisez votre événement. Envoyer heure et lieu: global.fukushima.action.day.2012@gmail.com ;
Partagez cette information avec vos contacts!

Liens vers le Calendrier mis à jour:
http://antinuclearbr.blogspot.com/
http://www.facebook.com/events/254929831244070/

Chaîne Youtube pour les vidéos de la "Journée mondiale d'action Fukushima 2012":
http://www.youtube.com/FukushimaActionDay
Envoyer les adresses des vidéos de Youtube: global.fukushima.action.day.2012@gmail.com

 

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 13:06

10La mobilisation internationale est exemplaire. Des dizaines de milliers de messages ont été envoyés au ministre de l’industrie Edano en une seule journée. En soutien aux militants antinucléaires et aux mères de Fukushima, des centaines de personnes se sont rendues devant le ministère (METI), là où est dressé le campement, à l’heure où celui-ci devait être évacué.
 
Et l’évacuation annoncée par le ministère n’a pas eu lieu.
 
Pour autant, l’ordre de d’évacuer le site n’est pas levé, et il est important de continuer à soutenir ces femmes et ces hommes engagés pour l’évacuation des zones contaminées dans la préfecture de Fukushima et l’arrêt définitif de l’utilisation de l’énergie nucléaire au Japon.
 
Merci de continuer à diffuser cette action. Ceux qui manifestent en ce moment ont besoin de votre soutien :
 
 
 
 
 

 

 

 

 

   
   
   
   
manifs-1374--2-.jpg
 
Vous aviez entendu parler de ça à la télé ?
 
.
.
..
Devant le METI le 27 janvier 2012, sur la chaîne FukushimaVideoReport :
.

 
 

 
  

 

 

----------------------------------------

En savoir plus :

 

avec Carlus-Beton

 
avec Uncas
 
 
 
 

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 17:28
tentemeti.jpgAprès « l’arrêt à froid » des réacteurs de Fukushima décrété par le gouvernement en décembre ‒ fin officielle de la catastrophe  ‒, après la suppression des conférences de presse communes Tepco-gouvernement concernant la catastrophe atomique ‒ fin officielle de la communication  ‒, voici le temps de la répression contre le mouvement antinucléaire japonais ‒ fin de la contestation ? . Une fois que l’on ne parlera plus de Fukushima et que les antinucléaires seront neutralisés, il sera alors plus facile de rouvrir les centrales nucléaires du Japon. C’est pourquoi l’ordre d’évacuer la tente installée devant le ministère de l’économie vient d’être donné. Dernier délai : vendredi 27 janvier, 17 heures (JT).
 
Cette tente est insupportable aux yeux du gouvernement. Plantée devant le ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie (METI) à Tokyo, elle est occupée jour et nuit par des militants antinucléaires et pacifistes depuis le mois de septembre 2011. Elle rappelle en permanence le danger continu de l’énergie nucléaire. Appelant les citoyens à manifester régulièrement pour l’évacuation des territoires contaminés, elle a accueilli le mouvement des 100 femmes de Fukushima. Cette tente est devenue au fil des mois un haut lieu de la lutte antinucléaire dans la capitale japonaise, rassemblant plusieurs groupes ayant des objectifs convergents, et organisant la lutte de terrain.
 
Suite à la manifestation de la semaine dernière où le ministre de l’industrie Edano s’est fait chahuter, il est maintenant exigé que les militants quittent les lieux au plus tard vendredi 27 janvier 2012 à 17h. Le motif invoqué est la sécurité, mais il est évident que le motif réel du gouvernement est de faire place nette, afin de supprimer le symbole de ce mouvement contestataire.
 
Vendredi, une conférence de presse des militants est prévue à 13h, puis une manifestation de soutien à 16h devant la tente, devant le ministère de l’industrie. Est-ce que ce sera suffisant pour éviter l’évacuation ?
 
----------------------------------------------
 
 
URGENT
 
Si vous n’êtes pas d’accord avec l’évacuation de la tente devant le METI, contactez directement le ministre de l’industrie au Japon en lui envoyant un mail à cette adresse : omiya@edano.gr.jp
 
Exemple de message à envoyer
 
« Je soutiens les actions d’information pacifistes organisées par les militants de la tente située en face de votre ministère. S’il vous plait, ne faites pas évacuer ces personnes, et écoutez ce qu’elles ont à vous dire. »
 
Mise à jour du 26 janvier :
Une pétition internationale a également été mise en ligne pour demander l'annulation de la décision du campement pacifique des femmes de Fukushima : 15 000 signatures en 12 heures seulement, bientôt 20 000 grâce à vous !
 
 
--------------------------------------------
 
En savoir plus sur l’occupation du METI :
 
Reportage en images de Shingetsu News Agency (15 décembre 2011)

 
 
Article de la journaliste Alissa Descotes-Toyosaki (24 janvier 2012)
 
Billet du blog Le Japon à l’envers (12 novembre 2011)
 
L’action des 100 femmes de Fukushima, et en particulier le message de Mme Sato aux Français (1er novembre 2011)
 
 
 
---------------------------------------
 
 
Autre exemple de présence continue : les vigies d’Hippocrate
 
Depuis bientôt 5 ans, des citoyens se mobilisent et se relaient devant le siège de l’OMS à Genève pour dénoncer un accord honteux avec l’AIEA et pour rappeler à cette institution onusienne ses devoirs tels qu’ils sont inscrits dans sa constitution.
 
 
 

Partager cet article

Repost0

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Actualités sur Fukushima

L'ACROnique de Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Projet Mieruka Fukushima

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Éditions de Fukushima

Publications

Le dernier livre de Jean-Marc Royer

 

 

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -