8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 21:44

yomiuri-shimbunSuite à l’annonce officielle du gouvernement nippon informant les Japonais que les cuves de trois réacteurs de Fukushima Daiichi pourraient être percées (1), nos journaux nationaux se remettent à parler de Fukushima. C’est la seule bonne nouvelle du jour. Mais attention, le mot « plutonium » est encore un gros mot.

 

Non la bonne nouvelle n’est pas dans la fonte des cœurs ou dans le percement des cuves, loin de là, ceux qui suivent l’actualité le savent depuis longtemps (2), mais dans le fait que les médias se préoccupent à nouveau de la plus grande catastrophe nucléaire de tous les temps. Trois mois après les faits, il était temps de réagir. Très bonne nouvelle donc car la loi du silence sur les dangers réels de l’énergie nucléaire commence à se fissurer, et bientôt plus personne ne pourra dire : je ne savais pas.

 

Mais c’est la seule bonne nouvelle malheureusement, car les autres informations ne sont pas vraiment optimistes. On ne peut pas toutes les reprendre en un article, c’est pourquoi je vais porter mon attention aujourd’hui sur celle qui me semble la plus préoccupante : du plutonium vient d’être découvert en dehors de la centrale de Fukushima Daiichi (3). Le 21 avril, un jour avant la fermeture définitive de la zone d’exclusion autour de la centrale, un universitaire du nom de Shinzo Kimura de l'Université de Hokkaido avait recueilli des échantillons en bordure de la route d’Okuma-machi (bourg situé à côté du site nucléaire) et les avait transmis au laboratoire du professeur Masayoshi Yamamoto de l’université de Kanazawa.

 

Pu,94 

 Echantillon de plutonium (photo United States Department of Energy)

 

Les résultats sont maintenant connus : des quantités infimes de plutonium ont été détectées. L’analyse montre trois types de cet élément, dont deux sont 239Pu et 240Pu, représentant un total de 0,078 becquerels par kilogramme. Comme les proportions des divers isotopes permettent de ne pas faire de confusion avec les traces laissées par les essais nucléaires atmosphériques, il est avéré que ce plutonium provient de la centrale, à 1,7 km de là (4).

D’après l’universitaire, les quantités sont si petites que la santé des personnes ne serait pas en danger. Or tout le monde n’est pas de cet avis (5). Le plutonium fait partie des substances les plus toxiques fabriquées par l’homme. NHK ne donne pas le nom du troisième isotope. S’agit-il du 238Pu, comme l’avait décelé Tepco en avril ? C’est l’isotope le plus dangereux, car un millionième de gramme (un microgramme = 0,001 g) ingéré et fixé dans l’organisme suffit à délivrer une dose équivalente à quelques Sieverts sur toute une vie, soit un cancer à terme.

 

Du plutonium avait déjà été trouvé en avril en Corée du sud (6). Un débat a lieu également pour savoir si du plutonium de Fukushima est déjà arrivé aux Etats-Unis (7). Suite aux explosions de plusieurs réacteurs dans les jours suivant le tsunami, des poussières radioactives s’étaient déplacées avec les vents, et l’on craint que le combustible utilisé dans le réacteur n°3, le MOX, ne soit responsable de cette pollution. Par ailleurs, Tepco a déjà diffusé un tableau (8) informant qu’on trouvait de l’uranium et du plutonium dans les eaux d’infiltration du bâtiment des turbines. Pour l’unité 3 par exemple, le taux de l’uranium est inférieur à 6 mg/L et celui du plutonium est inférieur à 12 mg/L  (oui vous avez bien lu, mg et non µg, Tepco voit large !). Tepco, cette entreprise privée en quasi faillite, nous prépare encore bien des surprises.

 

 

tableau tepco 

 

Dans tous les cas, le plutonium diffusé dans l’eau ou dans l’atmosphère est français car c’est AREVA qui le fabrique. Quand on sait qu’en France l’ensemble des réacteurs nucléaires produit chaque année environ 11 tonnes de plutonium (9), autrement dit 11 milliards de microgrammes, on peut se demander si nos dirigeants ont réellement conscience du danger qu’ils font encourir à la population mondiale…

 

Reste à savoir de quelle manière précise du plutonium a pu et peut encore s’échapper de la centrale japonaise. L’agence de l’AIEA, qui vient d’inspecter le site de Fukushima Daiichi, nous le dira peut-être, car elle va rendre public son rapport sur la catastrophe lors de la conférence internationale organisée à Vienne du 20 au 24 juin. Ce sera une semaine marquante dans le paysage médiatique puisqu’ils vont enfin dévoiler ce que l’entreprise Tepco et le gouvernement japonais nous cachent depuis le début. Et il y aura sans doute quelques pleurs et grincements de dents.

 

(1) Le quotidien le plus vendu de la planète, le Yomiuri Shimbun, rapporte cette information le 7 juin.

source : http://www.yomiuri.co.jp/dy/national/T110607005367.htm

 

(2) Voir mes articles précédents

du 2 mai : Les cœurs des réacteurs 1, 2 et 3 de Fukushima Daiichi auraient fondu à 100%

http://fukushima.over-blog.fr/article-les-coeurs-des-reacteurs-1-2-et-3-de-fukushima-dai-ichi-auraient-fondu-a-100-73003947.html

du 13 mai : Le réacteur n°1 de Fukushima Daiichi est devenu une passoire

http://fukushima.over-blog.fr/article-le-reacteur-n-1-de-fukushima-dai-ichi-est-devenu-une-passoire-73723336.html

du 25 mai : Fukushima : 1, 2, 3, ça fait 3 cœurs fondus

http://fukushima.over-blog.fr/article-fukushima-1-2-3-a-fait-3-coeurs-fondus-74602670.html

du 26 mai : Les enceintes de confinement des réacteurs 1 et 2 de Fukushima Daiichi sont percées

http://fukushima.over-blog.fr/article-les-enceintes-de-confinement-des-reacteurs-1-et-2-de-fukushima-daiichi-sont-percees-74711145.html

 

(3) Source : NHK World

 http://www3.nhk.or.jp/daily/english/05_21.html

 

(4) Fin mars 2011, on apprenait par Tepco que des traces de plutonium (238, 239 et 240) avaient été détectées dans le sol de la centrale. Mais l’entreprise avait mis ça sur le compte des anciens essais nucléaires atmosphériques.

source : http://www.sciencesetavenir.fr/depeche/nature-environnement/20110328.AFP7105/japon-des-traces-de-plutonium-dans-le-sol-de-la-centrale-de-fukushima.html

 

(5) Voir l’interview de Hirose Takashi :

http://fukushima.over-blog.fr/article-l-inhalation-de-la-plus-infime-particule-radioactive-72991443.html

 

(6) Source : http://www.chinadaily.com.cn/world/2011-04/13/content_12320816.htm

 

(7) Je l’avais signalé en avril dans cet article :

http://fukushima.over-blog.fr/article-plutonium-et-strontium-en-amerique-72372045.html

 

(8) Lien vers le tableau de Tepco :

http://www.tepco.co.jp/nu/fukushima-np/images/handouts_110522_04-j.pdf

 

(9) Source : rapport n°179 du sénateur Christian Bataille (1997/1998)

http://www.senat.fr/rap/o97-179/o97-1793.html

 

 

 

Pour aller plus loin

  

L’article « Plutonium » de Wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plutonium

 

Les effets du plutonium sur la santé :
http://www.ieer.org/ensec/no-3/no3frnch/effets.html

 

Le plutonium de Fukushima est français :

http://www.news-26.net/politique/285-le-plutonium-de-fukishima-est-francais.html

 

Du plutonium provenant de Fukushima se trouve dans les sols

http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/crise-nucleaire-au-japon/20110621.OBS5589/du-plutonium-provenant-de-fukushima-trouve-dans-les-sols.html

 

Tout savoir sur le MOX

http://clubdeleurope.wordpress.com/2011/04/04/france-nucleaire-tout-savoir-sur-le-mox/ 

 

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 00:03

De nouvelles vidéos, avec quelques images inédites de l'environnement de la centrale. On voit en particulier quelques détails supplémentaires des réacteurs accidentés (quelques zooms) et un bâtiment annexe qui semble également avoir subi une explosion en sa partie supérieure, mais pour l'instant difficile de dire où il se trouve dans la centrale.

 

 

Video NHK World :

http://www.youtube.com/watch?v=k4KAn19kkN0

 

zoom-reacteur-1.jpg zoom sur le réacteur 1

 

 

Video mixée de AVN, NHK et TEPCO, par la CNN

http://www.youtube.com/watch?v=C6QD6i36bFU

 

piscine-n-4.jpg zoom sur la piscine du réacteur 4

 

 

Quartier général à la centrale

http://www.youtube.com/watch?v=_8sH-zLyYC8&feature=player_embedded

 

quartier-general.jpg

 

 

Voir aussi dans ce blog :

 

Voir Fukushima (10)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-10-75542876.html

 

Voir Fukushima (9)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-9-73724224.html

 

Voir Fukushima (8)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-8-73615499.html

 

Voir Fukushima (7)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-7-73508521.html

 

Voir Fukushima (6)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-6-72817263.html

 

Voir Fukushima (5)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-5-72462945.html

 

Voir Fukushima (4)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-4-72364967.html

 

Voir Fukushima (3)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-3-72360441.html

 

Voir Fukushima (2)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-2-71376115.html

 

Voir Fukushima (1)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-71173053.html

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 23:07

2637576_1398.jpgAlors que dans le sondage IFOP diffusé par le JDD le 5 juin, on apprend que 77% des Français sont pour une sortie du nucléaire (62% pour une sortie progressive en 25 ou 30 ans et 15% pour une sortie rapide), beaucoup de sites d’information ne retiennent que le chiffre de la sortie progressive, soit 62%.

 

Pourtant, c’est bel et bien 77% des Français qui souhaitent sortir du nucléaire, soit plus de 3 Français sur 4, et non moins d’un Français sur 3 comme certains essaient de nous le faire croire. Les journalistes ne savent-ils plus lire ? Non, ce n’est pas ça, c’est juste un parti-pris, il suffit de reprendre les dépêches diffusées par Reuters ou l’AFP pour s’en rendre compte. Les medias objectifs ont repris l’intégralité de l’info, avec le chiffre de 77%. Les medias « sous influence » (ou qui ne vont pas chercher l’info à la source ) ont préféré une info moins dure pour le lobby nucléaire, en évitant de parler du nombre détonnant de 77% !

 

Dépêche de l’agence Reuters, datée du 4 juin 2011 : dépêche très claire

source : http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE7530CG20110604

 

« PARIS (Reuters) - Une large majorité des français (77%) souhaite l'arrêt rapide ou progressif, sur 25 ou 30 ans, du programme nucléaire, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche (…) »

 

Puis dépêche de l’AFP le 5 juin : selon les heures, au choix, 62% ou 77%

 

05/06 - 03h36 : 62% des Français souhaitent une sortie progressive

05/06 - 08h24 : 62% des Français souhaitent une sortie progressive
05/06 - 10h36 : Nucléaire: l'opinion a pris conscience du risque
05/06 - 10h53 : Les Français pour la sortie du nucléaire : "CQFD!"…
05/06 - 11h58 : Nucléaire : "la meilleure énergie c'est celle qu'on…
05/06 - 15h01 : Nucléaire: l'opinion a pris conscience du risque

 


Premières dépêches de l’AFP [deux premiers paragraphes au choix] :

 

PARIS (AFP) - [Le président de l'Observatoire du nucléaire, Stéphane Lhomme, a estimé que le sondage Ifop selon lequel "77% des Français sont pour la sortie du nucléaire" montrait que "l'opinion publique française a pris conscience avec Fukushima de la gravité du risque".

"Le chiffre est quand même extrêmement élevé, d'autant qu'on n'est plus dans l'émotion de l'instant", a-t-il souligné auprès de l'AFP.]

Selon un sondage Ifop publié dans le Journal du dimanche, plus de six Français sur dix (62%) souhaitent un arrêt progressif "sur 25 ou 30 ans" du programme nucléaire hexagonal et de ses centrales, et 15% se prononcent pour un arrêt rapide du programme nucléaire français. 22% sont au contraire favorables à sa poursuite et à la construction de nouvelles centrales. 1% ne se prononce pas.

"Pendant 25 ans on nous a dit que Tchernobyl c'était à cause des Soviétiques, et que ça ne pouvait pas arriver dans un pays de haute technologie comme les Etats-Unis, la France et le Japon, tout cet argumentaire s'est effondré", a déclaré M. Lhomme.

"Maintenant l'opinion prend acte que ça peut arriver à tout moment en France et qu'il faut sortir du nucléaire. Et ça malgré la montée au créneau des politiques de droite et de gauche et d'Areva et EDF", a-t-il ajouté.

© 2011 AFP

 

 

Sites qui ont diffusé l’info tronquée (62 %)  (liste non exhaustive) :

 

lesechos.fr

http://www.lesechos.fr/economie-politique/infos-generales/france/afp_00349485-nucleaire-62-des-francais-souhaitent-un-arret-progressif-172277.php

 

la-croix.com

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Nucleaire-62-des-Francais-souhaitent-un-arret-progressif-_NG_-2011-06-05-621780

 

estrepublicain.fr

http://www.estrepublicain.fr/fr/france-monde/info/5212509-Le-nucleaire-fait-peur

 

lepoint.fr

http://www.lepoint.fr/societe/nucleaire-62-des-francais-souhaitent-un-arret-progressif-05-06-2011-1338518_23.php

 

leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/environnement/62-des-francais-pour-une-sortie-progressive-du-nucleaire-05-06-2011-1481380.php

 

actu.orange.fr

http://actu.orange.fr/france/nucleaire-62-des-francais-souhaitent-un-arret-progressif_144052.html

 

goodplanet.info

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Nucleaire-62-des-Francais-souhaitent-un-arret-progressif/(theme)/273

 

france24.com

http://www.france24.com/fr/20110605-nucleaire-62-francais-souhaitent-arret-progressif

 

20minutes.fr

http://www.20minutes.fr/article/735787/62-francais-souhaitent-arret-progressif-nucleaire

 

nouvelobs.com

http://jeanmarcelbouguereau.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/06/06/nucleaire-le-retard-francais-peut-il-etre-rattrape.html

 

enviro2b.com

http://www.enviro2b.com/2011/06/06/un-francais-sur-six-favorable-a-une-sortie-progessive-du-nucleaire/

 

terrafemina.com

http://www.terrafemina.com/societe/labo-didee/articles/4744--des-francais-souhaitent-une-sortie-progressive-du-nucleaire.html

 

usinenouvelle.com

http://www.usinenouvelle.com/article/plus-de-six-francais-sur-dix-favorables-a-une-sortie-de-l-atome.N153189

 

 

Sites qui ont conservé l’intégralité de l’info (77%) (liste non exhaustive) :

 

latribune.fr

http://www.latribune.fr/depeches/reuters/les-francais-pour-sortie-progressive-du-nucleaire-selon-ifop.html

 

tempsreels.nouvelobs.com

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110605.AFP3410/nucleaire-62-des-francais-souhaitent-un-arret-progressif.html

 

lefigaro.fr

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/06/05/04016-20110605ARTFIG00084-les-francais-de-plus-en-plus-hostiles-au-nucleaire.php

 

lemonde.fr

http://www.lemonde.fr/depeches/2011/06/04/les-francais-pour-sortie-progressive-du-nucleaire-selon-ifop_794552.html

 

nicematin.com

http://www.nicematin.com/article/france/nucleaire-62-des-francais-souhaitent-un-arret-progressif

 

midinews.com

http://www.ariegenews.com/france/actualites_economie/2011/34156/nucleaire-62-des-francais-souhaitent-un-arret-progressif.html

 

lexpress.fr

http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/nucleaire-l-opinion-a-pris-conscience-du-risque_999462.html

 

lanouvellerepublique.fr

http://www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/Environnement/Nucleaire-l-039-opinion-a-pris-conscience-du-risque

 

news.fr.msn.com

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/france/article.aspx?cp-documentid=158088677

 

 

Sites qui ont corrigé leur article (62% > 77%) (liste non exhaustive)

 

varmatin.com

http://www.varmatin.com/article/france/nucleaire-62-des-francais-souhaitent-un-arret-progressif

 

lamontagne.fr

http://www.lamontagne.fr/france_monde/national/nucleaire_62_des_francais_souhaitent_un_arret_progressif@CARGNjFdJSsBERwEBBw-.html

 

 

 

Allez, il est encore temps de corriger le tir !

Demandez à vos journaux préférés de vérifier leurs sources, de ne pas détourner les résultats des sondages, et de faire une rubrique sur l’actualité à Fukushima Daiichi !

Soyez exigeant avec l’information.

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 20:59

DSCF2325.JPGAprès une bataille de sondages contradictoires sur la sortie du nucléaire commandés en mars dernier par EDF et Europe Ecologie au mois de mars (1), un nouveau sondage vient confirmer les résultats du mouvement écologiste, avec une évolution de l’électorat de droite puisque 55% des sympathisants de l’UMP sont favorables à la sortie du nucléaire d’ici 25 à 30 ans. La radioactivité n’a en effet pas de couleur politique et c’est uniquement le bon sens qui conduira un jour la France à sortir du nucléaire.

  

Dans un sondage exclusif Ifop pour le JDD, 62% des Français interrogés se disent favorables à une sortie progressive de l'atome. Ils n'étaient "que" 51 % mi-mars, quelques jours après le tsunami qui a balayé le nord-est de l'archipel japonais. Preuve que la tendance s'est renforcée, ils ne sont plus que 22% à estimer que la France doit "poursuivre son programme nucléaire et construire de nouvelles centrales", contre 30% il y a trois mois. (...)

Voir les résultats du sondage et lire la suite de l’article :

http://www.lejdd.fr/sondage/les-francais-pour-une-sortie-progressive-du-nucleaire-191.html

 

Dans un sondage réalisé en 2006 par BVA pour Agir pour l’environnement, on savait déjà que 80% des Français étaient favorables à un référendum sur la sortie du nucléaire en France

Résultats du sondage BVA :

http://www.agirpourlenvironnement.org/pdf/sondagenucleaire.pdf

 

Alors que notre ministre « de l’écologie » ne croie pas que ce soit possible de se séparer de l’énergie nucléaire (2), il reste donc aux 50 millions de Français favorables à la sortie du nucléaire à demander à nos dirigeants politiques qu’ils organisent un référendum sur le sujet ! Plusieurs moyens existent comme écrire à son député pour le sensibiliser, ou signer une pétition. Reste à le faire et à diffuser cet article autour de soi.

 

Pour écrire à son député, c’est ici :

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp

 

Pour signer la pétition, c’est là :

http://www.referendum-nucleaire.fr/

 

 

(1) http://lexpansion.lexpress.fr/economie/bataille-de-sondages-sur-la-sortie-du-nucleaire-en-france_251003.html

(2) http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/77-des-francais-veulent-la-fin-du-nucleaire_999526.html . C’est cette même ministre qui, dans l’émission « Complément d’enquête » sur le nucléaire, se lamentait sur l’énergie photovoltaïque car : « rien n’était prévu pour le démantèlement des fermes solaires » (à voir ici : http://info.france2.fr/complement-denquete/?page=accueil&id_rubrique=110 à 1h01min50s)

 

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 23:13

Voici quelques témoignages de scientifiques étatsuniens, australien, britannique…

 

 

kaku-michio.jpgPour Michio Kaku, le cauchemar de Fukushima n'est absolument pas fini.

Il le qualifie de bombe à retardement. Il est persuadé que le gouvernement japonais ment continuellement et que TEPCO se caractérise par une incompétence notoire.

Voir la vidéo (en anglais) :

http://www.youtube.com/watch?v=i8yrkalIkPQ&feature=player_embedded

 

caldicott.jpgPour Helen Caldicott, le Japon pourrait devenir inhabitable.

Un évènement du type Tchernobyl est encore possible. S’il y a une très grosse réplique, le réacteur 4 pourrait s’effondrer et cela provoquerait un relâchement énorme de radioactivité dans l’atmosphère. De la même manière, une nouvelle explosion d’hydrogène n’est pas à exclure. Si le vent allait vers le sud à ce moment-là, c’est Tokyo qu’il faudrait évacuer.

Voir la vidéo (en anglais) :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4ITrXVJMKeQ

 

busby.jpgPour Christopher Busby, la situation va s’aggraver.

Les taux de radioactivité dans le monde sont partout supérieurs aux taux normaux car des gaz et des liquides radioactifs sont relâchés sans arrêt à Fukushima. C’est un problème mondial. Il faudrait que le gouvernement japonais prenne le contrôle de la situation, mais la situation est devenue hors de contrôle.

Ecouter l’interview (en anglais) :

http://www.youtube.com/watch?v=Vz4I5rb3_BM&feature=player_embedded

 

arnie-gundersen.jpgPour Arnie Gundersen, les dangers de Fukushima sont pires et de plus longue durée que ce l’on pense.

Interview exclusif d’Arnie Gundersen, par Chris Martensen, docteur en neurotoxicologie : Dans la partie 1 de cette interview, Chris et Arnie récapitulent les dégâts causés aux réacteurs de Fukushima par le tsunami, ce qu’a fait Tepco pour y faire face, et ce qu’il reste à faire dans la centrale accidentée. Dans la partie 2, ils évaluent les risques sanitaires de la catastrophe et expliquent ce que les gens devraient faire, y compris sur la côte ouest des Etats-Unis, si la situation s’aggravait.

Lire ou écouter l’interview (en anglais) :

http://carolynbaker.net/2011/06/03/exclusive-chris-martenson-interviews-arnie-gundersen-the-dangers-of-fukushima-are-worse-and-longer-lived-than-we-think/

 

 

Qui est Michio Kaku ?

D’ascendance japonaise, Michio Kaku est né en Californie en 1947. Il obtient son doctorat en 1972 au Berkeley Radiation Laboratory de l’Université de Californie. Physicien étatsunien, il est titulaire de la chaire Henry Semat et professeur en physique théorique au City College de New-York. Il est engagé dans une recherche sur la « théorie du tout », cherchant à unifier les quatre forces fondamentales de l’univers. Passionné de vulgarisation scientifique, il est l’auteur de Vision, paru chez Albin Michel en 1997.

source :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michio_Kaku

 

Qui est Helen Caldicott ?

Helen Caldicott est née à Melbourne en 1938. Médecin australienne, elle abandonne sa carrière médicale pour se consacrer au mouvement anti-nucléaire et milite pour la reconnaissance des dangers des faibles doses radioactives. En 1982, elle fonde l’association Women’s Action for Nuclear Disarmament (WAND), visant à réduire l’utilisation de l’énergie nucléaire. Elle travaille à la création de groupes comme l’International Physicians for the Prevention of Nuclear War, qui a été récompensé par le prix Nobel de la paix en 1985. Récompensée par 19 doctorats honoraires, la Smithsonian Institution a nommé Helen Caldicott comme l’une des femmes les plus influentes du XXe siècle.

source :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Helen_Caldicott

 

Qui est Christopher Busby ?

Christopher Busby (né en 1945) est un scientifique Britannique. Il a obtenu un doctorat en chimie physique à l’université de Kent. Il est connu pour ses théories controversées sur les effets négatifs sur la santé des très faibles doses de rayonnements ionisants. 

En 2001, membre du Comité de surveillance sur l'uranium appauvri (DUOB) au ministère de la Défense britannique. En 2003, membre de la Faculté de médecine, Université de Liverpool, dans le département d'anatomie humaine et biologie cellulaire. En 2004, responsable du réseau pour l'interprétation des politiques en matière de santé de l'enfant et d'environnement (PINCHE : Policy Interpretation Network on Children's Health and Environment) créé par l’Europe.

Il est aujourd’hui le directeur de Green Audit, une agence de conseil en environnement.

source :

http://en.wikipedia.org/wiki/Christopher_Busby

 

Qui est Arnie Gundersen ?

Arnold, ou Arnie Gundersen est un ancien cadre de l'industrie de l’énergie nucléaire. Il a plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de la surveillance du démantèlement. Aujourd’hui, il est ingénieur en chef chez Fairewinds Associates, entreprise de recherche, d’expertise et d’aide juridique sur les questions de fiabilité et de sécurité dans l’industrie nucléaire. A. Gundersen a remis en question la sécurité de l’AP1000 de la Westinghouse Electric Company, un projet de troisième génération de réacteurs nucléaires. Il a également exprimé ses préoccupations concernant le fonctionnement de la centrale nucléaire de Vermont Yankee. Il a participé à l'enquête sur l’accident de Three Mile Island en tant que témoin expert.

source :

http://en.wikipedia.org/wiki/Arnold_Gundersen

 

  

Remarque : désolé pour ceux qui ne maîtrisent pas l’anglais, il est temps d’apprendre cette langue internationale ! C’est très long de retranscrire et/ou de traduire un texte correctement.

 

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 12:01
De la vapeur extrêmement radioactive sort d’une crevasse du sol du réacteur n°1.
Les valeurs relevées par Tepco sont les plus hautes jamais réalisées dans l’air de la centrale : 3 à 4 Sieverts par heure. C’est énorme. On se rapproche des doses mortelles à court terme. Il sera donc hors de question pour les hommes qui travaillent à Fukushima Daiichi de retourner voir ce qui se passe dans le réacteur 1, si une telle pollution perdure.
 
vapeur.jpgComment analyser la situation ? Il est probable que le corium, cette masse en fusion composée du cœur du réacteur ait rencontré, dans sa descente incontrôlable, une masse d’eau.
Celle-ci, au contact du corium qui est à une température de l’ordre de 3000°C, se transforme immédiatement en vapeur. Sous l’effet de la pression, elle se faufile dans la moindre fissure qu’elle trouve dans le béton des fondations du réacteur. Et là, elle a le choix dans les fissures ! Il y a encore eu un tremblement de terre ce matin d’une intensité de 5,6 à 20 km de la côte, ce qui ne doit pas arranger les choses.
Comment arrêter cette machine à vapeur infernale ? On ne peut pas tout simplement, car il semble bien que nous nous rapprochions du scenario du pire. Malgré tout, la société Tepco ne voit pas en quoi cela pourrait la retarder dans les travaux en cours dans la centrale. Je les trouve bien optimistes, car si l’homme a prévu d’utiliser une énergie abondante, celle de l’atome, il n’a pas de solution contre la descente d’un cœur fondu dans le sol.
 
Et ce que je crains le plus, c’est que les hommes soient un jour obligés d’évacuer la centrale à cause d’une radioactivité trop élevée. Et alors… qui s’occupera de Fukushima ? Qui s’occupera de refroidir les cœurs des autres réacteurs ? Qui s’occupera de refroidir les piscines de stockage de combustible usé ?
 
sources :
 
 
Vidéo Tepco de ces vapeurs du réacteur n°1

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 00:46
A voir et entendre, une publicité japonaise de 1991, archivée par le site Culturepub.
 
Pub japonaise de General Electric :
 
 
 
On peut y lire et entendre entre autres (*) :
 
avenir radieux« When Tokyo Electric Power gave GE our largest export order ever, it gave Tokyo the largest, most efficient power plant of its kind in the world. Which means more jobs for our people back home and a better future for the people of Japan.
GE, we bring good things to life. » 
 
« Quand Tepco a signé le plus gros contrat à l’export de GE (General Electric), nous avons équipé Tokyo de la centrale la plus efficace en son genre au monde (1). Ce qui veut dire plus d’emplois chez nous et un avenir meilleur pour les Japonais.
GE, nous améliorons votre quotidien. »
 
20 ans plus tard, les Japonais pleurent, et le monde avec.
 
Mais aussi, en 2011, on entend le gouvernement français et le groupe AREVA qui diffusent en cœur le même genre de message, à savoir que la nouvelle génération de centrales nucléaires, l’EPR, est « la plus sûre au monde ».
sources :
 
Avec ses 58 réacteurs, les Français risquent malheureusement de pleurer aussi un jour. Après Mayac (1957), Three Mile Island (1979), Tchernobyl (1986) et Fukushima (2011), on sait maintenant que le nucléaire produit des accidents graves régulièrement partout dans le monde. Pour le prochain, à qui le tour (2) ?
 
(1)  Même si dans cette pub il ne s'agit pas de la même centrale nucléaire (ça pourrait aussi être celle de Tokai), c'est bien GE qui a construit les réacteurs 1, 2 et 6 à Fukushima Daiichi.
(2) Lire à ce sujet : "Un accident nucléaire en Europe : une certitude statistique"
 
 
Addendum
La dernière publicité d'AREVA :
La contre-pub du réseau Sortir du nucléaire :
 
 
(*) Texte intégral de la publicité :
 
 
“We make your daughter dance, take you to the sun, we start you up and light your way.
 
When day is done, we make you pretty, we make you smile.
 
GE, we bring good things to life.”
 
 
 
The people in Tokyo, like people everywhere, know their future depends upon getting more electricity in a more economical way. To get it they turn to GE, the world leader in gas and steam turbine technology.
 
 
 
“We bring you closer to the ones you love.”
 
 
 
When Tokyo Electric Power gave GE our largest export order ever, it gave Tokyo the largest, most efficient power plant of its kind in the world. Which means more jobs for our people back home and a better future for the people of Japan.
 
 
 
“GE, we bring good things to life”
 
 
 
« Nous faisons danser votre fille, nous vous apportons le soleil, nous vous faisons démarrer et éclairons votre chemin.
 
Quand le jour se termine, nous vous rendons beaux, nous vous faisons sourire.
 
GE, nous améliorons votre quotidien. »
 
 
 
Les gens de Tokyo, comme les gens de partout, savent que leur futur repose sur plus d’électricité de manière plus économique. Pour y arriver, ils se tournent vers GE, le leader mondial dans la technologie des turbines à gaz et à vapeur.
 
 
 
« Nous vous rendons plus proches de ceux que vous aimez. »
 
 
 
Quand Tepco a signé le plus gros contrat à l’export de GE (General Electric), Tokyo a été équipé de la centrale la plus efficace en son genre au monde. Ce qui veut dire plus d’emplois au pays et un avenir meilleur pour les Japonais.
 
 
 
« GE, nous améliorons votre quotidien. »
 
 

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 22:39

Retour vers le mois de mars 2011...

 

Le 11 mars, le tsunami frappait la centrale de Fukushima Daiichi. Voici quelques photos présentant l'arrivée de la vague sur la centrale :

http://www.dailymail.co.uk/news/article-1388629/Japan-tsunami-destroyed-wall-designed-protect-Fukushima-nuclear-plant.html

 

 

vague-fuku.jpg

 

 

Les 20 et 24 mars, un petit drone a survolé et photographié la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, donnant des vues aériennes intéressantes du site :

http://photos.oregonlive.com/photo-essay/2011/03/fukushima_dai-ichi_aerials.html

 

 

Ah et puis j'oubliais, la nouvelle webcam de Tepco, donnant une image des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi 24 heures sur 24, avec un décallage de 30 secondes par rapport au temps réel. Au premier plan, le réacteur 1, puis le 2, le 3 et le 4 en enfilade. On peut constater que ça fume encore tous les jours là-bas, et que rien n'est réglé.

 

Lien vers la webcam :

http://www.tepco.co.jp/nu/f1-np/camera/

 

localisation-webcam.jpgLocalisation de la webcam et angle de vue

 

 

Voir aussi dans ce blog :

 

Voir Fukushima (9)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-9-73724224.html

 

Voir Fukushima (8)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-8-73615499.html

 

Voir Fukushima (7)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-7-73508521.html

 

Voir Fukushima (6)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-6-72817263.html

 

Voir Fukushima (5)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-5-72462945.html

 

Voir Fukushima (4)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-4-72364967.html

 

Voir Fukushima (3)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-3-72360441.html

 

Voir Fukushima (2)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-2-71376115.html

 

Voir Fukushima (1)

http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-71173053.html

 

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 21:57

Je vous propose un détour vers une page du blog Turpitudes, qui tient un regard satirique et décalé sur l'actualité et où chaque turpitude est illustrée de dessins de presse et de caricatures humoristiques. Ici sur les turpitudes liées à l’accident de Fukushima.

  

Définition du Grand Robert :

turpitude [tyRpityd] n. f.

ÉTYM. v. 1390; lat. turpitudo, de turpis «  honteux  ».

Une, des turpitudes. Action, parole, idée basse, honteuse.  Bassesse, horreur. | Imputer à une nation la turpitude d'un seul.| Présenter des turpitudes sur la scène

 

 

Fukushima, le nucléaire allemand, Homer Simpson et les autres

 

Y’a pas à dire en Allemagne, y’a quand même de sacrés péteux. Deux catastrophes nucléaires en 30 ans et voilà que nos cousins germains annoncent un arrêt net de huit de leurs centrales tout de suite et des neuf autres que compte leur parc dans la décennie à venir soit une sortie du nucléaire programmée à 2022. C’était à prévoir puisque comme le soulignait alors Piet dans le Zélium du mois de Mai, des chaînes allemandes, autrichiennes et suisses avaient demandés, suite à la catastrophe japonaise, de ne pas diffuser certains épisodes des Simpson. Rappelons pour nos lecteurs non avertis que dans cette série animée américaine,  le personnage principal Homer est un employé incompétent et jaune de peau de la centrale nucléaire de Springfield.

 

lasserpe turpitudes En France, au grand désarroi de nos amis écolos, on en est loin et la fermeture potentielle de nos 59 centrales paraît utopique puisque après le stress test des banques voilà maintenant que depuis Mars on réfléchit à de puissants et infaillibles tests de résistance sur 143 réacteurs européens donc, nous le précisions plus haut, 59 bleu-blanc-rouge.

 

Mais revenons sur Fukushima si vous le voulez bien. Fukushima à qui rien ne pouvait arriver, s’est donc pris il y a maintenant deux mois, un tsunami de plein fouet. Et puis pendant deux semaines on a suivi, avec haleine, les états successifs des réacteurs 1, 2, 3 et puis tout comme Tchernobyl, les déplacements des nuages…où va-t-il aller ? Est-il dangereux ou nous veut-il du bien ?

(…)

 

Lire la suite ici :

http://turpitudes.over-blog.com/article-fukushima-le-nucleaire-allemand-homer-simpson-et-les-autres-75222102.html

 

 

Source dessin Lasserpe - http://lasserpe.blogs.sudouest.fr

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 21:46

"Appel pour une journée d’action internationale le 11 juin, afin de mettre un terme à l’ère nucléaire"

 

Aux ami(e)s de France

Au Japon, il y a deux mois, nous avons eu des accidents nucléaires très graves à Fukushima. Au 11 juin 2011 (trois mois après ces accidents), nous appelons les associations et les mouvements sociaux divers dans le monde entier à organiser une journée d’action internationale contre le nucléaire. Afin de réaliser ce projet, nous souhaitons que les associations et les groupes en France adhérent à cette initiative. Si vous vous associez à ce projet, nous souhaiterions recevoir votre réponse, et nous joindrons le nom de votre association ou groupe a notre communication. Dans la mesure du possible, nous souhaiterions que vous organisiez une manifestation ou réunion le 11 juin pour réfléchir ou discuter sur les accidents nucléaires de Fukushima. Maintenant, avec les citoyens du monde entier, nous devons mettre fin à l’ère nucléaire. Et nous espérons ouvrir le futur post-nucléaire avec vous.

 

Source :

http://nonukes.jp/wordpress/?page_id=171

L’Association pour mettre un terme au nucléaire et réaliser le passage aux énergies alternatives
http://e-shift.org/

Le Congres d’urgence pour faire face aux accidents nucléaires de Fukushima
http: //2011shinsai.info/node/125

 

DSCF2317.jpg

 

En réponse à cet appel, des actions sont d'ores et déjà prévues le 11 juin :

(source actualisée :

http://groupes.sortirdunucleaire.org/spip.php?page=japon-affichage-actions )

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans Que faire ?
commenter cet article

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone   

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Aider le Japon maintenant

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog