27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 14:33
Fukushima : appel à l’aide à Luc Oursel (AREVA), Henri Proglio (EDF), Pierre-Franck Chevet (ASN), Bernard Bigot (CEA) et Jacques Repussard (IRSN)

Messieurs les promoteurs de l’énergie nucléaire,

 

Avez-vous entendu l’appel au secours international lancé par l’électricien Tepco et par le gouvernement japonais il y a quelques jours ? Cet appel s’adresse à vous, experts nucléaires, pour trouver une solution rapide à l’urgence actuelle.

 

Quelle est cette urgence, alors que l’arrêt à froid a été déclaré en décembre 2011 ?

 

Depuis deux ans et demi, nous sommes témoins impuissants de ce qui se passe à Fukushima. 3 cœurs fondus, 3 coriums perdus, 3 enceintes de confinement percées, 3 explosions atmosphériques, 3 piscines de combustible en position instable. A la limite, on aurait encore pu espérer qu’une fois le nuage passé, les coriums refroidis et les piscines vidées de tout combustible, tout était maîtrisé. Mais on est loin d’une stabilisation de la situation. On se retrouve plutôt proche d’un clash.

 

Peut-être étiez-vous en vacances et n’êtes vous pas au courant des évènements de cet été car je n’ai pas encore vu – excepté sur le site de l’IRSN qui affirme que la situation ne s’aggrave pas – la moindre réaction de votre part après la reconnaissance officielle d’un flux continu de plusieurs centaines de m3 d’eau hautement radioactive se déversant directement dans l’océan Pacifique !

 

La communauté internationale ne semble pas avoir pris la mesure du problème. Pourtant, un cap irréversible a été franchi : Fukushima, même si on s’en doutait fortement, est devenu officiellement une fabrique internationale de radionucléides dont personne ne maîtrise le mécanisme.

 

Personnellement, je ne suis pas expert nucléaire, alors que vous, si. C’est donc bien à vous que Tepco s'adresse. Il vous appartient donc de réagir rapidement puisqu’il s’agit d’une urgence nucléaire reconnue par la NRA, l’agence de régulation nucléaire japonaise.

 

Si on ne trouve pas de solution rapide, le combustible et les produits de fission contenus dans les trois coriums perdus – soit 250 tonnes – vont se déverser en continu durant des dizaines d’années dans l’océan Pacifique. Certes, ils se diluent, mais ils ne disparaissent jamais et entrent dans la chaîne alimentaire mondiale, avec les effets de concentration que vous connaissez.

 

Vous, promoteurs de l’énergie nucléaire, avez maintenant l’obligation morale de trouver une solution immédiate pour arrêter cette contamination constante. Il est urgent que vous répondiez maintenant au SOS de Tepco, car chaque particule radioactive lâchée dans l’environnement va parcourir la terre durant des centaines d’années, voire des milliers pour certaines, et affecter les êtres vivants.

 

Personne, depuis deux ans et demi, n’a encore trouvé de solution à la catastrophe nucléaire de Fukushima. Si vous et l’armée d’experts français que vous dirigez – les meilleurs au monde selon vous puisqu’aucun accident nucléaire n’est encore arrivé dans l’Hexagone – n’avez de solution immédiate à fournir au Japon, alors prenez les mesures immédiates pour arrêter le nucléaire en France, car aucune de vos centrales nucléaire n’est plus sûre que celle de Fukushima.

 

Le plus gros problème est qu’il semble que vous n’ayez pas de solution. On ne vous entend pas. Votre silence cache votre désarroi. Vous vous cachez derrière vos hautes fonctions car vous n’avez pas de solution à apporter contre la pollution continue de la planète.

 

Soyez responsables, ayez du courage, reconnaissez que la bataille est perdue, afin de sauver ce qui est encore sauvable. Informez les hommes et les femmes politiques sur les conséquences du rayonnement alpha du plutonium dans nos cellules. Faites en sorte qu’ils prennent conscience de l’urgence présente afin qu’ils engagent immédiatement notre société dans une reconversion énergétique. Nous avons besoin de vos dizaines de milliers d’employés pour que le danger atomique reste confiné. Mais nous n’avons plus besoin de cette énergie nucléaire qui nous met en constant danger de maladie et de mort.

 

L’avenir de l’humanité est encore entre vos mains : s’il vous plait, trouvez une solution immédiate à l’urgence de Fukushima, ou arrêtez immédiatement le nucléaire.

 

Si cela est trop difficile pour vous, alors s’il vous plait, démissionnez de vos postes de responsabilité car, dans ce cas, vous n’êtes plus en mesure de protéger vos concitoyens.

 

 

 

Pierre Fetet

 

 

 

Edit du 7/09/13 :

Un lecteur m'a fait remarquer que le patron du CEA n'est pas Yves Bréchet, mais Bernard Bigot. J'ai donc changé le titre en conséquence. Yves Bréchet est Haut-commissaire à l'énergie atomique, c'est à dire conseiller du CEA, du gouvernement, etc...d'un point de vue scientifique. Mais comme il est expert en nucléaire, je pense que l'appel de Tepco s'adresse également à lui.

 

L’homme est sans défense face à la radioactivité. Aucun de ses sens n’est en mesure de la percevoir. Il ne ressent pas la radioactivité qu’il subit. La radioactivité n’éveille en nous aucune alerte. La radioactivité se joue de notre instinct de conservation. Bien qu’on en meure, aucune douleur d’aucune sorte ne nous avertit de l’agression ponctuelle soufferte, nous invite à nous éloigner des lieux.

Paolo Scampa, La chambre à gaz atomique. Traité de physique sur la contribution des essais nucléaires à la contamination finale de l’atmosphère, éditions V.F.F. Research Institute “ Mare Nostrum “ e.V. , Wildon, 2011, p. 48

Partager cet article

Repost0

commentaires

DJ 15/10/2013 01:58

Bonsoir Pierre ,
toujours avide d'information , je m'abstiens generalement de tout commentaire ,
( pour recevoir ce type de reponse ...!!! Mais bon au simple touriste on ne peux que recommander la plage de Fukushima ... ) J'avais reagi alors sous pression , facon joint torique defectueux , apres de longues heures de lecture , en oubliant au passage la plus elementaire courtoisie ,
de vous remercier et feliciter pour l'excellent et o combien necessaire travail d'information effectue .C'est l'occasion d'y remedier .
Amicalement David

tcherkachine berny 06/10/2013 12:26

contente de voir qui reste des humain sur cette planète qui ce batte pour intolérable et ces gouvernement sans conscience , je me set impuissante mais prête a bouger a mon niveau !!

Anonyme 03/10/2013 05:40

Venez voter http://www.endecocide.eu/examples-of-ecocide/?lang=fr.

SERVANT Etienne 12/09/2013 06:37

Ce ne sont pas 3 mais bienb 4 piscines à combustible qui sont sinistrées ...

Anonyme 08/09/2013 10:07

http://www.lemonde.fr/japon/video/2013/09/07/comprendre-la-situation-a-fukushima-en-deux-minutes_3472694_1492975.html

jerome 04/09/2013 14:38

Des appels de cette sorte on peut en faire tout les jours plusieurs fois par jour...
ça donne l'impression d'etre important mais pas plus.

On ne fera pas avancer la question de l'énergie mondiale de la sorte.

Bon courage.

Lionel 05/09/2013 17:32

L'énorme différence entre les veilleurs, les lanceurs d'alertes, les authentiques citoyens au sens de la solidarité et les grandes gueules, est que au moins les premiers pourront avoir la tête haute et dire "nous avons fait ce que nous avons pu, en notre âme et conscience !".
Certes une pétition et un appel perdus parmi tant d'autres ne sont que gouttes d'eau mais alors soyons inventifs, imaginons donc d'autres moyens de progresser dans l'exercice de la Démocratie qui soit plus efficace "qu'un appel que l'on peut écrire tous les jours".
Pour ce qui est de se sentir important, il y a bien d'autres moyens nettement plus efficaces et comme je ne pense pas que les gens dont je parle soient des imbéciles et ils s'en seront rendu compte.
Mais... qu'est-ce que la question énergétique vient faire là dedans ???
Seriez vous un adepte des maoïstes qui disaient "On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs", manière de dire que l'enrichissement des uns vaut bien le sacrifice des autres ???
Même faire du "rentre-dedans" est tout un art !

bernard 04/09/2013 23:12

Bonsoir, (avant tout, la politesse n'est pas que pour les cochons)

..."Des appels de cette sorte on peut en faire tout les jours plusieurs fois par jour...
ça donne l'impression d'être important mais pas plus."...

Pauvre Bloomberg (sic), qui utilise cette info pour se sentir "important" :

http://www.bloomberg.com/news/2013-08-21/tepco-shares-plunge-on-report-of-serious-radiated-water-leak.html

Quelle chance pour Bloomberg de lui permettre d'exister grâce à ce simple blog !

..."On ne fera pas avancer la question de l'énergie mondiale de la sorte."...

C'est un petit peu "hors sujet", pour rappel ce n'est pas l'énergie qui est en cause, mais l'accident incontrôlable qui souille pour des années le Pacifique. D'autant plus que l'AIEA se prépare à intervenir (voir l'article de Bloomberg) :
"The International Atomic Energy Agency in Vienna and the U.S. Nuclear Regulatory Commission said they are prepared to help."

300tonnes/jour (ou m3), Tepco a avoué (après les élections) que c'était depuis plus de 2 ans !
Normal pour se sentir "important" !

Cathy 04/09/2013 21:08

Oui, il y a GRANDE urgence !
voyez pourquoi : http://attentiondanger.over-blog.com/article-fukushima-les-hommes-sont-irresponsables-119871301.html

Pierre Fetet 04/09/2013 18:53

@jerome
Ah bon, parce que ce n'est pas important ?
Je relaie les appels de Tepco, du gouvernement japonais, et maintenant d'un ancien directeur de la centrale de Fukushima :
http://www.lemonde.fr/japon/article/2013/09/04/fuites-d-eau-contaminee-un-ancien-directeur-de-fukushima-en-appelle-a-une-aide-etrangere_3470724_1492975.html

bernard 03/09/2013 16:26

Bonjour,

Je reviens avec une info, que vous avez certainement déjà vu.
L'eau solide ! lien :

http://avicennesy.wordpress.com/2013/09/01/leau-solide-qui-pourrait-revolutionner-lagriculture-mondiale/

Solidifier l'eau des citernes serait une bonne chose, à moins que la radio-activité, ne modifie les propriétés de ce système.
Si quelqu'un a des connaissances en chimie, un déchiffrage serait intéressant.

Delphin 03/09/2013 15:16

Bonjour,

Une seule solution pour l'eau contaminée qui s'accumule, sachant que le Japon est, de toute façon, trop petit pour un stockage à long terme de quantités aussi monstrueuses :

Pomper chroniquement l'eau radioactive, pour la transférer dans de multiples réservoirs disposés dans de multiples bateaux sillonnant ultérieurement les océans du Globe pour rejeter continuellement en très faible quantité l'infâme liquide.

Chaque embarcation devra avoir embarqué des "experts" AIEA par ex., pour veiller à ce que les pollutions respectent des critères d'éloignement certains des rivages et des êtres vivants (bancs de poissons par ex., repérés par sonars et autres).

C'est, ni plus ni moins, ce que fit Tchernobyl avec un nuage qui accomplit 2 révolutions autour de la planète, préservant d'autant Biélorussie et Ukraine.

Cette fois, ce relâchement à très très faible débit, très contrôlé et sur plusieurs années, serait - à la différence de Tchernobyl - normalement inoffensif pour le monde vivant.

De toute façon, c'est ce à quoi le lobby arrivera, expliquant qu'il vaut mieux une dilution contrôlée qu'un relâchement sauvage, radiologiquement régionalement épouvantable.

Delphin

simple-touriste 15/10/2013 01:08

L'océan est déjà radioactif, mon pauvre.

La nature est pleine d'uranium, beurk. Il y en a partout. C'est horrible ce minerai éparpillé un peu partout.

Ubick 06/09/2013 09:54

C'est la conclusion à laquelle je suis également arrivé de mon coté, avec peut-être des modalités différentes (je ne crois pas qu'il se soucieront des bancs de poissons, voyez l'attitude des Japonais vis-à-vis de la faune marine, baleines, requins, dauphins;-).
Il me parait clair que la réactivation du sujet Fukushima, sous-rubrique fuite d'eau, est orchestrée pour provoquer l'assentiment des populations, locales et mondiales, à ce relâchement d'eau contaminée. Déjà quelques indices, quand on lit ça et là dans les articles de la presse mainstream que des relargage d'eau pourraient être effectués, dans une dilution qui la maintiendrait au dessous des normes internationales en matière de déversements de liquides radioactifs. Certains ne manqueront pas de souligner que les centrales en activité rejette déjà des effluents contaminés, en quantité contrôlées, et ne verront aucune objection ç ce que Tepco fasse de même. Mais là ou le bât blesse, c'est que depuis 2 ans, les ruines de la centrale ont déjà vomi assez de liquide contaminé pour exploser ces fameuse normes. car le problème ne sera pas la dilution avant relargage, mais la quantité totale de radio nucléides ainsi infusés dans la chaîne alimentaire. Il est facile de diluer ce liquide pour le ramener en-dessous des normes, et c'est ce que ne manqueront pas de faire les intervenants (Tepco et son actionnaire majoritaire, l'état nippon). Ensuite, il suffira de quelques articles ou l'on montrera de valeureux japonais en combinaison blanche rejeter dans le Pacifique cette eau "faiblement" souillée, avec en sous-titre de l'image: vous voyez, on fait quelque chose. Mais au total, 100 litres de concentré radioactif ou 100 000 litres dilués, ça revient peu ou prou au même. Je n'ose plus dire que j'habite sur les rivages du Pacifique, j'ai plutôt l'impression d'être au bord de la fosse septique du nucléaire, que les shadocks de l'île d'en face continue de remplir. La seule différence est que désormais ils auront l'accord tacite des populations impuissantes et la bénédiction des autorités prises au piège, ou vice versa.

Stan 01/09/2013 21:53

Bienvenue en Belgique nucléaire et au pays de l'art de paraphraser.
Lisons donc ceci pour comprendre que tout va bien dans l'ère des réacteurs fissurés.

http://www.afcn.be/fr/news/rencontre-internationale-d-experts-a-bruxelles/632.aspx

Bonne soirée et puis bonne chance.

Pierre Fetet 01/09/2013 10:38

0,07 à 1,8 Sievert mesuré près d'autres cuves de stockage. Un ouvrier prend une dose mortelle à cet endroit en 4 heures. Le marécage radioactif inaccessible s'installe progressivement sur le site.
En français : http://www.lemonde.fr/japon/article/2013/09/01/radioactivite-elevee-pres-de-quatre-reservoirs-de-la-centrale-de-fukushima_3469478_1492975.html
En anglais : http://ajw.asahi.com/article/0311disaster/fukushima/AJ201309010021

simple-touriste 15/10/2013 01:06

"Un ouvrier prend une dose mortelle à cet endroit en 4 heures. "

N'importe quoi.

Sylvie 80 01/09/2013 21:10

Je me demande si ces cuves sont adaptées aux séismes, car il y en a quelques du côté de la centrale ?

Lionel 01/09/2013 19:24

En effet, c'est bien ce que nous redoutons le plus depuis le début, qu'un incident provoque l'isolement du site et l'exclusion de tout être humain pour une intervention, voire une cessation du pouvoir de refroidir ce qui reste et de créer toutes les conditions pour un suraccident dévastateur !
Car bien sur que les #5 et #6 ne seraient plus refroidis non plus...

Sylvie 80 31/08/2013 21:30

Bonjour Pierre,

Merci pour ce texte –
Comme d’habitude, notre chère presse nationale n’en a pas parlé ni les destinataires de votre lettre ouverte qui depuis 2 ans et demi ont dû préparer cette intervention, je suppose …

Mais il est évident que le monde nucléaire na va pas se précipiter à Fukushima car il sait pertinemment qu’il est dans l’incapacité technique de maîtriser l’écoulement de l’eau et encore plus celui de l’eau contaminée : prendre une grande claque publique ne l’enchante certainement pas !

Une autre nouvelle du 26 août qui m’a laissée « ahurie » : Accord Ukraine/Japon pour surveiller Fukushima et Tchernobyl depuis l’espace, lien http://www.romandie.com/news/n/_Accord_UkraineJapon_pour_surveiller_Fukushima_et_Tchernobyl_depuis_l_espace90260820131917.asp?

Cordialement
Sylvie

Maurice 31/08/2013 19:35

Bonjour monsieur Fetet
en réponse a votre interpellation , je tiens , par la présente , a me dégager absolument de toute èspèce de responsabilité , étant bien entendu que je n'ai fait qu' obeir aux ordres reçus .
( Moyenant une petite rémunération , j'en conviens )
Très cordialement
Maurice Oursel , Maurice Proglio , Maurice Chevet , Maurice Bréchet , Maurice Repussard

DJ 31/08/2013 14:35

.../...
Pour en finir , ( si il y a un psychologue dans la salle , je sollicite sont assistance ) je n'arrive pas a concevoir que nos chevaliers du Tres Saint Profit a Court Terme puissent mettre l'avenir de l'Humanite ( et donc le leur et celui de leurs familles et proches ) en peril pour quelques dollars de plus ... ( Pardonnez mon immaturite ;)
La seule explication rationelle qui me vienne a l'esprit est que quelques uns de nos "scientifiques " et autres psychopathes de la finance aient finalement trouve moyen d'exporter leur capitaux dans l'au dela ...

On nous cache la sans doute encore quelque chose ... ; )

Amities a tous

PS : une autre question me turlupine ; Psychopathologie ou Crime contre l'Humanite ???

DJ 31/08/2013 14:33

,,,/,,,

Plus serieusement , ayant ( malheureusement ) ete amene a m'interesser de plus pres a la question nucleaire a la suite de Tchernobyl , bien que ne disposant pas de formation scientifique particuliere , il ne m'a pas fallu bien longtemps pour comprendre la fragilite du systeme , et surtout , qu'a partir d'un certain niveau de dysfonctionement , nul ne pouvait pretendre y remedier ...

La logique la plus elementaire devrait donc conduire a l'arret immediat de toute les installations nucleaires pendant qu'il en est encore temps ...
.../...

DJ 31/08/2013 14:32

( En reponse a un post precedent , je n'avais pas compris que sa longueur excessive empechait sa pubication in extenso )

Bonsoir ,
je reste perplexe devant les dangers auquel sont exposes les ouvriers de Fukushima , alors que nous disposons en France d'un reservoir important de personnes pour qui le nucleaire ne presente pas de risques ; et que l'on pourrait donc envoyer faire le menage , munis d'une petite serpiliere ...
.../...

DJ 31/08/2013 13:59

Gazer la population de son pays , c'est Mal

Le mieux pour y remedier serait de bombarder ces memes populations ...

Qu'est il prevu pour les pays qui Irradient leurs populations ???

DJ 31/08/2013 13:39

Bonsoir Pierre ,

je crains que vous n'ayez pas une vision bien claire des donnees du probleme ...

Le nucleaire me rapporte du Pognon .

Tant que le nucleaire me rapportera du Pognon , vous aller continuer a en bouffer .

Voila , c'est plus clair maintenant ???

Luc Oursel , Henri Proglio , Pierre Franck Chevet , Yves Brechet , Jacques Repussard , et leurs commanditaires

( S'ils veulent me faire un proces pour ca , ce pourrait etre une occasion d'ouvrir le debat sur la question ... Bien amicalement David )

simple-touriste 15/10/2013 12:43

Le nucléaire assure la sécurité énergétique. C'est de cela dont il est question.

Oui, on importe, et alors? Importer n'est pas un problème. Le problème est d'être vulnérable à un pays ou un cartel de pays. C'est le cas avec le pétrole.

Pierre Fetet 15/10/2013 12:33

Faux.
1) Fukushima pollue l'atmosphère chaque jour depuis le 11 mars 2011.
2) La France importe l'uranium, elle n'est pas indépendante.

simple-touriste 15/10/2013 01:06

Les données du problème :
le nucléaire permet de produire de façon sûre de l'énergie, sans polluer l'atmosphère, sans être dépendant des importations.

Il n'y a aucune alternative, tout simplement.

Pierre Fetet 30/08/2013 23:45

Ca commence à bouger ! Lu ce commentaire à la suite de l'article d'Emmanuel Poilane en lien :
"En réunion de rencontre avec les ONG ce matin à l'Elysée, le Président Hollande nous a dit qu'il essaierait de présenter cette question en périphérie du G20 la semaine prochaine en Russie. Affaire à suivre. "
http://www.huffingtonpost.fr/emmanuel-poilane/risque-nucleaire_b_3836589.html?utm_hp_ref=france

stéphane 29/08/2013 23:23

Salut Pierre,
...
Au sujet du trou dans la grue, un logiciel vectoriel gratuit comme
Inkscape devrait faire l'affaire, non ?
...
Et ce schéma serait utile pour toutes les questions que l'on s'est posé...
...
Salut! :)

Philippe 29/08/2013 07:02

Arrêter la filière du nucléaire? je crains bien que ce soit impossible tant qu'elle génèrera autant d'argent et fatalement de corruption. Ces gens de pouvoir sont totalement insensibles à "ces banales questions de contamination et de danger pour l'humanité"... Et de plus, ils sont prêts à tout pour aller pourrir le moindre recoin de la planète et récupérer du minerai d'uranium...
En l'état des choses, la solution ne peut être que politique, et malheureusement, les voix des opposants au nucléaire ne pèsent pas lourd dans la balance électorale. Mais je crois bien que ce qui me donne le plus envie de vomir, c'est la lâcheté d'EELV. Comment peut-on rester dans un tel gouvernement, clairement positionné pour cette filière, si ce n'est parce que "la soupe est bonne" et que le pouvoir, après tout, on y prend goût...

simple-touriste 15/10/2013 01:04

Arrêter le nucléaire est impossible sans alternative acceptable, tout simplement.

Pas besoin de vos théories de complot grotesques.

babelouest 29/08/2013 11:01

Pourtant, rien que la reconversion et le démantèlement prendront bien cent ans ! On peut faire confiance aux pontes de la filière pour se sucrer grassement sur le contribuable, s'ils entreprennent ce renversement de situation. De toute façon, tôt ou tard ils y seront bien contraints peu à peu.

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Actualités sur Fukushima

L'ACROnique de Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Projet Mieruka Fukushima

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Éditions de Fukushima

Publications

Le dernier livre de Jean-Marc Royer

 

 

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -