24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 11:29
Schémas
 
L’hydrogène est toujours privilégié officiellement comme origine de l’explosion du réacteur n°3.
Tout le monde n’est pas d’accord, comme l’explique Arnie Gundersen dans la vidéo qui suit.
 
schémaunit1
Schéma interprétatif de l’explosion de l’unité 1
 
schémaunit3
Schéma interprétatif de l’explosion de l’unité 3
 
 
Vidéos
 
- A. Gundersen : Plus de leçons de Fukushima - 17.12.2012
(sur l’intégrité du confinement et la perte du refroidissement ultime, sous-titrage en français par Kna)
 

 
 
 
- Conférence et interview de Christophe Elain au contre-forum de Koryiama et au campement antinucléaire à Tokyo. Membre du Collectif Independentwho (pour l'indépendence de l'OMS), il a participé également en tant qu'observateur au Congrès international ministériel de l'AIEA.
 
         
 
          
 
 
Reportage
 
- Christophe Elain a réalisé un reportage sur le Contre-forum de « Nuclear Free Now » du 12 au 17 décembre 2012. Lire l’article entier en cliquant ici.
En voici quelques illustrations.
 
iw1
Terre contaminée à Iitate
 
iw2
Manifestation devant le lieu de la conférence à Koryama le 15 décembre 2012
 

iw3

Contrôle de la radioactivité du riz
 
iw4
L’union des maires pour un Japon sans nucléaire au contre-forum
 
 
- Les Japonais continuent de manifester contre le nucléaire au Japon. Ici des manifestants à Tokyo le vendredi 21 décembre 2012.
 
tokyo
(source Asahi)
 
 
A la centrale
 

flaque

Fuite à l’unité de traitement des déchets de l’unité 4
 
intérieur piscine3
Intérieur de la piscine 3 (visibilité 5 m)
 

poutrelle retirée

La poutrelle qui était tombée dans la piscine de l’unité 3 a été récupérée.
 
liners
Installation de protection avant retrait de la poutrelle
 
retrait poutrelle
Retrait de la poutrelle avec une pince spéciale
 
 
Cartes
 
- Cartes discordantes des retombées du césium 137 au sol. La carte de gauche est issue d’une modélisation informatique, celle de droite est issue de données au sol.
 
carteJAEA
JNES = Japan Nuclear Energy Safety Organization (organisme de sûreté de l’énergie nucléaire du Japon)
JAEA = Japan Atomic Energy Agency (agence de l’énergie atomique japonaise)
MELCOR et OSCAAR sont des noms de codes informatiques du génie nucléaire. Ces programmes permettent de modéliser l'évolution et la répartition des retombées radioactives lors des accidents des réacteurs nucléaires en fonction des données météorologiques et d’en déduire les doses ayant un impact sur la population.
 
- Radioactivité des rivières de Fukushima
« Débits de dose radioactive (Air Dose Rate, en microsieverts par heure) mesurés sur le terrain à l’aide d’un radiamètre portable à proximité des rivières (cercle et triangles) en novembre 2011 et comparaison par rapport aux débits de dose radioactive mesurés par relevés aéroportés au niveau des sols par le MEXT. »
 
RTEmagicC 012 txdam30831 b48873
© Projet TOFU (recalculé et interpolé à partir de données du MEXT japonais)
 
 
Etude
 
Nous l’avions déjà vu avec les oiseaux. Les feuilles conservent également la radioactivité qui peut être mise en évidence avec un papier réactif.
 
feuilles
 
Images de feuilles radioactives
(source)
 
 
Cinéma
 
« The Land of Hope » de Sion Sono affiche
« Avec son "pays de l’espoir" (kibô no kuni) Sion Sono, écrivain et réalisateur prolixe ‒ Suicide club, Coldfish, Guilty of Romance ‒ réussit avec brio à évoquer avec un ton juste le sujet si difficile et si douloureux pour les Japonais du désastre nucléaire créé par la centrale de Fukushima. »
 
   
(source)
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Voir Fukushima
commenter cet article

commentaires

Pierre Fetet 04/01/2013 00:28

Ah.... les OVNIs ! Encore un truc pour nous éloigner de la vérité. Si Fukushima a moins pollué que Tchernobyl, d'abord il faudra le prouver. Et s'il y a une grosse activité "ovni" à Fukushima, ça
doit être des drônes étatsuniens non ?

Lionel 03/01/2013 23:20

Règle de base, ne jamais mélanger le pétard et le champagne !
Voilà ce que ça donne...

Mariethé 03/01/2013 21:12

Contre-politiquePOLLUTIONS RADIOACTIVES

5 décembre 2012


ACTIVITÉ OVNI HORS NORME SUR FUKUSHIMA





Nous observons à Fukushima un double phénomène ufologique les Astra TR-3B et d’autres engins antigravitiques qui sont issus des forces du Nouvel Ordre Mondial. Ils tentent d’arrêter l’intervention
d’une mystérieuse exo civilisation réparant les plus gros dégâts. Mais ils ne peuvent qu’observer impuissants, ne disposant pas du pouvoir de bloquer de telles exo-interventions. Il y a bien en
fait une ingérence dans notre évolution mais elle ne s’effectue cependant qu’au niveau des risques majeurs. Les stratégies et technologies employées par ces bienfaiteurs inconnus dépassent de loin
tout ce que les tigres de papier du Nouvel Ordre Mondial ont réussi à mettre en oeuvre en un siècle avec leurs «exo-sbires». Une intelligence inconnue mue par une sagesse cosmo-ancestrale semble
surveiller et contrôler notre système solaire. Cette bienveillance venue des cieux, ne devrions nous pas l’appeler Providence
Fukushima est sans nul doute le plus grand accident nucléaire de la planète, condamnant théoriquement l’ensemble du Japon et mettant en péril la vie à différents degrés dans l’hémisphère Nord. On
estimait la nocivité de cette catastrophe nucléaire à plus de 30 fois celle de Tchernobyl. Jamais autant de combustible nucléaire, (uranium, plutonium, mox) ne s’était retrouvé hors de contrôle, à
l’air libre.
Nous avions évoqué le phénomène transmutatoire survenu à l’intérieur du réacteur de Tchernobyl. Plus de 10 tonnes d’aluminium ont été retrouvés, et 90% du combustible nucléaire ont disparu. Ces
révélations viennent du Professeur George Lochak, Président de la Fondation Louis de Broglie à Paris, qui tenta de trouver une explication rationnelle à ce phénomène en Ukraine.
Nous savons en Physique que la transmutation de l’uranium en aluminium est possible. Saurions-nous maîtriser ce phénomène Nous en doutons, sinon des systèmes transmutatoires de sécurité
équiperaient toutes les centrales nucléaires terrestres. Sans explication rationnelle viable et suite à l’intervention photographiée, voire filmée, d’ovni sur Tchernobyl, nous maintenons l’idée que
ce phénomène transmutatoire inédit a été lié à l’intervention d’une exotechnologie. Par cette intervention, la pollution mortelle de l’accident nucléaire de Tchernobyl a été de fait contenue et
divisée au minimum par 10. Cela nous donne une idée de ce qu’aurait été l’ampleur des dégâts si aucune transmutation du combustible nucléaire n’avait eu lieu.
Sachant cela et au vu des tonnes de combustible nucléaire en jeu au Japon, Fukushima aurait du être 300 fois plus mortel que Tchernobyl.

Sur la revue Sortir du Nucléaire n°53, il est mentionné que Fukushima aurait émis 10 fois moins de Césium 137 que Tchernobyl et 100 fois moins de Strontium 90. Le rejet d’Iode 131 à Fukushima
aurait aussi été inférieur aux rejets de Tchernobyl. Etant donné les masses de combustible, le nombre de réacteurs touchés, les piscines d’uranium en jeu à Fukushima, ces chiffres ne sont pas
compréhensibles. On peut difficilement remettre en cause la probité de la revue anti-nucléaire qui fournit ces chiffres. Alors comment expliquer cela Ce ne sont ni les dispositions stupides prises
par TEPCO, ni les mesures du gouvernement japonais qui ont pu avoir un tel impact. C’est tout autre chose qui est à l’œuvre. Nous ne sommes pas loin de la réalité en affirmant que plus de 99% des
effets de Fukushima ont été contenus et continuent de l’être. Par ailleurs, l’activité ovni au dessus de Fukushima est tout bonnement extraordinaire. Tout laisse à penser que ces phénomènes ne sont
pas fortuits mais qu’ils témoignent d’une intervention massive sur le site sinistré et sa périphérie.
Même si un tiers de son territoire est durement touché par la pollution radioactive, le Japon peut être considéré comme sauvé sauvé. La force collective, la discipline et le civisme du peuple
japonais feront le reste pour redresser un pays qui était condamné.
L’affaire Fukushima est du même acabit que l’affaire BP dans le Golfe du Mexique. Une catastrophe sans doute provoquée avait engendré une faille sous marine de 100 kilomètres d’où s’échappait du
pétrole brut. Ni les USA, ni les pétroliers n’avaient les moyens de réparer de tels dégâts. Entendez-vous encore parler de cette catastrophe gravissime Non Pourquoi Cette faille a été colmatée sur
100 kilomètres et le pétrole ne vient pas toucher nos cotes. Qui a pu stopper une telle catastrophe écologique condamnant l’Atlantique Si BP prétend être à l’origine de la fin de cette catastrophe
en ayant colmaté deux puits, nous vous laissons juger du sérieux d’une telle assertion.
En conclusion, nous ne pouvons que constater la pertinence de notre hypothèse «des forces dotées de sagesse et de technologies extrêmement avancées veillent sur nous».



Frédéric Morin - Morphéus n°52 juillet 2012

Lionel 24/12/2012 13:55

Ah mais je ne suis pas du tout d'accord avec l'analyse d'Arnie Gundersen !
Les autruches ne mettent jamais la tête dans le sable !....
Bon tâchez de passer les fêtes un peu cool quand même !

SERVANT ETIENNE 24/12/2012 12:13

Du simple papier photographique suffit à visualiser la radioactivité http://www.bibnum.education.fr/files/BECQUEREL_SUR_LES_RADIATIONS_EMISES_BASDEVANT.pdf

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

2-3-4 novembre 2017, Paris

3ème Forum Social Mondial Antinucléaire

Lien vers le site dédié : http://fsm-antinucleaire2017.nuclearfreeworld.net/

 

7 novembre 2017, Epinal, 20h00

Conférence "Fukushima 6 ans après" par Toshiya Morita

organisée par Vosges Alternatives au Nucléaire

 

8 novembre 2017, Colmar, 20h00

Conférence "Fukushima 6 ans après" par Toshiya Morita

organisée par Stop Fessenheim

 

13 novembre 2017, Liège, 20h00

Projection du film "La terre abandonnée" de Gilles Laurent (73 minutes, 2016)

Cinema "Le Sauvenière", Place Xavier Neujean à Liège

En savoir plus en cliquant ici

 

23 novembre 2017, Nismes, 20h00

Projection du film "La terre abandonnée" de Gilles Laurent (73 minutes, 2016)

En savoir plus en cliquant ici

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -