23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 21:50

thermocoupleL’année dernière, Geoffroy Auneau nous avait fait part de ses questionnements sur les 8 balises permanentes de surveillance de la radioactivité de la centrale de Fukushima Daiichi, nous donnant son point de vue sur la décontamination de l’environnement et l’aménagement de ces postes de mesure. Aujourd’hui, il nous fait partager ses observations sur les mesures des thermocouples placés autour des réacteurs, données qui sont les seules sources d’information sur la température des cuves. Toutes les mesures sont fournies par Tepco, mais la logique de l’opérateur pour conduire le refroidissement des cœurs fondus est loin d’être cohérente. En publiant des mesures de capteurs déclarés par elle-même hors service, la société Tepco cherche-t-elle à brouiller les pistes ou fait-elle semblant de gérer une situation ingérable ? 

.

 

-oOo-

 

 

.

 

Surveillance des thermocouples de Fukushima Daiichi

 

par Geoffroy Auneau

 

.

Historique des faits qui ont amené à un suivi particulier des thermocouples.

A partir du 14 juin 2011, Tepco publie quotidiennement les paramètres pour les unités 1 à 3, les paramètres comprennent des températures, pression, débits, niveaux d’eau, débit d’irradiation, etc. Le 12 janvier 2012, sur l’unité 2 des anomalies de températures sont mesurées sur le thermocouple TE-2-3-69N2 (+50°C en 6h), la valeur maxi sera de 150°C, et il deviendra HS le 17 janvier (température négative).

Tepco injectera de l’acide borique le 7/02/12 dans l’unité 2 (crainte de reprise de criticité). Toujours en février 2012, 7 thermocouples connaissent des hausses plus ou moins brusques et deviennent rapidement HS (TE-2-3-66B1, TE-2-3-69H1, TE-2-3-69M1, TE-2-3-69M2, TE-2-3-69N1, TE-16-114R#1, et TE-16-114P#1), et un thermocouple TE-2-3-69E2 connaitra une poussée de fièvre sans tomber en panne.

Le 24 Février 2012, Tepco a reçu une directive sous le nom "Mesures contre l'augmentation de la température dans le fond du RPV de l'unité 2 de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi» de l'Agence de sûreté nucléaire et industrielle (NISA) du Ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie.

Conformément à la directive, Tepco évalue la fiabilité des thermomètres utilisés actuellement et rapporte les résultats à l'Autorité de la réglementation nucléaire chaque début de mois.

 

Les éléments traités proviendront essentiellement du réacteur n°2, les autres réacteurs, le n°1 et le n°3 n’ont pas ou peu de problème avec les thermocouples.

 

Voici un bref aperçu des thermocouples de l’unité 2 déclarés Hors Service depuis 2012 :

Le TE-16-114P#2 est HS antérieurement à février 2012.

Janvier : TE-2-3-69N2

Février : TE-2-3-66B1, TE-2-3-69H1, TE-2-3-69N1, , TE-2-3-69M1, TE-2-3-69M2, TE-2-3-69P3, TE-2-112A, TE-2-112B, TE-16-114R#1 et TE-16-114P#1

Mars : TE-2-3-69B1, TE-2-3-69E2, TE-2-3-69F3 et TE-16-114J#2

Avril : TE-2-3-69A1, TE-2-3-69L2 et TE-16-114N#2

Mai, juin ; juillet, aout : aucun

Septembre : TE-2-3-69F2

Octobre : TE-2-3-69J1 et TE-2-3-69H2

Novembre : TE-2-3-69F1 et TE-2-3-69J3

Décembre : TE-2-3-69K1 et TE-2-3-69K3

 

Tableau récapitulatif sur les thermocouples.

1

 

La colonne « A évalué à l’extérieur » ne permet pas de connaitre l’état fonctionnel des thermocouples sans les sortir de la cuve selon Tepco, cette colonne reste ainsi identique chaque mois dans les rapports publiés. Il faut aussi noter que les courbes ne sont pas publiées. Alors sont-ils réellement en état de fonctionner ?

Depuis novembre 2012, 3 thermocouples ont été ajoutés dans l’unité 2, et en décembre, 7 thermocouples l’ont été dans l’unité 1.

.

Unité 1, schéma d’implantation des thermocouples

2

 

Unité 2, schéma d’implantation des thermocouples

3

Légende

- En noir, les thermocouples à évaluer à l’extérieur (valeurs et courbes de températures non publiées)

- En bleu, les thermocouples utilisés pour la surveillance

- En vert, les thermocouples utilisés comme référence

- En rouge, thermocouples HS

- En bleu clair, les thermocouples rajoutés

- O : changement du statut du thermomètre par rapport au mois précédent

 

Pour vérifier que les thermocouples soient toujours fonctionnels, Tepco mesure la résistance du circuit électrique pour contrôler si l’isolation du système reste toujours correcte (résistance en baisse), ou que le circuit ne soit pas déconnecté (résistance en hausse).

Pour rappel, la mesure de la température se fait par mesure d’une tension auto-induite pour un thermocouple.

4

 

Il est noté que les thermocouples (déclarés HS) TE-2-3-69K1 et TE-2-3-69K3 ont des ratios : (moyenne de la résistance lors de l’inspection périodique) / (valeur de la résistance mesurée après l’accident ou défaut) à 1,13 et 1,25 (critère d’acceptation <1,10). Ici le critère n’est plus respecté donc l’isolation du circuit n’est sans doute plus correcte, le montage tend vers le court circuit.

Dans le cas du TE-2-3-69K2 le ratio est à 0,56 (critère d’acceptation <1,10 qui est respecté). Un second critère intervient il s’agit du ratio (résistance DC minimum après l'accident ou défaut) / (mesures de résistance DC) le critère d’acceptation est <1,30, résultat : 1,18. S’agit-il d’un critère de répétabilité de la mesure de la résistance ? Le troisième et dernier critère est à l’appréciation du technicien/ingénieur qui observe les courbes de tendances des mesures. Après vérification le thermocouple TE-2-3-69K2 est correct mais reste quand même sous surveillance.

La dispersion importante des mesures que Tepco réalise sur les résistances me fait douter de l’état réel de fonctionnement des thermocouples.

 

Légende des prochains graphiques :

- Les pointillés verts représentent un séisme

- Les pointillés rouges sont relatifs à des changements d’injection d’azote

- Les pointillés bleus sont relatifs à des changements d’injection d’eau dans le réacteur

 

5

Le graphique ci-dessus montre l’évolution de plusieurs thermocouples dont le TE-2-3-69K1 en bleu foncé, TE-2-3-69K2 en bleu clair à trait épais, TE-2-3-69K3 en vert. Les montagnes russes, puis les soubresauts du TE-2-3-69K2 font penser à un thermocouple HS, mais pour Tepco il est correct (mais reste cependant sous évaluation). Les montagnes russes durent depuis avril 2012 en s’amplifiant un peu chaque mois. Est-ce le signe d’un thermocouple en état de marche ?

 

6

Dans la série des erreurs, TE-2-3-69B2, le thermocouple correct selon Tepco (courbe violette), varie autour de -15°C, puis +10°C et enfin -20°C. Dans les précédents rapports les valeurs ont commencé à être négatives à partir du mois d’aout. Le thermomètre se situe en haut de la cuve RPV. Le ridicule ne tue pas, ouf !

Le thermocouple TE-2-3-69A3 (courbe rouge) se passe de commentaire, néanmoins Tepco le considère bon et même sert de référence depuis le début, sic !! Cependant il est sous évaluation, ça contredit la fonction de référence.

Je ne connais pas les changements qui ont lieu le 12/12 et qui ont permis de supprimer les oscillations, la traduction japonaise m’est incompréhensible. Comment ont-ils fait ?

 

7

 

Pour info, le tremblement de terre du 8 décembre a fait chuter les températures d’environ 15°C sur les thermocouples TE-16-114-L#1 et TE-16-114-L#2. Ceci arrive de temps en temps, à la hausse comme à la baisse.

 

Le tremblement de terre du 15 décembre a fait baisser légèrement de 50°C à 44°C le thermomètre TE-16-114-R#2 (courbe jaune) avant de remonter à 81°C le 14 janvier et 133°C le 21 janvier (voir graphique ci-dessous pour la suite de la courbe jaune).

 

8

 

Les variations observées par les thermocouples TE-16-114-R#2(correct) et TE-2-3-69K1 (HS) se ressemble étrangement. Le TE-2-3-69K1 est situé dans le RPV en fond de cuve, il a le n°26 dans le schéma d’implantation des thermocouples et le TE-16-114-R#2 se situe dans le PCV (n°77) à priori plutôt vers le haut de la cuve.

La baisse brutale de température du 8 janvier n’est pas due à un séisme, aucune donnée de l’USGS n’a été reportée ce jour-là. Est-ce une intrusion d’eau momentanée, ou le début d’un disfonctionnement ?

 

Rapport d’avril 2012

9

 

Rapport de janvier 2013

10

 

Les températures en 9 mois n’ont pas beaucoup varié et restent pour certaines assez hautes.

 

Arrêt à froid ? J’ai comme des doutes ! Le corium ne doit pas être très loin, mais Tepco n’arrive pas à le refroidir. La diminution des débits d’injection d’eau dans le réacteur depuis juin 2012 continue malgré l’apparition de températures chaudes mesurées depuis novembre 2012 par certains capteurs qui tombent rapidement en panne.

 

11

 

 

Est-ce que l’élévation de température est la cause de la défectuosité du capteur ? Ou est-ce une conséquence de capteur défectueux ? Comme le laisse suggérer Tepco.

Pour ma part, je pencherais sur la cause directe ou indirecte qui rend les capteurs HS. Pourquoi les hausses de températures sont souvent corrélées par plusieurs thermocouples ?

Pourquoi avoir augmenté autant le débit d’eau et injecté du bore au mois de février ?

Beaucoup de zones d’ombre dans l’état fonctionnel des thermocouples. Pourquoi continuer à publier les données de certains thermocouples HS ? Faire la part des choses devient difficile dans l’analyse des données transmises par Tepco.

La situation est elle sous contrôle ?

 

 

Sources :

Rapports des thermocouples publiés par Tepco disponibles uniquement en japonais :

Mars 2012 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/120302a.pdf

Avril 2012 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/120402j0101.pdf

Mai 2012 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/120501j0101.pdf

Juin 2012 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/120601j0401.pdf

Juillet 2012 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/120702j0101.pdf

Aout 2012 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/120801j0301.pdf

Septembre 2012 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/120903j0101.pdf

Octobre 2012 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/121001j0201.pdf

Novembre 2012 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/121101j0201.pdf

Décembre 2012 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/121203j0101.pdf

Janvier 2013 : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu13_j/images/130107j0301.pdf

 

Données journalières de l’unité 2 : http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/f1/pla/2013/images/csv_6h_data_2u-e.csv)

 

Données horaires de l’unité 2 depuis le 12/07/12 http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/f1/pla/2013/images/csv_1h_data_2u-e.csv

 

Données horaires de l’unité 2 du 19/12/11 au 12/07/12 http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/f1/pla/2012/images/csv_1h_data_2u_a-e.csv

 

http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/f1/pla/2012/index-e.html

 

Site internet de TEPCO pour les autres données http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/index-e.html#anchor03

 

________________

 

Dernière minute

Tepco publie aujourd'hui un schéma pour montrer l'emplacement des thermocouples TE-16-114R#2 et TE-23-69K1.
lien : http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/handouts/2013/images/handouts_130123_03-e.pdf

 13.jpg    

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

geoffroy 02/08/2013 20:25

Le rapport d'aout est sorti : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu13_j/images/130801j0101.pdf
Pas de thermocouple supplémentaire HS
Plusieurs thermocouples de l'unité 2 sont sous surveillances (valeur/variation bizarre) : TE-16-114F#1, TE-2-3-67A2, TE-2-3-69B2, TE-16-114G#2.

geoffroy 02/07/2013 21:44

Le rapport de juillet est sorti : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu13_j/images/130701j0101.pdf
Un thermocouple supplémentaire HS : TE-2-3-69J2 dans l'unité 2.
Le thermocouple de l'unité 2 : TE-16-114L#2 revient à des valeurs normales : 50°C (page 25 du rapport). Toujours des valeurs autour de 0°C pour le thermocouple TE-2-3-69B2.

geoffroy 03/05/2013 10:20

Dans le précédent message, une erreur s'est glissée, le rapport était de mars 2013 et non février 2013 comme indiquée.

Le rapport d'avril sur les thermocouples : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu13_j/images/130401j0301.pdf. Un nouveau thermocouple est tombé en panne sur l'unité 2, le TE-16-114L#1.
Les thermocouples de l'unité 2 : TE-16-114L#2 et le TE-2-3-69B2 ont toujours des comportements bizarres.

Le rapport de mai est sorti : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu13_j/images/130501j0501.pdf
Sur l'unité 2, le TE-2-3-69B2 montre toujours des températures froides à +10°C mais avec souvent des températures

geoffroy 03/06/2013 19:17

Le rapport de juin est sorti : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu13_j/images/130603j0201.pdf
Pas de thermocouple supplémentaire HS.
Le thermocouple de l'unité 2 : TE-16-114L#2 revient à des valeurs moins chaudes : seulement 120°C (page 25 du rapport).

geoffroy 04/03/2013 10:17

Le rapport sur les thermocouples de février 2013 est sorti, lien ici : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu13_j/images/130301j0301.pdf
Rien de neuf sur les réacteurs 1 et 3.
Pour le mois de février, 2 thermocouples HS dans l’unité 2 : TE-2-3-69D1 et le TE-16-114R#2
Sur l’unité 2, anomalie notable en température : TE-16-114L#1 et TE-16-114L#2 à 200°C et ils sont toujours considérés bon par Tepco (page 8 et 25 du compte rendu). Les tracées suivent l’évolution
du TE-16-114R#2 mais avec des températures plus hautes.
Le TE-2-3-69B2 montre des températures bien froides avec un minimum autour de -30°C (variations de 50°C en quelques jours).

Les données ne sont plus publiées sur les instruments défectueux à partir d’aujourd’hui 4 mars 2013. Lien pour regarder les données quotidiennes et horaires :
http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/f1/pla/index-e.html
Un nouveau venu dans les données du réacteur n°2 publié quotidiennement : thermocouples TE-2-3-69K2.
Retour à des températures autour de 30°C pour les thermocouples TE-16-114A et TE-16-114K#1 (à noter une baisse brutal de 9°C en 6h le 28/02 : 39,8 à 30,5°C).

geoffroy 16/02/2013 09:18

Un petit tour d’horizon des élévations de température de l’unité 2 en date du 16/02 :
- TE-2-3-69K1 (HS selon Tepco) 284°C, +4°C en 3 jours
- TE-2-3-69N1 (HS selon Tepco) 280°C, +30°C en 3 jours
- TE-16-114A (ok) 44°C, +1°C en 3 jours
- TE-16-114K#1 (ok) 61°C, +6°C en 3 jours
- TE-16-114R#2 (ok) 262°C, +129°C en 3 jours (dont +119°C ces derniers 12h)

3 Thermocouples qui affichent des températures au-dessus de 250°C, que se passe-t-il dans l'unité 2 ?

geoffroy 13/02/2013 11:46

Un petit tour d’horizon des élévations de température de l’unité 2 en date du 13/02 :
- TE-2-3-69K1 (HS selon Tepco) 280°C, +55°C en 5 jours
- TE-2-3-69N1 (HS selon Tepco) 250°C, +48°C en 5 jours
- TE-16-114A (ok) 43°C, +11°C en 2 jours
- TE-16-114K#1 (ok) 55°C, +18°C en 5 jours
- TE-16-114R#2 (ok) 133°C, +27°C en 5 jours
- TE-16-114L#1 et TE-16-114L#2 (ok) environ 150°C dernier relevé mi-janvier.

geoffroy 01/02/2013 14:18

Le rapport sur les thermocouples de février est sorti (lien : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu13_j/images/130201j0301.pdf), aucun thermomètres n’a été déclarés HS ce mois-ci.
En plus des thermomètres cités dans l’article : TE-16-114R#2 et TE-2ー3-69K1 qui ont eut des températures assez chaudes en décembre-janvier, les thermomètres TE-16-114L#1 et TE-16-114L#2 ont connu à
partir du 19 décembre une forte montée de température à 190°C, avant de redescendre à 150°C environ mi-janvier (courbes page 25). Les deux courbes de températures L#1 / L#2 sont identiques à une
constante près de 10°C.
Tepco n’a pas relevé d’anomalie sur les résistances des capteurs citées au-dessus (tableau page 8), mais maintenant, ils font parties des thermocouples sous surveillance à cause de leurs
températures « anormalement haute ». Tout porte à croire qu’il y a quelque chose de bizarre, quoi ?

bob 27/01/2013 02:06

bonsoir
Finalement ces cuves de réacteurs censées être étanches sont de véritables gruyères ! Ce qu'il y a de sûr c'est qu'il y a 250 tonnes au moins de corium qui se baladent dans la nature depuis deux
ans et que personne n'a la moindre idée de ce qui se passe dans et sous ces infernales cocottes minutes !
C'est génial !
et pendant ce temps notre gouvernement de gôche monte un fonds de soutien aux PME du nucléaire ! yessssss
Ce qui est bête ce n'est pas de faire des erreurs, c'est de refaire les mêmes !
ho pinaise ! C'est quand même mal barré !
vous embrasse !

robert 25/01/2013 06:46

Ce sujet difficile me paraît extrêmement important.
Un grand merci aux spécialistes compétents et honnêtes qui partagent ici leurs analyses. En examinant ces données de près, et en les rapprochant des mesures de radioactivité aux différents
emplacements du réateur 2, ainsi que des débits d'eau injectée et des événements sismiques, il sera peut-être possible de déduire quelques précisions sur la situation du corium. Mais est-ce là ce
que Tepco cherche à éviter?
Ce corium est-il stabilisé et refroidi au fond de la cuve, ou bien en est-il sorti et passe-t-il périodiquement par des phases de criticité intermittente?

geoffroy 24/01/2013 18:51

Tepco va continuer à perdre des thermocouples sur l’unité 2, rien ne parait sous contrôle.
Une petite analogie avec une histoire vraie : en 1982, un avion de la British Airways passe au moment de l’éruption du volcan indonésien Galunggung, l’avion traverse un immense nuage de cendres
volcaniques très dense, le radar n’indique aucun nuage, il fait nuit, le copilote puis, le pilote voit plein de lumière sur le pare-brise, même les ailes sont éclairés, les passagers observent de
grosses flammes qui sortent des réacteurs, la température monte et des gaz sulfureux rentre dans le système de climatisation. Les passagers sont incommodés par les gaz volcanique et le système des
masques pour les passagers ne fonctionne pas pour ce cas de figure (il permet juste d’augmenter la concentration en dioxygène mais en aucun cas il ne purifie l’air), petit à petit les passagers ont
des vertiges. Pendant ce temps, le pilote perd tous les moteurs et l’avion chute pendant une quinzaine de minutes avant de pouvoir redémarrer les moteurs in extrémis. L’air redevient alors
respirable, l’avion retourne à l’aéroport le plus proche avec un pare brise qui est dépoli à cause de l’abrasion de la silice. Le pilote arrive juste à voir par un petit espace qui est resté net
pour l’atterrissage. Finalement tout ce termine bien, l’avion réussi à atterrir et il restera cloué au sol pendant plusieurs semaines pour réparation. Tepco est comme le pilote, il navigue avec un
champ de vision brouillé, seul une petite lucarne est restée nette. Il y aura-t-il des turbulences lors du retour ? Va-t-il pouvoir atterrir en un seul morceau ? L’aide des pompiers sera-t-elle
nécessaire ?

Etienne Servant 24/01/2013 06:23

Merci pour cette exellente analyse qui m'avait échappée. Et qui conforte mon hypothèse que les cuves des réacteurs ont été transformées en sheker à corium . http://fukushima-informations.fr/?p=4865

stéphane 23/01/2013 23:18

Salut Pierre,
...
Avalanche de données, mais quel conclusion sur ces
thermocouples ?
...

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Actualités sur Fukushima

L'ACROnique de Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Projet Mieruka Fukushima

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Éditions de Fukushima

Publications

Le dernier livre de Jean-Marc Royer

 

 

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -