7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 20:43

vue-de-la-centrale-nucleaire-de-penly-en-seine-maritime-le-Ouf ! On respire, ce n’était qu’un « incident » !

5 avril 2012. Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly et une fuite d’eau radioactive de 2,3 m3 par heure, classé niveau 1 sur l’échelle INES.  

La panne d’une pompe servant au refroidissement du réacteur : grave ou pas grave ?

« Niveau 1 » signifie « anomalie ». Donc pas grave a priori, selon l’ASN.

La fuite ne peut évidemment pas être considérée comme grave par cet organisme étant donné que des fuites sont déjà tolérées par la même agence de sureté nucléaire (lien). D’autant plus qu’on autorise cette centrale à relâcher 72.000.000.000.000 Bq par an dans la Manche, juste pour le tritium (cf. autorisation pour 2008).

 

FUITE BR 4

 

 

 

 

Une fuite connue en 2010 à la centrale nucléaire de Penly

(Source : Médiapart, 25 juin 2011)

 

 

 

 

Juste une anomalie donc.

Pourtant, si une autre pompe n’avait pas pris le relai, le cœur aurait fondu rapidement.

Comme à Three Mile Island. Comme à Fukushima.

 

On remarque en passant que cet incendie, qui a quand même nécessité l’intervention de 29 personnes, n’a pas eu besoin d’un tremblement de terre ou d’un tsunami pour se produire.

C’est pourquoi il est utile de rappeler ‒ ou d’apprendre ? ‒ à la population ce qui se passerait en cas d’accident majeur : contamination des sols pour des décennies, voire des siècles, et évacuations définitives pour les zones les plus touchées.

 

Les mots restent des mots, rien ne vaut une bonne carte.

Comme « il faut accepter de se préparer à des situations complètement inimaginables. Car la menace existe » (dixit M. Jacques Repussard, directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), il faut accepter de regarder une carte de contamination radioactive post-accidentelle française, telle qu’elle apparaîtra sur nos écrans de télévision quand la catastrophe aura eu lieu.

 

Pour comparer avec des catastrophes nucléaires connues, j’ai reporté sur la carte de l’Europe les surfaces des territoires les plus contaminés par Tchernobyl et Fukushima, à la même échelle, en prenant comme source fictive de la pollution la centrale nucléaire de Penly. Evidemment, si un accident arrivait, la pollution se répandrait d’une autre manière, à cause d’autres conditions météorologiques et d’autres reliefs. C’est juste pour se donner une idée. Juste pour se préparer psychologiquement.

 

Si Penly avait provoqué la pollution radioactive de Fukushima…

 

 penlyv2fuku.jpg  

 

… Le Havre, Rouen, seraient des villes contaminées. Les côtes anglaises et la Manche seraient également touchées. La carte des retombées de Fukushima, à cause de l’impossibilité de les relever dans l’océan Pacifique, ne montre pas la pollution à l'est. Selon les vents dominants, il faudrait aussi très probablement évacuer les villes suivantes : Amiens, Lille, Saint-Quentin, Calais, Dunkerque, et la plupart du territoire belge serait contaminé (zone grisée) à cause de la pollution radioactive aérienne qui serait générée par une catastrophe nucléaire à Penly.

 

Si Penly avait provoqué la pollution radioactive de Tchernobyl…

 

penly tcherno

 

… Le Havre, Rouen, Orléans, Calais, Dunkerque seraient des villes contaminées. Mais d’autres pays que la France seraient touchés : l’Angleterre, la Belgique (faudrait-il évacuer Bruges ?), les Pays-Bas et l’Allemagne. Il faudrait aussi sans doute interdire la pêche dans la Manche étant donné que l’essentiel des retombées y seraient localisées.

 

 

 

---------------------------

 

En savoir plus sur l’évènement de Penly

 

 

Analyse de Bruno Chareyron (Criirad)

http://www.criirad.org/actualites/dossier2012/penly/penly.html

 

Analyse de Bernard Frau

http://leblogpolitiquedebernardfrau.20minutes-blogs.fr/archive/2012/04/06/grave-evenement-a-la-centrale-de-penly.html

 

Article du Monde

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/04/06/que-s-est-il-passe-a-la-centrale-de-penly_1681749_3244.html

 

Communiqué de l’IRSN

http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20120406_incident-penly.aspx

 

Communiqués de l’ASN

http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Si...
commenter cet article

commentaires

GLAT 102 13/09/2013 22:33

Il se confirme à la lecture des commentaires que faute de culture technique ON MELANGE TOUT!
Depuis les années 1999 sur la base de faits, d'événements, notre priorité est de convaincre l'administration Française que si le risque zéro n'existe pas. Les moyens de le réduire sont nombreux. De la formation des agents chargés du contrôle, aux administrations en charge de l'aménagement du territoire des actions relevant du bon sens sont rapidement possible. Pour cela il conviendrait que chaque entité cesse le jeu dangereux du "poker menteur" ( dénoncé dès les années 70) Remarque:" sans appui médiatique" ou associatif "labellisée" impossible de communiquer! Même en CLI modification de la loi de 2006 en 2008 "les riverains privés de parole"!. Est ce que les études probabilistes de sûreté sont soumises à caution? OUI! Est ce qu'il existe des défauts génériques? OUI! Peut-on du jour au lendemain arrêter tout le nucléaire? NON! Peut-on agir intelligemment pour préparer une société et une administration plus responsable? Sûrement !
Avant de répondre faites des recherches sur prospective entre Rhône et Coiron et sur GLAT02
Merci de votre attention pour une bande de retraité (propos d'un Préfet d'Ardèche) qui ayant pour certains 25 ans de nucléaire plus 12 ans de retraite sur les interfaces accident risques naturels avaient annoncés dès 2002 soit bien avant Fukushima qu'il y aurait des problèmes.

coronado 09/04/2012 11:39

Trifouillax:
Pour l'arret à froid la définition exact au journal officiel français est :
Définition : Situation d’un réacteur nucléaire à l’arrêt dans lequel l’état du fluide de refroidissement se rapproche de celui qui correspond aux conditions ambiantes de pression et de température.
source:
http://www.dglflf.culture.gouv.fr/cogeter/3-8-00-nucl.htm

La définition est volontairement flou et malheureusement subjectivement, ils semblent avoir raison pour Penly.

Hélios 08/04/2012 19:08

Je reviens à Fukushima : La démarche d'un ancien ambassadeur japonais pour prévenir des énormes risques que fait courir l'unité 4 :

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2012/04/site-de-fukushima-daiichi-85-fois-plus.html

Trfouillax 08/04/2012 14:19

Merci Pierre pour ce partage.

Il me semble que Penly 2 est un 1300 MWe donc équipé de 4 GV donc 4 boucles et 4 pompes primaires. Je pense qu'en production ça a dû chauffer un peu avec 25% d'échange thermique en moins dans le
réacteur et que le SCRAM / Arrêt d'urgence à dû en secouer plus d'un dans la salle de contrôle-commande !

Il faut savoir aussi qu'un "arrêt d'urgence" n'est jamais anodin car il est assez fréquemment le point de départ d'une série d'incidents reliés les uns aux autres dont le SCRAM est le premier
maillon.

Dernier point amusant : l'ASN avait l'air assez fier d'annoncer des "conditions d'arrêt à froid" hier après-midi ; voilà qu'il nous font le coup de Fukushima maintenant ! Un arrêt à froid par
définition c'est : température et pression ambiantes et non pas "2 à 3 fois" la pression atmosphérique et une température de cuve non précisée mais certainement bien supérieure à la température
ambiante !

Comme ça ne le fait pas, l'ASN reprend le bon vieux subterfuge des "conditions" d'arrêt à froid des Japonais. En fait, le réacteur sera peut-être réellement en arrêt à froid... après le 1er tour
des élections et ça, c'est politiquement inacceptable.

Et ça marche, ce matin le Figaro et d'autres donnaient le réacteur comme étant en "arrêt à froid".

Bonjour à tous et à chacun,
Trifou

zenote 08/04/2012 11:45

Le même genre d'exercice pour les USA, qui montre toutes les centrales américaines et les plumeaux de contamination en cas d'accident type Fukushima :
http://www.nrdc.org/nuclear/fallout/

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

Jeudi 7 septembre 2017, 17h06
Dominique Balaÿ, demain 7 septembre sur la radio suisse RTS - Espace 2
Le titre de l'émission est MAGNETIQUE, c'est une quotidienne autour de la musique animée par Anne GILLOT.
Elle l'interrogera sur l'histoire et les motivations du projet "Et pendant ce temps là à Fukushima" qu'il mène depuis 2011 en invitant des artistes à produire une œuvre ou à simplement à s'exprimer sur la catastrophe de Fukushima.
 
Mardi 12 septembre à 20h
Projection/débat du film "Fukushima : Les voix silencieuses" à Grenoble.
Les 2 réalisateurs, Chiho Sato et Luca Rue, seront présents au débat.
Lieu: Antigone, 22 rue des violettes 38100 Grenoble
Entrée gratuite sans réservation
 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -