28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 01:53
Daiichix-wide-communityLe mardi 15 mars 2011 est une journée assez particulière pour Fukushima car on a rapporté un incendie et des explosions pour le bâtiment réacteur 4, mais depuis 22 mois, aucune image de ces évènements n’a jamais été divulguée, exceptées quelques captures de webcam peu explicites.
 
Afin d’y voir plus clair dans cette censure, il nous a semblé intéressant de rappeler la chronologie des faits, en utilisant les sources disponibles sur la toile. En effet, quand un historien cherche à reconstituer une histoire camouflée, même récente, il collecte le maximum de sources et les croise pour essayer d’en dégager une vérité.
 
La première chronologie présentée ici est celle de Tepco, complétée par les seuls documents photographiques diffusés par l’opérateur pour cette journée mystère, les 12 instantanés, heure par heure, de la première webcam du site nucléaire.
 
Que l’enquête commence !
 
-oOo-
 
Chronologie officielle du 15 mars 2011 (d’après la chronologie de Tepco)
 
20110315060000
A 6 heures du matin, on distingue bien le bâtiment réacteur n°4 entier. On voit également un petit panache blanc au dessus (incendie ?)
 
Vers 6h~6h10 :
Le son d’une explosion est confirmé par Tepco.
L’explosion a provoqué des dommages au toit couvrant le 5ème niveau (niveau technique).
 
6h50 : Comme les radiations dépassent 500µSv/h (583,7 µSv/h) au niveau de l’entrée principale, il est déterminé qu’un incident spécifique est arrivé.
 
7h : L’évènement est rapporté au gouvernement
 
20110315070000
A 7 heures, on voit que le bâtiment réacteur n°4 a changé d’aspect et qu’il fume. Notez la présence de 3 engins volants, deux à l’est, un à l’ouest, sans doute des hélicoptères ou des drones évaluant l’état du réacteur après son explosion.
 
7h55 : Tepco rapporte au gouvernement les dommages au toit du 5ème niveau du bâtiment réacteur.
 
20110315080000
Photo webcam à 8 heures du matin.
 
8h11 :
Les dommages du bâtiment réacteur de l’unité 4 sont confirmés par Tepco. Les radiations atteignent 807 µSv/h au niveau de l’entrée principale.
 
20110315090000
Photo webcam à 9 heures.
 
9h38 :
Un incendie est confirmé au 3ème niveau, du côté nord-ouest du bâtiment réacteur.
 
20110315100000
Photo webcam à 10 heures
 
Vers 11h :
Tepco confirme que l’incendie du bâtiment réacteur n°4 est éteint.
 
20110315110000
Photo webcam à 11 heures
 
20110315120000
A midi, plus de trace de fumée au n°4. L’incendie semble être éteint (le n°3 fume encore, à gauche).
 
20110315130000
Photo webcam à 13 heures.
 
20110315140000
Photo webcam à 14 heures.
 
20110315150000
Photo webcam à 15 heures. Un panache de fumée blanche s'échappe du n°4. Reprise d'incendie ?
 
16h00 : Tepco mesure 531,6 µSv/h au niveau de l’entrée principale,
 
20110315160000
Photo webcam à 16 heures. Panache encore visible.
 
20110315170000
Photo webcam à 17 heures.
 
23h00
Les radiations atteignent 4548 µSv/h au niveau de l’entrée principale.
 
______________________________
 
Un autre incendie le 16 mars 2011
 
Le 16 mars un autre incendie est signalé (reprise du précédent selon Tepco). Une vidéo rapportée par Russia Today le 16 mars montre un évènement provoquant un panache blanc. On ne sait pas s'il s'agit de l’incendie du 15 ou du 16 mars. Le panache provient bien du côté nord-ouest du bâtiment réacteur 4.
 

 
 
 
______________________________
 
Quelques chronologies disponibles sur le net 
 
 
(Traduction française partielle, heures du Japon)
 
Vers 6h~6h10 :
Le son d’une explosion a été confirmé. Plus tard, des dommages au toit du 5ème niveau du bâtiment réacteur ont été confirmés.
6h50 :
Comme les radiations dépassaient 500µSv/h (583,7 µSv/h) au niveau de l’entrée principale, il a été déterminé qu’un incident spécifique était arrivé et ça a été rapporté au gouvernement à 7h00.
7h55 :
Les dommages au toit du 5ème niveau du bâtiment réacteur ont été rapportés au gouvernement
8h11 :
Les dommages du bâtiment réacteur de l’unité 4 ont été confirmés. De même, comme les radiations dépassaient 500 µSv/h (807 µSv/h) au niveau de l’entrée principale, il a été déterminé qu’un incident spécifique était arrivé et ça a été rapporté au gouvernement à 8h36.
9h38 :
Un incendie a été confirmé au 3ème niveau, du côté nord ouest du bâtiment réacteur. Ca a été rapporté au gouvernement à 9h38.
Vers 11h :
Tepco a confirmé que l’incendie du bâtiment réacteur n°4 était éteint. Ca a été rapporté au gouvernement à 11h45.
16h00 : Comme les radiations dépassaient 500µSv/h (531,6 µSv/h) au niveau de l’entrée principale, il a été déterminé qu’un incident spécifique était arrivé et ça a été rapporté au gouvernement à 16h22.
23h00
Comme les radiations dépassaient 500µSv/h (4548 µSv/h) au niveau de l’entrée principale, il a été déterminé qu’un incident spécifique était arrivé et ça a été rapporté au gouvernement à 23h20.
 
 
Autres chronologies des évènements du 15 mars rapportées sur l’Internet
(A noter : les heures indiquent la mise en ligne des dépêches en Europe. Pour avoir le temps du Japon, il faut ajouter 8 h)
 
Chronologie Europe1.fr 
Mardi 15 mars :
3h10 : incendie dans le réacteur 4. Un incendie se déclare dans le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Fukushima, dégageant des particules radioactives.
3h50 : Tepco demande de l'aide pour éteindre l'incendie. L'exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima annonce avoir demandé de l'aide aux forces japonaises d'auto-défense et à l'armée américaine pour éteindre l'incendie qui s'est déclaré après une explosion au réacteur n°4.
7h40 : incendie éteint dans le réacteur n°4. Un incendie, qui s'est déclaré dans un bassin de stockage de combustible nucléaire usagé, a été éteint, annonce l'exploitant Tepco.
9h45 : nouvelles craintes au sujet du réacteur n°4 de Fukushima. Le combustible nucléaire usagé du réacteur n°4 de la centrale japonaise de Fukushima-Daiichi est peut-être en train de bouillonner, et le niveau d'eau baisse actuellement, rapporte l'agence de presse nippone Kyodo.
10h38 : deux brèches dans le réacteur n°4. Deux brèches de huit mètres de large sont apparues dans l'enceinte extérieure du bâtiment du réacteur n°4 de la centrale atomique à la suite d'une explosion survenue mardi, annonce l'Agence de sûreté nucléaire japonaise.
13h40 : radiations dangereuses autour du réacteur n°4. Le niveau de radioactivité dans la salle de contrôle de la tranche n°4 de la centrale atomique de Fukushima-Daiichi, sur la côte nord-est du Japon, est devenu trop élevé, mardi, pour que les ingénieurs puissent effectuer un travail normal, rapporte l'agence de presse japonaise Kyodo.
15h20. De la radioactivité pouvant "endommager la santé". Le ministre japonais des Affaires étrangères Takeaki Matsumoto a indiqué mardi à Paris que le niveau de radiations consécutif à l'incendie du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima 1 "pourrait endommager la santé" des populations.
15h57. De l'eau pourrait être injectée par hélicoptère. La compagnie d'électricité japonaise Tepco, qui exploite la centrale de Fukushima, a indiqué qu'elle envisageait de verser de l'eau par hélicoptère dans une piscine du réacteur 4 pour refroidir du combustible nucléaire usé.
21h32. La toiture d'un réacteur fissurée à Fukushima. L'agence de sûreté nucléaire japonaise annonce que la toiture du réacteur numéro 4 de la centrale de Fukushima est fissurée.
21h58. Evolution "préoccupante" d'une piscine de stockage. L'évolution de la situation de la piscine du stockage du réacteur 4 de la centrale de Fukushima au Japon, où une "partie des assemblages de combustibles stockés serait désormais découverte", est jugée "préoccupante" par l'Autorité de sûreté nucléaire française (ASN).
22h57. Fukushima : nouvel incendie au réacteur 4. Un nouvel incendie s'est déclaré mercredi au réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima, au lendemain d'une explosion qui avait provoqué un premier incendie et endommagé le toit du bâtiment extérieur, a annoncé l'opérateur de la centrale.
 
Chronologie Nouvel Observateur 
Mardi 15 mars :
3h -Tokyo. Le niveau de radiations a "considérablement augmenté" à la centrale nucléaire de Fukushima n°1 où un incendie s'est produit sur le réacteur 4, déclare le Premier ministre japonais, Naoto Kan.
4h10 - Tokyo. L'incendie au réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima n°1 est "apparemment éteint", rapportent plusieurs médias japonais.
8h15 - Vienne. Des substances radioactives ont été libérées directement dans l'atmosphère à la suite de l'incendie du réacteur 4 à la centrale nucléaire de Fukushima n°1, confirme l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).
10h30 - Tokyo. L'agence nucléaire du Japon annonce la découverte de deux trous de 8 mètres sur l'enceinte extérieure du réacteur N° 4 de la centrale de Fukushima (Reuters)
15h15 - Paris. Le ministre japonais des Affaires étrangères Takeaki Matsumoto indique que le niveau de radiations consécutif à l'incendie du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima 1 "pourrait endommager la santé" des populations.
15h55 - Fukushima. La compagnie d'électricité japonaise Tepco, qui exploite la centrale de Fukushima, envisage de verser de l'eau par hélicoptère dans une piscine du réacteur 4 pour refroidir du combustible nucléaire usé.
21h50 - Paris. L'Autorité de sûreté nucléaire française (ASN) juge l'évolution de la situation de la piscine du stockage du réacteur 4 de la centrale de Fukushima où une "partie des assemblages de combustibles stockés serait désormais découverte" "préoccupante".
22h45 - Tokyo. Un nouvel incendie se déclare au réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima.
mercredi 16 mars :
00h25 - Tokyo. L'incendie qui s'était déclenché mercredi matin au réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima paraît s'être éteint.
 
Chronologie L’essentiel online 
Mardi 15 mars :
08:43 Substances radioactives dans l'atmosphère
«Les autorités japonaises ont informé aujourd'hui l'Agence internationale de l'énergie atomique à 04h50 au Luxembourg que le bassin du combustible usé du réacteur nucléaire 4 de la centrale de Fukushima Daiichi était en feu et que de la radioactivité était en train d'être libérée directement dans l'atmosphère», a ajouté l'agence dans un communiqué. L'incendie au réacteur 4 est «apparemment éteint», ont rapporté mardi plusieurs médias japonais. «L'incendie qui s'est produit au quatrième étage du réacteur 4 est apparemment éteint», a indiqué l'agence Jiji.
10:25 Deux brèches de 8 mètres de large détectées à Fukushima
Deux brèches de huit mètres de large sont apparues dans l'enceinte extérieure du bâtiment de la quatrième tranche de la centrale atomique de Fukushima-Daiichi à la suite d'une explosion survenue mardi, annonce l'Agence de sûreté nucléaire japonaise.
17:22 Tepco envisage de verser de l'eau par hélicoptère dans le réacteur 4
La compagnie d'électricité japonaise Tepco, qui exploite la centrale de Fukushima 1, a annoncé mardi qu'elle envisageait de verser de l'eau par hélicoptère dans une piscine du réacteur 4 pour refroidir du combustible nucléaire usé. Lors d'une conférence de presse, les responsables de Tokyo Electric Power ont expliqué qu'ils étudiaient cette solution faute de pouvoir employer les moyens habituels de refroidissement, tombés en panne à cause du séisme et du tsunami qui ont dévasté la région nord-est où se situe la centrale.
18:29 Taux dangereux de radioactivité mesurés
Lors des efforts pour éteindre l'incendie de l'entrepôt du combustible nucléaire usagé, le personnel a probablement été exposé à une forte irradiation.
L'incendie du dépôt du réacteur 4 a pu être maîtrisé mais le toit du bâtiment a été endommagé. Cela signifie que la radioactivité se propage directement dans la nature.
21:48 Évolution préoccupante du réacteur 4
L'évolution de la situation de la piscine du stockage du réacteur 4 de la centrale de Fukushima au Japon, où une "partie des assemblages de combustibles stockés serait désormais découverte", est jugée "préoccupante" par l'Autorité de sûreté nucléaire française (ASN). Un incendie s'était déclaré la nuit dernière au niveau de cette piscine, rappelle l'ASN dans un communiqué, précisant que "l'état du combustible stocké, potentiellement affecté par l'incendie, n'est pas déterminé".
La compagnie d'électricité japonaise Tepco, qui exploite la centrale, a indiqué mardi lors d'une conférence de presse qu'elle envisageait de verser de l'eau par hélicoptère dans une piscine du réacteur pour refroidir du combustible nucléaire usé. L'ASN qui avait déjà fait état d'une "dégradation de l'enceinte de confinement" du réacteur 2, suite à deux explosions, s'inquiète "d'une augmentation significative des rejets radioactifs détectés" en limite du site.
21:54 Le toit fissuré
Deux techniciens sont portés disparus après l'explosion, mardi, survenue sur l'un des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi endommagée par le séisme du 11 mars, a annoncé l'Agence japonaise de sûreté nucléaire. L'agence ne précise pas l'identité des deux techniciens dont on est sans nouvelles et qui se trouvaient dans le secteur de la turbine du réacteur n°4.
Lors d'une conférence de presse, un responsable de l'agence a également fait état de l'apparition de fissures sur la toiture du bâtiment abritant le réacteur. Les autorités s'efforcent d'empêcher une pénurie de l'eau servant à refroidir les cœurs radioactifs des réacteurs de l'usine, ce qui provoquerait une surchauffe et une libération de particules radioactives dans l'atmosphère.
22:54 Un incendie se déclare
Un nouvel incendie s'est déclaré mercredi au réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima, au lendemain d'une explosion qui avait provoqué un premier incendie et endommagé le toit du bâtiment extérieur, a annoncé l'opérateur de la centrale.
 
_______________________
 
Origine des incendies selon l’IRSN (point du 16 mars 2011 19 h) : l’hydrogène
 
« Deux incendies, qui auraient été maîtrisés rapidement, se sont déclarés au dessus de la piscine du réacteur n°4. Après analyse par l’IRSN, la présence d’hydrogène produit par la radiolyse de l’eau dans les piscines, couplée à la perte des ventilations, expliquerait l’origine de l’explosion et de l’incendie. »
 
_____________________
 
Photo d’entête : incendie du bâtiment réacteur 4 (source)
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Delphin 03/02/2013 21:36

Bonjour Lionel,

la réponse du même Sylvestre Huet, dans l'article déjà cité :

"Parce qu'ils n'en sont pas encore capables. L'évacuation est prévue pour 2013. Elle suppose qu'un dispositif permettant l'extraction des combustibles usés soit installé. Il doit permettre la
protection biologique des travailleurs contre le rayonnement gamma, un transfert relativement rapide et dans des conditions de sûreté sévères vers une autre structure où le refroidissement
reprendra sans délais importants."

Amicalement,

Delphin

Lionel 03/02/2013 15:05

Quand une fumée est blanche c'est qu'elle contient de la vapeur...

setaregan 03/02/2013 10:53

Rappel pour Etienne Servant : la vapeur est invisible , quand on voit quelque chose , ou c'est un gaz qui a été coloré ou c'est de la fumée . La fumée n'est pas nécessairement grise ou noire .

Lionel 02/02/2013 15:05

J'ajoute que je me souviens avoir lu un article sur le positionnement des paniers qui évoquait un risque certain !

Lionel 02/02/2013 15:03

Salut Delphin, question basique : s'il n'y a que le risque de dispersion de radioactivité par des matériaux à émissions alpha et non de reprise de criticité, pourquoi diable ne se mettent-ils pas
tout de suite à transférer le combustible de la SFP 4 ?
Incapable de prendre position sur l'éventualité de la reprise de criticité, je pose la question un peu en candide...

monnier 01/02/2013 16:15

Excusez- moi. Je me suis trompé.
Dr Matsuzaki dit que la maladie de sang augmentait de 10 fois à 20 fois plus à Tchernobyl.

monnier 01/02/2013 16:04

Bonjour.
Merci !
J’ai traduit un peu de la vidéo.

http://iwj.co.jp/wj/open/archives/55059


L’association d'évacuation collective d'essai Fukushima
Le 25 janvier 2013 devant le ministère de la Culture pour protester auprès du gouvernement.
Si on pouvait laisser partir les enfants on voudrait laisser partir mais cette responsabilité et la force qui a plus de pouvoir c’est l’administration.
Le civil peut faire des choses mais il y a une limite.
Les civils comme nous pouvons donner des quantités de renseignements mais avec une certaine limite.
Pour ça il faudrait que l’administration le fasse.
Mais l’administration et le ministère de la Culture essaie de faire c’est toujours la sûreté campagne,
Nettoyer campagne, reconstruction campagne de Fukushima que ça.
Ces victimes sont les enfants de Fukushima et par conséquent actuellement leucémies L'infarctus du myocarde cancers thyroïdiens ont commencés.
Alors est ce que c’est la responsabilité des enfants ou pas?
Personne ne prend ses responsabilités
Si la vie est perdu la responsabilité n’existera plus la seule solution c’est de partir.
N’es-ce pas ?
C’est vrai.
Avant que le résultat du procès devant le ministère de la Culture je résume.
Ministère de la Culture faire partir les enfants !
Ministère de la Culture immédiatement partir les enfants !
Partir les enfants contre la radioactivité !
Partir les enfants !
Prendre la responsabilité pour la vie d’enfants !
Ne tuer pas les enfants de Fukushima !
Ne laisser pas tombé malade les enfants de Fukushima !
Protéger les enfants contre la radioactivité!
Pour ça il faut partir !
Les résultats finals vont être diffusés le mois de mars.
Si les gens pouvaient écrire pour le juge à Sendai.
Les juges ont l’air pas très inquiet .
Pour les juges aussi on sent qu’ils voudraient que l’accident ne soit pas trop important.
Pour l’informateur il a y de la pression par les autres personnes.
On ne dirait pas qu’ici on est au Japon.
Dr Matsuzaki dit que la maladie de sang augmentait de 10 fois à 20 fois plus qu’ à Tchernobyl.
Cà fait presque 2ans que l’accident s’est passé donc comment ça devient il faut bien savoir et prendre les décisions pour faire partir les gens.
Qu’est- ce qu’il faut faire ?
Une ville Totorishi est 10 fois plus polluée dans l’air mais on ne pouvait pas savoir s’il y a lien avec la radioactivité et le résultat de L'électrocardiographie cela m’inquiète.
Les kystes thyroïdiens sont-ils déclarés chez les gens des autres régions.
Seulement moins 10 sievert peuvent augmentés le cancer.
L’adresse de l’association d'évacuation collective d'essai Fukushima
http://fukusima-sokai.blogspot.jp/ (Japonais)
http://fukushima-evacuation-f.blogspot.jp/ (Français)

Delphin 01/02/2013 14:10

Bonjour Pierre Fetet (et les autres),

Si S. Huet avait eu connaissance d'une reprise de criticité dans la piscine, il ne passerait pas l'information sous silence (sa mauvaise foi congénitale ne va pas jusque là). Donc, à contrario, il
n'y a pas eu de reprise de criticité dans la 4ème piscine.

Pour la manutention du MOX (présence importante de plutonium) - MOX qui ne semble pas concerner cette piscine, contrairement à ce qu'écrit S. Huet, les problèmes ne sont pas plus importants qu'avec
l'uranium 235. Si le plutonium est plus radioctif, infiniment plus radiotoxique, il est faiblement irradiant. Son risque énorme est la contamination par inhalation, mais pas la manipulation si les
barreaux sont intègres, ce qui semble être le cas.

Par contre et c'est là où, à mon sens, son argumentation pêche, ce n'est pas parce que la structure du bâtiment a résisté qu'elle n'est pas fragilisée, même avec les renforcements dont il est bien
difficile d'évaluer l'efficacité réelle.

Delphin, qui essaye de ne pas donner d'os à ronger aux lobbyistes, si prompts à les saisir pour disqualifier la partie adverse.

Etienne SERVANT 01/02/2013 09:29

Merci Lionel !

Lionel 31/01/2013 19:34

Bien Étienne ton petit film pédagogique sur les rayonnements !

Etienne SERVANT 31/01/2013 19:30

Etienne Servant persiste et signe il y a eu reprise de criticité dans la piscine N°4 qui à vaporisée l'eau par flash boillig, les paniers à combustible on été superficiellement dénoyés et arrosés
d'eau salée par les Hélicoptères , le sel cristalisé (façon marais salants) sur les paniers noircis et bien visible car l'eau de mer c'est évaporée aussi au début. Je vous prépare un petit film
amateur pour vous montrer je fini de réunir les éléments du puzzle....

Lionel 31/01/2013 18:32

Sauf que... "Le représentant de la commission gouvernementale de surveillance des travaux vient de déclarer "qu'il n'y a pas de solution adaptée à la question de la SFP #4..."
Alors début 2013 fin 2015, rien n'est moins sûr !

http://fukushima-diary.com/2013/01/the-chairman-of-the-fukushima-accident-council-theres-no-appropriate-solution-for-reactor4/

Pierre Fetet 30/01/2013 23:42

"Il n'y a pas eu de reprise de criticité"
Huet n'écrit pas cela, sauf erreur de ma part, il n'en parle pas.
En revanche, il dit : "L'évacuation est prévue pour 2013". Ca c'est de la désinformation par omission (sa spécialité). La vraie info ça aurait été : "Tepco commencera l'évacuation des combustibles
à partir de 2013 et prévoit de la terminer fin 2015" (l'annonce de l'accélération du transfert a été faite après l'article de Huet. En décembre 2012, Tepco a annoncé que le transfert du combustible
de la piscine 4 serait terminé fin 2014).

Delphin 30/01/2013 15:34

Bonjour,

L'information, fausse, sur l'absence d'eau de la piscine provenait de l'Autorité de Sûreté Nucléaire Américaine, qui n'a jamais été à une erreur hâtive près ("un milliers de morts directs causés
par l'explosion de Tchernobyl" par ex.).

Il n'y a pas eu de reprise de criticité dans cette piscine et les barres de "combustible" n'y posent donc pas de problèmes majeurs.

Source (d'un pronucléaire notoire, mais généralement bien informé : Sylvestre Huet, blog Libération) :

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/09/fukushima-la-désinformation-continue.html.

Delphin

Lionel 29/01/2013 14:13

« Sans oublier le phénomène d’ « effet de ciel », déjà cité dans ce blog, sorte de rebond du rayonnement sur les couches atmosphériques qui peut le rabattre vers le sol en des endroits imprévus.
»
Phénomène fort connu en matière d'ondes radio mais j'aimerais en savoir un peu plus concernant les rayonnements nucléaires, la vapeur des nuages pourrait à la rigueur avoir une influence, de là à
le retourner à l'envoyeur, je suis sceptique, mais que dire à propos de "rebond sur les couches atmosphériques".
Si le comportement est le même que la lumière, il y a tout juste diffraction et une petite réfraction mais pour le renvoi sur terre, il va falloir argumenter, notre atmosphère n'est pas un bassin
SFP d'eau borée !

Etienne SERVANT 28/01/2013 19:44

la source : http://sciencepourvousetmoi.blogs.sciencesetavenir.fr/archive/2011/04/15/fukushima-suite-32-nouveau-danger-des-reactions-de-fission-d.html

Etienne Servant 28/01/2013 19:42

Il y a eu tout simplement une reprise de criticité dans la piscine du N°4 , qui a vaporisée l'eau
Selon Dominique Leglu
5/04/2011
FUKUSHIMA (suite 32) NOUVEAU DANGER. Des réactions de fission dans la piscine n°4. 福島原発事故(32の続き)。新たな危険。4号機のプールでの核分裂反応。FUKUSHIMA (blogpost 32) NEW DANGER. Fission reactions in Unit 4 fuel pool



M. Kawakita Kiyomasa, journaliste, a accepté de traduire ce blog en japonais de façon à faire circuler l'information internationale vers le Japon. Nous l'en remercions chaleureusement (pour lire le
blog d'un seul tenant en français, aller directement au-dessous de la traduction, SVP) .

Mme Deborah Mends, traductrice, a également traduit ce blog en anglais, ce dont nous la remercions. Nous avons placé cette traduction à la suite de la version française. DJL

CONSULTABLE AUSSI SUR : http://deciphering-fukushima.blogs.sciencesetavenir.fr/


15.04.2011

FUKUSHIMA (suite 32) NOUVEAU DANGER. Des réactions de fission dans la piscine n°4

福島原発事故(32の続き)。新たな危険。4号機のプールでの核分裂反応。

Attention, danger ! C’est vers la piscine de l’unité n°4 de Fukushima que les regards convergent aujourd’hui avec une nouvelle inquiétude. 危険、要注意!現在、新たな不安で見守らなくてはならないのは福島原発4号機のプールである。


S’y déroulent des réactions en chaîne dégageant une très forte radioactivité !


極めて高い放射能を放出しながら様々な反応が続いて起こっている。


Des niveaux “100 000 fois supérieurs à la normale”, selon l’agence de sûreté nucléaire japonaise NISA.


日本のNISA (原子力安全保安委員会)によれば(放射能の濃度は)通常値の100 000倍の水準である。


C’est ce que l’on peut comprendre après l’annonce postée ce 14 avril sur son site (1) par l’opérateur TEPCO de la centrale de Fukushima.


福島原発事故についてのTEPCO (東京電力)がサイトで4月14日発表した報告から理解出来るのは、その事だ。


L’opérateur y présente en effet les résultats d’une “analyse de 200 ml d’eau prélevée le 12 avril dans la piscine n°4” (où 195 tonnes d’eau ont été injectées le 12 avril selon l’AIEA (2)).


東電は4号機のプールから4月12日に採取された200mlの水の分析の結果として発表している。


Ces résultats, obtenus le 13 avril et annoncés ce 14 avril montrent que, outre du césium 137 et du césium 134 découverts dans cette eau, de l’iode 131 y a été retrouvé.


この結果は4月13日に得られ4月14日に発表されている、この水の中で発見されたセシウム137とセシウム134以外、イオン131が発見された事も示している。


Or l’iode 131, rappelons-le, a une demi-vie de 8 jours seulement. Autrement dit, si on le retrouve en quantité – ce qui est le cas, 220 000 Bq/litre – cela signifie qu’il a été créé depuis peu de
temps (à noter qu’une mesure dans cette même piscine faite le 4 mars, c’est-à-dire avant le démarrage des événements catastrophiques, n’en avait pas détecté).


イオン131が残るのは8日間である。ということは、現在の様に1リットル で220 000/Bという大量のイオンが見出されたとすれば、それは短期間で放出された事を意味する (原発事故が起こる前の3月4日になされた同プールでの検査では検出されていなかった)。


Et s’il a été créé depuis peu de temps, cela signifie que des réactions de fission ont lieu dans le combustible qui est entreposé.


もし短期間で放出されたのだとすれば、貯蔵されていた核燃料の核分裂によって発生した事を意味する。


Rappelons que le réacteur n°4 était à l’arrêt avant le séisme puis le tsunami.


4号機の稼働装置は地震、それに続く津波の前にストップされた。


Tout le combustible usagé du réacteur avait été déposé dans la piscine. 全ての使用済みの核燃料はプールに貯蔵されていた。


Et l’on a appris aujourd’hui (3) qu’outre ce combustible usagé, du combustible “neuf” s’y trouve aussi : “204 barres de combustible non usagé” (outre 1331 barres de combustible usagé).

(DU COMBUSTIBLE NEUF, TOUT NEUF !!! )

現在、使用済み核燃料の他、新しい核燃料:使用されていない204本の核燃料(使用済み核燃料1331本以外)もそこにある事を知っている(ブログ3)。


Des niveaux qui pourraient être également dus, a-t-elle estimé, à l’injection dans la piscine d’eau de pluie contenant des quantités de particules émettrices de radioactivité.


水準(放射濃度の高さ)はプールへの放射能物質の粒子を含んだ雨水の注入の為かもしれない。


Interrogé à ce sujet, l’ingénieur nucléaire américain Arnie Gundersen (que nous avions cité dans le blog du 15 mars (4)), nous a dit voir dans la présence d’iode 131 dans la piscine n°4 une «
énorme annonce » (« BIG news »).


この問題に関して、アメリカの原子力技術者Arnie Gundersen(3月15日のブログで引用(4))は、4号機のプールでのイオン131がある事が分かった事はビッグニュースだ、と語った。


De même que la présence de combustible neuf, car il peut devenir « critique » (connaître des réactions de fission) « plus facilement que le combustible usagé ».


未使用の核燃料の存在は使用済みの核燃料よりも容易く、“critique » (核分裂反応の認知)な状態になるかもしれない。


Selon lui, ce pourrait être « la raison pour laquelle cette piscine n’est plus remplie d’eau.


同氏はプールが水で満たされないのはその為かもしれないという。


Des changements mineurs dans la géométrie des casiers (dans lesquels sont normalement contenues les barres de combustible) pourraient être la cause de la reprise de criticité dans le combustible
neuf. Je le sais, car mon groupe de travail a fait des calculs de criticité dans ce type de casiers pendant des années ».


隔離された構造(普通、核燃料の棒を含む)の中での変化は新しい核燃料での原子核で臨界が再発生したからかもしれない。


私は知っています。何故なら、数年間、私の作業グループはこのタイプの隔離装置で臨界の計算をして来ましたから。


Devant la dangerosité de ces barres de combustible, on se demande bien comment l’opérateur va pouvoir manipuler ce combustible, afin de le confiner et stopper le relargage de radioactivité qui doit
avoir lieu en ce moment même.


問われるのは、現在も続いている放射能の拡散を止める為に、東電が危険性の高い核燃料の棒を操作し封じ込める事が出来るかどうかである。


Il a été annoncé « le déploiement d’un petit drone (hélicoptère) pour voir s’il est possible d’extraire ce combustible » (selon TEPCO, ce survol a été effectué ce 14 avril entre 10h17 et
12h25).


この核燃料棒を引き出す事が可能かどうか、その為に小さなdrone (ヘリコプター)の使用すると発表された(東電によれば、これは4月14日の10時17分から12時25分に実行される)。


La tâche est rendue extrêmement difficile vu les niveaux de radioactivité : rayonnements gamma, mais aussi et peut-être surtout bouffées de neutrons extrêmement dangereuses dont il est très
difficile de se prémunir (de même qu’il est difficile de mesurer exactement le niveau de rayonnement au moment où il est émis, lors ds réactions de fission).


この任務は極めて困難を伴う。高濃度の放射能、ガンマ放射線、それと極めて危険性の高い中性子放射能(核分裂の時、それが発生する時に、正確に放射線量の水準を測定する事が難しい)などを考えると、任務は大変難しいだろう。


Sans oublier le phénomène d’ « effet de ciel », déjà cité dans ce blog, sorte de rebond du rayonnement sur les couches atmosphériques qui peut le rabattre vers le sol en des endroits imprévus.


しかも、このブログで既に引用した“空中の効果”の現象を忘れることなしにやらなくてはならない。それは地上の予期しない場所に放射能をまき散らす恐れがあるという事である。


Outre les énormes difficultés d’évacuation de dizaines de milliers de tonnes d’eau radioactive, les travailleurs dans la centrale se retrouvent donc aujourd’hui avec un problème majeur à régler sur
l’unité n°4.


放射能で汚�

Pierre Fetet 28/01/2013 19:05

Tout à fait d’accord avec toi Etienne, rien ne semble avoir brûlé dans l’unité 4. Mais avec ce billet, je ne voulais présenter que les sources, sans trop faire de commentaire ni d’analyse. On voit
les effets d’une ou de plusieurs explosions, et les photos et vidéos ne montrent qu’un panache blanc, ce qui suggère de la vapeur. Je suis prêt à penser comme toi que l’ « incendie » est une
production intense de vapeur d’eau. Mais je ne comprends pas trop ton hypothèse de « vaporisation instantanée de la piscine ». Une piscine de ce genre contient 1400 mètres cubes d’eau. As-tu essayé
d’évaluer la quantité d’énergie nécessaire pour évaporer autant d’eau d’un seul coup ? L’hypothèse d’un flash-boiling tiendrait la route si tu pouvais en proposer une cause possible.
(Sinon, merci du conseil, dès que j’aurai le temps, j’ajouterai la chronologie de l’Expansion si elle apporte un éclairage différents des autres.)

Etienne Servant 28/01/2013 09:33

Enfin dans les Chronologies de l'accident il en manque une importante (celle du journal l'expansion)...

Etienne Servant 28/01/2013 09:17

Pour parler d'INCENDIE dans le réacteur N°4 encore faudrait t-il que tu nous montres quelque chose de brûlé Pierre. Or que voyons nous sur ces images point de fumée mais de la vapeur! .Il n'y a pas
à ma connaissance dans une centrale nucléaire de matériaux combustibles (en terme de combustible chimique ). Donc en ce qui me concerne je ne crois pas TEPCO qui nous parle d'incendie. Je pense que
ce qui c'est passé dans le réacteur N°4 est un boilling flash, vaporisation instantanée de l'eau de la piscine qui à produit une énorme quantité de vapeur associée à de l'hydrogène. La pression de
vapeur c'est de qui à gonflé le bâtiment (peut être aussi suivi d'une explosion d'hydrogène ) car la montée en température de l'eau a engendrée de la radiolyse. Les hélico s ont sauvé la piscine
avec de l'eau de mer.La preuve de ce que j'avance est sur le dessus des paniers à combustible (les cristaux de sel ) . Donc pour moi R4= Rien à brûler , boilling flash , explosion vapeur +
hydrogène. Jamais il n'y a eu d'incendie au sens propre du terme la preuve c'est qu'il n'y à pas un mur noir. Etienne Servant (ancien expert IRD, spécialisé en dommages électriques)

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Actualités sur Fukushima

L'ACROnique de Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Projet Mieruka Fukushima

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Éditions de Fukushima

Publications

Le dernier livre de Jean-Marc Royer

 

 

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -