5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 19:15

nuclear-plant-slovenia-krsko-lgLe 4 février 2012, pendant que l’AIEA et l’OMS  commémoraient en grande pompe la journée mondiale contre le cancer (1), quelques rares médias ont signalé que la centrale de Krsko en Slovénie était en difficulté. Fait assez rare pour être signalé. Pourquoi diable, puisqu’il n’y a pas de fuite, communiquer sur un petit problème technique? Y aurait-il anguille sous roche ?

 

 

Problème à la centrale de Krsko ?

 

Le communiqué de Romandie News du 4 février 2012 :

« LJUBLJANA - La centrale nucléaire slovène de Krsko (est) a réduit préventivement sa production de deux tiers afin d'injecter du lubrifiant dans la pompe du réacteur, a annoncé samedi l'opérateur de la centrale.
Cette réduction est préventive et décidée à l'avance... il n'y a aucun risque (de fuite radioactive), a déclaré à l'AFP la porte-parole de la centrale Ida Novak Jerele.
Elle a ajouté que la production à rythme réduit devrait durer plusieurs heures pour ajouter préventivement de l'huile lubrifiante dans un palier de pompe du réacteur.
Le quotidien Delo a rapporté samedi, citant des sources non officielles, que l'intervention est due à une surchauffe et à une perte de lubrifiant dans la pompe du réacteur. (…) »

 

Plusieurs choses sont étranges :

- Pourquoi la centrale a-t-elle prévu de réduire de deux tiers sa production en plein hiver, qui plus est dans une période de grand froid, au moment où la consommation électrique est la plus forte ?

- S’il n’y a aucun risque de fuite radioactive, pourquoi le site de surveillance de la radioactivité en Europe a-t-il choisi justement ce jour-là pour arrêter de communiquer les données concernant la Slovénie et la Croatie ?

 

En effet, depuis le communiqué laconique d’hier, le site EURDEP a choisi de ne plus donner de mesure pour ces deux pays. Y a-t-il un lien entre la situation géographie de la centrale de Krsko, l’information du problème technique de la centrale de Krsko et la suppression de la diffusion des mesures de la radioactivité dans cette région ?

 

situation krsko

Situation de la centrale de Krsko, entre les deux capitales de Slovénie et de Croatie

 

avant

Carte EURDEP avant le communiqué de presse de samedi : le point violet indique une augmentation de la radioactivité à la centrale de Krsko (> 0,4 µSv/h)

 

après

Carte EURDEP après le communiqué de presse de samedi : arrêt de la communication des données !

 

Les températures négatives actuelles ne seraient-elles pas à l’origine du problème de la centrale de Krsko ? On connaît déjà les innombrables fuites actuelles causées par le gel à la centrale de Fukushima Daiichi. Paradoxalement, le froid peut en effet détériorer un système de refroidissement.

A Krsko, il est signalé un problème de surchauffe de la pompe du réacteur. Le lubrifiant s’est-il solidifié à cause du froid, ne pouvant plus alimenter la pompe ? Et si la pompe surchauffe, peut-elle tomber en panne ? Si la pompe est en panne, y a-t-il une pompe de secours en état de marche qui peut la remplacer afin de refroidir le réacteur ?

 

En 2008, il y avait déjà eu un problème de fuite dans le circuit primaire dans cette centrale, et il avait été caché (2).  Il n’y a aucune raison pour que les pratiques changent, c’est pourquoi il est légitime de s’inquiéter aujourd’hui, en particulier pour les habitants proches de la centrale, parce qu'une panne de refroidissement du réacteur peut entraîner un meltdown, phénomène tristement célèbre qui s'est produit 3 fois à Fukushima.

 

 

Problème aussi en Hongrie ?

 

En observant la carte EURDEP, on se rend compte d’un autre problème, cette fois-ci en Hongrie. Dans la semaine qui vient de s’écouler, pas moins de sept points de mesure indiquent une hausse notable de radioactivité : 3 stations donnent des mesures inférieures ou égales à 300 nanoSieverts (points rouges entre 0,3 et 0,4 µSv/h), et quatre des mesures supérieures à 400 nanoSieverts (> 0,4 µSv/h). Vous remarquerez la très grande transparence de cet état des mesures : supérieur à 0,4 µSv, ça veut dire qu’il n’est pas décent de donner la mesure exacte ?

La Hongrie a-t-elle encore des soucis ? Avec quelle installation (Centrale nucléaire de Paks ? Réacteur de Budapest ?) ? Avec quel(s) radioélément(s) ?

La population hongroise a-t-elle été avertie ?

 

Mystère, l’AIEA n’informe pas, l’AIEA commémore…

 

hongrie

 

C’est là qu’on mesure l’efficacité de cette carte mise en place par la commission européenne : d’un côté, on supprime les données d’un site qui a un problème, de l’autre, on informe d’une augmentation de la radioactivité d’un pays sans donner la possibilité d’avoir des mesures précises, ni donner d’explication. C’est ça la grande transparence du nucléaire ?

 

Ne pas hésiter à demander des explications à l’Europe et à l’AIEA !

 

Ecrire un courrier à la Commission Européenne :

http://ec.europa.eu/contact/mailing_fr.htm

 

Envoyer un mail à l’AIEA :

Official.Mail@iaea.org

 

Et pour plus de transparence sur la radioactivité que nous respirons,

signez la pétition de la CRIIRAD !

http://petitions.criirad.org/?Petition-pour-une-transparence

 

 

------------------------------

(1) Selon l’OMS, « le cancer constitue la première cause de mortalité dans le monde. Elle estime que le cancer aura fait 84 millions de morts entre 2005 et 2015 si aucune mesure n’est prise ». Or que fait l’OMS pour réduire la prolifération des radionucléides cancérigènes dans le monde ? Rien.

 

(2) En 2008, selon Josef Pröll, ministre fédéral autrichien de l'Environnement, les autorités slovènes ont tout d'abord signalé l'incident comme un "exercice" et non comme une panne réelle. Le ministre slovène de l'Environnement, Janez Podobnik, a reconnu que l'incident a été signalé par erreur comme un "test". D'autre part, de nombreux Croates habitants près de la centrale se sont plaints d'avoir appris la nouvelle de l'incident par des médias étrangers et des expatriés, en raison d'une absence d'information officielle de la part des autorités croates. (source Wikipédia)

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article

commentaires

Pierre Fetet 08/02/2012 17:39

Autre dernière nouvelle européenne...
"Arrêt d’urgence de la centrale nucléaire de Mühleberg
Le réacteur de la centrale nucléaire de Mühleberg (BE) a été stoppé automatiquement mercredi à 13h45 à la suite de l'arrêt du système d'alimentation en eau."
source : http://www.lematin.ch/suisse/standard/Arret-durgence-de-la-centrale-nucleaire-de-Muehleberg-/story/27496536
C'est un GE Mark 1, comme le n°1 de Fukushima Daiichi, un réacteur à fermer de toute urgence, mais qu'on continue à exploiter.

Pierre Fetet 08/02/2012 17:30

Dans le site RSOE : "HAZMAT in Austria on Tuesday, 07 February, 2012 at 03:57 (03:57 AM) UTC.
Higher than normal levels of radiation Iodine 131 was measured in the air in Austria but without danger to the public health, said the Austrian Agency for Health and Food Safety (AGES) on Monday,
ruling out a source in Austria. Traces of isotope were detected by the air-collecting station in Vienna from Jan. 30 to Feb. 2. The Iodine-131 concentration was at an extremely low level of six
microbecquerel per cubic meter of air, which could be detected only using highly sensitive analytical methods. According to media reports, in the past two weeks, comparable size of radioactive
Iodine-131 were also detected in atmosphere in other European countries, including Sweden, Finland, Germany and Poland. The AGES believed that the results of the measurements and dispersion
calculation would indicate that the source may locate in Eastern Europe because there had been a similar incident happened in November, 2011. A defect in the filtration system of a Hungarian
radioisotope institute has caused the release of radioactive Iodine-137 into the air."
D'où vient l'iode 131 ? Encore de Hongrie ?
Impossible de vérifier, la carte EURDEP ne fonctionne plus ! On obtient ce message : "We are experiencing a server problem right now. We are working on it.
Please visit this page again at a later time."

Pierre Fetet 08/02/2012 12:04

Réponse de l'AIEA : "Merci d'avoir contacté l'AIEA. Actuellement, nous n'avons aucune information sur les événements anormaux à centrale nucléaire de Krsko. Nous sommes à la recherche sur cette
question. Si vous avez d'autres questions, s'il vous plaît n'hésitez pas à nous contacter encore un fois."

philippe 06/02/2012 16:22

c'est peut-être à mettre en relation à la grave sécheresse qui frappe actuellement toute cette région d'europe :
http://www.setimes.com/cocoon/setimes/xhtml/en_GB/features/setimes/articles/2012/01/30/reportage-01
...difficile de refroidir un réacteur dans ces conditions...a fortiori un réacteur qui présente des problèmes...

Roland 06/02/2012 08:05

De nouvelles inquiétudes ! L'agence de sûreté, l'IRSN donnent-ils des informations sur ces problèmes européens ?

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -