19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 23:56
DSCF5413 - CopieJ’ai rencontré des héros. Pas des héros de cinéma, pas des héros de bande dessinée. Des vrais, en chair et en os. Des femmes et des hommes qui se battent, chacun dans leur pays, pour faire connaître la vérité. Au risque du dénigrement, du mépris, voire de la prison, au risque de leur santé, de leur vie, ils se donnent sans relâche, certains depuis 26 ans, d’autres depuis 1 an. Mais ils ont la même volonté d’alerter leurs semblables avant qu’il ne soit trop tard. Faire la lumière sur les risques sanitaires de l’énergie atomique : tel est leur objectif. Ils ne sont pas nombreux, mais en se réunissant à Genève les 12 et 13 mai 2012, ils ont renforcé leur détermination à dénoncer l’horreur. Dans l’indifférence générale du bruit de la vie du monde,  ils étaient là, ensemble, debout, vivants. Ils ont délivré un message, nous avons été plus de 200 à en être les témoins. Ecoutez-les.
 
 
DSCF53791. Alexei Yablokov
Docteur ès Sciences biologiques,
conseiller de l’Académie des Sciences de Russie
 
De 1986 à 1989, il était interdit de publier sur Tchernobyl en Union Soviétique. Après Hiroshima, les Etats-Unis avaient fait la même chose en interdisant toute publication avant 1950. L’atome, historiquement, a toujours été le monde du secret.
A cause de cette interdiction, personne aujourd’hui ne peut déterminer les conséquences de la contamination par l’iode 131 de Tchernobyl. C’est pourquoi on se base sur les césiums qui ont une période radioactive plus longue. C’est le seul moyen disponible et objectif dont on dispose : la mesure des taux de césium dans l’organisme.
 
25 ans après le début de la catastrophe sanitaire de Tchernobyl, plus de dix-mille travaux scientifiques ont déjà été publiés dans différents pays, la plupart en Russie, en Ukraine et au Bélarus. Mais ces sources sont rarement utilisées par la communauté scientifique internationale.
Pourtant, l’ensemble de ces publications permet aujourd’hui de dresser un tableau général objectif des altérations de la santé des groupes de population qui ont reçu l’irradiation supplémentaire de Tchernobyl.
 
D’abord, il est clair que tous les systèmes de l’organisme sont détériorés par l’irradiation, ce qui a été mis en évidence par une augmentation de l’incidence et de la prévalence de la morbidité pour :
- le système circulatoire
- le système immunitaire
- le système génito-urinaire
- le système squelettique
- le système nerveux central
- l’appareil visuel
 
Il a été aussi démontré d’autres effets de la pollution radioactive :
- un pic de nouveau-nés atteints par la trisomie 21 a été constaté en 1986, et le niveau est resté ensuite plus élevé qu’avant la catastrophe ;
- dans le monde entier, le nombre des cancers a augmenté après 1986 ;
- le nombre des malformations congénitales a augmenté, par exemple dans le district de Luginy en Ukraine ;
- le vieillissement des individus est prématuré dans les territoires contaminés ;
- la fréquence des mutations dans les tissus somatiques et générateurs a augmenté ;
- il y a eu un changement dans le sex-ratio secondaire : jusqu’à un million de décès d’embryons et de fœtus de sexe masculin.
 
DSCF5380
Augmentation des cancers entre 1982 et 1999 en Russie et dans les régions de Kaluga et Bryansk
 
Au cours des 15 années qui ont suivi la catastrophe de Tchernobyl, il y a eu, dans les territoires contaminés (taux de césium 137 supérieur ou égal à 40 kBq/m²) au Belarus, en Ukraine et en Russie, une augmentation de la mortalité totale de 4%, soit 273 000 décès supplémentaires. Ce nombre est évidemment à comparer avec l’estimation mensongère de 9000 morts supplémentaires de l’OMS-AIEA jusqu’en 2056 !
 
DSCF5382
Augmentation des malformations congénitales dans le district de Luginy en Ukraine
 
En réalité, le taux de mortalité périnatale progresse dans de nombreux pays (1) et, sans compter la mortalité in utero, Alexei Yablokov estime, sur la base des informations officielles, que la catastrophe de Tchernobyl a provoqué la mort de près d’un million de personnes entre 1987 et 2004.
 
DSCF5384
Mortalité supplémentaire due à Tchernobyl sur 15 ans dans le monde.
 
On ne peut pas aborder la catastrophe de Fukushima et ses conséquences en ignorant les travaux d’Alexei Yablokov. C’est pourtant ce qu’est en train de faire le gouvernement japonais.
 
 
 
chernobyl consequencesAlexei Yablokov  est un des co-auteurs du livre “Chernobyl: Consequences of the Catastrophe for People and the Environment” que l’on peut télécharger en version anglaise ici. Des versions japonaise et française seront bientôt disponibles.
 
 
Interview d'Alexei Yablokov :  
 
 
(1) En France par exemple, de 2002 à 2009, le taux de mortalité périnatale est passé de 10 à 13,3 et le taux de morti-natalité de 8,2 à 11,7 (Taux de mortalité périnatale : décès d'enfants de moins de 7 jours et d'enfants sans vie pour 1 000 naissances totales (nés vivants + enfants sans vie) ; taux de mortinatalité : nombre d'enfants sans vie pour 1 000 naissances totales)
 
 
---------------------------------
 
En savoir plus sur le forum de Genève
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article

commentaires

Pierre Fetet 22/05/2012 19:06

@Raymond
Je pense que la raison est économique. Ce genre de combinaison est utilisé dans les centrales nucléaires, mais coûtent très cher.

Raymond 22/05/2012 11:46

Pourquoi les personnels chargés du nettoyage ne portent ils pas des combinaisons spatiales style apollo pour se protéger des radiations ?

Trifouillax 21/05/2012 15:26

Merci Pierre pour ce C/R

Trifou

frederic boutet 21/05/2012 14:42

on peut écouter les interventions ici :
http://www.coordination-stopnucleaire.org/spip.php?article18

Pahl Dixon 21/05/2012 01:28

Please see fallout-protection.blogspot.com for information on nutritional radiation immunity that helped people near Chernobyl.

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -