7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 15:10

Je relaie aujourd’hui cette intéressante réflexion d’Alain Giaccone, co-fondateur de Planète Verte, qui a remarqué une publicité et un partenariat entre le journal Le Monde et Areva et qui s’interroge sur la manière dont les Français sont informés :

 

alain giaccone    « Depuis la catastrophe de Fukushima le débat sur l'énergie nucléaire est désormais porté sur la place publique. Nous sommes toutes et tous en droit de réfléchir et nous poser des questions sur la manière dont nous sommes informés sur le sujet, par les médias en général, par la presse en particulier. La question en titre, dérangeante certes, implique une réflexion collective. L'article suivant, rédigé au lendemain d'évènements importants au Japon comme en France, peut apporter quelques éléments à cette réflexion.

A vous de vous forger votre propre opinion. »

 

__________________________________________________________________________

 

Rappel de la situation au 6 décembre 2011

__________________________________________________________________________

 

 

Nouvelle fuite d'eau radioactive à la centrale de Fukushima

TOKYO — Une nouvelle fuite de liquide radioactif se déversant en partie dans l'océan Pacifique a été détectée à la centrale accidentée de Fukushima, a annoncé lundi l'opérateur du site Tokyo Electric Power (Tepco).

Des techniciens ont été dépêchés sur les lieux pour trouver la cause de cet écoulement qui s'est produit à proximité d'un système de décontamination des eaux usées, a précisé Tepco.

Une nappe de 45 tonnes d'eau polluée a été découverte autour d'un condensateur, et une barrière de sacs de sable a été dressée à la hâte pour empêcher l'eau de s'échapper.

Source - AFP

 

Fukushima Daiichi Nuclear Power Plant: Highly Radioactive Water Leaks From Crippled Japanese Facility

TOKYO -- Japan's crippled nuclear power plant leaked about 45 tons of highly radioactive water from a purification device over the weekend, its operator said, and some may have drained into the ocean.

A pool of radioactive water was discovered midday Sunday around a decontamination device (decontamination device = système de décontamination)

, TEPCO said in a statement on its website. After the equipment was turned off, the leak appeared to stop. Later, workers found a crack in a concrete barrier leaking the contaminated water into a gutter that leads to the ocean.

TEPCO is using the purification devices to decontaminate water that has been cooling the reactors. 

Source - Huffington Post

 

La dégradation de Fukushima doit-elle inquiéter ?

Un rapport de Tepco, l’opérateur de la centrale de Fukushima, indique qu’une partie du béton de l’enceinte de confinement des réacteurs 1, 2 et 3 a été rongée, sans toutefois traverser la coque en acier.

…/… Décontamination de l’eau : Le reste des opérations semble se poursuivre normalement. L’installation du système de décontamination de l’eau radioactive par Areva-Veolia, Kurion et Mitsubishi a permis d’extraire des bâtiments environ 150 000 m3  d’eau. 

Source : La Croix - 1er décembre 2011

 

Fukushima : le système AREVA/Veolia contribue avec succès au traitement des eaux contaminées

Le système de décontamination co-développé par AREVA et Veolia Eau* pour la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi vient de franchir le cap des 18 000 tonnes d’eaux hautement radioactives traitées à ce jour, soit 15 % du volume accumulé.

Installé sur le site de Fukushima, gravement endommagé à la suite du séisme et du tsunami qui ont frappé le nord-est du Japon au mois de mars, le système a été conçu, construit et lancé en un temps record (2 mois). Il constitue un élément essentiel pour stabiliser la situation des centrales nucléaires. Il améliorera l’accès des travailleurs aux parties stratégiques du site et permettra à TEPCO (Tokyo Electric Power Company) de réutiliser les eaux traitées pour refroidir les réacteurs.

Source - Service de presse AREVA - juillet 2011

 

Fukushima: le béton de l'enceinte de trois réacteurs sans doute entamé

TOKYO - Le combustible nucléaire qui se trouvait dans les réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale accidentée de Fukushima a rongé une partie du béton de l'enceinte de confinement, sans toutefois traverser la coque en acier, selon des hypothèses de l'opérateur Tokyo Electric Power (Tepco).

Dans un rapport d'analyses rendu public mercredi soir, Tepco explique que ses nouveaux calculs laissent supposer que le combustible du réacteur 1 a entièrement fondu, percé la cuve sous pression et est tombé sur le plancher en béton de l'enceinte de confinement, le traversant sur une profondeur qui pourrait atteindre 65 centimètres.

Le combustible fondu se trouverait ainsi par endroits à 37 centimètres de la coque en acier, elle-même entourée d'un bâtiment de béton reposant sur une dalle de 7,6 mètres d'épaisseur.

Une partie du combustible des deux autres réacteurs -- les réacteurs 2 et 3 -- a également fondu en partie, percé la cuve sous pression et commencé de tomber sur le béton, le rongeant sur quelques centimètres.

Source - Libération via AFP - 1er décembre 2011

 

__________________________________________________________________________

 

Une lecture attentive de ces informations permet de résumer la situation de la manière suivante : 

 

- Une fuite importante d’eau radioactive (45 tonnes d’eau hautement radioactive) a été constatée et communiquée par Tepco le 5/12 dans le système de décontamination. Une partie de ces eaux radioactives a été déversée dans la mer.

- Quelques jours avant, Tepco reconnaissait, dans des hypothèses reconnues comme globalement optimistes (lire Hioaki Koidi, professeur de physique à l'université de Kyoto, interrogé par le New York Times), que le combustible nucléaire des réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale de Fukushima a rongé une partie du béton de l'enceinte de confinement, rendant la situation plus grave qu’on ne le pensait.

 

Simultanément une action spectaculaire de Greenpeace le 5/12 montre à quel point les centrales nucléaires françaises sont vulnérables : de simples militants, aux intentions pacifistes, ont réussi, avec peu de moyens, à atteindre le cœur d’une centrale nucléaire !

 

__________________________________________________________________________

 

 

Entre-t-on dans les centrales nucléaires françaises comme dans un moulin ?

Des militants de Greenpeace ont facilement pénétré dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine et auraient filmé la scène. Le gouvernement évoque la possibilité de "dysfonctionnements" sur la sécurité.

Source :  Challenges.fr

 

Nucléaire : "défaillance", le mot est dit

« Il est clair que cela révèle des défaillances dans notre dispositif, reconnaît Claude Guéant en milieu d'après-midi en marge d'un déplacement à Paris. Il n'est pas normal que des personnes puissent entrer sur un site hautement sécurisé comme l'est une centrale nucléaire...»

Source : Europe1

 

Greenpeace : la partie de cache-cache avec EDF prend fin à Cruas

Deux militants de l’organisation écologiste ont finalement été remis aux autorités lundi 5 décembre, aux alentours de 20h30. "Il a fallu 14h à EDF pour les trouver", explique l’organisation dans un communiqué. …/…

 Aussitôt les individus remis aux autorités, le groupe électricien a fait part de son incompréhension. Dans un communiqué, le groupe affirme qu'il "diligente une enquête interne spécifique au site de Cruas pour comprendre les circonstances qui ont permis à deux militants de Greenpeace de se dissimuler durant plusieurs heures dans la zone non protégée de l'installation".

Source : L’Usine Nouvelle

 

France admits lapses after breach of nuke reactor security

Greenpeace: Action shows vulnerability of French nuclear security

France's interior minister admitted Monday that lapses in security made it possible for Greenpeace activists to gain entry to a nuclear power plant southeast of Paris.

Interior Minister M. Claude Gueant said there have been lapses in the nuclear plant's security system and has ordered a search of all nuclear plants, a spokesman for the ministry told CNN.

Source : CNN

__________________________________________________________________________

 

Hors, au même moment quel visage montre le «quotidien français de référence» ?

Une communication évènementielle d’Areva ciblée sur la rubrique Planète du site

LeMonde.fr

Voir ci-après les copies d'écran du site LeMonde.fr  réalisées le mardi 6 décembre à 09h11.

__________________________________________________________________________

 

 

LeMonde Areva 0000 Calque 2

 

LeMonde Areva 0001 Calque 5

 

LeMonde Areva 0002 Calque 4

 

LeMonde Areva 0003 Calque 3

 

LeMonde Areva 0004 Calque 9

 

     

Lien vers le "Live Chat d'Areva": http://chat-live-areva.lemonde.fr/

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article

commentaires

KANES 09/12/2011 19:18

"Quelles sont les conséquences des rejets dans les eaux océaniques ? "
Voici la réponse :
http://attentiondanger.over-blog.com/article-fukushima-strontium-detecte-88579694.html
http://attentiondanger.over-blog.com/article-consequences-dramatiques-de-l-accident-a-fukushima-71151963.html

"l'abandon de la politique de désinformation qui nie les problèmes posés par la catastrophe nucléaire. "
Vu le silence qui règne partout depuis de nombreux mois au sujet de la réalité de Fukushima, il faut croire qu'il s'agit d'un comportement conserté vu que personne n'a de réponse à ce gigantesque
désastre (toujours appelé "accident") dont les conséquences ne peuvent pas être comprises par la grande majorité vu qu'un tel évènement ne s'est jamais encore produit dans l'histoire de l'Humanité.
Il est donc plus facile à fermer les yeux et faire le nécessaire pour que le public les garde bien fermés.

"que le combustible nucléaire des réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale de Fukushima a rongé une partie du béton de l'enceinte de confinement, rendant la situation plus grave qu’on ne le pensait.
"
problème annoncé dans Message reçu le 8 novembre :
BIENTOT NOUVELLE CATASTROPHE NUCLEAIRE
MILLIONS GENS VONT MOURIR
NUCLEAIRE VA DEMOLIR REACTEURS
MIEUX QUITTER LE JAPON POUR SURVIVRE
et dans Message reçu le 22 novembre :
MILLE RISQUE REACTEURS VONT S ECROULER
pour plus voir http://attentiondanger.over-blog.com

A voir absolument pour connaître la vérite, voir discours de T. HIROSE, Japanese anti-nuclear activist: http://www.youtube.com/watch?v=RT7KTT0w9h8
Vu le contenu explosif, le vidéo risque d'être supprimé.

Frédéric Boutet 08/12/2011 22:52

Durant la guerre froide, le journal "Le Monde" était lu à Moscou. Quand on est dans la "cour des grands", les possesseurs de la bombe atomique...

Delphin 08/12/2011 14:56

Historiquement, "Le Monde" a toujours été un journal pro nucléaire. Il suffit de consulter ses archives.

Il est possible que ce ne soit plus si clair depuis Fukushima.

Il est toujours assez amusant de voir comme des médias "compromis", retournent leur veste lorsque l'évidence s'impose, en en rajoutant, comme pour faire oublier le passé.

Au moment de Tchernobyl, les grands médias ont immédiatement titré sur l'incendie généralisé du site et des milliers de morts immédiats, se fondant, sans même vérifier, sur de mauvaises
interprétations satellites américaines.

Cette conclusion hâtive a beaucoup été exploitée ultérieurement par les milieux pro nucléaires pour dire : "Voyez comme le public est toujours désinformé sur le sujet !"

Delphin

Olysh 08/12/2011 14:01

Il me semble qu'Anne lauvergeon est membre du conseil de surveillance de Libération, pas du Monde.

Avec d'un côté la pub d'Areva sur LeMonde et de l'autre, la présence d'Anne Lauvergeon à Libé, 2 importants journaux français sont pieds et poings liés au lobby du nucléaire. Comme LeFigaro est pro
gouvernement, il est aussi pro nucléaire. Ce qui fait 3 des quatre journaux les plus lus en France à la solde des intérêts du nucléaire. Il serait étonnant que le quatrième (LeParisien) n'ai pas
déjà gracieusement bénéficié des budgets publicitaires d'Areva ou d'EDF.

Roland 08/12/2011 08:14

La question posée depuis la confirmation de la fusion des coeurs n'a pas encore de réponse : quel est le parcours des coriums ? Quelle est leur activité ? Interpellons l'exploitant et les pouvoirs
publics sur ce point sans relâche : nous réclamons une information authentique, l'abandon de la politique de désinformation qui nie les problèmes posés par la catastrophe nucléaire.

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

2-3-4 novembre 2017, Paris

3ème Forum Social Mondial Antinucléaire

Lien vers le site dédié : http://fsm-antinucleaire2017.nuclearfreeworld.net/


 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -