15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 01:35
vue de côté reacteur 3 cryptoem 5 avrilUn an après la catastrophe, la désinformation bat son plein !
Courrier International a publié récemment la traduction d’un article du Daily Telegraph intitulé « Tsunami : 20 000 morts - Fukushima Daiichi : zéro mort », repris par de nombreux sites. Cet article est choquant : d’une part c’est faux, il n’y a pas eu zéro mort à Fukushima, d’autre part c’est insultant vis-à-vis des familles des victimes japonaises.
 
L’auteur de cet article, le journaliste Michael Hanlon, est régulièrement l’invité des télés et radios en tant qu’ « expert scientifique ». Les lecteurs britanniques, et à présent les internautes francophones, sauront-ils reconnaître ses mensonges sur Fukushima ? 
 
« Fukushima Daiichi : zéro mort ». C’est faux. La catastrophe nucléaire a déjà provoqué des centaines de morts directs ou indirects. Cet article les ignore, c’est de la pure désinformation. Le triste décompte des premiers morts dus à la catastrophe nucléaire se fait ici : « Les premiers morts de la catastrophe de Fukushima », avec toutes les références nécessaires. Et c’est sans compter les disparus
 
 Il n’y a pas que le titre de son article qui est mensonger : « La centrale de Fukushima Daiichi, bien qu’obsolète, criblée de défauts de conception et frappée par des forces géologiques supérieures aux prévisions du cahier des charges, a remarquablement résisté », rapporte-t-il. C’est faux. La centrale n’a pas « remarquablement bien résisté ». Au contraire, il s’y est produit au moins 4 explosions  provoquant de graves pollutions radioactives, et 3 cœurs de réacteur ont fondu quasi simultanément, ce qui représente la pire configuration d’accident nucléaire de tous les temps. Le confinement n’est plus assuré. La nappe phréatique est contaminée. L’océan pacifique subit la pire des pollutions radioactives de l’histoire. Au moins 8% du territoire japonais est  contaminé au césium pour 300 ans. Du plutonium a été répandu dans l’atmosphère.
 
« Les réacteurs ont été détruits, mais les radiations n’ont pas causé de morts à Fukushima Daiichi et ne devraient pas en causer au cours des cinquante prochaines années », lit-on encore dans cet article. C’est complètement faux. Pourtant, en tant que scientifique, Michael Hanlon sait bien que les radiations ne tuent pas immédiatement. Elles provoquent de nombreuses maladies et provoquent des cancers des années après. A Tchernobyl, les premiers cancers de la thyroïde dus à l’iode 131 sont apparus au bout de 3 ans. Il ne faut pas attendre 50 ans pour compter les morts comme le prétend cet article négationniste. Entre 1986 et 2004, on estime à 985 000 le nombre de morts dus à la catastrophe de Tchernobyl (source : Chernobyl : Consequences of the Catastrophe for People and the Environment).
 
Il n’y a pas que ce journaliste qui désinforme, en France nous avons aussi des gens qui profitent de leur position pour diffuser des contre-vérités dans l’unique but de défendre l’industrie nucléaire. Dans les ministères, on se bouscule pour suivre la voix du président. On connaissait déjà Eric Besson, ministre de l’industrie, qui annonçait le 12 mars 2011, après l’explosion du bâtiment réacteur n°1 de Fukushima Daiichi que ce n’était  « pas une catastrophe nucléaire ». A présent, c’est au tour de Gérard Longuet, ministre de la défense, de lancer cette phrase incroyable : « [Le nucléaire] est une économie sans production de CO2. C'est une énergie qui n'a tué personne ». C’est insoutenable. Au-delà de la catastrophe de Fukushima qui est en cours, le ministre français semble nier les centaines de milliers de victimes de Tchernobyl…
 
Il faut dénoncer par tous les moyens ces paroles insensées, car elles contribuent à chaque fois à  mettre en péril l’avenir de l’humanité. L’énergie nucléaire est une énergie extrêmement dangereuse, sa maîtrise est un mythe ‒ Fukushima l’a définitivement prouvé ‒ et on ne doit pas laisser les apprentis-sorciers dire n’importe quoi sans réagir.
 
Le site « lepoint.fr » désinforme également en annonçant dans l’article Fukushima un an après : manifestations antinucléaires à Tokyo  : « Un millier d'opposants se sont rassemblés dans la capitale japonaise, un an après la catastrophe de Fukushima ». C’est faux. Comme le rapporte justement le journal le Monde, il y avait plusieurs milliers de manifestants à Tokyo, répartis dans plusieurs manifestations. Le Point.fr  ne rapporte pas non plus la manifestation à Kôriyama rassemblant 16 000 personnes… une information qui a pourtant toute son importance !
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article

commentaires

idem 23/08/2013 14:29

Bonjour,
Je suis allé lire l'article que vous mettez en référence "Chernobyl : Consequences of the Catastrophe for People and the Environment" .
Il est étonnant de voir que des scientifiques font un calcul fondé sur des suppositions ("Assuming that" page 210)
Notamment, il serait intéressant de savoir sur quoi se base la supposition du taux de mortalité pour les personnes vivants en dehors de l'Europe et celles vivant en Europe mais dont pour lesquelles la contamination des sols est inférieure à 40Kbq/m². On parle quand même de 578 000 morts estimés dans des contrées peu soumises aux radiations.
Je pense que compte tenu de l’imprécision des suppositions retenues, il faut se montrer très prudent par rapport à ce rapport.
Cordialement

iwjcg 28/03/2014 06:55

Sur Tchernobyl toutes les données sont truquées ! des milliers de soldats sont montés sur le toit et on pris a main nues des morceaux de graphites hautement contaminés dans un nuage lui même radio actif combien sont morts au lieu de bramer des inepties renseignez vous un peu !

Pierre Fetet 25/08/2013 15:17

Le "assuming that" repose sur des informations données au chapitre 1. Lisez le chapitre 1, vous apprendrez que les nuages radioactifs ont atteint des altitudes comprises entre 1500 et 10 000 m . Vous voulez insinuer que les pluies qui rabattent les radionucléides au sol n'existent qu'à certains endroits de la planète ?
Concernant la contamination hors Europe, les estimations officielles vont entre 14,6% et 33%. Je trouve que les auteurs sont honnêtes en considérant une valeur moyenne basse de 20%.

Pierre Wattré 16/05/2012 03:53

Même si vous préciser morts directs et indirects, je trouve un peu gros de mélanger les deux, les suicides n'étant pas liés au risque nucléaire.

Pierre Fetet 28/03/2014 08:48

@Dupre
Vous êtes un manipulateur. Vous dites : "Le mélange entre les près de 20 000 morts liés directement au tsunami et les conséquences de la défaillance de la centrale est de la pure désinformation, et même indigne, car elle sert à alimenter des arguments pour les adversaires du nucléaire."
Or je n'ai fait aucun mélange. Relisez ce que j'ai écrit. Vous me prêtez des propos que je n'ai pas tenus.

iwjcg 28/03/2014 06:52

Dans l'industrie nucleaire le radio element le plus dangereux c'est le mensonge !

Dupre 11/03/2014 17:57

Le suicide de cet agriculteur est malheureux. Mais il est de même nature que celui d'un exploitant qui mettrait fin à ses jours en apprenant qu'il est exproprié pour la construction d'une autoroute. Dirait-on qu'il est une victime de la route ? Le mélange entre les près de 20 000 morts liés directement au tsunami et les conséquences de la défaillance de la centrale est de la pure désinformation, et même indigne, car elle sert à alimenter des arguments pour les adversaires du nucléaire. Que ce qui s'est passé là-bas puisse avoir de lourdes conséquences est incontestable. Mais pour l'heure, sur le plan des comptes purs, les personnes qui en sont décédées sont très peu nombreuses. Je connais cette région (et d'autres du japon), et les Japonais. Beaucoup se sont retroussé leurs manches pour sortir de cette épreuve. Nombreux sont aussi tous ceux qui se sont mis à travailler pour mieux sécuriser les centrales, et par ailleurs, pour trouver des solutions aux conséquences physiques des expositions aux radiations, ainsi que pour trouver des solutions aux soucis que posent les déchets. L'homme a procédé de cette façon depuis des siècles, se servant de ses échecs et de ses déboires pour innover, sécuriser. On a ainsi pu développer entre autres les chemins de fer, l'automobile, l'aéronautique, etc. Le nucléaire reste dangereux. Comme le furent les avions il y a 50 ans. Fallait-il abandonner ? Et de ce fait, se priver d'un moyen de communication devenu l'un des plus sûrs (même s'il reste des accidents, le risque zéro n'existant nulle part. Quand à l'information, plus elle est déformée, plus elle est nuisible.

Pierre Fetet 25/08/2013 14:53

"Les suicides pas liés au risque nucléaire". Faux également.
Deux exemples parmi tant d'autres :
24 mars 2011 : un agriculteur de 64 ans s'est pendu après avoir pris connaissance de l'interdiction de consommer du chou et autres légumes provenant de la préfecture de Fukushima en raison de la contamination radioactive. Il s'était lancé dans l'agriculture biologique il y a une trentaine d'années, et la production du chou était une des spécialités de son exploitation.
source :
http://www.asahi.com/english/TKY201104270132.html

14 avril 2011 : le doyen du village d’Iitate, âgé de 102 ans, s’est donné la mort après avoir appris que son village, situé à 40 km de la centrale de Fukushima, devait être évacué. Iitate se trouve en effet faire partie des 5 localités que le gouvernement nippon a décidé le 11 avril de faire évacuer d’ici un mois, avec Katsurao, Namie, Kawamata et Minamisoma, en plus de la zone de 20 km autour de la centrale.
source :
http://www.france24.com/fr/20110414-fukushima-centenaire-suicide-plutot-devoir-quitter-maison

Pierre Fetet 04/05/2012 18:50

@clemence
"Après Fukushima les morts se multiplient" est un article qui vient de sortir sur le web par l'intermédiaire d'un site non fiable nommé zebuzzeo, et qui vient d'être repris par wikistrike. Pas
d'auteur, pas de vérification des sources, pas de source même ! Or cet article a été composé avec des extraits d'un de mes articles qui date de novembre 2011, c'est à dire il y a 6 mois. Il va sans
dire que l'on tombe dans le domaine de la désinformation et du dénigrement.

clemence 04/05/2012 15:29

Après Fukushima les morts se multiplient
Leucémies, pneumonies, saignements de nez, des diarrhées, de la toux, des thyroïdes enflées.
Même la famille impériale est touchée.

logosky 24/03/2012 22:02

Plus d'un million de persones peuvent disparaitre dans le silence, et le dénie de responsables au sommet des états (et non des moindres, car membres du Conseil de Sécurité de L'ONU)...
Que nous cachent-ils et que protègent-ils???

... Quelque chose à voir avec ces droits de VETO acquis grace au nucléaire!!!
http://www.logosky.freeiz.com

Pierre Fetet 21/05/2014 19:37

Ce n'est pas une croyance, le lobby nucléaire est réellement tout puissant. Au Japon, c'est la mafia qui embauche les travailleurs du nucléaire. En Europe, le lobby nucléaire a imposé cette énergie hors la démocratie. Jean-Marc Jancovici veut mettre des réacteurs partout sur la terre, c'est un gros problème car le parc vieillissant va produire immanquablement de nouvelles catastrophes. La France est bien placée pour le prochain. Je suggère qu'au prochain accident, cet homme aille en première ligne du feu nucléaire. Si d'abord il se proposait pour gérer la centrale de Fukushima ? Il ne le fera jamais car c'est un théoricien et la situation de la centrale est ingérable : ça va fuir de partout durant un siècle au moins sans que personne ne trouve de solution au problème car il n'y en a pas.
Je rappelle pour finir que c'est bien Jean-Marc Jancovici qui a dit : « un accident de centrale est une excellente nouvelle ». (cf : http://www.fukushima-blog.com/article-selon-jean-marc-jancovici-un-accident-de-centrale-est-une-excellente-nouvelle-99922884.html). Je suis désolé mais je peux difficilement écouter les propos d'un homme qui a dit cela. Il est irrespectueux des victimes, ses propos sont inhumains.

Florian 21/05/2014 10:52

Il faut arrêter de croire que l'industrie du nucléaire est toute puissante au point de pouvoir manipuler les médias, l'ONU ...
Je vous invite a lire cet article :
http://www.manicore.com/documentation/centrale_serre.html

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

Jeudi 7 septembre 2017, 17h06
Dominique Balaÿ, demain 7 septembre sur la radio suisse RTS - Espace 2
Le titre de l'émission est MAGNETIQUE, c'est une quotidienne autour de la musique animée par Anne GILLOT.
Elle l'interrogera sur l'histoire et les motivations du projet "Et pendant ce temps là à Fukushima" qu'il mène depuis 2011 en invitant des artistes à produire une œuvre ou à simplement à s'exprimer sur la catastrophe de Fukushima.
 
Mardi 12 septembre à 20h
Projection/débat du film "Fukushima : Les voix silencieuses" à Grenoble.
Les 2 réalisateurs, Chiho Sato et Luca Rue, seront présents au débat.
Lieu: Antigone, 22 rue des violettes 38100 Grenoble
Entrée gratuite sans réservation
 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -