5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 01:15
Suite à la question sur Fukushima posée par Damien Thiéry et à la réponse de la ministre de l'Intérieur, Guy de Halleux a réagi en écrivant le texte suivant publié sur le site " wakeupx.com ".
 
 
  
guy de halleuxAllo, le gouvernement belge ? Ici, c’est votre voisin, Fukushima !


 
Ce mercredi 29 juin, Damien Thiéry, député-bourgmestre, a posé de pertinentes questions en commission de l’Intérieur concernant la situation à Fukushima et les initiatives prises ou à prendre par la communauté internationale.

La ministre de l’intérieur répond que le RANET, réseau d’assistance de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique) a été mis en place et que des offres d’aide bilatérale ont vu le jour, venant, notamment, de France et des Etats-Unis.

Mais là où je m’interroge, c’est quand la ministre dit que la Belgique, comme d’autre pays, plaident pour la création d’une force d’intervention composée d’experts internationaux et des moyens techniques suffisants. Cette initiative est louable et nécessaire mais cela veut dire clairement que cette force n’existe pas, aujourd’hui, et que, jamais, il n’a été imaginé qu’un accident d’une telle envergure puisse arriver ! Or Tchernobyl aurait dû avoir comme conséquence la création d’une telle structure. Mais le monde occidental s’est réfugié dans une attitude présomptueuse, mettant l’accident soviétique sur le dos de leur incompétence et affirmant que nos centrales occidentales étaient bien plus sécurisées avec leur double enceinte confinement. De plus, aujourd’hui, il n’y a pas que Fukushima qui inquiète…Le Missouri est entrain d’inonder deux centrales dans le Nebraska, Fort Calhoun et Cooper et le feu entoure le laboratoire nucléaire militaire de Los Alamos où sont entreposés 30.000 fûts de déchets à l’uranium et au plutonium ! Alors, n’est-il pas urgent de créer cette structure internationale ? L’AIEA est-elle adéquate pour ce faire ? Peut-elle être juge et partie puisque sa mission première est la promotion de l’énergie nucléaire ?
   
 
Présomptueux monde occidental qui cache aujourd’hui la réalité crue et désastreuse de la catastrophe de Fukushima. Oui, elle la cache ou plutôt la camouffle…Comment peut-on qualifier autrement la pauvreté de la couverture médiatique de ce qui est qualifié par les plus éminents experts comme l’accident le plus grave de l’ère industrielle ? Si les gouvernements sont informés de manière continue sur la situation, pourquoi la population de ces pays, et particulièrement le nôtre, est-elle informée de manière si ténue, lapidaire, voire édulcorée ?

Damien Thiéry a raison d’exprimer, dans sa réplique, son souhait d’être tenu informé de manière hebdomadaire sur l’évolution de la situation. Et il n’y a pas que le parlement qui souhaite être informé…. Alors, mesdames, messieurs du 4ème pouvoir, prenez la balle au bond. La population a le droit de savoir et en sachant elle peut initier des actions privées et associatives pouvant aider le peuple du Japon qui vit, chaque jour, un peu plus sous des radiations invisibles mais dévastatrices qui s’accumulent de jour en jour dans l’environnement. Et qui, sous peu, pourrait s’inviter dans nos assiettes au travers de la contamination de la chaîne alimentaire… En connaissant la vérité, elle peut également demander à ses dirigeants de créer les structures d’aide internationales indispensables pour tenter de juguler le désastre. Le temps presse, nous avons passé le cap des 110 jours après le « big one » ! Aux Nations Unies de prendre ses responsabilités pour éviter à la planète de sombrer dans un hiver radioactif en plein été !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article

commentaires

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -