12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 01:44

Il y a 7 mois exactement, le 12 mai 2012, Arnie Gundersen s’exprimait sur l’unité 4 de Fukushima Daiichi, lors d’une conférence dans la region du Kansai : « I believe that the structural damage to Unit 4 is so great that if there is a 7.5 earthquake, it will not withstand it ». C’est-à-dire : « Je pense que les dommages à la structure de l’unité 4 sont si importants que, si un séisme de magnitude 7,5 se produit, le bâtiment réacteur n’y résistera pas ».

 

Le double-séisme du 7 décembre 2012 avait une magnitude de 7,4… Si Arnie Gundersen ne se trompe pas, autant dire qu’on a eu chaud !

 

A un dixième près, les bâtiments ont-ils souffert ? On ne connaît pas encore les données sismiques précises sur le site même de l’ex-centrale, mais on peut déjà constater les évènements qui se sont produits les jours suivants. Ont-ils un rapport avec le séisme ?

 

Unité 1

La concentration d’hydrogène a augmenté sensiblement après le tremblement de terre du 7 décembre dans la cuve du réacteur 1 : en deux jours, elle est passée d’un taux inférieur à 0,04% à 0,28%. Pas de quoi être inquiétant, mais à suivre. Une augmentation du taux d’hydrogène est signe que du corium a bougé, provoquant une radiolyse de l’eau. Le taux d’hydrogène est suivi à la loupe car ce gaz est fortement explosif en mélange avec l’oxygène. (source)

 

Unité 2

Tepco a réalisé une inspection le 11 décembre dans la partie basse du réacteur, au niveau d’un tuyau (« vent pipe ») reliant la base de l’enceinte de confinement à la piscine torique (chambre de suppression). Cette inspection n’avait pas été annoncée à l’avance, on ne sait donc pas ce que Tepco cherchait à cet endroit. Elle a permis au moins de constater qu’il n’y avait pas de fuite à cet emplacement. (source)

 

On suppose tout de même qu’ils avaient remarqué quelque chose, tout comme Geoffroy, veilleur des tréfonds de l’ex-centrale : « Le thermocouple "TE-2-3-69N1" a été déclaré HS depuis des mois, mais Tepco continue quand même de publier les valeurs. Depuis le 3/12, les données publiées ne sont plus "incohérentes", les valeurs montent assez vite :
- 258°C 03/12/2012 17:00thermocoupleunit2.jpg
- 262°C 04/12/2012 17:00
- 265°C 05/12/2012 17:00
- 279°C 06/12/2012 17:00
- 273°C 07/12/2012 17:00
- 350°C 08/12/2012 17:00
- 357°C 09/12/2012 17:00
- 366°C 10/12/2012 17:00
- 395°C 11/12/2012 11:00
(Pour rappel, le thermocouple "TE-2-3-69N1" se situe sous la cuve) ».

Il semble ainsi que cette sonde a également réagi au séisme, et que Tepco y accorde quelque importance.

 

Mise à jour du 12/12/12 : Tepco recherche en fait une fuite d'eau extrêmement radioactive. Pour l'instant, il reste incapable de retrouver son origine (source).

 

Unité 3

Après le constat et la réparation, le 10 décembre, d’une fuite à la station R03 de désalinisation de l’eau de refroidissement, le 11 décembre, Tepco a aussi constaté une fuite d’eau radioactive dans le bâtiment turbine de l’unité 3. La fuite aurait eu lieu durant les jours précédents et aurait relâché 15 m3d’eau filtrée. Cette eau a été analysée pour le césium : Cs-134: 4.2E 7 Bq/m3 et Cs-137: 7,4 E 7 Bq/m3. Tepco n’a pas donné la cause de cette fuite. L’opérateur présume qu’elle provient d’un tuyau qui a servi à un test de pression pour un autre réacteur. (source)

 

reactor-3-2.png

Localisation de la fuite dans le bâtiment turbine de l’unité 3

 

Unité 4

Selon une information diffusée par Mitsuhei  Murata, ancien ambassadeur du Japon en Suisse, le système de refroidissement de l’unité 4 est encore tombé en panne du 8 au 11 décembre. Un travailleur appelé en urgence pour remplacer la pompe aurait constaté en passant que le béton qui a été coulé pour renforcer la piscine s’était fortement détérioré. Cette information n’a ni été rapportée par les grands médias du Japon, ni communiquée au gouvernement local de Fukushima. (source)

Le système de refroidissement de l’unité 4 était déjà tombé en panne en juillet2012. Quand on voit le temps qu’il faut "en temps normal" pour remplacer une pompe, on s’interroge sur le temps qu’il faudrait en cas de problèmes extérieurs cumulés comme un tsunami et une coupure de courant.

 

A la lumière de ces évènements qui ont suivi le séisme du 7 décembre, on comprend qu’à chaque secousse, l’ex-centrale se dégrade un peu plus. Nous, veilleurs de Fukushima, nous ne sommes pas sismologues, mais nous avons appris à partir du séisme du 11 mars 2011 que chaque tremblement de terre doit être étudié dans le détail. Il faut analyser :

 

1- La structure du sol sur lequel les bâtiments sont construits.

2- Le type de bâtiment, sa fréquence de résonnance et sa conception anti-sismique.

3- La distribution des « accélérations au sol » et notamment leur répartition verticale et horizontale.

4- La direction des accélérations horizontales, qui peuvent jouer dans la direction du meilleur contreventement du bâti ou dans la direction la plus sensible.

5- La puissance de ces accélérations au sol (mesure en Gal).

6- La durée du séisme, « son profil » dans le temps et celui des éventuelles répliques.

 

C'est pourquoi nous serions heureux que des sismologues français s’expriment sur le sujet de l’unité 4 de Fukushima Daiichi.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

geoffroy 19/12/2012 12:17

Quelques nouvelles du site de Fukushima :
Depuis le 17/12, Tepco a réduit le volume d’eau injecté dans les réacteurs passant de 5m3 à 4,5m3 (unité 1)et de 6m3 à 5,5m3 (unité 2-3). Lien :
http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/2012/1223749_1870.html

Depuis le 19/12, le port du masque dans le site a été modifié.
Le masque avec filtre à particules + charbon est utilisé seulement dans les unités 1-3, (Unité 1: 5ème étage, Unité 2: 3ème, 4ème et 5ème étages, Unité 3: 3ème, 4ème et 5ème étages)
Lien : http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/images/handouts_121218_01-e.pdf

Les températures des réacteurs de l’unité 1 et 3 sont stables (lien http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/f1/pla/index-e.html. Pour l’unité 2, toujours pas mal de variation :
- le TE-2-3-69K1 est à 71,8°C (le 19/12/2012 11:00) en hausse, mais je soupçonne des irrégularités pour faire baisser les valeurs (entre 10 et 20°C).
- Certains thermocouples commencent à réagir timidement à la hausse (notamment TE-2-106 et TE-2-3-69R).
- le TE-2-3-69N1 est à 196°C (le 19/12/2012 11:00) en baisse depuis 3 jours et tant à se stabilisé autour de 200°C (apparemment Tepco ne publie pas les données au-delà de 400°C). Pour compléter sur
le tremblement de terre du 7/12/12, la température de la sonde est passée en 6h de temps de 273°C (07/12/2012 17:00) à 357°C (le 07/12/2012 23:00).

Il y a un précédent sur un autre tremblement de terre du 1/04/12, où certains thermocouples de l’unité 2 avait baissé(cette fois là) de 10 à 30°C (TE-16-114L#1, TE-16-114L#2, TE-16-114N#2,
TE-16-114K#1) lien : http://www.tepco.co.jp/cc/press/betu12_j/images/120501j0101.pdf, page 19 et 24, trait pointillé vert. Pour l’unité 3, certains thermocouples avaient légèrement varié de
plusieurs degrés (page 26 à 28).

Trifouillax 15/12/2012 19:53

Merci mais ces chiffres paraissent complétement incohérents... le 11/3/11 il y avait de 1000 à 1500 gal sur la zone côtière de Sendaï. Si Tepco en reporte 580 alors on peut multiplier ses
"estimations" par un facteur de 2 à 3, tout comme pour les niveaux de radioactivité d'ailleurs.

http://fukushima.over-blog.fr/article-rapport-de-la-commission-independante-sur-la-catastrophe-nucleaire-de-fukushima-la-verite-devoilee-108417997.html

Trifou

geoffroy 15/12/2012 19:23

Concernant les accélérations pour le :
- 11/03/2011 entre 281 et 550 gals (page 2 lien : http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/betu12_e/images/121214e0204.pdf)
- 7/12/12 entre 22 et 26 gals (lien en japonais : http://www.tepco.co.jp/nu/f1-np/press_f1/2012/pdfdata/j121207b-j.pdf)
- 15/12/12 9,4 gals (lien en japonais : http://www.tepco.co.jp/nu/f1-np/press_f1/2012/pdfdata/j121215a-j.pdf)

trifou 15/12/2012 19:05

Je crois que le 7.4 (7.3) était classé au moin à une endroit en 4+ JMA (échelle Japan Meteorological Agency) hélas leur site est "en maintenance" ce soir impossible de vérifier.

On peut toujours espérer que Tepco publie les accélérations constatées sur le site de FD... d'ici 1 an ou 2 s'ils se dépêchent lol.

Trifou

geoffroy 14/12/2012 10:05

Présentation de la situation de Fukushima lors des "Huitièmes rencontres des Personnes Compétentes en Radioprotection" le 29 et 30 novembre 2012.
liens : http://www.sfrp.asso.fr/spip.php?article410
http://www.sfrp.asso.fr/IMG/pdf/14-AMMERICH_Marc.pdf

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

2-3-4 novembre 2017, Paris

3ème Forum Social Mondial Antinucléaire

Lien vers le site dédié : http://fsm-antinucleaire2017.nuclearfreeworld.net/


 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -