27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 17:36

Le blog Fukushima News révèle aujourd'hui une information inquiétante, extraite d'une note du ministère japonais des affaires intérieures et de la communication :

source :

http://fukushima-news.over-blog.com/article-catastrophe-de-fukushima-la-strategie-de-communication-du-gouvernement-japonais-72596519.html

 

"...Le gouvernement japonais a décidé d'appliquer la loi de manière rigoureuse en ce qui concerne les reportages indépendants ainsi que les critiques visant les politiques du gouvernement  après la catastrophe, en décidant ce que les citoyens peuvent ou ne peuvent pas dire en public. Une nouvelle équipe de projet a été créée par le ministère des affaires intérieures et de la communication, l'agence nationale de police, et le METI (ministère de l'économie, du commerce et de l'industrie), cela afin de combattre les "rumeurs" jugées dangereuses pour la sécurité  du Japon après la catastrophe de Fukushima.

Le gouvernement accuse des rumeurs irresponsables de grossir les dommages causés par les tremblements de terre et par l'accident nucléaire, et que, de ce fait, le gouvernement doit entreprendre des actions au nom de l'intérêt public. L'équipe chargée du projet a commencé à envoyer des "lettres de requête" à des organisations telles que les compagnies de téléphone, les fournisseurs d'accès internet, les chaînes de télévision par câble et autres, en leur demandant qu'elles prennent des mesures adéquates basées sur les lignes directrices établie en réponse à l'information illégale. Les mesurent incluent l'effacement de toute information provenant de sites internet que les autorités jugent dangereuses pour l'ordre public et la moralité..."

 

En fait, c'est le gouvernement japonais qui favorise l'apparition de ces rumeurs, en organisant la rétention de l'information. Par exemple, les médias étrangers sont exclus des conférences de presse quotidiennes. Ils ne sont invités qu'une fois par semaine. Il ne faut pas s'étonner ensuite que des rumeurs circulent sur la contamination radioactive et que des journalistes indépendants cherchent à s'introduire dans les zones interdites. Mêmes les maires des communes concernées par les évacuations, comme le maire d'Iitate, se plaignent de n'avoir aucune information au sujet de la centrale nucléaire.

 

Les médias nippons sont corrompus par l'argent : 20 milliards de yens, c'est le budget publicitaire de Tepco. C'est la raison pour laquelle ils ne sont pas intéressés de savoir par exemple s'il y a une contamination au plutonium. Circulez il n'y a rien à voir. Tout ce qui pourrait nuire à l'image de cette société privée est éliminé, auto-censuré. La note du ministère de la communication va dans ce sens : il ne faut pas dire du mal du Japon ni nuire à son image internationale, et ceux qui voudront parler autrement que le discour officiel seront censurés.

 

Source des informations de cet article :

Makiko Segawa, rédactrice à l'agence Shingetsu News, a rédigé un long article (en anglais) dans The Asian-Pacific Journal sur ce problème de collusion entre les médias et le gouvernement japonais.

lien : http://japanfocus.org/-Makiko-Segawa/3516

traduction française de l'article ici :

http://next-up.org/pdf/Makiko_Segawa_Fukushima_la_Corruption_Mediatique_qui_Protege_TEPCO_et_Censure_Gouvernementale_25_04_2011.pdf

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

2-3-4 novembre 2017, Paris

3ème Forum Social Mondial Antinucléaire

Lien vers le site dédié : http://fsm-antinucleaire2017.nuclearfreeworld.net/


 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -