23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 21:52

Un peu d’Histoire Contemporaine…

 

7 février 2011 : la NISA (agence de la sûreté nucléaire et industrielle du Japon) autorise Tepco à utiliser le réacteur n°1 de Fukushima Daiichi pendant 10 annnées supplémentaires.

source : http://fukushimaleaks.wordpress.com/

 

11 mars 2011 : accident nucléaire de Fukushima Daiichi. Cette centrale avait 40 ans.

 

fin juin 2011 : l’ASN (autorité de sûreté nucléaire française) s’apprête à approuver la prolongation pour 10 ans du fonctionnement de la centrale de Fessenheim. Celle-ci est la plus vieille centrale nucléaire de France, elle a 34 ans.

source : http://www.lefigaro.fr/societes/2011/06/22/04015-20110622ARTFIG00662-dix-ans-de-plus-pour-la-centrale-de-fessenheim.php

 

26 juin 2011 : le collectif "Arrêt immédiat et définitif de la centrale nucléaire de Fessenheim" vous invite à participer à 14h00 (précises) à une chaîne humaine autour de la centrale de Fessenheim.

  

29 juin 2011 : la CLIS de Fessenheim doit se réunir à Colmar et à l'ordre du jour, il y a "l'autorisation de poursuivre l’exploitation du CNPE de Fessenheim". Plus que jamais les citoyens de la Région, en se mobilisant ce 26 juin, pourront exprimer ouvertement leur volonté de demander l'arrêt immédiat et définitif de la plus vieille centrale nucléaire en service en France.

 

Nos voisins et amis allemands sont très motivés et très déterminés ; pour exemple, regardez la page d'accueil de la commune de Buggingen : http://www.buggingen.de/

 

 Sans-titre.jpg

 

Déroulement:

- de 14h00 à 15h00 constitution de la Chaîne Humaine (finir à 15h00 impérativement)
- de 15h00 à 15h05 : faire du bruit en réclamant la fermeture de Fessenheim
- à 15h05 : "sirène" suivi d'un Die-in et silence jusquà 15h10

- de 15h10 à 15h15 : faire de nouveau du bruit en réclamant la fermeture de Fessenheim
- 15h15 fin de la Chaîne

- à partir de 15h15 se diriger sur le lieu de rassemblement face à la Maison des énergies
- de 15h15 à 15h45 musique sur la scène
- à partir de 15h45  : accueil en français puis en allemand, musiques et prises de parole en alternance

 

(pour plus de précision voir sur http://stopfessen.celeonet.fr/content/view/241/129/ )

 

Trois départs à vélo sont déja prévus :

 

Départ de Rixheim :

Rendez-vous à 10h00 sur le parking Le Trèfle , CSC La Passerelle, Allée du chemin vert à Rixheim

Vous pouvez annoncer votre participation en utilisant le lien ci dessous:
http://doodle.com/mgh2sqpapzgnex58

 

Départ de Mulhouse:

Rendez-vous à 11h00 Allée William Wyler, près le jet d'eau du nouveau bassin, face à la Filature

contact : Patrick Haberthur 03 89 64 46 08  patrick.haberthur (a) wanadoo.fr 

 

Départ de Bâle : "Caravane de vélos vers la Chaîne Humaine"

Rendez-vous à 10h30, Markplatz à Bâle

contact : raphael.mainiero (a) gmx.de

 

 

Suite : 4 juillet 2011 : l'ASN décide de poursuivre pour 10 ans

http://www.lalsace.fr/actualite/2011/07/04/avis-de-l-asn-les-anti-fessenheim-en-alsace-decus-et-ironiques

 

En savoir plus avec :

- l'article de Sylvestre Huet (Libération)

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2011/07/nucl%C3%A9aire-lasn-autorise-fessenheim-1-pour-10-ans.html

- le texte de l'autorisation de l'ASN

http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2011/Reacteur-n-1-de-la-centrale-nucleaire-de-Fessenheim

- le rapport remis au gouvernement (pdf)

http://sciences.blogs.liberation.fr/files/rapport_aux_ministres_fsh1_college_20110704.pdf

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Que faire ?
commenter cet article

commentaires

Rémifasol57 25/06/2011 15:37


2 centrales nucléaires inondées ... au Nebraska (USA) par le fleuve Missouri qui a débordé (aussi dangereux que la sécheresse ...) plus paluel en France où rien ne va (fuites à répétition) les
nucléides vont tuer la vie, d'ici quelques années


Patrick 25/06/2011 09:54


Et je précise, pour qu'il n'y ait pas de con-fusion, qu'il me semble avoir compris qu'on ne parle apparemment (et curieusement?) de réaction en chaine nucléaire que dans le cas de la fission
nucléaire. Cependant il n'en reste pas moins que dans cette affaire on assiste bien à "une réaction en chaine", pas seulement dans la gestion du désastre mais aussi dans sa gestion médiatique et
communicationnelle, totalement incontrolée. Quoiqu'après réflexion on puisse juger que cette dernière gestion est finalement assez bien contrôlée...


Patrick 25/06/2011 09:20


à Delphin:

je ne sais pas non plus "si Yannick Rousselet est vraiment compétent sur le sujet", mais ce qui est plus sûr en revanche c'est qu'on le sentait très anxieux de donner ses informations, comme s'il
devait tourner sa langue dans sa bouche une multitude de fois.
A-t-il tort quand il affirme qu'il y a actuellement une réaction en chaine, et le porte-parole d'AREVA, qui, lui, parlait sans hésiter, a-t-il "aimablement" raison "en expliquant que la réaction en
chaine est bien stoppée"? Comme je ne suis pas spécialiste je me garderai bien de trancher face à votre assurance, cher(e) Delphin, mais par contre je ne m'empêcherai pas (et vous ou d'autres ne
m'empêcheront pas) de dire que tout ce que j'ai lu sur la question jusqu'à aujourd'hui, m'a toujours fait pensé que nous avions à faire dans cette histoire de fusion des 3 coeurs à une REACTION EN
CHAINE TOTALEMENT INCONTROLEE...


Delphin 24/06/2011 17:10


Bonjour,

(Courriel adressé à : « Le Blog de Fukushima », « L’électron libre », « Bistro Bar Blog », « Le Blog de Paul Jorion », « Paul-Keirn.over- blog »,
le blog de Dominique Leglu, « Sciences et Avenir »

Je viens d’écouter, en différé, l’émission d’Alain Bédoué « le téléphone sonne » sur France Inter, consacrée le 21 juin à Fukushima. Cette émission est actuellement réécoutable.

La question qu’induit nécessairement ce genre d’émission, d’ailleurs baptisée « 100 jours après », c’est : Alors, où en est-on ?

Effectivement, on a eu droit à : « Où en est-on des doses reçues », « où en est-on de l’état d’esprit des japonais », « où en est-on des rejets », « où en est-on
de la communication officielle »…

Il aura fallu attendre la 36ème minute sur 38, pour qu’Alain Bédoué sélectionne enfin la question qui conditionne largement toutes les autres : « Où en est-on de l’état des
réacteurs ».

Conséquence, réponse confuse expédiée en deux minutes, d’où il semble ressortir que les 3 cœurs - fondus certes, mais solidifiés - sont toujours dans les cuves.

Si le silence sur le sujet du représentant AREVA s’explique, il me semble que Yannick Rousselet, de Greenpeace, qui ne s’est pratiquement pas exprimé dans ces deux minutes, aurait pu, aurait dû
depuis longtemps aborder cette angoissante question. Quant à Michèle Rivasi, ex CRIRAD, elle était au téléphone de Bruxelles et je me suis même demandé si l’animateur n’attendait pas son départ
(« Michèle Rivasi, qui je pensais nous avais quittés… ») pour effleurer le délicat problème.

Sur 2 minutes, c’est donc Frédéric Charles, de Tokyo, qui a fugitivement, confusément, répondu - évoquant d’une phrase « une rupture importante de fond de cuve » (?)- vite repris par
Bertrand Barré («  depuis, ça s’est ressolidifié et les cœurs sont toujours dans les cuves ».

Il est même possible de se demander si Yannik Rousselet est vraiment compétent sur le sujet, quand juste avant il déclare, pour expliquer la chaleur à continuellement évacuer : « On a une
réaction en chaîne qui ne s’arrête pas en appuyant sur un bouton ». C’est Bertrand Barré qui, aimablement, corrige en expliquant que la réaction en chaîne est bien stoppée, mais qu’il s’agit
d’évacuer la chaleur résiduelle.

Amicalement,

Delphin


Pierre Fetet 25/06/2011 01:55



J'ai aussi été un peu déçu de l'émission "le téléphone sonne" dans le sens où 38 minutes ne suffisent pas à expliquer clairement la situation. J'avais demandé à intervenir pour lire l'appel des
mères de Fukushima pour entrer en plein dans le vécu des Japonais, comme c'était le thème de l'émission, mais ça n'a pas été retenu. Toutefois, cette émission a eu le mérite d'être
programmée sur une radio nationale à une heure de grande écoute, et Michèle Rivasi a eu le temps de donner des infos très importantes.



j monteyne 24/06/2011 11:37


Distance de Bruxelles à Fukushima 9.288 km, mais de Bruxelles à Fessenheim c'est 400km. C'est encore bien trop loin pour aller y manifester, cependant un "simple pet radioactif" mettra 5 hr à
venir. Zut la pharmacie de garde n'a plus d'iode; comme c'est bête.


  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

2-3-4 novembre 2017, Paris

3ème Forum Social Mondial Antinucléaire

Lien vers le site dédié : http://fsm-antinucleaire2017.nuclearfreeworld.net/


 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -