15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 01:00
radiumtokyo.jpgSur tweeter cela faisait un certain temps que l’on parlait d'une valeur hors norme sur le côté d'une vieille maison de Tokyo à l'apparence délabrée, mais une fois sur place… il ne fallait que quelques minutes pour comprendre que cela n'avait rien à voir avec Fukushima, mais plutôt avec une pollution de type industriel ou artisanal, ce qui était le cas.
 
Beaucoup de bruit médiatique en ce jeudi 13 octobre, des journalistes, des professeurs, des caméras - même une équipe venant d'Italie était présente -, des fonctionnaires en grand nombre pour rappeler leur lenteur face a une information qui avait été signalée le 3 octobre au service de la mairie...
 
A Fukushima, Tepco ne se déplace plus pour faire face aux futures victimes, mais au coin de cette rue sans charme une entreprise spécialisée dans le nucléaire (analyse et détection) qui est là par la plus grande des coïncidences (une filiale de Tepco) œuvre de concert avec les autorités pour répondre, après 10 jours d'attente, à cette question !!!!
 
Qu'est-ce que cette radioactivité???
 
Fukushima est-il responsable de cela??
 
La réponse ne se fera pas attendre, au début de la nuit des techniciens repartent avec une petite « glacière » contenant des échantillons pour une analyse approfondie, mais dans la matinée de cette même journée une personne possédant du matériel pour identifier les éléments nous dira Ra 226....ce qui sera confirmé dans la soirée par les services de la mairie.
 
Dans la maison avait été oubliées par ses occupants des petites bouteilles contenant de la poudre ; ces bouteilles reposaient dans une vieille casserole contenant d'autres fioles.
Les autorités (MEXT) ont fait une conférence sur les bouteilles, à minuit : la valeur était de 600 microsievert/heure et elle contenait du Radium 226.
 
A l'extérieur de la maison à plusieurs mètres de la source, sur un identiFINDER 2, la valeur était  à 5 / 6 microsieverts/heure et indiquait Ra 226 ; sur un modeste Rados 200, la valeur la plus chaude était de 5,5 microsieverts/heure et sur un Radiageme 4000, la valeur la plus chaude était de 1500 cpm (alpha beta gamma).
 
Une enquête est ouverte pour savoir  les raisons du stockage de ce produit par un particulier ; la police n'a pas peur de manifester sa perspicacité mais pour Tepco aucune enquête n’est en cours pour l'instant, enfin de façon sérieuse...
 
(Informations données par Franck et Yumiko, de Tokyo)
 
Vidéos de FukushimaVideoReport sur la découverte faite à Tokyo-Setagaya-Tsurumaki:
1) Prise d’une mesure de plus de 1500 cpm (nombre de coups par minute)
 

 

 
 
 
Précision : il n'y a pas équivalence absolue entre le nombre de cpm et de dpm (désintégrations par minute). Pour connaître l'équivalence entre cpm et dpm, il faut connaître le rendement du compteur. Le rendement de comptage sera le rapport cpm/dpm (ce rendement peut être > à 1)
 
2) Prise d’une mesure de 5,5 µSv/h
 

 

 
 
3) Les médias sont très intéressés par cette découverte
 

 

 
 
Autres videos :
 
4) Reportage de FNN news (chaîne Fuji news network)
 
 
5) Reportage de NHK
 
 
Autres articles sur le même sujet :
Forte radioactivité relevée à Tokyo (Courrier international)
 
 
Alors, bizarre cette découverte de radioactivité à Tokyo ?
Pas vraiment. Les Japonais sont très sensibles à la pollution radioactive depuis Fukushima, et la moindre info ravive les peurs. Mais il est probable que d’autres endroits pollués existent au Japon. Comme l’écrivait Norio Hirai dans son manifeste, le Japon est nucléarisé depuis longtemps et a pollué la mer par ses rejets. 40 ans de production et d’utilisation de radionucléides, ça laisse forcément des traces un peu partout et des produits sont disséminés dans l’environnement. Il est vraisemblable que l’augmentation de l’utilisation des compteurs Geiger par la population fera découvrir à l’avenir d’autres sites pollués.
 
Et pendant ce temps, on découvre encore d’autres éléments, qui cette fois proviennent bien de la pollution de Fukushima Daiichi : Fukushima Diary rapporte que l’on vient de découvrir du strontium à Yokohama dans plusieurs endroits de la ville.
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

stephB 18/10/2011 17:52


J'ai regardé un doc sur une grotte au cristaux l'autre jour sur ARTE et j'ai été étonné du comportement de l'eau d’infiltration dans cette grotte d'extraction de minerai de plomb et argent sauf
erreur...
....
L'eau d'infiltration descend quasiment jusqu’au magma terrestre pour remonter sous forme humide et chaude...
...
Ma question est évidente. Besoin d'un spécialiste ?(géologue) ?
...
(Nappe phréatique, pacific, etc...)
?


P Fetet 15/10/2011 22:55


Je suis d'accord avec toi Trifouillax sur tes 3 derniers arguments. Sinon pour la presse, elle vient quand on la convoque, rien d'extraordinaire, normal qu'elle soit intéressée par l'info d'un
hotspot à Tokyo.
Par ailleurs le Mext n'a pas été très rapide (à moins que ce soit la mairie qui ait traîné ?), car l'info était connue des autorités depuis une semaine.
Je reconnais qu'il manque une information essentielle dans cette histoire : qui a placé ces fioles de radium dans le sous-sol de cette maison ? quand ? et dans quel but ? Si l'enquête n'aboutit
pas, il sera facile d'en tirer les conclusions !


Trifouillax 15/10/2011 14:49


Hello,

Il existe en fait plus d'arguments qui plaident en faveur d'une désinformation au moins partielle : le communiqué - trop - rapide du MEXT, les médias largement convoqués sur le hotspot, le fait que
le Ra-226 soit principalement un émetteur Alpha et Bêta car ne produisant qu'environ 15 à 20 % de Gamma, le maximum de RA relevé au niveau du milieu de la barrière en bois et non près de la maison
et surtout le fait que la NHK ait claironné que la RA avait diminué de moitié après une décontamination sommaire (de 5 à 2.5 µSv/h environ). Ce dernier point est à lui seul la preuve qu'il s'agit
bien d'une contamination qui ne peut en aucun cas provenir de soi-disant bouteilles scellées, enfermées dans une caisse en bois elle-même située dans une cave.

Cordialement,
Trifou


PLUTO 001 15/10/2011 11:18


ça pour sûr, sans aucun doute, les autorités et la presse Japonaise, on les croit dur comme fer !!

Et tout cela ne serait en fait qu'une vaste opération de communication organisée par SEB et TEFAL...
Les enquêteurs viennent en effet de découvrir que l'accident de Fukushima ne serait qu'un fake :
Un petit plaisantin avait placé une cocotte-minute devant la webcam de la centrale nucléaire, qui n'aurait jamais explosé...
Et maintenant circulez, M'sieurs Dames, y'a plus rien à voir


Roland 15/10/2011 08:44


Une nouvelle illustration du verrouillage de l'information "officielle". Une carte de la contamination au sol compléterait utilement la carte réalisée par un vol en hélico.


  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Agenda

Jeudi 7 septembre 2017, 17h06
Dominique Balaÿ, demain 7 septembre sur la radio suisse RTS - Espace 2
Le titre de l'émission est MAGNETIQUE, c'est une quotidienne autour de la musique animée par Anne GILLOT.
Elle l'interrogera sur l'histoire et les motivations du projet "Et pendant ce temps là à Fukushima" qu'il mène depuis 2011 en invitant des artistes à produire une œuvre ou à simplement à s'exprimer sur la catastrophe de Fukushima.
 
Mardi 12 septembre à 20h
Projection/débat du film "Fukushima : Les voix silencieuses" à Grenoble.
Les 2 réalisateurs, Chiho Sato et Luca Rue, seront présents au débat.
Lieu: Antigone, 22 rue des violettes 38100 Grenoble
Entrée gratuite sans réservation
 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -