12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 23:46

Lors de l’émission « Le téléphone sonne » animé par Alain Bédouet sur France Inter ce 12 septembre 2011, Bertrand Barré, conseiller scientifique d’Areva a déclaré : « Les cœurs qui ont fondu sont resolidifiés et sont refroidis ».

 

Vous pouvez écouter les propos de ce professeur d’ingénierie nucléaire ici (à partir de 5:30) :

 

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=160223

 

bertrand barréCet ancien cadre de l'industrie nucléaire, invité surprise de l’émission, a des propos bien assurés. Mais pourquoi n’a-t-il pas donné plus de détails sur la localisation de ces « cœurs » fondus qui doivent plutôt ressembler à des coriums ?

 

 

D’après les conclusions du rapport de l’AIEA, on sait pourtant qu’il y a eu Melt-through, comme le rapporte The Telegraph du 9 juin 2011 : « The nuclear fuel in three of the reactors at the Fukushima Dai-Ichi nuclear plant has melted through the base of the pressure vessels and is pooling in the outer containment vessels, according to a report by the Japanese government. »
 

Où sont les coriums ? Dans les cuves ? Dans les enceintes de confinement ? Dans le radier ? Dans le sol ? Allez Monsieur Barré, un petit effort, un petit peu de transparence, dites nous où ils sont, vous qui avez l’air d’en savoir tant !

 

 

 

Autres invités qui interviennent aussi dans l’émission :

 

- Corinne Lepage, députée européenne et ancienne ministre de l'environnement, de retour de Fukushima (en duplex de Strasbourg au Parlement européen)

 

- David Boilley, physicien, président de l'ACRO, Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest

 

- Didier Champion, directeur de l'environnement et de l'intervention à l'IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

 

 

Le téléphone sonne avait déjà consacré une émission sur Fukushima le 22 juin 2011 :

http://fukushima.over-blog.fr/article-fukushima-100-jours-apres-questions-sur-la-situation-reelle-au-japon-et-sur-la-securite-nucleair-77423110.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

P Fetet 08/10/2011 15:50


Je ne suis pas au courant de l'existence de telles bulles. Mais même si ça existe, je ne vois pas trop l'intérêt de ce genre de protection. Le césium a une période radioactive de 30 ans... une fois
dans la bulle, on sort quand ?


CRBR 08/10/2011 15:38


bonjour, j'ai appris que des chercheurs avaient mis au point une "bulle" de survit en cas d'accidents naturels ou nucléaires, avaient des infos à ce sujet? merci!


P.Samba 16/09/2011 17:44


Extrait de l'article suivant: http://www.agoravox.fr/rdv-de-l-agora/article/enquete-sur-les-esclaves-du-55878

« Il y a nécessairement des progrès technologiques réalisés, souligne Alain de Halleux, mais le problème c’est qu’au niveau des responsables on ne voit que l‘aspect technologique. Or dans les
centrales il y a des humains. J’ai assisté à une réunion de sous-traitants. Ils en avaient tellement marre parce que des collègues à eux s’étaient suicidés ou avaient divorcé parce qu’ils étaient
en dépression que ne sachant plus comment s’exprimer ils disaient que si ça continuait comme ça ils allaient s’attaquer à la machine. Cela signifie qu’il y a ce fantasme chez les travailleurs qu’il
y ait un accident quelque part pour qu’enfin on les entende. Il y a de grandes chances pour que ça n’arrive pas parce qu’ils aiment leur machine, mais ils fantasment ça ».


Glubboff 15/09/2011 11:13


Ecoutez :
18' --> 20'
26' --> 32'50


P. Samba 15/09/2011 10:14


ah, vous avez ce site en lien dans votre liste des veilleurs de Fukushima... Avec leurs infos, Pierre, vous ne devriez plus avoir le moindre doute sur la réalité des "22 mètres"...


P. Samba 15/09/2011 09:50


Bonjour,

je viens de prendre connaissance de ce forum technique: il apporte un certain nombre de réponses:
http://www.forum-rpcirkus.com/t1924-le-corium


RB 14/09/2011 20:11


Si ce qu'affirmait cet ingénieur est vrai, qu'est-ce qui lui a donné le moyen de le savoir ? Ils a accès à des outils spécifiques ? Satellite de renseignement ? Armée ? Tepco, qui sait mais fait de
la rétention d'information ?


P Samba 14/09/2011 11:06


à RB: Ca ne date pas d'aujourd'hui que l'ensemble des salariés du nucléaire, civil ou militaire, ainsi que les gouvernants ayant eu à promouvoir la filière du nucléaire, sont "dans le fantasme"
comme vous dites. Dans le fantasme d'une maitrise de cette énergie, suicidaire en l'état actuel et passé de nos connaissances sur celle-ci. Mais probablement effectivement les choses ne sont pas en
train de s'arranger...

Implicitement vous semblez vouloir savoir également à quelle entreprise appartient l'ingénieur auquel je fais référence. Ce que je peux préciser c'est qu'il existe d'autres entreprises du nucléaire
qu'Areva et EDF. Mais si cet ingénieur a dit la vérité, alors les dirigeants et nombre de scientifiques, ingénieurs et techniciens de ces entreprises la connaissent également.


RB 14/09/2011 09:07


@Patrick Samba : si vraiment les ingénieurs d'Areva savent que le corium est déjà à plus de 100 m dans le sous-sol, c'est qu'ils ont une technique pour le savoir. Donc, cela signifie qu'il n'est
pas nécessaire d'entrer dans les bâtiments des réacteurs. J'aimerais avoir un avis scientifique sur la question car peut-être qu'une source d'information alternative civile (je veux dire hors lobby
nucléaire) pourrait obtenir l'information elle aussi. Ou alors les ingénieurs d'AREVA sont dans le fantasme, ce qui serait encore plus inquiétant.


P.Samba 14/09/2011 01:04


"que veut construire Tepco": moi je dirais: "que Tepco affirme vouloir construire"... tout comme Bertrand Barré affirme ce qu'il affirme...

Et ce que j'ai entendu n'est peut-être pas la vérité. Mais je l'ai entendu...


P Fetet 13/09/2011 23:53


Si le corium est à 100 m sous terre, je ne vois pas trop l'intérêt de la barrière souterraine de 22 m de profondeur que veut contruire Tepco...


http://mdn.mainichi.jp/mdnnews/news/20110901p2a00m0na008000c.html


Akihabara 13/09/2011 23:20


Je sais pas d'ou il sort cette information, mais même si la situation s'arrange un peu, tous les autres spécialistes s'accordent à dire qu'on est loin d'une situation vraiment stable...


Patrick Samba 13/09/2011 23:03


Le Pr Pellerin une fois disculpé, qu'est-ce qui pourrait bien retenir le moindre salarié d'Areva ou d'EDF de raconter ce qui lui passe par la tête? Nous savions le mensonge largement établi en
élément naturel de communication au sein des multinationnales du nucléaire, nous savons désormais qu'il peut devenir un dogme. Sinon comment pourrait-on comprendre l'audace de propos aussi
hallucinants proférés par un conseiller scientifique d'Areva devant des personnes aussi bien informées que Corinne Lepage ou David Boilley? Car enfin, comme vous le laissez entendre, si l'on est
capable de décrire l'état du corium, c'est qu'on l'a observé et que l'on sait précisément où il est situé.
Et j'affirme quant à moi avoir été le témoin auditif de l'information selon laquelle le corium se trouvait début juin à un peu plus de 100 mètres au dessous du sol. Information émanant d'un proche
d'un ingénieur d'une de ces sociétés qui l'avait confiée en privé.


RB 13/09/2011 19:52


Triste de voir cette "information" énoncée par ce monsieur avec un tel ablomb alors que personne n'a même pu rentrer dans les bâtiments où se trouvent les réacteurs tellement ils sont radioactifs.


  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

Actualités sur Fukushima

L'ACROnique de Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Projet Mieruka Fukushima

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Éditions de Fukushima

Publications

Le dernier livre de Jean-Marc Royer

 

 

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -