21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 23:57

janick-magne-et-eva-joly-1024x576Janick Magne, professeure d’université à Tokyo, est une citoyenne française expatriée au Japon depuis 35 ans. Depuis mars 2011 et les tragiques évènements qui se sont déroulés à Fukushima, elle décide de militer pour une sortie du nucléaire au Japon. L’ex-candidate d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) aux législatives pour l’Asie, l’Océanie et le Japon se rend plusieurs fois dans la préfecture de Fukushima pour parler aux habitants et rencontrer les mères mobilisées pour l’évacuation des territoires contaminés. Soutenant activement la population évacuée, elle visite également plusieurs fois la zone interdite de Futuba et en rapporte des photos afin de réaliser une exposition.

Dans les semaines qui viennent, elle va parcourir la France pour témoigner de ce qui se passe au Japon depuis deux ans, en présentant sa conférence dans 5 lieux dont le dernier, Bonnet, se situe à quelques kilomètres de Bure, commune qui accueille le projet monstrueux du centre d’enfouissement de déchets nucléaires que veut imposer le village nucléaire.

 

 

Conférence « Fukushima, 2 ans après »

 

- GOLBEY (Vosges, près d’Epinal) > Vendredi 22 mars 2013, salle Barbelouze (place de la mairie) à 20h30

 

- CONDES (Haute-Marne, près de Chaumont) > Samedi 23 mars 2013, salle des fêtes (proche de la mairie) à 20h00

 

- SAINT-ETIENNE (Loire) > Mercredi 3 avril 2013

 

- CHAMBERY (Savoie) > Jeudi 4 avril 2013

 

- BONNET (Meuse, près de Bure) > Samedi 6 avril 2013

 

 

 

 « C'est mon troisième voyage dans la zone interdite de Fukushima. On ne revient pas indemne de Fukushima. Mon objectif est clair et mes amis japonais y souscrivent entièrement : témoigner, dire l'horreur d'une catastrophe nucléaire, raconter comment du jour au lendemain tous ces gens ont perdu leurs biens, leur maison, leur travail, leurs rêves, leur vie. » (source)

 

 

.

Lors de sa conférence, Janick Magne aborde la situation actuelle de la centrale de Fukushima Daiichi, mais aussi les conséquences sanitaires au Japon et les risques sur le long terme pour l’environnement. Alors que la centrale vient de subir à nouveau un black-out général empêchant le refroidissement des piscines de combustible, beaucoup de questions se posent encore autour de cette catastrophe qui dure, c’est pourquoi la conférencière laisse une large place à un échange avec le public.

 

 

janick-magne 0256 FUTABA cousine de MS 16 02 2013[1]

 

 

 

Expo photos de la zone interdite (50 clichés)

 

PARIS, Mairie du 2ème arrondissement – du 25 au 31 mars 2013

En savoir plus

 

EXPO PHOTOS

 

"Dans la zone interdite de Fukushima"

 

.

50 photos de Janick MAGNE & Minami SHIMURA 

 

« A l'invitation d'une famille japonaise amie originaire de la ville de Futaba, en zone interdite, j'ai pu me rendre à trois reprises sur les lieux, entre février 2012 et février 2013. J'en ai rapporté des photos qui montrent le drame humain en train de se jouer là-bas.

Suite à l'accident nucléaire de mars 2011, 70 000 personnes ont évacué en catastrophe en laissant tout derrière elles... Depuis deux ans, les communes de la zone sont restées en l'état. Décombres, tas de ferraille, magasins éventrés, toits écroulés sur la chaussée, champs et rizières envahis d'herbes folles, animaux morts, d'autres qui rôdent en liberté, lourdement contaminés... Pourtant, certains quartiers ont été totalement épargnés et de belles propriétés intactes témoignent encore de la richesse passée de cette région dont la production agricole  et la pêche faisaient la réputation. C'est  l'une des plus belles régions du Japon, avec ses forêts, le Pacifique au pied des collines et les montagnes à l'horizon... Aujourd'hui, ce ne sont plus que villes fantômes envahies par les rats et le silence, où la vie s'est arrêtée subitement... Il  n'est pas facile de pénétrer dans la zone interdite, strictement contrôlée. Il faut en faire la demande à l'avance et justifier de raisons valables. La visite est limitée à 5 heures maximum et l'itinéraire doit être déclaré. Il faut, pour entrer dans la zone, enfiler des tenues blanches en non-tissé et un  masque léger mais ils ne protègent pas des radiations, ils évitent simplement de rapporter sur soi de la poussière contenant des radionucléides ou d'en respirer... »    

Janick Magne                                                      

 

Zone interdite ville déserteet toit écroulé 20026-IMG

 

 

___________________

 

En savoir plus sur Janick Magne :

 

Interview de Janick Magne par Kibo Promesse

 

No futur, zone morte

 

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article

commentaires

babelouest 22/03/2013

Dommage que cette exposition ne tourne pas davantage (à moins que n'interviennent d'autres lieux à des dates ultérieures). Les habitués au blog de Fukushima ont une certaine idée de la situation,
mais les autres ?.....

C'est un pays entier qui a été touché en raison de la rapacité de quelques-uns. Rapacité attestée par l'info d'hier, attestant qu'un opérateur veut redémarrer sa centrale... au MOX ! ! !

(bien sûr, à l'achat c'est intéressant, puisqu'il s'agit de redonner une vie à des déchets dangereux, mais quid de futurs accidents ? comme au réacteur 3 de Fukushima Daiichi)

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Aider le Japon maintenant

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog