2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 23:28
Katsutaka-Idogawa.jpgEcoutez le message de Katsutaka Idogawa, maire de Futaba, ville évacuée à cause de la catastrophe nucléaire de Fukushima il y a un an. Il s’adresse à l’origine à l’auditoire du Festival International du Film de Berlin, Berlinale 2012, où « Nuclear Nation », un documentaire d'Atsushi Funahashi sur les réfugiés de Futaba, a été projeté pour la première fois.
 
Mais en fait, son message a une portée universelle, celle de l’homme qui a changé et qui souhaite partager son expérience : « À la lumière de la catastrophe de Fukushima Daiichi, nous devons nous demander, honnêtement, si les centrales nucléaires sont vraiment une nécessité sur cette Terre. »
 
Et puis : « Je ne veux pas que quelqu'un d'autre dans ce monde expérimente ce que nous traversons. Mon souhait le plus profond est que notre situation vous aide à faire les bons choix pour l'avenir. »
 
Depuis un an, le maire de Futuba vit dans un lycée désaffecté de Tokyo. Il ne retournera jamais vivre dans sa ville (1).
 
Saurons-nous comprendre son message ?



Vidéo originale : http://vimeo.com/37533312

Traduction française Cécile Monnier, sous-titrage Kna.
 
 
 
 
 
« Bonjour Berlin

Mon nom est Katsutaka Idogawa.

Je suis le maire de Futaba, dans la préfecture de Fukushima.

Je regrette de ne pouvoir me joindre à la Berlinale cette année.
J'aurais aimé vous rencontrer tous, et vous parler en personne.

Depuis le début de la crise à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, notre ville a reçu tellement de chaleur, d'encouragement et de soutien de personnes à travers le monde.
Merci beaucoup.

C'est mon espoir que, grâce à ce film, chacun à travers le monde puisse mieux comprendre à quel point l'énergie nucléaire est dangereuse.

Si elles étaient sûres, les centrales nucléaires seraient très utiles.
Avant cet accident, je voulais construire davantage de réacteurs nucléaires, en pensant que c'était la meilleure façon d'apporter un progrès à notre communauté.

Depuis l'accident, mon attitude a radicalement changé.
Augmenter le nombre de centrales nucléaires sans prendre de dispositions en cas d'accidents graves est extrêmement téméraire.
En plus de cela, il n'existe toujours aucun moyen sûr pour s'occuper des déchets nucléaires.
Malgré cela, des centrales nucléaires surgissent partout dans le monde, en grand nombre, et cela est très déconcertant.

À la lumière de la catastrophe de Fukushima Daiichi, nous devons nous demander, honnêtement, si les centrales nucléaires sont vraiment une nécessité sur cette Terre.
Je crois qu'il est essentiel pour nous d'être rationnels.

Notre planète est petite.
Combien d'espace nous reste-t-il, pour absorber la totalité de la radioactivité que nous continuons à produire ?
De quelle capacité disposons-nous, pour stocker tous les déchets nucléaires ?
A moins que nous ne trouvions des solutions viables, nous ne devrions pas utiliser l'énergie nucléaire.

L'apprentissage a été brutal.
Je ne veux pas que quelqu'un d'autre dans ce monde expérimente ce que nous traversons.

Mon souhait le plus profond est que notre situation vous aide à faire les bons choix pour l'avenir. »

Katsutaka Idogawa
Maire de la ville Futaba
 
 
—————————————–

“Guten tag Berlin.
My name is Katsutaka Idogawa.
I’m the Mayor of Futaba in Fukushima Prefecture.
I regret that I’m not able to join you at this year’s Berlinale.
I would’ve loved to meet you all, and speak to you in person.
Ever since the crisis began at the Fukushima Daiichi nuclear power station, our town has received so much warmth, encouragement and support from people around the world.
Thank you very much.
It’s my hope that, through this film, everyone around the world can get a better understanding of how dangerous nuclear power is.
If they were safe, nuclear power plants would be very convenient.
Before this accident happened, I wanted to build more nuclear reactors, thinking that was the best way to bring progress to our community.
Since the accident, my attitude has changed drastically.
Increasing the number of nuclear plants without making provisions for serious accidents is extremely reckless.
On top of that, a safe way to dispose of nuclear waste has not yet been discovered.
Despite this, nuclear plants are cropping up around the world, in great numbers, and this is very disconcerting.
In light of the disaster at Fukushima Daiichi, we need to question ourselves, honestly, if nuclear power plants are truly a necessity on this Earth.
I believe it’s critical for us to be rational.
Our planet is small.
How much space do we have left, to absorb all the radioactivity we keep producing?
What capacity do we have, for storing all the nuclear waste?
Unless we find viable solutions, we should not be permitted to use nuclear energy.
The learning curve has been steep.
I don’t want anyone else in this world to ever experience what we’re going through.
My deepest wish is that our situation will help you make the right choices for the future.”
 
Katsutaka Idogawa
Mayor of Futaba Town
 
———————————–

グーテンターク、ベルリン。
ドイツの皆さんこんにちは。
私は福島県双葉町町長の井戸川克隆と申します。
この度のベルリン国際映画祭に出席をできなくて、大変残念に思っております。
皆さんと直接お会いして生の声をお届けしたかったんですが、なかなかできませんでしたことをお詫び申し上げます。
さてこの度の、福島第一原子力発電所の事故によって世界中の皆さんから双葉町の町民の皆さんに対しての、温かい思いやりを戴きました。ご支援ありがとうございます。
この映画を通して世界中の皆さんに原子力発電所が持つ大きな危険というものを実感をして戴きたいと思います。
安全な装置であれば原子力発電所はやはり便利です。
私はこの事故が起きる前は原子力発電所を誘致して町の振興に役立てたいと思っておりました。
事故が起きてから原子力発電所に対する私の考えは大きく変わりました。
事故に対する備えが無いまま、原子力発電所を増やしていくことは大変危険であります。
まして、放射性物質の最終処分ということも確立されていないまま世界中に原子力発電所が多くできることは大変危険だと思います。
この福島原発の事故を皆さんと共有して、これから地球上に原子力発電所が必要なのかどうか、
皆さんと共に考えなければならないと考えております。
地球の大きさは一定であります。
その大きさの中で放射能を受け入れる容積っていったいどのくらいあるんだろうか、
また、いろいろな廃棄物を受け入れる場所とか方法があるんだろうか、
この問題を皆さんと共有しなければ推進してはいけないな、
とそんな思いになっております。
多くの経験をしました。
もう2度と私たちのような経験を世界中の皆さんにしては欲しくありません。
よく皆さんがこの事を考えて今後の事を選択されることを願っております。
双葉町長 井戸川克隆


 
———————————–

(1) Pour en savoir plus sur le maire de Futuba et ses conditions de vie avec ses administrés en tant que réfugiés du nucléaire, lire le très intéressant article en deux parties de Janick Magne qui l’a rencontré le 12 février 2012 :
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Publié par Pierre Fetet - dans Au Japon
commenter cet article

commentaires

Roland 03/03/2012

Votre appel sera-t-il entendu ? Je vous souhaite le courage, l'énergie, indispensables pour accompagner vos administrés dans le complexe processus d'indemnisation, de reconversion. Veillez sur la
jeune génération, la plus exposée, la plus menacée. Appuyez vous sur notre solidarité pour faire échec au plan du "retour", à toutes les mesures qui sur-contaminent les habitants.
Préparez, avec votre conseil municipal, le passage du témoin aux jeunes générations. Soulignez la dimension historique du combat à poursuivre.

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

The Watchmen of Fukushima

Presse japonaise anglophone    

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Aider le Japon maintenant

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog