25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 17:28
tentemeti.jpgAprès « l’arrêt à froid » des réacteurs de Fukushima décrété par le gouvernement en décembre ‒ fin officielle de la catastrophe  ‒, après la suppression des conférences de presse communes Tepco-gouvernement concernant la catastrophe atomique ‒ fin officielle de la communication  ‒, voici le temps de la répression contre le mouvement antinucléaire japonais ‒ fin de la contestation ? . Une fois que l’on ne parlera plus de Fukushima et que les antinucléaires seront neutralisés, il sera alors plus facile de rouvrir les centrales nucléaires du Japon. C’est pourquoi l’ordre d’évacuer la tente installée devant le ministère de l’économie vient d’être donné. Dernier délai : vendredi 27 janvier, 17 heures (JT).
 
Cette tente est insupportable aux yeux du gouvernement. Plantée devant le ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie (METI) à Tokyo, elle est occupée jour et nuit par des militants antinucléaires et pacifistes depuis le mois de septembre 2011. Elle rappelle en permanence le danger continu de l’énergie nucléaire. Appelant les citoyens à manifester régulièrement pour l’évacuation des territoires contaminés, elle a accueilli le mouvement des 100 femmes de Fukushima. Cette tente est devenue au fil des mois un haut lieu de la lutte antinucléaire dans la capitale japonaise, rassemblant plusieurs groupes ayant des objectifs convergents, et organisant la lutte de terrain.
 
Suite à la manifestation de la semaine dernière où le ministre de l’industrie Edano s’est fait chahuter, il est maintenant exigé que les militants quittent les lieux au plus tard vendredi 27 janvier 2012 à 17h. Le motif invoqué est la sécurité, mais il est évident que le motif réel du gouvernement est de faire place nette, afin de supprimer le symbole de ce mouvement contestataire.
 
Vendredi, une conférence de presse des militants est prévue à 13h, puis une manifestation de soutien à 16h devant la tente, devant le ministère de l’industrie. Est-ce que ce sera suffisant pour éviter l’évacuation ?
 
----------------------------------------------
 
 
URGENT
 
Si vous n’êtes pas d’accord avec l’évacuation de la tente devant le METI, contactez directement le ministre de l’industrie au Japon en lui envoyant un mail à cette adresse : omiya@edano.gr.jp
 
Exemple de message à envoyer
 
« Je soutiens les actions d’information pacifistes organisées par les militants de la tente située en face de votre ministère. S’il vous plait, ne faites pas évacuer ces personnes, et écoutez ce qu’elles ont à vous dire. »
 
Mise à jour du 26 janvier :
Une pétition internationale a également été mise en ligne pour demander l'annulation de la décision du campement pacifique des femmes de Fukushima : 15 000 signatures en 12 heures seulement, bientôt 20 000 grâce à vous !
 
 
--------------------------------------------
 
En savoir plus sur l’occupation du METI :
 
Reportage en images de Shingetsu News Agency (15 décembre 2011)

 
 
Article de la journaliste Alissa Descotes-Toyosaki (24 janvier 2012)
 
Billet du blog Le Japon à l’envers (12 novembre 2011)
 
L’action des 100 femmes de Fukushima, et en particulier le message de Mme Sato aux Français (1er novembre 2011)
 
 
 
---------------------------------------
 
 
Autre exemple de présence continue : les vigies d’Hippocrate
 
Depuis bientôt 5 ans, des citoyens se mobilisent et se relaient devant le siège de l’OMS à Genève pour dénoncer un accord honteux avec l’AIEA et pour rappeler à cette institution onusienne ses devoirs tels qu’ils sont inscrits dans sa constitution.
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans Que faire ?
commenter cet article

commentaires

babelouest 27/01/2012 08:01

Dernière nouvelle par NHK :
The Chugoku Electric Power Company halted the No.2 reactor at the Shimane nuclear plant on Friday morning.

Plus que 3 réacteurs en service, 94% à l'arrêt.

Roland 27/01/2012 07:49

Nos démarches doivent exploiter les dernières informations apportées - voir l'article du Monde - sur les choix de Tepco, l'exploitant ayant "négligé" la sécurité.
J'apporte, aujourd'hui comme hier, mon soutien aux mères de Fukushima, dont je partage la volonté de sauver les enfants, les adolescents, les plus menacés par la catastrophe nucléaire.

Pierre Fetet 27/01/2012 00:39

Autres exemples de messages adressés au ministre Edano :

(CEDRA)
Monsieur le Ministre de l’Industrie
En grande empathie avec le peuple japonais depuis le 11 mars funeste, des nouvelles préoccupantes nous parviennent.
Comment se pourrait-il que des éveilleurs/éveilleuses de conscience, pacifistes, qui se tiennent face à votre ministère, groupés autour d’un point INFO… comment se fait-il que ces courageux-euses
citoyens-nes se voient menacés-ées d’évacuation dans les jours prochains ?
Monsieur le Ministre, le monde entier a les yeux tournés vers votre pays et la gestion du drame nucléaire par ses gouvernants. Ça n’est pas d’évacuation dont il s’agit ou alors celle de populations
scandaleusement obligées de rester dans les vastes zones contaminées.

(Roland)
Monsieur le Ministre,
Je soutiens le mouvement pacifiste, abrité sous la tente qui se dresse devant votre ministère. Les informations, dont nous bénéficions sur la « toile », soulignent la difficile situation de la
centrale de Fukushima-Daiichi. Je souhaite que les militants rassemblés, le peuple japonais, les Terriens – notre petite planète suit attentivement l'évolution de la vie des réacteurs endommagés,
des piscines fragilisées, les difficultés des victimes de la catastrophe, les démarches effectuées pour sauver la jeune génération très menacée par les radionucléides qui s'échappent – soient
entendus, que les revendications exprimées (définition du périmètre interdit, exfiltration des enfants et des adolescents...) soient satisfaites. Je vous demande de renoncer à l'expulsion des
militants abrités sous la tente devant vos bureaux, de poursuivre le dialogue, qui doit rapprocher gouvernement, autorités de sûreté nucléaire, exploitants, citoyens, au fil de notre lutte pour
maîtriser les suites de la catastrophe. Ne négligeons pas la dimension historique du combat que nous devons poursuivre.

Merci à tous ceux qui ont envoyé un message au ministre ! La pétition vient de dépasser les 20.000 signatures, le ministère est en train de recevoir une avalanche de mails du monde entier. Rien
n’est encore joué. Il faut continuer à faire signer cette pétition, il reste encore quelques heures avant qu’il ne soit 17 h au Japon (10 h en France). Pour l’instant une mobilisation solidaire
réussie !

yvonne 26/01/2012 11:30

mon commentaire d'hier soir n'a pas été enregistré ? je voulais vous signaler que j'avais aussi adressé ce mail au ministère..
merci pour ces infos que nous avons du mal à trouver dans nos médias ...

babelouest 25/01/2012 18:45

Juste une mise au point. L'an dernier je "couvrais" les infos qui me parvenaient depuis différentes sources sur un fil d'infos du site Dazibaoueb. Celui-ci ayant un peu changé de contenu éditorial
avec une nouvelle équipe, et ne comportant plus de fils d'info, c'est sur mon blog seulement que je tente de continuer ce combat pour l'information de tous. Combat rendu plus difficile par la
répugnance des autorités privées et officielles à lâcher des bribes de news.

C'est pourquoi il nous faudra d'autant plus de pugnacité pour continuer ce combat, pour nos enfants et nos petits-enfants. Merci, Pierre, pour le travail énorme que vous accomplissez dans ce
sens.
JCC

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -