3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 11:08
Europe : radioactifs aujourd’hui ET radioactifs demain

En 2011, Toshiso Kosako, conseiller du Premier ministre en affaires nucléaires, avait démissionné suite à la décision du gouvernement japonais de relever les taux d’exposition limite à 20 mSv/an. En Europe, qui pleurera et qui démissionnera dans les jours qui viennent ?

.

(source illustration)

La catastrophe de Fukushima n’aura rien changé dans les esprits des décideurs. Au contraire, sous la pression du très puissant lobby nucléaire, elle aura engendré le renforcement des thèses négationnistes concernant les effets des faibles de doses des rayons ionisants.

 

Radioactifs aujourd’hui

Actuellement, l’Europe autorise la commercialisation des produits contaminés au césium jusqu’à 600 Bq/kg (contre actuellement 100 Bq/kg au Japon)

 

Radioactifs demain

Le 24 octobre 2013, l’Europe à son tour admet une exposition accidentelle entre 20 et 100 mSv/an et elle autorise la population à vivre en territoire contaminé jusqu’à 20 mSv/an.

 

L’AIEA toute puissante avait préparé le terrain deux jours plus tôt en autorisant officiellement la vie en zone contaminé à 20 mSv/an au Japon.

 

 

Sources : Radioprotection : Le lobby du nucléaire prépare l’acceptabilité d’un Fukushima européen avec la complaisance du Parlement européen (Michèle Rivasi)

Notes de Georges Magnier : Vivre après Fukushima

 

 

 

En savoir plus :

 

Textes adoptés à Strasbourg le 24 octobre 2013

 

Les normes relatives à la contamination radioactive des denrées alimentaires en Europe et au Japon : un nombre calculé de morts par irradiation

 

Fukushima : le scandale étouffé du contrôle européen des aliments

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierre Fetet - dans En France et ailleurs
commenter cet article

commentaires

tof16 07/11/2013 10:41

c'est curieux , les commentaires ne s’affichent plus ?????

coronado 06/11/2013 10:00

Merci pour le texte voté à Strabourg, mais je trouve que l'info est survolé et tendancieuse.
On parle de radioactivité maintenant avec de la consommation de nourriture et de radioactivité demain avec une exposition "aérienne", ça n'a rien à voir.
Si on veut faire la différence c'est avec le même type de mesure et indiquer qu’actuellement la france nous protège d'avantage. C'est un des inconvénients/avantages que l’état d'un pays membre, prévaut sur la zone europe.

Pierre Fetet 06/11/2013 11:08

Ce n'est pas moi qui ai inventé le Sievert... Cette unité est utilisée par le lobby nucléaire pour cacher la vérité et tromper le citoyen. Je vous défie de trouver l'équation qui permette de passer du Becquerel au Sievert. Le Becquerel est la seule réalité : une désintégration par seconde. Il y a plusieurs facteurs de pondération appliqués qui ne correspondent en fait jamais à la réalité. Pour moi, la seule réalité est le Becquerel, et comme dit Rosalie Bertell, "Il n’y a rien de tel qu’une exposition à la radioactivité pour faire des dégâts. La probabilité que les cellules soient endommagées est de 100%". Et l'exposition commence au premier Becquerel reçu, que celui-ci soit d’origine naturelle ou artificielle.
Actuellement, l'Europe autorise 600 Bq/kg de nourriture, c'est à cause de Tchernobyl, il y a du césium partout en Europe. Plus personne ne s'en soucie mais c'est la réalité. Ca c'est le présent.
Et pour l'avenir, ça sera à peu près pareil, même un peu moins grâce à la décroissance lente de la radioactivité du césium. Sauf que l'Europe va se prendre d'ici quelques années un nouvel accident nucléaire, à cause du vieillissement des centrales (en France elles étaient conçues pour durer 30 ans et on parle de les faire durer jusque 60 ans). Donc on ne peut pas donner des mesures en Bq pour l'avenir, mais ne vous inquiétez pas, quand l'accident aura eu lieu, on vous parlera de toute manière en microSieverts et cela ne sera pas dangereux, l’Europe l’a déjà prévu.
Donc rien de tendancieux dans ce que j'ai écrit. Oubliez les unités de mesure et comprenez juste que l'Europe autorise la contamination interne aujourd'hui et l'irradiation externe demain en cas d'accident nucléaire. Mais parler en Sievert pour un accident nucléaire est une tromperie. S'il y a un relâchement de substances radioactives dans l'environnement, alors il y a les deux : contamination interne ET irradiation externe. Or le lobby nucléaire ne communique que sur l'irradiation externe, et jamais sur la contamination interne, par les particules qui se collent dans les poumons avec la respiration et dans tous les organes vitaux avec l'alimentation empoisonnée de manière invisible.

Maintenant, vous dites qu’actuellement « la France nous protège d’avantage ». Merci de nous donner des précisions et des sources sur la réglementation française. Je suis intéressé de comparer les seuils français aux seuils européens.

babelouest 04/11/2013 10:52

Je ne saurais trop déplorer les propos de Nikopol. Pour rappel, à moins d'un changement, la norme française de tolérance est de 1mSv/an. Passer à 20 d'un seul coup ne signifie qu'une chose : beaucoup de points en Europe n'en sont pas loin, cela évite de se poser des questions.

Il n'y a pourtant pas d'effet de seuil, pas de risque zéro. Les enfants seront particulièrement vulnérables. Mais aussi longtemps qu'on est dans la norme, tout va bien, n'est-ce pas. Cumulé au risque provenant du radon - dans l'ouest ce risque n'est pas du tout négligeable - cela laisse augurer d'une insidieuse montée des cas suspects : mais nous serons toujours dans la norme, donc tout sera bien.

Pour rappeler, à Fukushima les émanations continuant (moins que lors des explosions bien entendu), la pollution phréatique ne s'arrêtant en aucune façon, laisser revenir les familles est un risque bien grand, et qui surtout ne va pas s'amortir, au contraire sans doute.

Roland 04/11/2013 08:58

La lutte continue pour obtenir la prise en compte du danger, immédiat dès le premier becquerel. Les citoyens n'ont qu'une voie: peser de toutes leurs forces sur les instances européennes pour arracher une révision des normes, une meilleure prise en compte du danger, même à "faibles doses"

nikopol 04/11/2013 01:50

Curieuse interpretation. Parler de "lobby" sans argumenter est d'une paresse suspecte. L'énergie nucléaire a économisé des millions de morts. Les études sur les faibles doses sont maintenant plutot bien cernées scientifiquement. Ceux provoqués par l'évacuation liée à la radioactivité à Fukushima sont un mal nécessaire vu les dangers intitiaux. Dès le risque suffisamment réduit, c'est donc une mesure humanitaire que d'autoriser ces populations dans le désaroi à revenir dans leur territoire s'ils le désirent et vu l'absence de nocivité à ces niveaux : tout est dans l'évaluation gains/dangers. Plus de sources ici : http://quelquesideesrecuessurlenergie.wordpress.com/2011/12/10/ideerecue-n10-fukushima-est-la-preuve-que-le-nucleaire-nest-pas-assez-sur/

Sur les faibles doses : voir videos de Masse et Aurengo sur : http://sauvonsleclimat.org/conferences-et-courshtml/6eme-universite-dete-slc-aix-en-provence-12-au-14-septembre-2013/35-fparticles/1442-6eme-universite-dete-slc-aix-en-provence-12-au-14-septembre-2013.html

jouly 07/11/2013 09:22

Bonjour

Je propose à nikopol de se rendre sur place pour une longue période et de nous faire un long reportage. Je pense pas qu'il ai de problème de logement. Je suis pret à l'aider financièrement pour se payer le billet d'avion. Je peux organiser une collecte en France j'ai aussi des chèques vacances non utilisé, je peux lui créer un site web pour qu'il puisse témoigner en direct du bonheur d’être la bas.

En effet j'ai pu lire des témoignages de liquidateurs de Tchernobyl mais franchement ces gens la ont raconté beaucoup de bêtises ...... Un témoignage sincère de nikopol me ferait vraiment plaisir.

Courage

Lionel 06/11/2013 14:00

( ... été adoptée par l'ensemble du monde occidental ) d'acceptabilité !!!
C'est le même problème posé par la toxicité des molécules synthétiques et leur seuil exprimé en DJA ( dose journalière acceptable ) inventée également par les français mais tellement mensongère
Nikopol est malin ou il le croit, il tente de nous mettre sur une fausse piste qui parle de faibles doses et en même temps tente maladroitement de noyer le poisson.
Pour illustration de cette notion industrielle de "risque acceptable" il faut savoir que la centrale de Nogent qui a été construite bien avant que l'agglomération parisienne ne la touche a été implantée à cet endroit parce que d'après les expériences de Régane ils ont estimé qu'en cas d'accident majeur les victimes ne seraient pas plus d'une quinzaine de milliers et qu'au regard du service rendu aux patrons, c'est bien peu de choses.
Ce calcul est réel, il a été tenu compte des vents dominants et de pas mal de facteurs sauf de l'éventualité d'une explosion à laquelle pas un physicien ne croyait à cette époque !
Et comme ils étaient aussi cons qu'aujourd'hui ils n'ont pas été foutus de penser que la ville viendrait à elle.
Pauvre Nikopol, abruti par l'idéologie dominante et incapable de s'en défaire pour penser la chose par lui-même et les réalités de terrain...

Lionel 06/11/2013 13:49

Notre cher Nikotroll... Ça faisait un moment !
Il n'est que l'une des innombrables victimes de l'idéologie du Progrès, divinité Ô combien vénérée.
Cette idéologie du progrès nous fait voir un monde dans lequel les avancées scientifiques ne sont que des avancées techniques.
La technique est donc la voie royale pour le capitalisme et la productivité dont dépend note bonheur à tous ( ... ), par conséquent aucun obstacle à son évolution ne peut être supporté et les erreurs et accidents qui s'ensuivent deviennent des événements incontournables voire indispensables à son évolution.
Ces gens ignorent superbement le principe de précaution pourtant inscrit à la Constitution, ils ne veulent tenir compte que de la notion bien franchouillarde ( même si elle a

Sophie RedCloud 06/11/2013 12:46

Cher Nikopol,
pouvez-vous m'indiquer votre mode de calcul des "millions de morts" épargnés "grâce" à l'industrie nucléaire ?? De quel chapeau sortez-vous vos sornettes nauséabondes ? De quelle autorité, de quelles prérogatives pouvez-vous vous prévaloir pour estimer, tout seul, que, parlant des morts, "ceux provoqués par l'évacuation (...) sont un mal nécessaire" ? Un "mal nécessaire" ????!!!!!!!! Votre réthorique excentrique et glaçante m'inspire ceci : puisque vous vous échinez à nous prouver que la radioactivité est inoffensive, soyez courageux au lieu d'être bavard. Rien ne vaut l'exemple : envoyez-nous vite une vidéo de votre prochaine installation sur le site de Fukushima...

jakez 05/11/2013 23:47

Il suffit de lire les références négationistes proposées par Nikopol, par ex. Aurengo .... membre du Conseil d' Administration d' EDF et furieux défenseur de l ' atome

Il faut bien comprendre que si les faibles doses de radioactivité étaient reconnues mortiféres et dangereuses de toutes façons dès le premier becquerel, ce serait la fin définitive de l' energie atomique , alors le "Village Nucléaire " nie farouchement l' évidence scientifique (largement hélas confirmée sur le terrain , par ex. à Tchernobyl);
site à consulter : CRIIRAD / ENFANTS DE TCHERNOBYL-BELARUS/BELRAD/ NESTERENKO/ BANDAJEVSKY et voir le film: Controverses Nucléaires du cinéaste W.Tchertkoff (dispo sur le net).Nikopol fait parti d' un vieux monde moribond qui sera bientôt aux poubelles de l' Histoire .

  • : Fukushima 福島第一
  • Fukushima 福島第一
  • : Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde.
  • Contact

Mentions légales

Directeur de la publication :

Pierre Fetet

Lien vers les mentions légales du blog de Fukushima

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

Actualités sur Fukushima

Les Veilleurs de Fukushima

Nos voisins lointains

The Watchers of Fukushima

Presse japonaise anglophone  

NHK en français

.

« Sans le web, mémoire vive de notre monde, sans ces citoyens qui n’attendent pas des anniversaires, de tristes anniversaires, pour se préoccuper du sort des réfugiés de Fukushima, eh bien le message poignant de Monsieur Idogawa (maire de Futuba) n’aurait strictement aucun écho. » (Guy Birenbaum, Europe 1, 1er mars 2013)

Infos en direct

webcam tepco 

 Webcam

 TEPCO

.

webcam tepco 1 

 Webcam

 TEPCO 1

.

reacteur2aout2011webcamTBS Webcam

 TBS/JNN

 

radioactivité Tokyo Radioactivité

 à Tsukuba

 en continu

.  

carte contamination cumulée Contamination

 cumulée

 du japon

 

radfuku Mesure des radiations

 dans la préfecture

 de Fukushima :

 

Publications

Le dernier numéro d'Atomes crochus

 

 

Frankushima : un essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France. Site dédié : frankushima.com

 

Un livre essentiel sur les conséquences de Tchernobyl

Télécharger la version française ici.

 

Un livret pour tout apprendre sur le nucléaire !

A télécharger ici

 

 

 

 

sitesanspub

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -